Chevrolet Impala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de l’Impala

La Chevrolet Impala est une automobile développée et construite par la division Chevrolet de General Motors. Ed Cole, l’ingénieur en chef de Chevrolet vers la fin des années 1950, a défini l’Impala comme étant un véhicule prestigieux accessible au citoyen américain moyen.

Historique[modifier | modifier le code]

Résumé de l’Impala[modifier | modifier le code]

Générations Production Dérivés de chez Chevrolet Principales concurrences
Première génération (1958) 181 469 exemplaires Bel Air
Deuxième génération (1959 - 1960)
Troisième génération (1961 - 1964)
Quatrième génération (1965 - 1970)
Cinquième génération (1971 - 1976)
Sixième génération (1977 - 1985)
Septième génération (1994 - 1996)
Huitième génération (2000 - 2005)
Neuvième génération (2006 - 2013)
Dixième génération (2014 - ...)

Avant l'Impala[modifier | modifier le code]

L’Impala était à l’origine un prototype émanant de la Corvette pendant le début des années 1950 jusqu’à la moitié de la décennie. Plusieurs modèles Chevrolet ont comme base la Corvette, par exemple la Corvair et la Nomad. L’Impala est apparue comme un coupé sport, et était le véhicule qui ressemblait le moins à la Corvette, parce qu’elle n’avait pas été introduite avec l’originale.


Impala - Première génération (1958)[modifier | modifier le code]

Chevrolet Impala
Première génération
Chevrolet Impala
Chevrolet Impala coupé de 1958

Marque Drapeau : États-Unis Chevrolet
Années de production 1958
Production 181 469 exemplaire(s)
Classe Familiale
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) L6 - V8
Puissance maximale 235 à 348 ch DIN
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 3 rapports
Manuelle à 3 rapports et overdrive
Automatique à 2 rapports
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé ; Cabriolet
Dimensions
Longueur 5 310 mm
Largeur 1 975 mm
Hauteur 1 450 mm
Chronologie des modèles

L’Impala a été introduite en 1958 comme une option sportive et plus richement construite des Bel Air coupés et décapotables. Le modèle était unique du fait qu’il avait six feux arrières, un style classique qui est vite devenu sa marque de commerce. Le nom vient de l’antilope africaine impala.

Les différentes carrosseries[modifier | modifier le code]

Impala Convertible.
  • Coupé
  • Cabriolet : nommé Convertible.


Impala - Deuxième génération (1959 - 1960)[modifier | modifier le code]

Chevrolet Impala
Deuxième génération
Chevrolet Impala
Chevrolet Impala coupé 2 portes de 1959

Marque Drapeau : États-Unis Chevrolet
Années de production 1959 - 1960
Production 490 000 exemplaire(s)
Classe Familiale
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) L6 - V8
Puissance maximale 235 à 348 ch DIN
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 3 rapports
Manuelle à 3 rapports et overdrive
Automatique à 2 ou 4 rapports
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé ; Cabriolet
Chronologie des modèles

L’Impala est devenue un véritable modèle en 1959 en versions deux et quatre portes et est devenue le véhicule le plus vendu de la marque Chevrolet. En 1960, l’Impala est devenue le véhicule le plus vendu dans tous les États-Unis et l’est demeuré pendant toute la décennie. Il se fit remarquer par d'amples ailes arrière inspirées par l'aviation.

Les différentes carrosseries[modifier | modifier le code]

Impala Convertible de 1959.
  • Coupé 2 portes
  • Coupé 4 portes
  • Cabriolet : nommé Convertible.


1958 à 1972[modifier | modifier le code]

De 1958 à 1996, les ventes d’Impala ont dépassé les treize millions d’unités, plus que tout autre gros véhicule dans l’histoire de l’automobile. En 1965, l’Impala s’est vendue à un million d’unités, un record dans l’industrie automobile.

Chevrolet Impala Station Wagon 1965
Chevrolet Impala Station Wagon 1965
Chevrolet Impala Convertible de 1963

En 1965, Chevrolet a introduit l'Impala Caprice. Cette version en option de l’Impala était une berline quatre portes qui avait des spécificités uniques, comme une finition en bois sur le tableau de bord et des poignées de portes spéciales à l’intérieur. Le modèle n’aura duré qu’une seule année parce qu'il a été introduit comme modèle à part entière en 1966 sous le nom de Chevrolet Caprice, devenant le haut-de-gamme des modèles Chevrolet. L’Impala est resté le véhicule le plus vendu jusque vers la fin des années 1970, dépassant les ventes de la Caprice, comme en 1969 par exemple quand 611 000 Impala de plus que les Caprice ont trouvé preneurs.

