Chevrolet Camaro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chevrolet Camaro
Chevrolet Camaro
Chevrolet Camaro Z28 de1968

Marque Chevrolet
Années de production 1967 - 2002 // depuis 2009[1]
Production 150 chevaux < 800 chevaux 4 800 000[1] exemplaires
Classe Pony car / Muscle car
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé et cabriolet

La Chevrolet Camaro est une automobile de type pony car construite par General Motors en quatre générations de 1967 à 2002. La production a repris en 2009 pour une cinquième version, suivi en 2016 pour une sixième. La Camaro fut construite pour concurrencer la Ford Mustang.

Lorsque Ford présente sa Mustang en avril 1964, l'état major de GM ne se montre pas vraiment impressionné, persuadé qu'il n'existe pas de marché pour ce type de véhicule et qu'avec son « petit » coupé le rival de toujours foncerait vers de sinistres destinées. Leurs espoirs seront de courte durée ; quatre mois seulement après son lancement, 100 000 Mustang sont sorties des chaînes de fabrication. L'ambiance au directoire de General Motors se dégradera considérablement. Il leur faut faire mieux, et vite, pour retrouver leur première place sur le marché national. Dans l'urgence, Chevrolet crée le projet XP836 surnommé « Panther ». Ses lignes très pures, exemptes de toute fioritures, combinent harmonieusement volumes et rondeurs avec des éléments plus anguleux.

À sa sortie, Chevrolet précise que le nom du nouveau modèle vient d'un mot français, « camaro », signifiant « camarade » en argot[2] mais Ford rétorque ironiquement que c'est le nom d'un type de crevette (« Camarón » veut dire « crevette » en espagnol). Chevrolet dira alors sur le même ton qu'un Camaro était « un petit animal méchant mangeur de Mustang »[3].

Première génération[modifier | modifier le code]

Première génération
Chevrolet Camaro

Marque Chevrolet
Années de production 1967 - 1969
Production 690 138 exemplaires
Classe Pony car / Muscle car
Moteur et transmission
Moteur(s) 6 à 8 cylindres de 230 à 427 ci
Puissance maximale 140 à 430 chevaux ch
Transmission Manuelle 3 ou 4 rapports
Automatique 2, 3 propulsion
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé, Cabriolet
Suspensions Ressorts à l'avant, lames à l'arrière
Chronologie des modèles
Chevrolet Camaro II Suivant

La Camaro de série voit le jour le , sur le tout nouveau châssis F-Body qui se caractérise par un format quatre places, disponible en coupé et en cabriolet, et d'une architecture faux châssis à l'avant fixé sur une coque. Ce châssis était basé principalement sur celui d'une autre Chevrolet sortie plus tôt, la Nova.

Quatre versions sont disponibles avec environ quatre-vingts options d'usine et quarante accessoires du concessionnaire :

  • Camaro : version de base, souvent équipée d'un six cylindres en ligne ou du V8 de 327 ci de cylindrée.
  • Camaro RS (Rally Sport) : Cette version comporte essentiellement des ajouts esthétiques ; calandre noire avec des phares cachés, des feux arrière modifiés et des pièces intérieur spéciales.
  • Camaro Z-28 : Dérivée de la Camaro de base et créée pour courir en Trans-Am Series, ce qui imposait des limitations de cylindrées, les moteurs n'excédant pas 5 litres (ou 302 ci), elle sort discrètement en décembre 1966. Elle se caractérise par des freins à disque à l'avant et est propulsée par le V8 de 302 ci. Ce moteur est en fait un 327 ci doté d'un vilebrequin de 283 ci.
  • Camaro SS (Super Sport) : La Camaro SS est équipée du V8 small block de 350 ci ou du V8 big block de 396 ci. On pouvait le commander en même temps que le package RS (pour Rally Sport), pack design/esthétique qui donnait la Camaro RS/SS.

Les Camaro ne portent réellement le qualificatif de « muscle car » qu'à partir du modèle 396, tous les modèles ne possédant qu'un small block, de cylindrée inférieure, sont appelés « pony cars »[réf. souhaitée].

