Véhicule hybride rechargeable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une Audi A1 rechargeable au salon iMobility 2012 à Stuttgart

Un véhicule hybride rechargeable (VHR) est un véhicule hybride électrique dont la batterie de traction est conçue pour être chargée par branchement à une source d'énergie extérieure.

Deux catégories de tels véhicules existent : PHEV (de l'anglais « Plug-in Hybrid Electric Vehicle ») quand les deux motorisations agissent de concert pour animer le véhicule, ou EREV (de l'anglais « Extended Range Electric Vehicles ») quand seul le moteur électrique est connecté aux roues, le moteur thermique ne fournissant de la puissance à un générateur d'électricité que lorsque la batterie d'accumulateurs a besoin d’être rechargée.

Description[modifier | modifier le code]

Un véhicule hybride rechargeable partage les caractéristiques d'un véhicule hybride simple avec une batterie de traction de plus grande capacité et la possibilité de recharger cette batterie, soit de manière externe (PHEV, « Plug-in Hybrid Electric Vehicle »), la batterie étant alors rechargée sur le réseau électrique conventionnel via différents types de points de charge (au domicile, au travail, dans des parkings publics, en voirie, dans des stations service, etc.), soit de manière embarquée (EREV, « Extended Range Electric Vehicles »), au moyen d'un moteur à essence réduit qui ne fonctionne que lorsque la batterie a besoin d'être rechargée et est à l'arrêt le reste du temps. La Chevrolet Volt est le premier véhicule de ce type à être produit en grandes séries (depuis décembre 2010 aux États-Unis).

Parmi les véhicules hybrides rechargeables, les voitures sont les plus courantes (cf. section #Statistiques de ventes), mais le système est aussi appliqué à des bus[1] et camions[2]etc..

BMW expérimente en 2018, dans plusieurs villes allemandes, un dispositif destiné à « forcer » le passage en mode électrique de ses hybrides rechargeables dans les centres-villes les plus pollués ; ce logiciel s’appuie sur la localisation GPS des véhicules et tient compte de l’état de charge de la batterie (les modèles hybrides rechargeables de BMW annoncent entre 50 et 80 km d’autonomie en mode électrique). Ce dispositif serait prochainement activé dans les villes allemandes dans lesquelles des interdictions liées au Diesel seront mises en place[3].

Modèles commercialisés[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

En 2016, quatorze modèles hybrides rechargeables sont disponibles en France, parmi lesquels l'Audi A3 e-tron Sportback, la BMW 225xe, le Mercedes GLE 500e, le Mitsubishi Outlander PHEV, le Porsche Cayenne S E-Hybrid, la Volkswagen Passat GTE ou encore la Toyota Prius Plug-in, la Hyundai Ioniq PHEV ou le Volvo XC90 T8[4]

Dans la catégorie EREV (« Extended Range Electric Vehicles »)[5], seule la BMW i3 équipée de l'option « Range Extender » (REx) est commercialisée, la Chevrolet Volt n'étant pas disponible sur le « Vieux Continent » et l'Opel Ampera ayant été retirée du catalogue. General Motors a annoncé en novembre 2018 l'arrêt de la production de la Chevrolet Volt en 2019, malgré des ventes de 14 718 unités sur les dix premiers mois de 2018 qui placent la Volt à la sixième place des ventes de véhicules branchés sur le marché américain[6].

Au Mondial de l'automobile de Paris 2014, la tendance est à l'hybride essence rechargeable. Les constructeurs allemands mènent la course en tête même si PSA et Renault s'engagent aussi dans cette voie : Renault développe un concept Eolab équipé d’un système Z.E. Hybrid dont l’ambition est de rendre cette technologie accessible au plus grand nombre, avec une première application en 2018. Mercedes annonce le lancement de dix modèles jusqu'à 2017, en commençant par la Classe S 500 Plug in à partir de l'automne 2014, suivie par les Classe C et E. Hyundai et Kia annoncent des sorties pour 2015. Volvo est le seul à annoncer un hybride Diesel[réf. nécessaire]. Mitsubishi dévoile son concept Outlander PHEV Concept-S. Volkswagen complète sa gamme hybride de la Golf GTE et de la Passat GTE[7].

Le « concept Eolab» de Renault vise à mettre l'hybride rechargeable à la portée de l'ensemble du marché grâce à une chaîne de traction économique et à la réduction drastique du poids en retenant un petit moteur trois-cylindres de 1,0 L de 75 ch et 95 Nm (celui de la Twingo) ; la batterie étudiée par le CEA ne représente qu’un tiers (6,7 kWh) de celle de la Zoe ; le moteur électrique d’une puissance de 50 kW (68 ch) est intégré dans la boîte de vitesses[8],[9].

BMW a annoncé fin 2014 son intention de déployer la technologie hybride rechargeable sur tous les modèles des marques BMW et Mini, en commençant par un SUV X5 en 2015 et une Série 3 en 2016, après avoir vendu 760 exemplaires de son modèle sportif i8 en 2014. Audi et Daimler ont déjà annoncé une large gamme de modèles hybrides rechargeables. L’autonomie en conduite électrique de la future Série 3 hybride a été volontairement réduite à 35 kilomètres (30 km pour la X5), alors qu'Audi annonce 50 kilomètres pour son A3 e-tron. BMW estime que 35 kilomètres sont suffisants pour couvrir la grande majorité des trajets en mode péri-urbain, et ce choix permet de réduire de moitié le surpoids du bloc électrique[10].

Honda annonce pour 2018 le lancement de la voiture hybride ayant la plus longue autonomie en mode électrique, avec la Honda Clarity. Celle-ci peut parcourir un total de 76 km sans être rechargée[11].

