Jean-Jacques Chevallier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un historien image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un historien français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jean-Jacques Chevallier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Jean-Jacques Chevallier, né le à Paris où il est mort le , est un juriste, historien, et politologue français.

Professeur à la Faculté de droit et des sciences économiques de Grenoble, puis de Paris, Professeur à l'Institut d'études politiques de Paris, membre de l'Académie des sciences morales et politiques (1964-1983)[1], il a laissé de nombreux ouvrages, en particulier un grand classique sur Les grandes œuvres politiques de Machiavel à nos jours, paru en 1949 avec une lettre-préface d'André Siegfried, réédité en 1963, puis en 2001 avec une mise à jour d'Yves Guchet.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ombres sur Vizille, B. Arthaud, Grenoble, 1929
  • Passagères, poèmes, Edit. internationales, Paris, 1931
  • L'Évolution de l'Empire britannique, Éditions internationales, Paris, 1930, 1068 p. en 2 vol.
  • Barnave ou Les deux faces de la Révolution, Payot, 1936; Presses universitaires de Grenoble, 1979, 366 p. (ISBN 270610161X)
  • Grenoble et ses montagnes, B. Arthaud, Grenoble , 1938
  • Dauphiné 1788, Cahiers de l'Alpe, Grenoble, 1938
  • La Société des Nations britanniques (Académie de droit international de La Haye), Librairie du Recueil Sirey, Paris, 1939, 113 p.
  • L'ordre viril, Cahiers d'Uriage, 1941
  • Un Français efficace : Vauban, Cahiers d'Uriage, 1941
  • Mirabeau : un grand destin manqué, Hachette, Paris, 1947
  • Les grandes œuvres politiques : de Machiavel à nos jours, Paris, Armand Colin,1949, réédit. 1962, (nouv. éd. (avec Yves Guchet), A. Colin, Collection « U », Paris, 2001, 303 p. (ISBN 2200261799)(avec Mario Albertini, Pierre Armaud, Henri Buch), L'Idée de nation, Presses universitaires de France, Paris, 1969, 232 p.
  • Histoire de la pensée politique, Payot, Paris, 2006, 895 p. (ISBN 2-228-90127-X)
  • Histoire des institutions et des régimes politiques de la France de 1789 à nos jours, Dalloz, 1952, 1958,...1991 (8e éd.), 1028 p. (ISBN 2247011837)
  • Histoire des institutions et des régimes politiques de la France de 1789 à 1958, Colin, Paris, 2001 (9e éd.), 748 p. (ISBN 2247038247)(avec Guy Carcassonne, Olivier Duhamel), La Ve république, 1958-2004 : histoire des institutions et des régimes politiques de la France, Colin, Paris, 2004 (11e éd. entièrement refondue), 595 p. (ISBN 2247055788)Préfaces de Jean-Jacques Chevallier

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • (avec Yves Guchet), , Colin, Collection « U », Paris, 2001 (nouv. éd.), 303 p. (ISBN 2200261799)
  • (avec Mario Albertini, Pierre Armaud, Henri Buch), L'Idée de nation, Presses universitaires de France, Paris, 1969, 232 p.
  • Jean Beauté, Un grand juriste anglais, Sir Edward Coke, 1552-1634 : ses idées politiques et constitutionnelles : ou, aux origines de la démocratie occidentale moderne, Presses universitaires de France, coll. « Science politique » no 5, Paris, 1975 (?), 230 p. (ISBN 2130405673)vec une ind
  • Jacques Cadart, Régime électoral et régime parlementaire en Grande-Bretagne, Colin, coll. « Cahiers de la Fondation nationale des sciences politiques » no 5, 1948, 224 p. Publication partielle d'une thèse.
  • Jean-Pierre Ferrier, La pensée politique de Constantin Pecqueur, Librairie générale de droit et de jurisprudence, coll. « Bibliothèque constitutionnelle et de science politique », t.37, Paris, 1969, 189 p.
  • Yves Guchet, Technique et liberté, Nouvelle éditions latines - Faculté de droit et des Sciences économiques, Paris, 1967, 338 p.
  • Jean Claude Lamberti, La notion d'individualisme chez Tocqueville, Presses universitaires de France, coll. « Science politique » no 19, Paris, 1970, 86 p.
  • Jean-Louis Loubet del Bayle, Politique et civilisation : essai sur la réflexion politique de Jules Romains, Drieu La Rochelle, Bernanos, Camus, Malraux, Presses de l'Institut d'études politiques de Toulouse, 1981, 335 p. (ISBN 2903847002)
  • Pierre Lux-Wurm, Le péronisme, éd. R. Pichon et R. Durand-Auzias, coll. « Bibliothèque constitutionnelle et de science politique », t.14, Paris, 1965, 273 p.
  • Pierre Louis Mathieu, La Pensée politique et économique de Teilhard de Chardin, Seuil, Paris, 1969, 303 p.
  • Jacqueline Morand, Les idées politiques de Louis-Ferdinand Céline, Librairie générale de droit et de jurisprudence, coll. « Bibliothèque constitutionnelle et de science politique », t.46, Paris, 1972, 216 p.
  • Alexandre Parodi, Notice sur la vie et les travaux d'Yves Chataigneau (1891-1969), Académie des sciences morales et politiques, séance du 16 mai 1972, Institut de France, Paris, 1972, 14 p.
  • Roger Reibel et Pierrette Romgère, Socialisme et éthique, Presses universitaires de France, Paris, 1966.
  • Jacques Driencourt, "La Propagande, nouvelle force politique", Armand Colin, 1950.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Section III, Législation, droit public et jurisprudence, fauteuil n° 4

Bibliographie sur Jean-Jacques Chevallier[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Histoire des idées et idées sur l'histoire : études offertes à Jean-Jacques Chevallier, Éditions Cujas, Paris, c1977, 274 p.
  • Pierre Raynaud, Notice sur la vie et les travaux de Jean-Jacques Chevallier (1900-1983), Palais de l'Institut, coll. « Institut de France » no 11, Paris, 1987, 19 p.