Mads Pedersen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pedersen.
Mads Pedersen
Mads Pedersen.jpg
Mads Pedersen (2017)
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2012-2013Roskilde Junior
2014Cult Energy Vital Water
Équipes professionnelles
Principales victoires
1 championnat
MaillotDinamarca.svg Champion du Danemark sur route 2017

Mads Pedersen (né le ) est un coureur cycliste danois, membre de l'équipe Trek-Segafredo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mads Pedersen lors du départ du contre-la-montre par équipes de la 1re étape du Paris-Arras Tour 2014 à Lens.

Mads Pedersen naît le au Danemark[1]. En 2012, pour sa première saison chez les juniors (moins de 19 ans), il rejoint l'équipe danoise Roskilde Junior. Il obtient de nombreuses victoires, dont sept sur le circuit UCI[2]. Pour sa première course internationale, il termine dixième de Paris-Roubaix juniors. Entre avril et mai, il remporte coup sur coup deux courses par étapes de la Coupe des Nations Juniors, le Tour d'Istrie et le Trofeo Karlsberg et termine quatrième de la Course de la Paix juniors. Ses bonnes performances participent grandement à la victoire du Danemark au général de la Coupe des Nations. En juillet, il s'adjuge le classement général du Prix de Saint-Martin Kontich[3]. Considéré comme l'une des favoris, il abandonne le championnat d'Europe et se classe 75e du championnat du monde.

En 2013, pour sa deuxième année chez les juniors, il confirme ses résultats et domine la saison junior en compagnie du Néerlandais Mathieu van der Poel. Il remporte au sprint Paris-Roubaix juniors, puis deux courses par étapes, à savoir la Course de la Paix juniors et le Trofeo Karlsberg (pour la deuxième année consécutive), toutes trois épreuves de la Coupe des Nations Juniors. Le Danemark termine deuxième derrière la France au classement par pays de la Coupe des Nations. Après cette razzia, il se contente de la deuxième place derrière son compatriote Mathias Krigbaum au Prix de Saint-Martin Kontich et lors du Grand Prix Rüebliland derrière van der Poel, en s'adjugeant à chaque fois une victoire d'étape[4]. Trentième du championnat d'Europe, il devient vice-champion du monde derrière son rival van der Poel à Florence[5].

Il intègre l'équipe continentale Cult Energy Vital Water en 2014[1], où il participe principalement à des épreuves du calendrier espoir (moins de 23 ans). Il s'impose notamment lors du Grand Prix de Francfort espoirs. La saison suivante, il remporte deux étapes (dont un contre-la-montre par équipes) et se classe deuxième du ZLM Tour, une des épreuves de la Coupe des Nations Espoirs. Il termine également sixième des Quatre Jours de Dunkerque et huitième du Tour des Fjords, deux courses disputées par des équipes World Tour. En fin d'année, il remporte la deuxième étape du Tour de l'Avenir[6].

En 2016, l'équipe change de nom et devient Stölting Service Group. Avec la sélection danoise, il s'adjuge dans un sprint à quatre Gand-Wevelgem espoirs, l'une des manches de la Coupe des Nations Espoirs. Le directeur sportif de son équipe, André Steensen, voit pour son protégé une carrière prometteuse après ce résultat : « Je suis sûr que cela peut être un grand coureur de classique dans l'avenir »[7]. Il termine ensuite huitième et meilleur jeune des Trois Jours de La Panne[8],[9]. Au mois d'août, il signe un contrat avec la formation Trek-Segafredo[10].

En 2017, pour sa première saison professionnel, il participe à son premier grand tour, le Tour d'Italie. Il remporte fin juin son championnat national en devancant Nicolai Brøchner et Alexander Kamp, le tenant du titre. En août, grâce à sa victoire dans le contre-la-montre de la 4e étape, il enlève le Tour du Poitou-Charentes[11]. En septembre, il participe au Tour du Danemark où il gagne la 3e étape avant de remporter le classement général deux jours après, gagnant au passage le classement par points et le classement du meilleur jeune.

En 2018, il se révèle sur les classiques flandriennes. Il finit cinquième d'À travers les Flandres, puis surtout deuxième du Tour des Flandres derrière Niki Terpstra. À 22 ans, il est le plus jeune coureur à monter sur le podium de la course depuis Gregor Braun, troisième à 22 ans en 1978. Freddy Maertens avait également pris la deuxième place en 1973, à 21 ans. Dans la foulée de la course, l'équipe Trek-Segafredo prolonge son contrat jusqu'en 2020[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour 406e[13]
UCI Europe Tour 337e[14] 157e[15] 145e[16] 46e[17]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Fiche de Mads Pedersen », sur http://www.siteducyclisme.net/
  2. Mads Pedersen (2012) sur procyclingstats.com
  3. (da) Team Roskilde Junior sejrede i Belgien sur feltet.dk
  4. Mads Pedersen (2013) sur procyclingstats.com
  5. Van der Poel champion du monde junior sur sport.be
  6. Tour de l'Avenir - 2e étape : le Danois Pedersen vainqueur, le Suisse Bohli nouveau leader
  7. (de) Stölting begeistert über Pedersens Attacke an der "Muur“ sur radsport-news.com
  8. Mads Pedersen conserve son top 10 sur cyclingpro.net
  9. (de) Stölting-Profi Pedersen in De Panne bester Nachwuchsfahrer sur radsport-news.com
  10. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 9 août 2016)
  11. Frédéric Gachet, « Tour du Poitou-Charentes - Et. 5 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 26 août 2017)
  12. Trek-Segafredo prolonge le contrat de Mads Pedersen jusqu'en 2020
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :