Communauté de communes du pays d'Aire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Communauté de communes du pays d'Aire
Image illustrative de l'article Communauté de communes du pays d'Aire
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Siège Aire-sur-la-Lys
Communes 4
Président Jean-Claude Dissaux
Date de création 10 mai 2000
Démographie
Population 14 968 hab. (1999)
Liens
Site web http://ccpaire.shost.ca/

La communauté de communes du pays d'Aire est une communauté de communes française, située dans le département du Pas-de-Calais et la région Nord-Pas-de-Calais, arrondissement de Saint-Omer.

Historique[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a été créée en avril 2000, par transformation d'un district créé en 1971 et qui regroupait à l'origine les communes d'Aire, Racquinghem et Wittes, rejointes en 1973 par Roquetoire et Quiestède[1].

En 2014, un processus d'adhésion à la communauté d'agglomération de Saint-Omer de la commune de Racquinghem, jusqu'alors membre de la communauté de communes du pays d'Aire, a été engagé en 2014[2] et devrait aboutir mi-2015[3]. La commune est officiellement rattachée à la CASO en septembre 2015[4].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce territoire recouvre en partie une des grandes entités paysagères retenues par l'Atlas régional des paysages du Nord/Pas-de-Calais de 2008[5].

Composition[modifier | modifier le code]

Le pays d'Aire regroupe quatre communes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Aire-sur-la-Lys 62014 Airois 33,38 9 900 (2014) 297
Quiestède 62681 Quiestédois 2,83 620 (2014) 219
Roquetoire 62721 Roquestoriens 10,71 1 925 (2014) 180
Wittes 62901 Wittois 3,92 859 (2014) 219

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de l'intercommunalité est à Aire-sur-la-Lys.

Élus[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est administrée par son Conseil communautaire, composé de 27 conseillers municipaux représentant les 5 communes membres.

Le Conseil communautaire du 10 avril 2014 a réélu son président, Jean-Claude Dissaux, maire d'Aire-sur-la-Lys, et désigné ses vice-présidents, qui sont :

  1. Bernard Idzik, maire de Racquinghem, chargé des affaires économiques ;
  2. Michel Hermant, maire de Roquetoire, chargé des déchets, du haut débit, de la prospective financière, des services publics en milieu rural… ;
  3. Pascal Danvin, premier maire-adjoint de Wittes, chargé de l'environnement, de la lutte contre les inondations, de la défense des milieux aquatiques ;
  4. Alain Tellier, maire de Quiestède, chargé de la culture, du sport et du tourisme ;
  5. Daniel Marquant, chargé des finances et du budget ;
  6. Florence Wozny, chargée de l'enfance, de la jeunesse, des affaires sociales>[6].

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2008 en cours
(au 6 février 2015)
Jean-Claude Dissaux   Maire d'Aire-sur-la-Lys (2008 → )
Conseiller général (2008 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[6]

Ensemble, ils constituent le bureau communautaire pour le mandat 2014-2020.

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce les compétences qui lui sont déléguées par les communes membres0

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité est financée par une fiscalité qui s'ajoute aux impôts locaux payés par les contribuables locaux, ainsi qu'une fiscalité professionnelle de zone, payée par les entreprises implantées sur des zones d'activité communautaires[7].

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les communes de la CCPA », sur http://www.roquetoire.fr (consulté le 22 février 2015).
  2. Marie Jansana, « Racquinghem veut rejoindre la CASO : ce que cela change pour les habitants : Racquinghem demande à rejoindre la communauté d’agglomération de Saint-Omer. Si sa demande est validée par la CASO et le pays d’Aire, elle deviendra le vingt-sixième membre de l’agglomération audomaroise. À la clé, plus d’avantages que d’inconvénients, assure le maire, Bernard Idzik », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. M. J., « Racquinghem quitte le pays d’Aire-sur-la-Lys pour rejoindre l’agglomération de Saint-Omer : Le pays d’Aire dit au revoir à Racquinghem, les élus l’ont voté mardi 10 février. Même si dans les faits, la commune reste membre jusqu’à juillet », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. Racquinghem officiellement rattachée à la communauté d’agglomération de Saint-Omer
  5. Voir le chapitre Approche territoriale "pays d’Aire" de l'Atlas des paysages de la région Nord - Pas-de-Calais, DIREN, 2008, PDF, 10.3 Mo
  6. a et b V. D., « Jean-Claude Dissaux élu président de la communauté de communes du pays d’Aire, les opposants mis à l’écart : Jeudi soir, Jean-Claude Dissaux, maire d’Aire-sur-la-Lys, a été réélu président de communauté de communes (23 voix en sa faveur sur 27 membres). Il était le seul candidat. Il entame son deuxième mandat. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. « La communauté de communes du Pays d'Aire », sur http://www.annuaire-mairie.fr (consulté le 6 février 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]