Chevrolet Biscayne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chevrolet Biscayne
Image illustrative de l'article Chevrolet Biscayne
Chevrolet Biscayne 2 Door Sedan 1958

Marque Drapeau : États-Unis Chevrolet
Années de production 1958-1972
Classe Full-size
Moteur et transmission
Moteur(s) L6 235 ci BlueFlame (3,9 L) (1958-1960)
V8 283 ci (4,6 L) (1958-1967)
V8 348 ci (5,7 L) (1958-1961)
L6 230 ci (3,8 L) (1963-1966)
V8 327 ci (5,4 L) (1962-1967)
V8 409 ci (6,7 L) (1961-1966)
L6 250 ci (4,1 L) (1965-1970)
V8 307 ci (5,0 L) (1968)
V8 400 ci (6,6 L) (1969-1975)
V8 396 ci (6,5 L) (1965-1970)
V8 427 ci (7,0 L) (1967-1970)
V8 454 ci (7,4 L) (1971-1975)
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 2 portes (2 Door Sedan)
Berline 4 portes (4 Door Sedan)
Break 4 portes (Brookwood 4 Door Station Wagon)
Break 2 portes (Brookwood 2 Door Station Wagon)
Chronologie des modèles

La Chevrolet Biscayne était une berline de milieu de gamme à vocation économique de la série des Chevrolet full-size, apparue en 1958 en remplacement de la Chevrolet 210.

Son nom est issu d'un concept car présenté au Motorama de 1955 sous la forme d'une berline quatre portes sans montants (hardtop) sans calandre apparente mais avec des yeux de grenouilles dans le style de l'Austin Healey qui apparaîtra en 1958. L'arrière annonçait quant à lui celui de la future Chevrolet Corvair.

1958 Chevrolet Biscayne 4 Door Sedan (arrière)

Elle fut disponible sur plusieurs générations en berlines deux portes (jusqu'en 1969) et quatre portes avec montants, ainsi qu'en break deux et quatre portes jusqu'à l'arrêt de sa production en 1972.

Les premières Biscayne étaient majoritairement choisies avec le moteur six cylindres Blue Flame (3,9 L puis 3,8 L et 4,1 L), avant que le moteur V8 (4,6 L et jusqu'à 7,0 L) ne devienne la norme au début des années 1970. De par leur positionnement, elles n'avaient pas accès à certains équipements de confort, comme les vitres électriques réservées aux plus chic versions Impala et Bel Air. Les clients pouvaient malgré tout choisir d'équiper leur véhicule de packs performance et notamment des V8 Big block (ces modèles étaient surnommées Bisquick). Cela dit ces versions restèrent plutôt rares, la grande majorité des Biscayne étant des modèles assez simples, voir dépouillés à l'image de la série Biscayne Fleetmaster proposée entre 1960 et 1961 dont la plupart des chromes avaient été supprimés.

Chiffres de production[modifier | modifier le code]

  • 1958 : 100 000 exemplaires
  • 1962 : 166 000 exemplaires
  • 1964 : 173 900 exemplaires
  • 1965 : 145 300 exemplaires
  • 1966 : 122 400 exemplaires
  • 1967 : 92 800 exemplaires
  • 1971 : 22 309 exemplaires
  • 1972 : 20 538 exemplaires

Chiffres de production de la Chevrolet Biscayne par millésime et par version en 1967 et 1968[modifier | modifier le code]

Millésime 1967 1968
Biscayne 6 L 54 200 44 500
Biscayne V8 38 600 37 600
Bel Air 6 L 41 500 28 800
Bel Air V8 138 200 123 400
Impala 6 L 19 200 11 400
Impala V8 630 400 699 500
Caprice V8 124 500 115 500
SW 155 100 175 600
TOTAL 1 201 700 1 236 300

En total, 2 438 000 Biscayne / Bel Air / Impala / Caprice ’67 – ‘68 ont été commercialisés. La Chevrolet Biscayne termina sa carrière au Canada de 1972 à 1975.

1958 Chevrolet Brookwood

La Chevrolet Brookwood était un break produit par la marque Chevrolet entre 1958 et 1961 puis de 1969 à 1972 et dérivé de la berline Biscayne. Proposée exclusivement en quatre portes dans sa première année de commercialisation, en six ou neuf places, elle devint également disponible en deux portes à partir de 1959 à la suite de l'arrêt de production de la Chevrolet Yeoman.

C'est sur la base de cette dernière que fut créée la Chevrolet El Camino la même année.

La production continuât entre 1962 et 1968, mais Chevrolet décidât durant cette période de supprimer les appellations spécifiques aux break.

Chiffres de production[modifier | modifier le code]

  • 1962 : 187 600 exemplaires
  • 1965 : 184 400 exemplaires
  • 1966 : 185 500 exemplaires
  • 1967 : 152 100 exemplaires