Comic Strip (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Comic Strip

Chanson de Serge Gainsbourg
Sortie Juillet 1967
Enregistré Juin 1967
Studio Chappell (Londres)
Durée min 10 s
Genre Pop
Auteur Serge Gainsbourg
Compositeur Serge Gainsbourg
Producteur Claude Dejacques
Label Philips

Comic Strip est une chanson française écrite, composée, interprétée et créée par Serge Gainsbourg en 1967.

Fiche artistique[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Dans un style piano bastringue à l'ambiance charleston qu'il affectionne à l'époque (cf. Les Petits Papiers, Bubble Gum), Gainsbourg propose cette année-là une chanson totalement innovante, truffée d'onomatopées. L'invitation est sans ambiguïté :

Viens petite fille dans mon comic strip
Viens faire des bulles, viens faire des WIP !
Des CLIP ! CRAP ! des BANG ! des VLOP et des ZIP !
SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZZZZ !

Dans les années 1960, la bande-dessinée est en plein essor : Spirou, Tintin, Pilote, , etc. L'évocation de Barbarella de Jean-Claude Forest dans Qui est "in" qui est "out", un an plus tôt, est un indice sur la source d'inspiration de l'auteur. La mise en scène de Brigitte Bardot dans le Brigitte Bardot Show du , affublée d'une perruque noire et d'une combinaison moulante comme l'héroïne de science-fiction, semble le confirmer[1].

Enregistrée à Londres en juin 1967, l'orchestration est confiée à David Whitaker, dont les arrangements confèrent à Comic Strip sa couleur rétro Big band, tout en gardant le côté pop britannique. Le producteur Giorgio Gomelsky participe à la prise de son, et c'est sans doute la chanteuse soul américaine Madeline Bell, sous contrat chez Philips, qui donne la réplique[2].

Il existe trois versions de l'enregistrement original[3] :

  1. La version originelle stéréo avec la choriste Madeline Bell, d'une durée de min 10 s et parue en juillet 1967 ;
  2. Une version mono en anglais, avec la même bande orchestre, mais avec Brigitte Bardot en guise de choriste, destinée à promouvoir la version américaine du Brigitte Bardot Show et parue le sur le 33 tours Special Bardot RCA/Burlington BC-1000[4] à l'occasion de la diffusion de l'émission sur la chaîne NBC-TV ;
  3. Un mixage stéréo alternatif de Giorgio Gomelsky de la version française. Avec un pont instrumental supplémentaire, cette version est plus longue (min 30 s), et présente un panoramique stéréophonique plus large. Bien que réalisé en 1967, ce mix n'a été publié qu'en 1996 sur le CD Comic Strip Philips 528-951-2, avec un mix alternatif des trois autres chansons qui figurent sur le super 45 tours EP Mr Gainsbourg.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb. Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilles Verlant, Gainsbourg, Le Livre de poche, p. 454.
  2. Loïc Picaud et Gilles Verlant, L'Intégrale Gainsbourg : l'histoire de toutes ses chansons, Éditions Fetjaine, p. 210.
  3. Yves-Ferdinant Bouvier, Serge Gainsbourg : l'intégrale et cætera, Éditions Omnia, p. 312.
  4. Special Bardot 33 tours Burlington/RCA