Diocèse d'Accia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Diocèse d'Accia
(la) Dioecesis Acciensis
Pays France
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Province ecclésiastique Pise puis Gênes
Siège Accia
Diocèses suffragants aucun
Titulaire actuel liste
Langue(s) liturgique(s) latin
Calendrier julien puis grégorien

Le diocèse d'Accia est un évêché corse disparu qui regroupait les pièves d'Ampugnani et de Rostino.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse d'Accia (en latin : Dioecesis Acciensis) est un ancien diocèse de l'Église catholique en France. Il est un des six diocèses historiques de l'île de Corse.

Initialement il pourrait avoir été le siège d'un chorévêque résidant dans une zone à évangéliser autour du San Petrone, d'où les noms de titulaires des Xe et XIe siècles.

Accia est d'abord, comme tous les évêchés de Corse, suffragant de l'archidiocèse de Pise, puis passe, en 1133, avec les diocèses de Mariana et de Nebbio, sous la juridiction de l'archidiocèse de Gênes.

Plus petit diocèse de l'île, il ne couvrait que deux pièves, Ampugnani et Rostino, détachées des diocèses d'Aléria et Mariana. En 1563, le pape Pie IV, réunit le diocèse d'Accia à celui de Mariana. Depuis le Concordat de 1801 et jusqu'à nos jours, le diocèse de Mariana lui-même et tous les anciens diocèses corses sont incorporés au diocèse d'Ajaccio. Accia reste néanmoins un siège titulaire.

La cathédrale[modifier | modifier le code]

L'église cathédrale Saint-Pierre (San Petru) d'Accia, appelée aussi San Petruculu se trouvait au flanc du Monte San Petrone, sur la commune actuelle de Quercitello. On peut encore voir ses ruines[1], situées à 20 minutes de marche du col de Prato.

Ruines de la chapelle romane de San Petru d'Accia, appelée aussi San Petruculu sur la commune de Quercitello.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]