Chevrolet Impala 1971 décapotable

La plus grosse Impala est celle qui fut introduite en 1971. La plate-forme GM B n’a pas été beaucoup changé jusqu’en 2000. L’Impala est resté le véhicule le plus vendu de toute la gamme Chevrolet jusqu’en 1977.

Impala SS[modifier | modifier le code]

L’Impala a débuté l’ère des Muscle Cars (véhicules musclés). Dans les années 1960 en Amérique du Nord, le prix de l’essence était bas et les consommateurs cherchaient des véhicules puissants et non des véhicules économiques en essence. Les acheteurs demandaient de l’espace, de la performance, de l’agrément de conduite et de la qualité. En 1961, le premier véritable “muscle car” a été présenté avec l’Impala SS. Le badge SS (pour Super Sport) était en train de devenir la signature que Chevrolet mettrait sur tous ses véhicules à hautes performances, même si dans bien des cas les SS n’étaient que des options esthétiques. Le modèle Impala SS 1961 était vraiment un modèle de performance, en débutant avec un moteur 5,7 litres de 348 pouces3, disponibles en 305, 340 et 350 ch ou le moteur 6,7 litres de 409 pouces3. Le modèle SS comprenait aussi des jantes spéciales, une meilleure suspension, et d’autres options sport. À partir de 1962 l’Impala SS pouvait être commandée avec n’importe quel moteur de la gamme Impala, et jusqu’en 1969 elle n’était une version sport que du point de vue esthétique, même si les options sport pouvaient être commandées. L’Impala SS pouvait être identifiée avec le symbole SS présent sur l’amortisseur arrière et le couvert de la malle arrière. L’inscription “Super Sport” a été présente sur les ailes près des portes avant pendant quelques années. En 1964 et en 1969 l’Impala SS était un modèle distinct plutôt qu’une option de l’Impala. L’année 1969 aura été la dernière année de l’Impala SS jusqu’en 1994.

1973 à 1985[modifier | modifier le code]

Les années 1970 ont vu un changement de culture pour l’automobile en Amérique du Nord. L’impact de la crise pétrolière en 1973 sur l’industrie de l’automobile fut désastreux, les prix de l’essence ayant doublé entre 1973 et 1979. Les ventes de véhicules neufs ont diminué de 20 % entre 1973 et 1974, et pour la première fois dans l’histoire récente, le voyage moyen par passager a baissé aux États-Unis. Les ventes de l’Impala sont descendues à 176 376 unités en 1975, l’année la plus faible depuis son introduction en 1959.

Chevrolet Impala Coupe (1977-81)

Cette évolution du marché de l’automobile a poussé Chevrolet à redessiner l’Impala en 1977 afin de créer une nouvelle demande. La nouvelle Impala était plus courte, mais plus haute et plus étroite. Elle empruntait l’image de la nouvelle “grosse voiture” américaine — plus petite, plus légère et plus efficace énergétiquement. Même avec ses dimensions réduites, la nouvelle Impala offrait plus d’espace pour la tête, les jambes et dans le coffre arrière. La production de la nouvelle Impala a augmenté substantiellement comparé à 1976 et l’Impala est redevenue la première dans les ventes de véhicules américains.

Moteurs:

  • 1978 à 1985 : Chevrolet Small-Block 350, 5,7 litres, 350 pouces3, V8
  • 1985 : 4,3 litres, 262 pouces, V6

1994 à 1996[modifier | modifier le code]

En 1991, la plate-forme GM B a été retravaillée, mais elle gardait tout de même le petit gabarit du modèle 1977.

En 1994, l’Impala SS est revenue sur le marché, deux ans après un véhicule concept du même nom présenté aux médias et au public. En fait, le concept avait été tellement bien reçu que la version mise en production était pratiquement identique, la seule différence étant le logo Chevrolet couleur chrome plutôt que rouge comme sur le concept. De plus, la motorisation des modèles disponibles n'avait rien à voir avec le concept-car qui avait un moteur de 510 po cu comparé au moteur offert de 350 po cu.

L’Impala SS 1994 était une version plus performante de la Caprice, et est souvent considérée comme l'un des meilleurs véhicules jamais construits par la General Motors. D’un point de vue mécanique, l’Impala SS utilisait quelques options des 9C1 Police Package (destiné aux véhicules de police) de la Caprice comme base, ce qui faisait que l’Impala SS était équipée de certaines options jusqu’alors disponibles seulement pour les agences gouvernementales et les services de police. Ceci incluait une suspension sport renforcée qui lui était propre (la suspension des 9c1 avait une garde au sol plus haute) un système de refroidissement du moteur à grande capacité (élimination du ventilateur mécanique), des disques plus larges et plus efficaces pour les quatre freins (les mêmes que pour les modèles 9c1), deux tuyaux d’échappement (comme tous les modèles munis du moteur 5,7 litres lt1) et d’autres modifications esthétiques selon les années. D'autres options, le refroidisseur externe huile-à-air et les montants sécurisés, étaient réservées à la police. Cependant ces “options” sont devenues populaires chez les propriétaires d’Impala SS qui les obtenaient de revendeurs.

