Semaine catalane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Semaine catalane
Setmana Catalana de Ciclisme (ca)
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création
Disparition
Organisateur(s) Deporte Ciclista Barcelona[1]
Éditions 42
Type / Format course à étapes
Périodicité annuel (mars)
Lieu(x) Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la Catalogne Catalogne
Statut des participants professionnels

Palmarès
Tenant du titre Alberto Contador

La Semaine catalane (en catalan : Setmana Catalana de Ciclisme) est une course cycliste par étapes organisée entre 1963 et 2005 en Catalogne, en Espagne.

En 2005, la Semaine catalane intègre l'UCI Europe Tour en catégorie 2.HC. L'édition 2006 est annulée en raison de difficultés financières, liées notamment aux droits télévisés[2]. L'épreuve n'est plus organisée depuis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début des années 1960, une série de courses d'un jour est organisée en Catalogne. En raison du manque de tradition ou du manque de spécialistes des classiques dans cette région (à l'exception de Miguel Poblet), ces épreuves d'un jour n'ont pas le même succès que les grandes courses par étapes comme le Tour de Catalogne. Pour éviter la disparition de ces épreuves, Albert Assalit (le président de la Fédération catalane de cyclisme), Joaquim Sabaté et Antoni Vallugera ont l'idée de regrouper toutes ces épreuves en une course d'une semaine. Chacune d'entre elles attribue des points et à la fin le vainqueur est celui avec le plus de points. C'est ainsi qu'en , naît la Semaine catalane du cyclisme. Le développement de la course est rapide et la course a rapidement acquis un grand prestige en Europe.

La première Semaine catalane est organisée par la Fédération catalane en collaboration avec diverses organisations, l'Agrupació Ciclista Montjuïc, la Penya Solera et l'Esport Ciclista Barcelona. Elle porte le nom officiel d'« I Challenge Drink » et compte cinq étapes réparties sur onze jours. Les cyclistes pouvaient s'inscrire indépendamment dans chacune des étapes et le vainqueur final n'était pas déterminé au temps, mais par les points distribués dans chaque trophée. Ayant des dates très espacées, de nombreux coureurs ont profité de l'occasion pour participer à d'autres courses, telles que Milan-San Remo entre les troisième et quatrième étapes. Le premier vainqueur est José Pérez Francés, un coureur originaire de Santander, mais installé à Barcelone. En 1964, l'épreuve se déroule sur cinq jours consécutifs. À partir de 1968, la course se fait au temps et non plus aux points. Les cyclistes belges remportent les quatre premières étapes, mais alors qu'Eddy Merckx occupe la tête de la course, il doit abandonner pour prendre part au Tour des Flandres.

Durant son existence, la Semaine catalane se déroule après Paris-Nice et constitue un bon moyen pour affiner sa préparation avant les classiques flandriennes et surtout le Tour d'Espagne (Vuelta) qui se déroule alors de la fin avril à la mi mai. En 1988, Sean Kelly remporte coup sur coup Paris-Nice, la Semaine catalane et la Vuelta.

À son palmarès figure des champions tels que Luis Ocaña, Raymond Poulidor, Joop Zoetemelk, Eddy Merckx, Claude Criquielion, Sean Kelly, Stephen Roche, Alex Zülle, Pedro Delgado et Laurent Jalabert.

En raison de soucis économiques, la course disparaît à l'issue de l’édition 2005 remportée par Alberto Contador.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Vainqueur Deuxième Troisième
1963 José Pérez Francés Antonio Suárez Fernando Manzaneque
1964 José Pérez Francés José Segú Eusebio Vélez
1965 José Luis Talamillo Antonio Bertrán Gregorio San Miguel
1966 José Manuel López Rodríguez Antonio Gómez del Moral José Manuel Lasa
1967 Domingo Perurena Jaime Alomar José Pérez Francés
1968 Mariano Díaz Luis Pedro Santamarina Eusebio Vélez
1969 Luis Ocaña José Antonio González Linares Dino Zandegù
1970 Italo Zilioli Raymond Poulidor Luis Ocaña
1971 Raymond Poulidor Gösta Pettersson Luis Ocaña
1972 Miguel María Lasa Raymond Poulidor Jesús Manzaneque
1973 Luis Ocaña Eddy Merckx Herman Van Springel
1974 Joop Zoetemelk Eddy Merckx Joaquim Agostinho
1975 Eddy Merckx Luis Ocaña Joop Zoetemelk
1976 Eddy Merckx Gonzalo Aja Giuseppe Perletto
1977 Freddy Maertens Joseph Bruyère Michel Pollentier
1978 Enrique Cima Miguel María Lasa Pedro Vilardebo
1979 Claude Criquielion Faustino Rupérez Felipe Yáñez
1980 Non-disputé
1981 Sven-Åke Nilsson Vicente Belda Alberto Fernández Blanco
1982 Jostein Wilmann Theo de Rooij Tommy Prim
1983 Alberto Fernández Blanco Faustino Rupérez Reimund Dietzen
1984 Phil Anderson Reimund Dietzen Eduardo Chozas
1985 José Recio Phil Anderson Felipe Yáñez
1986 Felipe Yáñez Jean-Claude Bagot Guido Winterberg
1987 Vicente Belda Peter Hilse Miguel Indurain
1988 Seán Kelly Anselmo Fuerte Iñaki Gastón
1989 Reimund Dietzen Pedro Delgado Pedro Saúl Morales
1990 Iñaki Gastón Tony Rominger Raúl Alcalá
1991 Stephen Roche Anselmo Fuerte Joaquim Llach Martínez
1992 Alex Zülle Iñaki Gastón Raúl Alcalá
1993 Pedro Delgado Laudelino Cubino Laurent Dufaux
1994 Stefano Della Santa Laurent Dufaux Andrew Hampsten
1995 Francesco Frattini Alex Zülle Aitor Garmendia
1996 Alex Zülle Íñigo Cuesta Francesco Casagrande
1997 Juan Carlos Domínguez Alex Zülle Viatcheslav Ekimov
1998 Michael Boogerd Laurent Jalabert Alex Zülle
1999 Laurent Jalabert Michael Boogerd Wladimir Belli
2000 Laurent Jalabert Javier Pascual Rodríguez Giuseppe Di Grande
2001 Michael Boogerd Danilo Di Luca Manuel Beltrán
2002 Juan Miguel Mercado Giuseppe Guerini Serhiy Honchar
2003 Dario Frigo Josep Jufré David Latasa
2004 Joaquim Rodríguez Miguel Ángel Martín Perdiguero Josep Jufré
2005 Alberto Contador David Bernabéu Pedro Arreitunandia

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Édition papier du journal El Mundo Deportivo, cf l'article Los escaladores tienen la palabra, p.50 », sur hemeroteca.mundodeportivo.com, (consulté le )
  2. « La Semaine Catalane menacée », Cyclismag.com, 19 janvier 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]