Chevrolet Volt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Volt (homonymie).

La Chevrolet Volt est une voiture électrique à extension d'autonomie[1] (ou véhicule hybride rechargeable) 5-portes, à traction avant. Elle est commercialisée aux États-Unis depuis décembre 2010[2],[1],[3], puis en Australie sous le nom de Holden Volt à partir de 2012. En France, la commercialisation de la Volt, initialement prévue pour décembre 2011 (cf. supra), a démarré en 2012[réf. souhaitée].

Première génération (2011-2015)[modifier | modifier le code]

Chevrolet Volt
Chevrolet Volt

Marque Drapeau : États-Unis Chevrolet
Années de production 2011-2015
Classe Berline
Usine(s) d’assemblage Détroit, Michigan
Moteur et transmission
Moteur(s) - Hybride Électricité + Essence
- Hybride Électricité + E85
Cylindrée 1 398 cm3
Puissance maximale 150 (électrique) ch (111 kW)
Puissance thermique = 84 ch (63 kW)
Couple maximal 370 Nm
Transmission Roues avant
Poids et performances
Poids à vide 1 719[4] kg
Vitesse maximale 161 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 9 s
Consommation mixte 1,2[5] L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 5-portes
Suspensions AV : indépendante, jambes de force
AR : semi-indépendante, poutre de torsion
Dimensions
Longueur 4 500 mm
Largeur 1 800 mm
Hauteur 1 430 mm
Empattement 2 680 mm
Volume du coffre 300 dm3
Chronologie des modèles

Présentation[modifier | modifier le code]

Selon ce qu'avait laissé supposer General Motors avant la sortie de la voiture, sa caractéristique principale devait résider dans le fait que le moteur électrique assure seul la traction du véhicule, le moteur thermique ne faisant qu'entraîner un générateur qui recharge la batterie si nécessaire. Le moteur thermique ne démarre automatiquement que lorsqu'il ne reste que 30 % de charge dans la batterie. L'autonomie en mode électrique pur est d'environ 60/70 6070 km.

Une Volt de première génération en charge.

La batterie est chargée, selon les cas, sur secteur par la prise électrique disponible dans le véhicule, ou en roulant dans les phases de récupération d'énergie : en descente, lors de ralentissement en levant le pied de l’accélérateur ou au freinage. Le véhicule dispose de quatre modes de fonctionnement :

  • Normal : fait fonctionner le véhicule en mode électrique jusqu'à l'épuisement des batteries ;
  • Sport : agit sur la pédale d'accélérateur en la rendant plus sensible ;
  • Montagne : permet de conserver une « réserve » d'électricité pour 25 km dans des cols ;
  • Maintenir : fait uniquement fonctionner le moteur thermique afin de préserver la charge de batterie, laquelle reste alors à disposition pour traverser une ville.

Lorsque la batterie atteint son plus bas niveau de charge après plus ou moins 60 km parcourus uniquement à l'électricité, le moteur essence se met en marche et le véhicule fonctionne alors de façon similaire à un véhicule hybride conventionnel non rechargeable[6]. Le moteur à essence est alors couplé électriquement par les deux moteurs-générateurs et dans certaines conditions simultanément mécaniquement[7] via un train épicycloïdal. Cette dernière transmission de puissance par la voie mécanique permet un gain d'efficacité énergétique de l'ordre de 10 à 15 %[8].

Sa batterie fait appel à 288 cellules lithium-ion[9], avec refroidissement liquide. La Volt est rechargeable directement sur secteur, via une prise domestique standard. La recharge est alors effectuée en environ dix heures sous 110 V et environ quatre heures avec une tension secteur de 230 V[10].

Le patron de General Motors, Fritz Henderson, avait indiqué lors d'une conférence de presse retransmise sur Internet en août 2009 que la Volt consommerait un gallon d'essence pour 230 miles parcourus en ville, soit environ 3,8 litres pour parcourir 370 km, ou 1,02 litre aux 100 km. Des valeurs qui en auraient fait la voiture à motorisation hybride la plus sobre du monde.