L’Impala SS était équipée d’un différentiel arrière à glissement limité (Code GU8, présent aussi sur tous les modèles de Caprice en option) et d'une couronne d'un ratio de 3.08 en plus d'une suspension un pouce plus bas. Un moteur reconfiguré GM LT1 5,7 litres V8 était standard sur tous les modèles Impala SS (le même que pour les Caprice sport, code B4U), délivrant 260 ch et 330 livres de torque (couple). La grande différence entre le LT1 de l’Impala SS et celui des Corvette et des Camaro était que celui de l’Impala était équipé de culasses en fonte en lieu et place de l'aluminium, et d'un arbre à cames dessiné pour obtenir une puissance de couple élevée plutôt que pour plus de chevaux-vapeurs.

Chevrolet Impala SS (1994-96)

D’un point de vue cosmétique, l’Impala SS avait reçu un équilibre de coloration qui aidait à réduire l’effet parfois gonflé de la Caprice, une grille avant équipée d’une seule barre sans aucun ornement sur le capot, un aileron arrière et, en 1994, un insert sur la petite fenêtre arrière qui arborait le logo Impala. Elle avait des jantes en aluminium brossé de 17 pouces qui supportaient des pneus très larges de 255 mm (Z-Rated Tires). À l’intérieur, le véhicule avait une console centrale avec des support à tasses (modèles 1994-1995) et un compartiment de rangement, des sièges avec assises en cuir décorés du logo Impala SS, et un volant gainé de cuir.

Pour l’année 1994, l’Impala SS n’était disponible qu’en noir avec un intérieur gris dont 6 303 unités ont été vendues. En 1995, les couleurs “Dark Cherry Metallic” (rouge cerise métallisé) et “Dark Grey Green Metallic” (gris vert foncé métallisé) ont été ajoutées en option, et le panneau de la petite fenêtre arrière a été modifié pour refléter les efforts cosmétiques de l’insert. 21 434 véhicules ont été vendus en 1995. 1996 aura été la dernière année de production de cette génération de l’Impala SS et 41 941 unités ont été vendues. Quelques modifications mineures ont été faites cette année, comme le compteur de vitesse numérique qui a été remplacé par un analogique, en plus d’un tachymètre. L'emplacement du levier de vitesse est passé de la colonne à la console centrale, et mécaniquement le véhicule utilisait alors le système d’ordinateur OBD-II.

La ligne entière des plates-formes GM B/D comprenait en plus des Impala et des Caprice les Caprice Wagon, Buick Roadmaster et Cadillac Fleetwood, alors que la General Motors désirait utiliser ses usines pour produire plus de véhicules utilitaires sports (SUV/VUS), plus profitables pour la compagnie. Un autre facteur est que la Caprice était la seule de toutes les voitures de la plate-forme B à être encore vendue en grand nombre depuis que les ventes pour les véhicules de police avaient dépassé celles des véhicules standards de la plate-forme. Une majorité de corps de police préféraient alors la Caprice à la Ford Crown Victoria, même si ironiquement cette dernière était considérée comme étant plus sûre lors de la conduite à grande vitesse. La Crown Victoria n'avait pas une vitesse de pointe aussi élevée que la Caprice 9C1, en contrepartie elle freinait mieux et elle était plus facile à manœuvrer.

Moteurs :

  • 1994-1996 : LT1 5,7 litres V8 (260 ch)
  • 1996 : LT1 5,7 litres V8, 2 turbos (588 ch)

Performance :

  • 0-80 km/h : 4,8 sec (260 ch), 3,1 sec (588 ch)
  • 0-100 km/h : 6,8 sec (260 ch)[1], 3,6 sec (588 ch)[2]
  • 0-120 km/h : 9,7 sec (260 ch), 4,7 sec (588 ch)
  • 0-180 km/h : 22,7 sec (260 ch), 11,0 sec (588 ch)
  • 0-400 m : 15,0 sec (260 ch), 12,1 sec (588 ch)
  • Vmax : 229 km/h (260 ch), 290 km/h (588 ch)

2000[modifier | modifier le code]

Chevrolet Impala (2000-2005)

L’Impala est réapparue en 2000 comme modèle 4 portes intermédiaire afin de remplacer la Chevrolet Lumina. Elle était fabriquée à Oshawa, Ontario au Canada. Contrairement à ses prédécesseurs, ce modèle était uniquement disponible avec un moteur V6. Ce modèle était basé sur la plate-forme GM W. La nouvelle Impala SS avec un moteur V6 "supercharged" est apparue avec le modèle 2005.

Pour les services de police[modifier | modifier le code]

Avec les modèles 2000 sont apparus les versions 9C1 Police Package (options police) et 9C3 Undercover Police Package (options police banalisée). Ces deux modèles n’étaient disponibles que pour les services de police et ont eu un peu plus de succès que leurs prédécesseurs, les Lumina 9C3. Ces dernières étant plus agiles sur la route par contre.

Moteurs :

  • 2000 : GM 3100 Engine 3,1 litres, V6
  • 2000-2005 : GM 3400 Engine LA1 3,4 litres V6, 180 ch
  • 2000-2005 : 3,8 litres V6 200 ch

(option pour les véhicules civils, standards sur les 9C1 et les 9C3)

2006-2013[modifier | modifier le code]

La Chevrolet Impala 2006 a été introduite au Los Angeles Auto Show (le salon de l'automobile de Los Angeles, Californie) en 2005. Le moteur de base est un V6 de 211 ch.

Chevrolet Impala (2006-2012)

La nouveauté la plus remarquable cependant demeure l’utilisation par le modèle SS du moteur GM LS quatrième génération V8 à petit bloc (small block) sur une traction avant pour la première fois chez Chevrolet. Le nouveau moteur 5,3 litres V8 affiche 303 ch. L'une des particularités des modèles SS équipés de ce moteur est qu’il n’utilise que quatre des huit cylindres lorsque la puissance maximale n’est pas nécessaire, ce qui permet une grande économie d’essence. D’ailleurs, la version SS de l’Impala 2006 semble être le retour du “muscle car” dans une version plus moderne, et elle est sportive tant du point de vue mécanique qu’esthétique, les lettres SS étant bien à vue sur les portes avant et au centre du volant.

Pour ce qui est du modèle Impala en tant que tel, c’est une version complètement redessinée (tant à l’intérieur qu’à l’extérieur) qui apparaît en 2006. Le logo de la General Motors est apposé sur les portes avant, le logo Chevrolet est d’un doré très éclatant, comme toutes les Chevrolet 2006. Les critiques ont couverts d’éloges cette nouvelle version de l’Impala, disponible en quatre versions (LS, LT, LTZ et SS). L’Impala 2006 utilise toujours la plateforme GM W.

Moteurs :

  • 3,5 litres VVT V6 211 ch (modèles LS et LT)
  • 3,5 litres VVT Bicarburation (essence-éthanol) V6 211 ch (options LS et LT)
  • 3,9 litres VVT V6 242 ch (modèle LTZ)
  • 5,3 litres V8 cylindrée à la demande 303 ch.

2013-2014[modifier | modifier le code]

Chevrolet Impala (2013-)

Avec la fermeture de l’usine d’Oshawa prévue en 2008, Chevrolet a annoncé que la plate-forme W va cesser d’être utilisée pour l’Impala et qu’elle va utiliser la nouvelle plate-forme GM Zeta. La nouvelle Impala est lancée le 4 mars 2013. Le modèle de la dixième génération est officiellement mis en vente au public en avril 2013. La production régulière de l'Impala a commencé dans l'usine d'Oshawa.

Lieux et Chiffres de Production[modifier | modifier le code]

La Chevrolet Impala a été lancée entre 1966 et 1968. Les deux modèles, l'Impala convertible et le coupé Impala caprice sont tous deux fabriqués aux États-Unis (une dizaine d’usines d’assemblage) et au Canada (Ontario ou Québec). Leur chiffre de production n'est pas déterminé jusqu'à ce jour.

Références[modifier | modifier le code]

  • Ceci est une version traduite de la version anglaise de l'article Chevrolet Impala, à quelques exceptions près.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Dans la série TV Supernatural, l'Impala du personnage Dean Winchester est considérée comme un « personnage » à part entière de la série. Cette dernière a relancé l'intérêt pour l'Impala dans les pays européens. Le modèle utilisée est une Chevy Impala de 1967. Le rappeur américain Eazy-E fait référence à une Impala 1964 dans son premier morceau intitulé "Boyz in da Hood": "Cruising down the street in my 64" C'est à bord d'une Chevrolet Impala que l'assassin de The Notorious B.I.G. a tiré sur ce dernier, le blessant mortellement.Tupac est aussi blessé mortellement par des assaillants en Impala 64.Eazy-E fit plein d'autres références a l'Impala 64 a tel point que des gens considèrent maintenant la "Six-Fo'" comme sa marque de fabrique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Car & Driver 6/1994
  2. Auto Motor & Sport

Liens externes[modifier | modifier le code]