Années RPO Type Caractéristiques Modèle Classe
1967-1969 L26 L6 230 ci (3,8 L) de 140 ch Camaro Pony
1967-1969 L22 L6 2bbl 250 ci (4,0 L) de 155 ch Camaro Pony
1967-1969 Z28 V8 4bbl 302 ci (4,9 L) small block de 290 ch Camaro Z28 Pony
1967-1969 LF7 V8 2bbl 327 ci (5,4 L) small block de 210 ch Camaro Pony
1967-1968 L30 V8 4bbl 327 ci (5,4 L) small block de 275 ch Camaro Pony
1969 L65 V8 350 ci (5,7 L) small block de 250 ch Camaro Pony
1967-1969 L48 V8 350 ci (5,7 L) small block de 295 ch Camaro SS350 Pony
1967-1969 L35 V8 396 ci (6,5 L) big block de 325 ch Camaro SS396 Muscle
1967-1969 L78 V8 396 ci (6,5 L) big block de 375 ch Camaro SS396 Muscle
1968-1969 L34 V8 396 ci (6,5 L) big block de 350 ch Camaro SS396 Muscle
1968-1969 L89 V8 396 ci avec culasses aluminium Camaro SS396 Muscle

Modèles préparés par une poignée de revendeurs Chevrolet.

Années Préparation Type Caractéristiques Modèle Classe
1969 L72 V8 427 ci (7 L) big block de 425 ch COPO 9561 Muscle
1969 ZL1 V8 427 ci (7 L) big block de 430 ch COPO 9560 Muscle

1967[modifier | modifier le code]

Chevrolet Camaro SS396 de 1967.

De nombreux moteurs sont disponibles dès cette première année, du six cylindres en ligne de base au puissant V8 de 396 ci de la Camaro SS396. Elle partage beaucoup de pièces mécaniques avec la Chevrolet Nova dont la conception est en partie issue. Les acheteurs ont un choix de quatre transmissions ; l'option standard est la boîte manuelle trois rapports Saginaw, vient ensuite une boite manuelle quatre rapports, mais la transmission la plus populaire est la boîte de vitesses automatique Powerglide à deux rapports. La boîte automatique TH400 à quatre rapports est disponible seulement pour la Camaro SS396.

L'option Z28 est rarement connue des acheteurs, seulement six-cent-neuf Z28 ont été vendues en cette année 1967. Développées essentiellement pour la course Trans-Am, elles ne disposent que d'un V8 de 302 ci car le règlement impose une cylindrée inférieure à 305 ci (soit 5,0 L). De 1967 à 1968, les Z28 ne reçoivent pas de capots bombés, elles reçoivent l'air par une canalisation complexe attachée à côté du filtre à air en partant jusqu'au tablier pour arriver dans le conduit d'aération sous le pare-brise. Les Z28 sont les seules Camaro à recevoir des jantes « Rally » de 15 pouces de 1967 à 1969, toutes les autres recevant des jantes de 14 pouces.

Il est facile de différencier les modèles 1967 et 1968 car elles n'ont pas encore de marqueurs latéraux, ceux-ci furent en effet imposés par l'état américain sur les véhicules neuf en 1968.

Production pour 1967

  • Camaro : 121 044
  • Camaro RS : 64 842
  • Camaro SS : 34 411
  • Camaro Z-28 : 609

1968[modifier | modifier le code]

Chevrolet Camaro Z-28 de 1968

Cette année, l'option Z-28 apparaît officiellement au catalogue Camaro, les ventes de ce modèle s'en ressentent et dépassent les 7 000 exemplaires. Les lois en vigueur aux États-Unis imposent l'ajout de marqueurs latéraux sur les ailes avant. La grille de la calandre s'affine, les feux de croisement deviennent ovales, certaines versions peuvent recevoir un béquet à l'avant. Les modèles aux moteurs les plus puissants reçoivent des ressorts arrières à plusieurs lames au lieu des monolames installés auparavant. Une version du V8 big block de 396 ci développant 350 ch est disponible pour les Camaro SS. Les modèles 396 sont affublés de deux inserts chromés sur le capot.

Production pour 1968

  • Camaro : 159 087
  • Camaro RS : 40 977
  • Camaro SS : 27 884
  • Camaro Z-28 : 7 199

1969[modifier | modifier le code]

Chevrolet Camaro de 1969 en version Indianapolis 500 Pace Car.

Beaucoup de changement sur la carrosserie en 1969. Seuls le capot et le coffre restent identiques. Le nouveau style donne une meilleure impression d'aérodynamisme, avec ses traînées au-dessus des arcs de roues. Le package RS comprend des phares cachés sous une plaque striée. Il existe un grand débat entre les collectionneurs adeptes du style 1967-1968 et les adeptes de la Camaro 1969. Cette année, c'est une Camaro RS/SS cabriolet qui servira de « pace car » à Indianapolis. Les Z-28 pouvaient avoir un capot bombé en option.

Le moteur V8 307 ci, un bloc de 283 ci avec un vilebrequin de 327, de 200 ch est développé pour les Camaro de base. Un nouveau V8 350 ci de 255 ch remplace le V8 327 ci de 275 ch. Quant au moteur de la SS350, il est « boosté » à 300 ch.

Pour une meilleure compétitivité en course Trans-Am, l'option RPO (pour « Regular production option ») JL8 sort en milieu d'année, il s'agit de quatre freins à disque. Le système est le même que celui utilisé sur les Corvette. Autre possibilité pour les amateurs de performance ultime, le package ZL1, spécialement conçu pour les courses de dragsters NHLA. Le moteur est alors un V8 de 427 ci, entièrement en aluminium, développant officiellement 425 ch mais officieusement près de 500 ch, ce qui en fait le moteur le plus puissant jamais proposé par Chevrolet. Cette voiture coûtera pratiquement le double du prix d'un Camaro SS396, soit 7 200 dollars de l'époque, le moteur seul coûtant 4 160 $. Pour les utiliser en course, Chevrolet devait en vendre cinquante, ils vendirent soixante-neuf Camaro et deux Corvette équipées de ce moteur. Au moins douze moteurs furent retirés de ces voitures, et trente d'entre elles revinrent chez Chevrolet.

Production pour 1969

  • Camaro : 150 078
  • Camaro RS : 37 773
  • Camaro SS : 34 932
  • Camaro Z-28 : 20 302

Deuxième génération[modifier | modifier le code]

Seconde génération
Chevrolet Camaro
1971 Chevrolet Camaro

Marque Chevrolet
Années de production 1970 - 1981
Production 2 233 952 exemplaires
Classe Pony car / Muscle car
Moteur et transmission
Moteur(s) V6 229 ci (3,8 L)
V6 231 ci (Buick)
L6 250 ci (4,1 L)
V8 267 ci (4,4 L)
V8 305 ci (5,0 L)
V8 307 ci (5,0 L)
V8 350 ci (5,7 L)
V8 396 ci (6,5 L)
V8400 ci (6,6 L)
V8 454 ci (7,4 L)
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé, Coupé T-Top
Suspensions Ressorts à l'avant, lames à l'arrière
Chronologie des modèles
Précédent Chevrolet Camaro I Chevrolet Camaro III Suivant

La deuxième génération entre sur le marché le et sera commercialisée jusqu'en 1981. La carrosserie est intégralement changée, la voiture est alors plus longue et plus large que la génération précédente (de 4,77 à 5 mètres de long suivant les évolutions) avec des lignes plus élancées. L'architecture de 1967 empruntée à la Chevrolet Nova reste cependant inchangée, avec le faux châssis à l'avant séparé de la coque. Les moteurs de même seront conservés, du moins pour les premières années.

Sans la hâte du développement de la première génération et bénéficiant d'un budget supérieur, les ingénieurs de chez General Motors ont pu accorder plus de soin dans la réalisation de la nouvelle Camaro. Ainsi, les suspensions et le châssis sont grandement améliorés aussi bien en ce qui concerne le confort que la rigidité. Les vitres latérales arrières seront supprimées pour réduire les coûts et faciliter la fabrication. Plus tard, la lunette arrière sera élargie pour pallier cette absence et offrir un meilleur champ visuel à l'arrière. Même les modèles de base reçoivent une meilleure isolation phonique et thermique. Bien que toujours équipée de moteurs big block, il ne fait pas de doute la deuxième génération est bien plus une routière que sa devancière de 1967.

Cependant, le premier choc pétrolier mettra un terme à la course à la cylindrée. La Camaro restera une des seules muscle car de cette époque à survivre à la crise. Côté marketing, Chevrolet gardera les mêmes modèles que la génération précédente mais en ajoutera quelques-uns au fil des années :

  • RPO (Regular production options)
  • Type-LT, Modèle « luxe » qui a remplacé le Super Sport à partir de 1973.

Troisième génération (1982-1992)[modifier | modifier le code]

Troisième génération
Image illustrative de l'article Chevrolet Camaro

Marque Drapeau : États-Unis Chevrolet
Années de production 1982 - 1992
Classe Pony car
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 à 8 cylindre
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 4/5 vitesses
Automatique à 3/4 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 400 à 1 520 kg
Châssis - Carrosserie
Châssis Pontiac Firebird
Dimensions
Longueur 4 890 mm
Largeur 1 850 mm
Hauteur 1 270 mm
Empattement 2 560 mm
Chronologie des modèles
Précédent Chevrolet Camaro II Chevrolet Camaro IV Suivant

En 1975, Chevrolet entreprend le développement de la troisième génération, originellement prévue pour 1980. En même temps, le constructeur travaille sur sa première automobile à traction. Les ingénieurs ont l'intention d'utiliser les composantes mécaniques sur les F-Body. La question de la Camaro à traction a été longuement débattue et retardera la production qui sera reporté à 1982. En outre, les dimensions du moteur de la troisième génération utilisent le système métrique. La cylindrée n'est donc plus définie en pouces cubes, mais en litres.

L'année 1982 marque donc le début de la troisième génération. Elle est sélectionnée comme pace car pour les Indy 500. Pour cette occasion la pace car voit sa puissance augmentée à 254 ch. Des répliques moins puissantes seront proposées au public. La motorisation passe du quatre-cylindre 2,5 litres de 91 ch et d'un V6 de 2,8 litres de 103 ch, à un V8 de (5 litres) (305 ci LG4) de 147 ch ou un 5,0 litres « Trottle Body Injection » (TBI) LU5 de 167 ch.

En 1983, le 5,0 litres LU5 monte à 177 ch et un nouveau 5,0 litres HO (« high output ») L69 apparaît, équipé d'un carburateur Rochester 4-corps, et développant 193 ch.

En 1984, Chevrolet corrige des problèmes de qualité survenus en 1982 et 1983. Le modèle Berlinetta connaît une popularité avec un V6 de (109 ch) de 2,8 litres et le V8 LG4 en option. La Z28 connaît sa meilleure année de vente de tous les temps.

En 1985, l'option IROC-Z fait son apparition sur la Z28 (« IROC » pour International Race of Champions). Elle comprend un effet de sol plus bas et quelques autres options. Elle peut recevoir un nouveau V8 de 305 ci (5,0 litres) LB9 « Tuned Port Injection » (TPI) de 218 ch. La Z28 reçoit un léger changement esthétique[Lequel ?].

En 1986, la LT remplace la berlinetta. Le quatre-cylindres est disponible mais aucune voiture ne semble avoir été produite avec cette option, 1986 sera la dernière année du quatre-cylindres. Le 5,0 litres LB9 perd de la puissance et passe à 193 ch mais gagne 10 livres de couple. On attendait un V8 optionnel de 5,7 litres (350 ci) mais des problèmes de développement ont retardé cette option.

En 1987, le L98 5,7 litres fait son entrée en option sur le IROC-Z, disponible uniquement en transmission automatique, pour 225 ch. La décapotable est de retour et c'est la firme American Sunroof Company (ASC) qui transforme les T-Top en cabriolets.

En 1988, le L98 (5,7 litres) passe à 233 ch. La Z28 disparaît au profit de l'IROC-Z mais reviendra en 1990 lorsque la série IROC passe aux véhicules Dodge.

En 1989, la RS est une nouvelle option. Elle est équipée d'un V6 2,8 litres. Un V8 de 172 ch est optionnel. Le LB9 et le B2L ne sont pas disponible pour la RS. Des options de performances sont proposées pour le coupé IROC-Z sous la dénomination « 1LE ». Les options proposées comprennent un Performance Axle G92 (essieu), la suppression de la climatisation, un moteur LB9 avec transmission manuelle (le B2L n'est pas disponible), une suspension sportive, un réservoir d'essence repositionné, suppression des feux anti-brouillard, etc.. La puissance de cette combinaison est de 304 ch avec 300 livres de couple. 111 « 1LE » seront vendues en 1989. En 1991 et 1992, ceux qui désirent avoir la climatisation commanderont le RPO BC4, une option destinée aux services de police et proposée sur les coupés RS.

En 1990 le V6 passe a 3,1 litres. L'IROC-Z disparaît à la fin de l'année.

1992 marque la fin de la troisième génération. Tous les modèles 1992 reçoivent l'emblème « 25th anniversary » et peuvent opter pour un RPO « Heritage Pack ».

Après des problèmes de qualité et des mouvements de grève, GM déplace la production de la quatrième génération au Québec, à Sainte-Thérèse[4],[5].

Quatrième génération[modifier | modifier le code]

Quatrième génération
Image illustrative de l'article Chevrolet Camaro

Marque Drapeau : États-Unis Chevrolet
Années de production 1993 - 2002
Classe Pony car
Sportive
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 6 à 8 cylindres
Cylindrée 3 128 cm3
Puissance maximale 139 à 325 ch DIN
Couple maximal 244 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Automatique à 4 vitesses / Manuelle à 5 (v6) à 6 vitesses (v8)
Poids et performances
Poids à vide 1 400 kg
Vitesse maximale 190 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé
Cabriolet
Châssis Pontiac Firebird
Callaway SuperNatural Corvette
Dimensions
Longueur 4 910 mm
Largeur 1 880 mm
Hauteur 1 310 mm
Empattement 2 560 mm
Voies  AV/AR 1,52 mm  / 1,54 mm
Chronologie des modèles
Précédent Chevrolet Camaro III Chevrolet Camaro V Suivant

Elle est construite à Boisbriand au Canada. Le quatre-cylindres étant abandonné, le moteur de base est un six-cylindres de 3,4 L développant 162 ch, il sera remplacé en 1995 par un V6 3,8 L de 200 ch, 193 Cv en Europe beaucoup plus économique. Les versions les plus musclées sont la Z28 et la SS qui ont droit au moteur 5,7 litres LT1, avec la boîte automatique ou manuelle T56 à six rapports. La Z28 développe 275 hp et la SS 285 hp à 310 hp. En 1997, une version 30th anniversary Camaro Z28 SS, pourvue de deux bandes rouges sur coloris blanc, est disponible avec un moteur de 5,7 litres LT4 qui équipait les Corvette Grand Sport et Collector, édition de 1996, avec une puissance annoncée de 330 ch.

En 1998 la Camaro a droit à quelques modifications au niveau des phares et un remodelage complet de l'avant ainsi que l'intérieur. Le « désuet » LT1 de fonte fait place à un nouveau moteur en aluminium, le LS1, qui équipait déjà la Corvette, celui-ci offre des possibilités de modifications beaucoup plus intéressantes que son prédécesseur. La Camaro Z28 développe alors 310 ch et en 2000, grâce à un remplacement du collecteur d'admission pour celui du moteur LS6, elle verra sa puissance portée à 330 ch. La Camaro SS touchera les 330 ch, puis 340 ch en 2000 jusqu'à son arrêt de production.

Avec son 0-100 km/h en 5,3 secondes, la Camaro (avec sa cousine Trans-Am) est de loin la voiture américaine la plus performante (moteur à aspiration naturelle) du moment, exception faite de sa grande sœur la Corvette C5. En 2002 quelques derniers modèles sortiront de la défunte usine.

Cinquième génération (2009-2015)[modifier | modifier le code]

Chevrolet Camaro V
Chevrolet Camaro
2010 Chevrolet Camaro RS

Marque Drapeau : États-Unis Chevrolet
Années de production 2009 - 2015 (États-Unis)
2011 - 2015 (Europe)
Classe Pony car
Usine(s) d’assemblage Oshawa, Ontario
Drapeau du Canada Canada
Moteur et transmission
Moteur(s) V6 3,6 L VVT
V8 6,2 L
Cylindrée 3 600 et 6 162 cm3
Puissance maximale 323 à 437 ch (227 à 318 kW)
Couple maximal 370 à 569 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 6 vitesses
Automatique séquentielle à 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 697 à 1 775 kg
Vitesse maximale 280 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,2 (V8 BM)
5,4 (V8 BA)
5,4 (V8 BM cabriolet)
5,6 (V8 BA cabriolet) s
Consommation mixte 12.4 L/100 km
Émission de CO2 304 (V8 BA) à 329 (V8 BM) g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé, 4 places
Cabriolet, 4 places
Coefficient de traînée 0.387
Suspensions McPherson indépendante (Avant)
Multibras indépendante (Arrière)
Dimensions
Longueur 4 836,8 mm
Largeur 1 917 mm
Hauteur 1 380 mm
Empattement 2 852 mm
Volume du coffre 320 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Chevrolet Camaro IV
Pontiac Firebird IV
Pontiac GTO IV
Chevrolet Camaro VI Suivant
Chevrolet Camaro Concept, CYIAS, 2006.

Chevrolet décide de raviver la flamme de la Camaro en 2006 en présentant la Chevrolet Camaro Concept, laquelle fait son apparition officielle en 2009. Esthétiquement, elle renvoie explicitement à la première génération (démarche similaire à celle de Ford pour sa Mustang). Pour son lancement, la Camaro Concept incarne le robot Autobots dénommé Bumblebee dans le film Transformers 2 sorti en 2009.

Présenté sur la plate-forme Zeta et équipé du moteur LS3 V8 de 6,2 litres de 426 HP (transmission manuelle à six rapports) ou équipée du moteur LS99 de 6,2 litres de 400 HP (transmission automatique à six rapports), elle est aussi offerte en version V6 de 3,6 litres développant 304 ch (le V6 développe 323 ch à partir de la version 2012). La camaro de cinquième génération se retrouve en six versions: LS, 1LT, 2LT, 1SS, 2SS et ZL1. Les versions LS et LT sont équipées de série du moteur de 3,6 litres tandis que le moteur de 6,2 litres est réservé au modèle SS. Les éditions 2LT et 2SS incluent la technologie bluetooth, sièges en cuir chauffants, volant gainé de cuir, etc..

La version cabriolet sera produite à partir de 2011 en Ontario[6].

Chevrolet a annoncé en mai 2011 la commercialisation en France de la Camaro dès le mois de septembre 2011. Seule la version correspondant à la 2SS pack RS dotée du 6,2 litres V8 de 432 chevaux sera vendue, avec boîte 6-vitesses automatique ou manuelle (puissance de 405 chevaux avec boîte automatique).

Une seule finition sera disponible, incluant :

  • Des phares HID (haute décharge d'intensité, avec halo lumineux) ;
  • Des jantes de 20 pouces chaussées de pneus 245/45 ZR20 à l'avant et en 275/40 ZR20 à l'arrière ;
  • Un ESC (Stabilitrack) déconnectable à trois modes avec ABS et aide au freinage d'urgence ;
  • Une double sortie d’échappement en inox chromée ;
  • Un affichage tête haute des informations (Head-up Display) ;
  • Une climatisation ;
  • Une radio à lecteur CD Boston de 245 watts avec neuf haut-parleurs (huit en cabriolet) ;
  • Un garnissage en cuir noir ;
  • Des sièges sport chauffants ;
  • Des sièges conducteur et passager réglables électriquement sur six axes ;
  • Des commandes au volant ;
  • Un régulateur de vitesse ;
  • Une aide au recul avec radar et caméra de rétrovision (écran situé dans le rétroviseur central) ;
  • Une connectivité Bluetooth, prise auxiliaire et USB ;
  • Des phares automatiques ;
  • Des rétroviseurs à chrominance variable (remplace la position « nuit » des rétroviseurs classiques).

La version automatique dispose en-outre de l'AFM (Active Fuel Management), capacité de « couper » deux à quatre de ses cylindres en conduite économique et de pouvoir démarrer à distance grâce à un bouton supplémentaire sur la télécommande intégrée à la clé de contact.

La version européenne aura quelques différences par rapport à sa version américaine pour être homologuée avec exception pour un nombre restreint (2 000 exemplaires pour l'Europe pour l'année 2012, juillet 2011 - juin 2012). Elle est basée sur la version SS en coupé ou cabriolet, en BVA ou BVM, sans les logos.

  • Les rétroviseurs sont plus grands, pliables et intègrent des rappels de clignotant ;
  • Les feux arrière sont à LED, contrairement aux ampoules et caches rouges de l'américaine, pour répondre aux normes européennes ;
  • Le pare-brise est aux normes EU ;
  • Les feux de position latéraux sont remplacés par des catadioptres ;
  • L'échappement est légèrement plus aphone sans variation de puissance notable (432 ch et 318 kW) ;
  • Le volant est le modèle 2012, issu de la gamme (plus grand airbag) désormais adopté aux USA, moins seyant que le modèle 2011 Camaro, à l'aspect bombé et plus fin.

Pour le modèle MY2014, il y a eu un lifting des faces avant et arrière (optiques et calandre) et de l'intérieur (HUD en couleur).

Camaro ZL1[modifier | modifier le code]

Chevrolet a présenté au Chicago Auto Show de 2011 la future version ZL1 de sa Camaro, reprenant le nom de code « ZL1 » déjà vu en 1969. Elle était la version de route la plus puissante mise en vente jusqu'à ce jour. La nouvelle version place la barre encore plus haut et propose 580 ch. Avec cette version ultime, Chevrolet veut concurrencer la Shelby GT500 de Ford. Pour cette nouvelle version, le V8 LS3 de la SS fait place au V8 LSA, le même que sur la Cadillac CTS-V. On dit aussi très souvent que c'est le même moteur que celui de la Corvette ZR1, à tort car sur cette dernière le V8 est un LS9 qui développe 647 ch. Le moteur LSA est en fait un dérivé du LS9 avec de nombreuses différences techniques. Entre autres : pistons différents, refroidissement de la suralimentation différent, et compresseurs volumétriques de capacités différentes (LS9 2,3 litres pour 0,72 bar maxi, LSA 1,9 litre pour 0,62 bar maxi). La ZL1 moderne se distingue par quatre sorties d'échappement, un kit de carrosserie plus agressif, et surtout le nouveau V8 LSA produisant 580 chevaux, cité plus haut, grâce à un compresseur Eaton, le couple passe donc à plus de 750 N.m. Mais ce ne sont pas les seules nouveautés, ses suspensions sont des Magnetic Ride 3.0 et les freins sont fournis par Brembo, ils ont six pistons et des disques de 370 mm à l'avant et quatre pistons avec des disques de 365 mm à l'arrière.

Toutes ces nouveautés ont pour but de transformer la Camaro en véritable voiture de sport, et c'est chose réussie quand on voit son temps au Nordschleife de min 41 s 27 (elle fait donc mieux que la Audi R8 V10 5.2 et son min 44 s et que la Ferrari 599 GTB Fiorano avec min 47 s).

Galerie[modifier | modifier le code]

Sixième génération (2016- )[modifier | modifier le code]

Sixième génération
Image illustrative de l'article Chevrolet Camaro

Marque Drapeau : États-Unis Chevrolet
Années de production depuis 2016
Classe Pony car
Usine(s) d’assemblage Lansing, Michigan
Moteur et transmission
Moteur(s) 4 cyl. 2 L Turbo à injection directe
V6 3,6 L
V8 6,2 L
Puissance maximale 275 à 455 ch
Couple maximal 385 à 617 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 6 rapports
Automatique à 8 rapports
Poids et performances
Accélération 0 à 100 km/h en 4,4 à 5,6 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé
Cabriolet
Freins Disques ventilés
Disques
Dimensions
Longueur 4 784 mm
Largeur 1 897 mm
Hauteur 1 348 mm
Empattement 2 811 mm
Voies  AV/AR 1 588 mm  / 1 617 mm
Chronologie des modèles
Précédent Chevrolet Camaro V

Le 16 mai 2015 à Belle Isle, près de Détroit, est présentée la sixième génération de Camaro, la Camaro 6. Basée sur la plateforme technique de la Cadillac ATS, celle-ci est entièrement nouvelle, 70 % des composants sont nouveaux. Elle est 90 kilos plus légère que la précédente génération, et 28 % plus rigide[7].

La nouvelle Camaro présente trois motorisations, un quatre-cylindres 2 litres Turbo de 275 ch (400 Nm de couple), un V6 de 335 ch (385 Nm de couple), et un V8 6,2 litres, issu de la Chevrolet Corvette, de 455 ch (617 Nm de couple), pour la Camaro SS[8].

La Camaro 2016 est proposée avec une boîte manuelle à six rapports ou une boîte automatique à huit rapports commandée par des palettes au volant. Le levier de frein à main disparaît au profit d'une commande électrique. Un nouveau capteur est situé sous la voiture pour détecter les imperfections de la route et règle automatiquement l'amortissement. La nouvelle Camaro est présentée au salon de Genève 2016[9].

En mars 2016, Chevrolet dévoile les premières photos officielles d'une nouvelle Camaro ZL1 avant sa présentation au salon de New York[10].

Ventes aux États-Unis[modifier | modifier le code]

 Année   Ventes   Différence 
2009[11] (9 mois) 61 648
2010[12] 81 299 +31,9 %
2011[13] 88 249 +8,5 %
2012 (11 mois)[14] 78 554 -3,6 %
Total 309 750

Note : la nouvelle Camaro a été lancée en avril 2009.

Chevrolet annonce la sortie de la nouvelle Chevrolet Camaro Z/28 2014 au New York International Auto Show 2013, mais Chevy a également dévoilé la Camaro SS 2014 avec un moteur V8 de 6,2 litres développant 437 ch.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Auto Buyers Have Spoken: GM Will Build An All-New Chevrolet Camaro », GM Media Online,‎
  2. Fabrice Antoine, Dictionnaire français-anglais des mots tronqués, Peeters, 2000, (ISBN 978-9-0429-0839-0) p. 33 [lire en ligne]
  3. Top 10: Muscle cars
  4. (en) George H. Damman, 75 years of Chevrolet, Motorbooks International, 2002 (ISBN 978-0-8793-8692-4)
  5. (en) Darwin Holmstrom, Camaro Forty Years, Motorbooks, 2007 (ISBN 978-0-7603-2816-3)
  6. La Camaro décapotable en production début 2011, c'est officiel ! - news.autoplus.fr
  7. Cédric Pinatel, « Nouveauté : Chevrolet Camaro (2016) », sur Turbo,‎
  8. Mael Pilven, « Et voilà la Camaro, sixième du nom ! », sur Auto Plus,‎
  9. Stéphane Capela, « Salon Genève 2016 : Chevrolet Camaro », sur Turbo,‎
  10. Marc Bouchard, « Chevrolet Camaro ZL1 2017: la sportive de New York », sur Le Huffington Post Québec,‎
  11. (en) Ventes de GM aux États-Unis en 2009 - The Auto Channel
  12. (en) Ventes de GM aux États-Unis en 2010 - PR Newswire
  13. (en) Ventes de GM aux États-Unis en 2011 - General Motors News [PDF]
  14. (en) Ventes de GM aux États-Unis en 2012 (11 mois). - General Motors News

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]