Piano (Haute-Corse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piano (homonymie).

Piano
Piano (Haute-Corse)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité territoriale unique Corse
Circonscription départementale Haute-Corse
Arrondissement Corte
Canton Casinca-Fumalto
Intercommunalité Communauté de communes de la Castagniccia-Casinca
Maire
Mandat
Jean-Sauveur Vallesi
2008-2014
Code postal 20131
Code commune 2B214
Démographie
Population
municipale
28 hab. (2016 en augmentation de 16,67 % par rapport à 2011)
Densité 8,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 26′ 53″ nord, 9° 24′ 14″ est
Altitude Min. 192 m
Max. 1 016 m
Superficie 3,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte administrative de Corse
City locator 14.svg
Piano

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte topographique de Corse
City locator 14.svg
Piano

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Piano

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Piano

Piano est une commune française située dans la circonscription départementale de la Haute-Corse et le territoire de la collectivité de Corse. Le village appartient à la piève d'Ampugnani, en Castagniccia.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Vue du village.

Piano (U Pianu) est un petit village au nord de la Castagniccia, situé dans l'ancienne pieve d'Ampugnani. L'Ampugnani correspond à la moyenne vallée du Fium'Alto. Ceinturée de montagnes, elle est bordée du San Petrone (1 767 m) à l'ouest et du Monte Sant'Angelo (San Anghjuli - 1 218 m) au nord. La commune est adhérente au parc naturel régional de Corse.

Piano fait partie du canton de Casinca-Fiumalto qui regroupe 25 communes.

Communes limitrophes
Rose des vents Monte Monte, Silvareccio Silvareccio Rose des vents
Casabianca (Haute-Corse) N Casalta
O    Piano    E
S
Ficaja Scata Scata

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Paroi de la route D237.

Piano se situe dans la Corse Alpine ou « Corse schisteuse » au nord-est de l'île[Note 1], dans le prolongement de l'arête schisteuse du Cap Corse ou massif de la Serra, qui se poursuit avec le massif du San Petrone et se termine au sud de la Castagniccia. Son sol repose sur un socle hercynien occidental autochtone, une nappe des schistes lustrés. Des parties les plus profondes de cette nappe affleurent dans la vallée du Fium'Alto, sans toutefois que soit visible le substratum de cette dernière dont la nature demeure inconnue. Les géologues ont pris l'habitude de regrouper sous l'appellation unique « Série de la Castagniccia » celles des unités constitutives de la nappe des schistes lustrés affleurant sur la feuille Cervione[1].

D'une superficie de 3,4 km2, la commune s'étend dans un axe nord-sud, depuis une partie de la ligne de crête définie du point à l'extrémité septentrionale de son territoire (altitude 969 m) à la cime de Penta Frescaja, 1 114 m son culmen, jusqu'au lit du Fium'Alto à l'extrémité méridionale (altitude 199 m). Piano occupe une alvéole dont le principal vallon est celui du ruisseau de Piano, affluent du fium'Alto.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Piano, long de 2,270 km[2] et qui a pour nom ruisseau de Penta Longa en amont, ainsi que le ruisseau de Navacchi, long de 2,845 km[3], sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune. Ils sont tributaire du fleuve Fium'Alto dont le cours longe les limites méridionales de la commune.

Climat et végétation[modifier | modifier le code]

Malgré d'innombrables incendies qui ont dévasté çà-et-là la microrégion, la puissance de végétation du maquis a toujours repris le dessus, faisant de la Castagniccia l'une des régions les plus impénétrables de l'île.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès routiers[modifier | modifier le code]

Piano est situé au sud-ouest de Bastia, la métropole départementale. La commune est traversée par la route départementale 237 qui relie le village à Casabianca à l'ouest et à Silvareccio au nord-est. Au nord du village démarre la route D306 qui mène à Casalta et au-delà.

Transports[modifier | modifier le code]

Le village de Piano est distant de 40,7 km du port de commerce de Bastia via les routes D10 et T11, de 18,9 km de la gare des CFC de Gare de Casamozza via la route D10 et de 24,2 km de l'aéroport de Bastia Poretta via la route D237, qui sont les plus proches.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Vue du village depuis le sud.

Piano est construit le long d'une arête rocheuse, sur la face sud du San Anghjuli, à 677 mètres d'altitude, entre châtaigniers, oliviers et chênes. Sa population vit groupée au village où se trouvent mairie et église paroissiale, et à Capellini son hameau voisin à l'est. Le cimetière communal se trouve à l'entrée sud du village, sous la route D237 menant au col Sant'Antone.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Vers 1520, Piano faisait partie de la pieve d'Ampugnani qui avait pour lieux habités : la Casabianca, la Porta, la Croce, Polveroso, Monte d’Olmo, lo Pruno, lo Selvarechio, la Casalta, lo Piano, Scata, Ficagia, lo Pomeragio, Stopianova, lo Catogio.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

En 1954, le canton de Porta était formé avec les communes de Casabianca, Casalta, Croce, Ficaja, Giocatojo, Piano, Poggio Marinaccio, Polveroso, Porta d’Ampugnani, Pruno, Quercitello, San Damiano, San Gavino d’Ampugnani, Scata et Silvareccio.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 1986 André Bourgeaud . .
mars 2001 2008 Jean Nicolas Imperinetti . .
mars 2008 2014 Jean-Pierre Belgodere . .
mars 2014 En cours Jean-Sauveur Vallesi REG Salarié agricole
Anecdotes

Lors du premier tour de l'élection présidentielle de 2002, le candidat d'extrême-droite Jean-Marie Le Pen obtenait 100 % des suffrages. Ce résultat reste à nuancer puisque 98 % des électeurs se sont abstenus et qu'un seul électeur s'est présenté au bureau de vote. Piano est la commune où Jean-Marie Le Pen a réalisé son meilleur score. Lors du second tour, cette même commune affichait, avec 84 %, le plus fort taux d'abstention en France. Néanmoins, le candidat Jacques Chirac recueillait 100 % des suffrages.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2016, la commune comptait 28 habitants[Note 2], en augmentation de 16,67 % par rapport à 2011 (France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
132159485155145132153135150
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
161175150171167165165203173
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
155148138133105102958880
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2016
645475543635242728
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Piano comptait 28 habitants en 2005. Avec une densité de 8,2 habitants/km2, Piano a subi une forte baisse de 28,6 % de sa population par rapport à 1999.

Ses habitants sont appelés les Pianolais et les Pianolaises. Ses habitants sont appelés les Pianolais, Pianolaises[8].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Saint-Roch (San Roccu) le saint patron de Piano est fêté le 16 août.

Économie[modifier | modifier le code]

le village qui comptait plus de 200 habitants à la fin du XIXe siècle, est désormais presque vide, en dehors de la période estivale. La culture du châtaignier, qui faisait autrefois en partie la prospérité de la région, est pratiquement partout délaissée. Les porcs en divagation défoncent les sous-bois, accélérant l'érosion des sols et la chute des arbres tutélaires.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Monument aux morts.
  • Ancien moulin situé en bordure du Fiumalto, à proximité du pont de Rimitoriu.

Église Saint-Roch[modifier | modifier le code]

Chapelle Saint-Roch

L'église paroissiale Saint-Roch (San Roccu) est de style baroque.

Chapelle San Giorgio[modifier | modifier le code]

Chapelle San Giorgio

La chapelle Saint-Georges (San Ghjorghju) est située au sud du village, sur une falaise surplombant la vallée du Fium'Alto.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Espaces protégés et gérés[modifier | modifier le code]

Parc naturel régional[modifier | modifier le code]
Article détaillé : Parc naturel régional de Corse.

Piano est une commune adhérente au parc naturel régional de Corse, dans son « territoire de vie » appelé Castagniccia[9].

ZNIEFF[modifier | modifier le code]

Piano est concernée par une Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de 2e génération :

Châtaigneraies de la petite Castagniccia

Piano est concernée avec 42 autres communes, par la Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de 2e génération appelée « Châtaigneraie de la petite Castagniccia », objet de la fiche ZNIEFF940004146.

« La petite Castagniccia » telle qu'elle est localement appelée, représente un territoire comportant 43 communes et s’étendant de Nord en Sud, du col de Pirello jusqu’au du rocher de Muteri. La zone comprend une grande partie des bassins hydrographiques du Fium'Alto et de l'Alesani. La végétation, typique des conditions climatiques tempérées et humides régnant sur la zone, est dominée par les châtaigneraies, le plus souvent présentes sous forme de vergers ou de taillis. Elles recouvrent environ 60 % de la surface du territoire. Les chênaies sont également très présentes[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. par opposition au « delà des monts » (Pumonte) ou « Corse granitique » au sud-ouest
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. G. Guieu., M.D. J.N. Mathely, C. Bercovici, P. Gaviglio in Notice explicative de la feuille Cervione à 1/50000 - Éditions du Service géologique national 1994
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau de Piano (Y9311740) » (consulté le 18 juillet 2017)
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau de Navacchi (Y9311760) » (consulté le 18 juillet 2017)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « Haute-Corse », sur le site habitants.fr (consulté le 18 juillet 2017).
  9. Le Parc naturel régional de Corse sur le site de l'INPN
  10. ZNIEFF 940004146 - Châtaigneraie de la petite Castagniccia sur le site de l’INPN.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Notice explicative, Carte géol. France (1/50000), feuille Cervione (1111). Orléans : BRGM, 50 p. Carte géologique par G. Guieu., M.D. J.N. Mathely, C. Bercovici, P. Gaviglio (1994). (ISBN 2-7159-2111-X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :