Holden (constructeur automobile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Holden.
Holden
logo de Holden (constructeur automobile)
Holden Cars

Création 1856
Dates clés 1931 : rachat par General Motors
Fondateurs James Alexander Holden
Forme juridique Filiale
Slogan Let's Go There

Anciennement : Go better.

Siège social Port Melbourne, Victoria
Drapeau d'Australie Australie
Direction Mark Bernhard
Actionnaires General MotorsVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Automobile
Produits Véhicules particuliers

Véhicules utilitaires légers

Société mère General Motors
Filiales Holden Special Vehicles
Effectif 3 400 (Mars 2009)
Site web www.holden.com.au

GM Holden Limited company est un constructeur automobile australien, basée à Port Melbourne, Victoria. La société démarre en tant que fabricant de sellerie en 1856. En 1908, elle change d'activité et entre dans le domaine automobile, avant de devenir une filiale du groupe américain General Motors en 1931 et fut renommée à cette occasion « General Motors-Holden's LTD ». Elle prit ensuite le nom d'« Holden LTD » en 1998 et son nom actuel en 2005.

En juillet 2015, Mark Bernhard remplace Michael Devereux à la direction d'Holden[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Holden est à l'origine un fabricant de sellerie. En 1908, l'entreprise change d'activité et entre dans le domaine automobile, avant de devenir une filiale de General Motors en 1931. Le constructeur prend en charge l'exploitation de véhicules GM en Australasie. Il a détenu partiellement GM Daewoo de 2002 à 2009.

Il propose un large éventail de véhicules produits localement, complété par des modèles importés GM. Par le passé Holden a commercialisé des véhicules d'ingénierie Nissan, Suzuki, Toyota et Isuzu rebadgés dans le cadre de partenariats avec GM Daewoo Korea.

Aujourd'hui la gamme Holden est constituée de modèles Opel et Chevrolet, marques non disponibles en Australie.

Bien que la participation d'Holden dans les exportations ne cesse de fluctuer depuis les années 1950, la baisse récente des ventes de grande voitures en Australie conduit l'entreprise à se tourner vers les marchés internationaux pour augmenter sa rentabilité.

2017 : La berline Commodore, qui était une voiture dessinée en Australie, va être remplacée par une Opel Insignia rebadgée (une opération effectuée avant le rachat de l'allemand par PSA).

Le 20 octobre 2017 Holden annonce l'arret de la production et la fermeture de ses usines.

Usines de fabrication[modifier | modifier le code]

Tous les véhicules Holden construits en Australie sont fabriqués à Elizabeth en Australie-Méridionale, et les moteurs sont fabriqués à l'usine de Fishermans Bend à Port Melbourne, Victoria. Historiquement, les usines de production ou d'assemblage ont opéré dans tous les États du continent Australien, ainsi qu'en Nouvelle-Zélande avec sa filiale GM Holden New Zealand qui y exploita une usine jusqu'en 1990. La consolidation de la production automobile à Elizabeth a été achevée en 1988, mais certaines opérations de montage ont continué à Dandenong jusqu'en 1996.

Le 10 décembre 2013, General Motors a annoncé que Holden cesserait la fabrication de moteurs et de véhicules en Australie à la fin de 2017. Par conséquent, 2 900 emplois seraient supprimés sur quatre ans. Après 2017, la présence de Holden en Australie devrait se réduire aux concessionnaires, à un centre de distribution de pièces d'origine et à un studio de design mondial pour le développement de futurs modèles.

Depuis 2015, Holden a commencé à vendre une gamme de voitures dérivées d'Opel et Vauxhall comprenant l'Astra VXR, l'Insignia VXR (basées sur les modèles OPC) ainsi que la Cascada. Plus tard, Holden a également annoncé des plans d'importation de la Cruze fabriquée en Corée du Sud à partir de 2017.

En décembre 2015, l'entrepreneur belge Guido Dumarey a entamé des négociations pour l'achat de l'usine de fabrication de Commodore en Australie-Méridionale, afin de continuer à produire une gamme de véhicules pour la vente locale et à l'exportation. La proposition a été accueillie par GM mais n'a pas été jugée sérieuse et fut rejetée.

La dernière usine automobile du pays ferme ses portes le 20 octobre 2017. Le symbole est fort, car c'est un site du constructeur national Holden, à Elizabeth situé au nord d'Adélaïde. La dernière auto sortie des chaînes (à 10h45 heure locale) était une Commodore, de couleur rouge[2].

Modèles[modifier | modifier le code]

Modèles de 1948 à 2013[modifier | modifier le code]

Une Holden Malibu (2012).
L'Holden Zafira de 2003.
Une Holden Astra (1998).

Compétition[modifier | modifier le code]

La marque participe au championnat australien V8 Supercars avec le modèle Commodore.

Modèles haute performances : Holden Special Vehicle (HSV)[modifier | modifier le code]

À l'instar de constructeurs allemands comme Mercedes-Benz via AMG, Holden propose des versions sur-vitaminées de ses modèles via HSV (pour Holden Special Vehicles), son préparateur officiel.

HSV Maloo[modifier | modifier le code]

Depuis 1990, Holden propose une version musclée de son utilitaire, l'Ute, avec la Maloo. Em 2016, Holden Special Vehicle (HSV), la division performances de Holden, proposait sur le sol australien une série spéciale de la Maloo, la GTS Maloo. La Maloo a toujours eu droit au V8 d'origine General Motors, et pour cette version GTS ultra limitée (seulement 250 exemplaires produits), le constructeur australien a mis les petits plats dans les grands.

Le Maloo (qui signifie tonnerre en aborigène) GTS abrite le V8 6.2 compressé que l'on pouvait notamment trouver sous le capot de la Chevrolet Corvette ZL1. Avec 580 ch et 740 Nm de couple, il donne des ailes à la Maloo qui est rentré dans le livre des records en étant le pickup le plus rapide du monde avec une vitesse enregistrée à plus de 270 km/h (mieux qu'un Dodge Ram SRT10)[3].

Direction[modifier | modifier le code]

  • Edward Holden (1917–1934)
  • Laurence Hartnett (1934–1946)
  • Harold E. Bettle (1946–1953)
  • Earl C. Daum (1953–1959)
  • Harlow C. Gage (1959–1962)
  • David L. Heglund (1962–1966)
  • Max C. Wilson (1966–1968)
  • Alexander D. Rhea (1968–1970)
  • A. C. "Bill" Gibbs (1970–1973)
  • Damon Martin (1973–1976)
  • Charles S. "Chuck" Chapman (1976–1987)
  • John G. Bagshaw (1987–1990)
  • William J. Hamel (1990–1997)
  • James R. Wiemels (1997–1999)
  • Peter Hanenberger (1999–2003)
  • Denny Mooney (2003–2007)
  • Chris Gubbey (2007–2008)
  • Mark Reuss (2008–2009)
  • Alan Batey (2009–2010)
  • Michael Devereux (2010–2014)
  • Gerry Dorizas (2014–2014)
  • Jeff Rolfs (Interim chairman and managing director) (2014–2015)
  • Mark Bernhard (2015–present)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mark Bernhard Takes the Reins as Chairman and Managing Director at GM Holden - Communiqué Holden, 2 juillet 2015
  2. Caradisiac.com, « Fin de la production automobile en Australie avec la fermeture de l'usine Holden », Caradisiac.com,‎ (lire en ligne)
  3. Caradisiac.com, « Photos du jour : HSV GTS Maloo », Caradisiac.com,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]