Stan the Flasher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stan et Flasher.

Stan the Flasher est un film français réalisé par Serge Gainsbourg, sorti en 1990.

Dans une biographie de Serge Gainsbourg, celui-ci dit : « Stan est incompris! Il est rejeté... C'est un mec à la dérive. Son bateau coule. Il ne le sait pas encore mais il le subodore. Sa dernière tentative, son dernier sursaut, c'est une déviation sexuelle. Déviation qui vient de...de l'impuissance et l'impuissance vient du cérébral, du cœur et de mauvaise irrigation vasculaire. "Trique or not trique, that is the question" ».

C'est le premier film de l'actrice Élodie Bouchez.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un ex-enseignant d'anglais, pervers et exhibitionniste interprété par Claude Berri, est en proie aux difficultés conjugales et au désarroi de la vieillesse, confronté sans cesse à l'image des jeunes filles à qui il donne des cours particuliers dans son appartement « hanté » par sa femme.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

  • La bande originale est sortie la même année en 45 tours.

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Le film est sorti au cinéma le 7 mars 1990, quelques jours après avoir été diffusé en avant première à la télévision, sur Canal+.

Box-office[modifier | modifier le code]

En salles, le film a totalisé 43 178 entrées[1].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Serge Gainsbourg a écrit le scénario du film en 7 jours dans sa chambre à l'Hôtel Raphael, à Paris[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]