Mazda annonce pour 2019 un véhicule électrique équipé en option d'un prolongateur d'autonomie sous la forme d'un moteur rotatif Wankel. Bien plus léger et compact (de la taille d'une boîte à chaussures) qu’un moteur à pistons classique, il est également moins bruyant et émet moins de vibrations[12].

Liste des modèles[modifier | modifier le code]

Audi[modifier | modifier le code]

Bentley[modifier | modifier le code]

BMW[modifier | modifier le code]

Citroën[modifier | modifier le code]

DS Automobiles[modifier | modifier le code]

Ferrari[modifier | modifier le code]

Fisker[modifier | modifier le code]

Ford[modifier | modifier le code]

Hyundai[modifier | modifier le code]

Jeep[modifier | modifier le code]

Karma Automotive[modifier | modifier le code]

Kia[modifier | modifier le code]

Koenigsegg[modifier | modifier le code]

Land Rover[modifier | modifier le code]

Mclaren[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz[modifier | modifier le code]

Mini[modifier | modifier le code]

Mitshubishi[modifier | modifier le code]

Opel[modifier | modifier le code]

Peugeot[modifier | modifier le code]

Porsche[modifier | modifier le code]

Renault[modifier | modifier le code]

Seat[modifier | modifier le code]

Skoda[modifier | modifier le code]

Toyota[modifier | modifier le code]

Volkswagen[modifier | modifier le code]

Volvo[modifier | modifier le code]

Statistiques de ventes[modifier | modifier le code]

En 2018, le constructeur chinois BYD prend la tête du marché mondial : avec environ 47 452 exemplaires écoulés, la BYD Qin PHEV devance notamment la Toyota Prius Prime, très populaire en Amérique du Nord et au Japon, qui a enregistré 45 686 ventes ; au 3e rang vient le Mitsubishi Outlander PHEV avec 41 888 ventes, suivi par la BMW 530e avec 40 260 ventes[17].

En 2017, l'Agence internationale de l'énergie recense 398 210 immatriculations de voitures hybrides rechargeables, dont 111 000 immatriculations en Chine, 93 860 aux États-Unis, 36 000 au Japon et 33 700 au Royaume-Uni. Le parc 2017 atteint 1 180 690 voitures, dont 276 580 en Chine, 360 510 aux États-Unis et 100 860 au Japon. La part de marché de ces voitures en 2017 atteignait 18,4 % en Norvège, 4,9 % en Suède, 2,2 % en Finlande et 1,2 % au Royaume-Uni alors qu'elle n'était que de 0,9 % en Allemagne, 0,7 % au Japon, 0,6 % aux États-Unis et 0,4 % en Chine et en France[18].

Au premier semestre 2015, quelque 36 700 voitures hybrides rechargeables sont vendues en Europe, contre 40 600 voitures électriques ; aux États-Unis également, les ventes d'hybrides rechargeables rejoignent, sur les quatre premiers mois de l'année, celles de voitures électriques[19]. En France, les ventes 2015 se sont établies 5 006 unités[20], le parc en circulation atteignant les 7 000 véhicules au .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Volvo 7900 Hybride », Volvo Buses, 27 juillet 2019.
  2. « IAA 2018 : Scania lance un camion hybride électrique-diesel », sur flotauto.com, 25 septembre 2018 (consulté le 28 juillet 2019).
  3. BMW veut « forcer » le mode électrique de ses voitures hybrides en ville, sur automobile-propre.com, 30 novembre 2018.
  4. « 2016 : le TOP 5 des voitures hybrides rechargeables en France », sur breezcar.com (consulté le 26 août 2016).
  5. EREV, Automobile propre.
  6. « General Motors débranche la Chevrolet Volt », automobile-propre.com, 27 novembre 2018.
  7. Mondial de l'automobile (2014) : l'hybride rechargeable a la cote, L'Argus, 13 octobre 2014
  8. Renault : le concept Eolab sera produit en série, Turbo, 27 mai 2015 (consulté le 26 août 2016).
  9. Renault Eolab : les secrets du système hybride rechargeable, L'Argus, 10 octobre 2014.
  10. BMW déploie l’hybride rechargeable sur ses modèles, Les Échos, 3 décembre 2014
  11. « Rendement et efficacité de la Honda Clarity », sur honda.ca (consulté le 26 juillet 2019).
  12. Mazda veut ressusciter le moteur rotatif pour sa future voiture électrique, automobile-propre.com, 10 mars 2018.
  13. BMW X3 xDrive30e : Conversion à l'hybride rechargeable, automobile-magazine.fr du 5 mars 2019, consulté le 27 mai 2019
  14. Gauttier Bottet, « Ford Kuga, paré pour 2020 en hybride rechargeable », sur leblogauto.com, .
  15. « Land Rover Defender (2019) : les détails de la gamme », sur largus.fr, (consulté le 3 juillet 2019).
  16. « Renault Captur 2 (2019) : plus grand et plus mature (présentation vidéo) », sur Caradisiac.com (consulté le 3 juillet 2019).
  17. « La Tesla Model 3 a été la voiture électrique la plus vendue au monde en 2018 », automobile-propre.com, 11 février 2019.
  18. (en)Global EV outlook 2018, Agence internationale de l'énergie, 30 mai 2018 (voir pages 112-114).
  19. Quand l'hybride rechargeable fait de l'ombre à la voiture électrique, Les Échos, 10 août 2015
  20. « Immatriculations des hybrides rechargeables : La barre des 5.000 est franchie ! », sur Association AVEM (consulté le 26 août 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]