Chorévêque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un chorévêque est un vicaire qui remplit les fonctions épiscopales dans les campagnes, dans l'église primitive jusqu'au XIe siècle environ.

Apparu dès les premiers siècles de l'ère chrétienne (IIe – IIIe siècles en Orient et IVe – Ve siècles en Occident), le chorévêque exerce dans les zones rurales les fonctions de l'évêque dont il dépend et qui siège toujours en ville. Elle a disparu en Occident dès les IXe – Xe siècles, et fut remplacé par l'archidiaconé[1].

Cette dignité de chorévêque est aujourd'hui encore conférée, le plus souvent à titre honorifique, dans les Églises chrétiennes orientales unies ou non à l'Église catholique romaine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot chorévèque provient du latin chorepiscopus, lui-même issu du grec χώρα (khôra) signifiant « campagne » et ἐπίσκοπος (epískopos) signifiant « surveillant », chorévêque signifie donc littéralement « évêque de la campagne ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gaudemet Jean, « Chorévêque », dans Dictionnaire encyclopédique du Moyen Âge (2 volumes), Paris, Éditions du Cerf, 1997, vol. 1, p. 318.
  • Kaufhold Hubert, « Chorévêque », dans Petit Dictionnaire de l'Orient chrétien, Turnhout, Brepols, 1991 (édition originale allemande: 1975), pp. 89-90.

Références[modifier | modifier le code]

  1. GUERARD (Benjamin) Essai sur le système des divisions de la Gaule, (1832), p. 94.