Milan-Turin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Milan-Turin
Milano-Torino (it)
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création
Organisateur(s) RCS Sport / Associazione Ciclistica Arona
Éditions 99 (en 2018)
Catégorie UCI Europe Tour 1.HC
Type / Format semi-classique
Périodicité annuelle (septembre)
Lieu(x) Drapeau de l'Italie Italie
Statut des participants professionnels

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : France Thibaut Pinot
Plus titré(s) Drapeau : Italie Costante Girardengo
(5 victoires)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
Milan-Turin 2018

Milan-Turin (Milano-Torino en italien) est une course cycliste sur route italienne, créée en 1876. C'est la plus ancienne course encore organisée. En 2005, elle a intégré l'UCI Europe Tour en catégorie 1.HC.

À partir de 1987, la course est déplacée du printemps à l'automne. De manière non officielle, on considère qu'elle forme alors, avec le Tour de Lombardie et le Tour du Piémont, le "Trittico di Autunno" (le triptyque de l'automne)[1].

Entre 2008 et 2011, la course n'est pas organisée. Elle refait son apparition pour l'édition 2012[2], le propriétaire de la course, le groupe RCS, ayant confié son organisation à l'Associazione Ciclistica Arona pour une durée de 3 ans[1].

Position dans le calendrier[modifier | modifier le code]

La position de la course dans le calendrier européen a changé plusieurs fois. Avant 1987, l'épreuve a lieu toujours sept jours avant Milan-San Remo et est considérée comme une course de préparation importante pour les classiques du printemps. Mais en 1987, Milan-Turin est déplacé à une date en octobre, juste avant le Tour de Lombardie, parce que les organisateurs de la course n'étaient pas satisfaits des intempéries caractéristiques du début de mars dans le nord de l'Italie. En octobre, la course devient une partie du Trittico di Autunno, avec le Tour du Piémont et le Tour de Lombardie qui sont tous organisés la même semaine. En 2005, Milan-Turin revient à une date traditionnelle au début de mars. L'édition 2008 est de nouveau déplacée à une date en octobre pour échanger sa date avec le Monte Paschi Eroica qui se déroule en mars. Cependant, la course n'a pas eu lieu en octobre 2008 et elle n'a pas été organisée les quatre années suivantes jusqu'à ce qu'un accord ait été conclu en février 2012 entre les propriétaires de course (RCS) et l'Associazione Ciclistica Arona pour organiser la course les trois prochaines années.

L'édition 2000 de la course n'a pas eu lieu à cause des pluies torrentielles qui ont entraîné des glissements de boue catastrophiques dans la région du Piémont.

Parcours[modifier | modifier le code]

La course commence à Novate Milanese (en mémoire de Vincenzo Torriani (it)) juste au nord-ouest de Milan et traverse la rivière Tessin à Vigevano après 40 kilomètres, quittant la province de Lombardie et entrant dans le Piémont. Les 95 premiers kilomètres de la course se déroulent en direction sud-ouest sur de larges routes plates, la montée du Vignale Monferrato (293 mètres) est gravie, puis une série de petites côtes jusqu'à la ville d'Asti après 130 kilomètres. À Asti, la course tourne vers le nord-ouest en direction de Turin, avant d'aborder la montée difficile de Superga (620 mètres) à seulement 16 kilomètres de l'arrivée. La montée Superga sert généralement de tremplin pour un groupe d'échappés avant l'arrivée. Du haut de Superga, c'est une descente pittoresque rapide à Turin en bas de la Strada Panoramica dei Colli à travers le Parco Naturale della Collina di Superga pour finir dans le vélodrome Fausto Coppi sur Corso Casale à Turin.

En 2012, l'arrivée est déplacée au sommet de Superga (qui est franchit deux fois).

Principaux vainqueurs[modifier | modifier le code]

Le premier vainqueur, Paolo Magretti, en 1876.

L'épreuve a lieu pour la première fois en 1876. Huit coureurs sont au départ entre les villes de Milan et de Turin. Seulement quatre coureurs sont arrivés à Turin. Il s'agit de fait de la course cycliste la plus ancienne du monde. La deuxième édition est ensuite organisée seulement 18 ans plus tard, et annuellement depuis 1913 (avec quelques pauses durant les années 1920).

Après quelques années de difficultés organisationnelles dans les années 1920 et 30 (des champions comme Alfredo Binda, Learco Guerra et Gino Bartali n'ont jamais participé), la course a gagné un énorme prestige depuis la Seconde Guerre mondiale lorsqu'elle a vu la participation des plus grands cyclistes. On retrouve à son palmarès Fiorenzo Magni, Franco Balmamion, Gianni Motta, Franco Bitossi, Roger de Vlaeminck, Giovanni Battaglin, Francesco Moser, Giuseppe Saronni, Gianni Bugno ou Laurent Jalabert.

Milan-Turin est l'une des classiques les plus rapides, Walter Martin a remporté l'édition de 1961 à une vitesse moyenne de 45,094 kilomètres par heure. C'est resté la classique la plus rapide, jusqu'à ce qu'elle soit battue par Marino Vigna lors de l'édition de 1964 des Trois vallées varésines. Le coureur suisse Markus Zberg détient maintenant la record sur la course depuis sa victoire en 1999 à une vitesse moyenne de 45,75 kilomètres par heure.

L'Italien Costante Girardengo détient le record de victoires sur la course avec cinq succès entre 1914 et 1923. Pierino Favalli a réalisé un triplé entre 1938 et 1940. Le vainqueur du Tour de France et du Tour d'Italie Marco Pantani a presque perdu la vie lors de l'édition 1995 lorsque la police a laissé passé un véhicule sur le parcours par erreur. Pantani et deux autres coureurs sont rentrés dans le véhicule. Il a subi plusieurs fractures et a manqué toute la saison 1996. En 2012, le vainqueur Alberto Contador a remporté l'unique course d'un jour de sa carrière professionnelle.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgAnnéeVainqueurDeuxièmeTroisième
1876ITA Paolo MagrettiITA Carlo Ricci GariboldiITA Bartolomeo Balbiani
1877-1892 non disputé
1893ITA Luigi AiraldiITA Giacomo CapellaITA Luigi Masetti
1894-1895 non disputé
1896ITA Giovanni MoroITA Federico GollITA Francesco Gilardini
1897-1902 non disputé
1903ITA Giovanni GerbiITA Giovanni RossignoliITA Ferdinando Coppa
1904 non disputé
1905ITA Giovanni RossignoliITA Giovanni CunioloITA Giulio Tagliavini
1906-1910 non disputé
1911FRA Henri PélissierITA Carlo DurandoITA Domenico Allasia
1912 non disputé
1913ITA Giuseppe AzziniITA Carlo DurandoITA Ezio Corlaita
1914ITA Costante GirardengoITA Giuseppe AzziniITA Carlo Durando
1915ITA Costante GirardengoITA Giovanni RonconITA Lauro Bordin
1916 non disputé
1917SUI Oscar EggITA Leopoldo TorricelliITA Luigi Lucotti
1918ITA Gaetano BelloniITA Alfredo SivocciITA Angelo Vay
1919ITA Costante GirardengoITA Giuseppe OlivieriITA Giuseppe Azzini
1920ITA Costante GirardengoITA Gaetano BelloniITA Leopoldo Torricelli
1921ITA Federico GayITA Giovanni BruneroITA Bartolomeo Aimo
1922ITA Adriano ZanagaITA Emilio PetivaITA Federico Gay
1923ITA Costante GirardengoITA Gaetano BelloniITA Giovanni Brunero
1924ITA Federico GayITA Michele GordiniITA Angelo Gremo
1925ITA Adriano ZanagaITA Domenico PiemontesiITA Giuseppe Pancera
1926-1930 non disputé
1931LUX Giuseppe GragliaITA Piero PolanoITA Giuseppe Olmo
1932ITA Giuseppe OlmoLUX Giuseppe GragliaITA Giuseppe Martano
1933LUX Giuseppe GragliaITA Attilio MasaratiITA Antonio Folco
1934ITA Mario Cipriani ITA Orlando TeaniLUX Giuseppe Graglia
1935ITA Giovanni GottiITA Adalino MealliITA Aldo Bini
1936ITA Cesare Del CanciaITA Olimpio BizziITA Mario Cipriani
1937ITA Giuseppe MartanoITA Cesare Del CanciaITA Augusto Introzzi
1938ITA Pierino FavalliITA Giuseppe OlmoITA Fausto Montesi
1939ITA Pierino FavalliITA Michele BenenteITA Giovanni Gotti
1940ITA Pierino FavalliITA Pietro ChiappiniITA Francesco Albani
1941ITA Pietro ChiappiniITA Ruggero MoroITA Pietro Rimoldi
1942ITA Pietro ChiappiniITA Osvaldo BailoITA Salvatore Crippa
1943-1944 non disputé
1945ITA Vito OrtelliITA Enzo CoppiniITA Guerrino Tomasoni
1946ITA Vito OrtelliITA Oreste ConteITA Guido Lelli
1947ITA Italo De ZanITA Giovanni PinarelloITA Egidio Feruglio
1948ITA Sergio MagginiITA Italo De ZanITA Luciano Pezzi
1949ITA Luigi CasolaITA Aldo BiniITA Italo De Zan
1950ITA Adolfo GrossoITA Fausto MariniITA Livio Isotti
1951ITA Fiorenzo MagniITA Giorgio AlbaniITA Alfredo Martini
1952ITA Aldo BiniITA Oreste ConteITA Adolfo Ferrari
1953ITA Luciano MagginiITA Loretto PetrucciITA Donato Zampini
1954ITA Agostino ColettoITA Fiorenzo MagniITA Luciano Maggini
1955ITA Cleto MauleITA Aldo MoserITA Giorgio Albani
1956SUI Ferdi KüblerBEL Germain DerijckeITA Roberto Falaschi
1957ESP Miguel PobletBEL Alfred De BruyneITA Guido Messina
1958ITA Agostino ColettoESP Miguel PobletITA Armando Pellegrini
1959ITA Nello FabbriITA Guido CarlesiITA Agostino Coletto
1960ITA Arnaldo PambiancoITA Guido CarlesiITA Gastone Nencini
1961USA Walter Martin ITA Angelo ConternoITA Alessandro Fantini
1962ITA Franco BalmamionITA Vittorio AdorniITA Dino Bruni
1963ITA Franco CribioriITA Carlo ChiappanoITA Giovanni Bettinelli
1964ESP Valentín UrionaITA Italo ZilioliITA Franco Cribiori
1965ITA Vito TacconeITA Marino VignaITA Romeo Venturelli
1966ITA Marino VignaITA Michele DancelliITA Dino Zandegù
1967ITA Gianni MottaITA Franco BitossiITA Vittorio Adorni
1968ITA Franco BitossiITA Italo ZilioliITA Michele Dancelli
1969ITA Claudio MichelottoBEL Martin Van Den BosscheITA Franco Bitossi
1970ITA Luciano ArmaniBEL Guido ReybrouckITA Davide Boifava
1971BEL Georges PintensITA Enrico PaoliniNED Marinus Wagtmans
1972BEL Roger De VlaeminckITA Franco BitossiITA Gianni Motta
1973ITA Marcello BergamoITA Franco BitossiBEL Roger De Vlaeminck
1974BEL Roger De VlaeminckITA Marcello BergamoITA Italo Zilioli
1975ITA Wladimiro PanizzaITA Enrico PaoliniBEL Roger De Vlaeminck
1976ITA Enrico PaoliniITA Franco BitossiBEL Eddy Verstraeten
1977BEL Rik Van LindenBEL Walter GodefrootBEL Alfons De Bal
1978ITA Pierino GavazziITA Vittorio AlgeriITA Franco Bitossi
1979ITA Alfio VandiBEL Claude CriquielionITA Wladimiro Panizza
1980ITA Giovanni BattaglinITA Francesco MoserITA Roberto Ceruti
1981ITA Giuseppe MartinelliITA Giovanni RenostoITA Nazzareno Berto
1982ITA Giuseppe SaronniBEL Noël DejonckheereBEL Rik Van Linden
1983ITA Francesco MoserITA Silvestro MilaniGER Peter Kehl
1984ITA Paolo RosolaITA Guido BontempiBEL Roger De Vlaeminck
1985ITA Daniele CaroliSUI Stefan MutterITA Dante Morandi
1986 non disputé
1987AUS Phil AndersonITA Flavio GiupponiSUI Tony Rominger
1988GER Rolf GölzAUS Phil AndersonBEL Luc Roosen
1989GER Rolf GölzNOR Dag Erik PedersenSUI Tony Rominger
1990SUI Mauro GianettiFRA Jean-Claude LeclercqFRA Gilles Delion
1991ITA Davide CassaniSUI Tony RomingerBEL Sammie Moreels
1992ITA Gianni BugnoGER Rolf AldagSUI Tony Rominger
1993DEN Rolf SørensenITA Paolo FornaciariITA Francesco Frattini
1994ITA Francesco CasagrandeSUI Mauro GianettiPOL Zenon Jaskuła
1995ITA Stefano ZaniniDEN Rolf SørensenITA Francesco Casagrande
1996ITA Daniele NardelloITA Stefano ZaniniFRA Laurent Jalabert
1997FRA Laurent JalabertSUI Alex ZülleITA Paolo Lanfranchi
1998SUI Niki AebersoldSUI Oscar CamenzindITA Marco Serpellini
1999SUI Markus ZbergITA Paolo BettiniGER Jan Ullrich
2000 non disputé (inondations)
2001ITA Mirko CelestinoSUI Niki AebersoldITA Eddy Mazzoleni
2002ITA Michele BartoliSUI Oscar CamenzindITA Gabriele Missaglia
2003ITA Mirko CelestinoITA Davide RebellinESP Miguel Ángel Martín Perdiguero
2004ESP Marcos SerranoITA Eddy MazzoleniITA Francesco Casagrande
2005ITA Fabio SacchiITA Mirko CelestinoITA Paolo Tiralongo
2006ESP Igor AstarloaITA Mirko CelestinoITA Paolo Tiralongo
2007ITA Danilo Di LucaCOL Mauricio SolerLUX Kim Kirchen
2008-2011 non disputé
2012ESP Alberto ContadorITA Diego UlissiSWE Fredrik Kessiakoff
2013ITA Diego UlissiPOL Rafał MajkaESP Daniel Moreno
2014ITA Giampaolo CarusoITA Rinaldo NocentiniESP Daniel Moreno
2015ITA Diego RosaPOL Rafał MajkaITA Fabio Aru
2016COL Miguel Ángel López CAN Michael Woods COL Rigoberto Urán
2017COL Rigoberto UránGBR Adam YatesITA Fabio Aru
2018FRA Thibaut PinotCOL Miguel Ángel López ESP Alejandro Valverde
Costante Girardengo vainqueur le 23 avril 1919 : la troisième de ses cinq victoires en dix ans.
Le double champion du monde amateur Giuseppe Martano, vainqueur en 1937.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Milan-Turin, cette course plus ancienne que la doyenne », sur Le Blog de l'Ardoisier,
  2. Renaud Breban, « Milan-Turin réintègre le calendrier européen », sur cyclismactu.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]