En fait, les valeurs publiées fin 2010 pour le marché américain par l'Environmental Protection Agency (EPA) américaine selon son nouveau cycle de mesures adapté à ce type de véhicule (PHEV) sont moins favorables[11] :

  • en mode purement électrique : un gallon d'essence pour 93 miles parcourus (MPG), soit environ 2,5 litres aux 100 km.
  • en mode mixte (électrique puis prolongation en mode thermique) : un gallon d'essence pour 60 miles parcourus, soit environ 3,9 litres aux 100 km.

Avec cette nouvelle méthode de mesure qui a pour but de permettre la comparaison des véhicules à moteurs thermiques, hybrides et électriques, l'EPA a établi une règle d’équivalence : un gallon d'essence (3,785 litres) est équivalent à 33,7 kWh d'énergie électrique.

La consommation officielle pour l'Europe est selon les normes ECE R101/NEDC de 1,2 litre aux 100 km, pour des rejets de seulement 27 g de CO2 par kilomètre[5].

En Europe continentale, une variante partageant la même mécanique est commercialisée depuis fin 2011 sous le nom d'Opel Ampera. En France, la commercialisation de la Volt, initialement prévue pour décembre 2011, démarre en 2012.

La Volt fut nommée « automobile de l'année 2011 » par le magazine américain Motor Trend[12] et l'Opel Ampera a obtenu en France le « Trophée de l’innovation » de L'Automobile Magazine en 2009[13].

Comme les ventes sont en dessous des niveaux espérés, la production sera suspendue plusieurs fois[14].

Seconde génération (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

Chevrolet Volt II
Image illustrative de l'article Chevrolet Volt

Marque Drapeau : États-Unis Chevrolet
Années de production depuis 2016
Classe Compacte électrique
Moteur et transmission
Moteur(s) 1,4 à 1,5 L 101 ch
Puissance maximale 101 ch (149 (18,4) kW)
Couple maximal 395 Nm
Chronologie des modèles

La future Volt ne sera pas renouvelée en Europe, mais en Amérique du Nord en 2016[15].

Hot Wheels[modifier | modifier le code]

La Volt a une version miniature Hot Wheels spéciale nommée « Super Volt » depuis 2015. Son moteur électrique dépasse du capot avant et elle a un parachute à l'arrière pour assister au freinage, comme un dragster[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « The Voltec System - Energy Storage and Electric Propulsion » (consulté le 4 mai 2014)
  2. (en) « Livraisons 2010 GM. » [PDF], Rob R Cole, (consulté le 19 février 2011)
  3. « 11 novembre, jour 1 de la production de la Volt », Auto Plus, (consulté le 10 mars 2011)
  4. Chevrolet Volt 2011 : spécifications - Le Guide de l'auto
  5. a et b Présentation de la Chevrolet Volt - Chevrolet France
  6. « What is it : François vous explique la Chevrolet Volt », Caradisiac, (consulté le 6 janvier 2015)
  7. (en) « The Truth is Out: Chevy Volt's Wheels Sometimes Powered Partially by Combustion Engine [Updated] », Plugincars, (consulté le 6 janvier 2015)
  8. Chevrolet Volt : électrique ou hybride ? - JP Darwin, Automobile Propre, 17 octobre 2010
  9. (en) Cooling Fins Help Keep Chevrolet Volt Battery at Ideal Temperature - Site officiel de Chevy Volt California, 18 février 2011
  10. (en) « How long does it take to charge a plug-in car? », Plug In America, non indiquée (consulté le 6 janvier 2015)
  11. (en) 2011 Chevrolet Volt Gets 93 MPGe EV Rating, 60 MPG Combined – Nelson Ireson, greencarreports.com, 24 novembre 2010
  12. (en) 2011 Motor Trend Car of the Year: Chevrolet Volt - Angus MacKenzie, Motor Trend, janvier 2011
  13. Opel Ampera : La version de série présentée à Genève - Le Guide de l'auto, 28 février 2011
  14. Chevrolet Volt : nouvel arrêt de la production - Yoann Nussbaumer, Automobile propre, 30 août 2012
  15. Chevrolet améliore sa Volt pour Detroit
  16. (en) Super Volt - Hot Wheels Wiki

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]