Maison Gainsbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maison Gainsbourg
Image dans Infobox.
Tags sur le mur extérieur de la Maison Gainsbourg (2006).
Informations générales
Surface
130 m²
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
no 5bis et no 14 rue de Verneuil
75007 Paris

La Maison Gainsbourg, située à Paris, est un musée consacré à l'artiste Serge Gainsbourg. Elle est composée de deux espaces : le 5 bis rue de Verneuil avec la maison familiale de Serge Gainsbourg entre 1969 et 1991, et le 14 rue de Verneuil avec un musée, une librairie-boutique et le Gainsbarre. Son ouverture au public est prévue pour septembre 2022.

Historique[modifier | modifier le code]

Serge Gainsbourg achète en 1967 les anciennes écuries, transformées en boutiques, de l'hôtel particulier situé au 5bis de la rue de Verneuil à Saint-Germain-des-Prés. Il transforme les locaux en habitation[1] et y vit avec sa famille de 1969 jusqu'à sa mort le 2 mars 1991[2]. La maison devient alors une propriété de sa fille Charlotte Gainsbourg[1]. En février 2018, elle déclare vouloir créer un musée dans cette maison familiale[3]. Un permis de construire est délivré en fin d'année , Jane Birkin précise que les lieux ont été conservés dans leur état depuis la mort de Serge Gainsbourg ; en particulier, les objets n'ont pas bougé[4]. En novembre 2021, la Maison Gainsbourg est classée comme Patrimoine d'intérêt régional et reçoit un soutien financier de la région Ile-de-France à hauteur de 600 000 euros[5].

D'une superficie de 130 m², les visites seront limitées à 30 minutes en moyenne avec une expérience audio qui accompagne les visiteurs[6],[5]. La maison se développe sur deux niveaux. Au rez-de-chaussée une petite cuisine jouxte le salon. Celui-ci contient notamment des objets et œuvres d'art collectionnés par Serge Gainsbourg, dont le croquis de La chasse aux papillons de Salvador Dali, la sculpture L'Homme à la tête de chou de Claude Lalanne et le manuscrit original de La Marseillaise. À l'étage le bureau de Serge Gainsbourg et des chambres décorées dont celle qui présente une collection de poupées anciennes[1].

En complément de la maison familiale, un musée, présentant chronologiquement des œuvres de Serge Gainsbourg, et une librairie-boutique, seront situés au 14 rue de Verneuil[5]. Le Gainsbarre doit aussi ouvrir : un café en journée qui deviendra un piano-bar en soirée, en mémoire au début artistique de Gainsbourg, il était alors pianiste chez Flavio au Touquet[6],[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Patrimoine d'intérêt régional Commission permanente du 19 novembre 2021 », sur Région Iles de France, (consulté le ).
  2. Mathieu Yerle, « Maison Gainsbourg : confidences de Charlotte Gainsbourg et Jane Birkin », sur Le Figaro, (consulté le ).
  3. « Charlotte Gainsbourg veut transformer la maison de son père rue de Verneuil en musée », sur Le Figaro, (consulté le ).
  4. Marc Fourny, « Serge Gainsbourg : le musée de la rue de Verneuil devrait ouvrir cette année », sur Le Point, (consulté le ).
  5. a b et c Léa Colombo, « Maison Gainsbourg : une histoire de culture mais surtout de famille », sur Les Échos, (consulté le ).
  6. a et b Caroline Madjar, « Paris : Le musée de Serge Gainsbourg ouvrira en mars rue de Verneuil dans le 7e arrondissement », sur 20 minutes, (consulté le ).
  7. Charlotte Riccardi, « La Maison Gainsbourg et Le Gainsbarre ouvriront en mars 2022 », sur Les Inrocks, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :