Juin 1967

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juin 1967
Nombre de jours 30
Premier jour Jeudi 1er juin 1967
4e jour de la semaine 22
Dernier jour Vendredi 30 juin 1967
5e jour de la semaine 26

Calendrier
juin 1967
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
22       1er 2 3 4
23 5 6 7 8 9 10 11
24 12 13 14 15 16 17 18
25 19 20 21 22 23 24 25 
26 26 27 28 29 30    
1967Années 1960XXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Mai 1967 Juillet 1967 Suivant
Juin précédent et suivant
Précédent Juin 1966 Juin 1968 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Évènements[modifier | modifier le code]

  • Nasser demande un accroissement de l’aide soviétique et accepte la présence de militaires et de conseillers, afin de neutraliser le territoire égyptien contre toute attaque israélienne et reconstituer son potentiel militaire. Le Ve Eskadra, la flotte de guerre soviétique en Méditerranée, double ses effectifs fin juin. Nasser charge l’Union soviétique de représenter l’Égypte dans les négociations de paix.


  • 1er juin : un gouvernement d’union nationale est formé en Israël. Moshe Dayan prend le portefeuille de la défense et la droite israélienne entre dans le gouvernement (Menahem Begin). La solution militaire est adoptée. La guerre des Six Jours commence (5 juin).
  • 5 - 10 juin : guerre des Six Jours (troisième guerre israélo-arabe).
    • De Gaulle bloque l'approvisionnement d'Israël en armes.
    • Le chef du gouvernement du Liban, le sunnite Rachid Karamé, demande l’intervention de l’armée libanaise en Palestine. Les chefs maronites de l’armée refusent, créant une scission entre chrétiens et musulmans libanais sur la question palestinienne.
    • Nasser chasse les derniers Juifs d’Égypte.
  • 5 juin :
    • L’aviation israélienne attaque les aéroports égyptiens. L’aviation est détruite. L’armée israélienne occupe la bande de Gaza.
    • Les États arabes producteurs décrètent l’embargo des livraisons de pétrole vers les pays soutenant l’action israélienne (fin le 1er septembre).
  • 6 juin : l’armée israélienne envahit le Sinaï. Les forces égyptiennes ne sont pas préparées aux mouvements de grande envergure et le front égyptien est percé. Les forces égyptiennes se replient sur le canal de Suez.
  • 8 juin : l’armée israélienne atteint le canal de Suez. Le soutien aérien a été fondamental dans la victoire israélienne. Les opérations ont causé la mort de 10 000 égyptiens et la destruction de la plus grande partie du matériel militaire.
  • 9 juin :
    • Nasser annonce publiquement sa démission. De gigantesques manifestations réclament son retour. Il accepte de revenir. Le général Abdel Hakim Amer, chef de l’État-major, est démis de ses fonctions ainsi que les principaux généraux. Amer tente d’organiser un complot contre Nasser mais est arrêté en août.
    • Israël attaque le plateau du Golan. La résistance syrienne d’abord très dure s’effondre le lendemain et se replie sur Damas.
  • 10 juin : le cessez-le-feu israélo-syrien marque la fin de la « guerre des Six Jours ».
    • La Jordanie a perdu 6 000 hommes et 30 000 blessés sur une armée de 50 000 hommes contre 300 morts et 1 400 blessés du côté israélien.
    • 120 000 Syriens fuient ou sont expulsés du Golan dans les six mois. Seul les 7000 Druzes du plateau sont autorisés à y demeurer. La conquête du Golan sert les ambitions israéliennes dans la maîtrise des eaux.
  • 11 juin :
    • France : Georges Séguy remplace Benoît Frachon au poste de secrétaire général de la CGT.
    • Vainqueur des 24 heures du Mans : Shelby-American Inc (États-Unis) avec au volant de la Ford GT40 Mk.IV, motorisé par un V8 Ford de 7.L, Dan Gurney (États-Unis) et A. J. Foyt (États-Unis). Il remporterons cette édition au terme de 388 tours..
  • 16 juin : sommet de Glasboro entre Johnson et Kossyguine. Les États-Unis définissent leur position : la responsabilité de la guerre est due à la fermeture du golfe d’Akaba par Nasser, les États-Unis n’exerceront aucune pression sur Israël hors du cadre d’un règlement général de la question, reposant sur cinq principes (droit de reconnaissance de l’existence de toutes les nations, justice pour les réfugiés, libres circulations des voies maritimes internationales, limitation de la course aux armements, indépendance et intégrité nationale de toutes les parties).
  • 24 juin : promulgation de la Constitution de la IIe République du Congo-Kinshasa, dite « Constitution révolutionnaire », définissant un État unitaire au régime présidentiel et un parlement monocaméral.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liga de Unidade e Acção Revolucionária