Champosoult

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Champosoult
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Vimoutiers
Intercommunalité communauté de communes des Vallées d'Auge et du Merlerault
Maire
Mandat
Bernard Chrétien
2014-2020
Code postal 61120
Code commune 61089
Démographie
Gentilé Champosulfiens
Population
municipale
95 hab. (2014)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 58″ nord, 0° 10′ 58″ est
Altitude Min. 140 m – Max. 259 m
Superficie 7,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Champosoult

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Champosoult

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Champosoult

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Champosoult

Champosoult (prononcé [ ʃɑ̃pozu][1]) est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 95 habitants[Note 1] (les Champosulfiens[2]).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au sud du pays d'Auge. Son bourg est à 9 km au sud de Vimoutiers, à 13 km à l'est de Trun et à 17 km au nord-ouest de Gacé[3].

Communes limitrophes de Champosoult[4]
Coudehard Camembert Fresnay-le-Samson
Coudehard Champosoult[4] Survie
Coudehard Mont-Ormel Survie

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes latinisées Camposulpho en 1125[5], Campus Osulfi vers 1200[6].

Les toponymistes s'accordent sur l'origine du premier élément.

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en Champ- « terrain, domaine », commune dans la région. À 3 km au nord se trouve Camembert (Campo Maimberti fin XIIe siècle), qui est une formation identique. Cependant Camembert se situe près de la ligne Joret, ce qui explique le maintien du [ka] initial, camp étant la forme normanno-picarde de champ. Le terme d'oïl champ est issu du gallo-roman CAMPU (du latin classique campus).

Le second élément serait, comme c'est généralement le cas dans ce type de formations toponymiques, un anthroponyme. Selon René Lepelley, il s'agit du nom de personne scandinave Ozouf[1], selon Albert Dauzat et Charles Rostaing Azolf[7], selon Jean Renaud Ásúlfr[8], enfin selon Ernest Nègre du nom de personne germanique Osulfus[9]. En réalité, la formulation est incorrecte : le nom de personne Ozouf est un ancien prénom et actuel patronyme normand, connu également avec les graphies Osouf, Auzou, Auzout, etc. Il serait effectivement issu du vieux norrois Ásúlfr[8] (autrement ÁsulfR)[10]. On peut ajouter également le nom de personne anglo-scandinave Osulf qui correspond mieux aux formes anciennes[11]. Les formes anciennes de Val-au-Sou ou Val-aux-Ours (Orne, Vallis Osulfi en 1166) vont également dans ce sens, ainsi que celles des nombreux Auzouville (Auzouville-sur-Ry, Auzouville-l'Esneval, etc.) de Seine-Maritime. On peut noter aussi qu'Osulfus est une forme latinisée du nom anglo-scandinave[12]. L'hypothèse d'Ernest Nègre par le germanique (entendre germanique continental) n'est pas conforme aux zones de diffusions de cet anthroponyme, fréquemment attesté, et cela, essentiellement en Normandie et dans la toponymie normande avant l'époque contemporaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989[13] en cours Bernard Chrétien[14] SE Exploitant agricole
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[14].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 95 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Champosoult[15]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Au premier recensement républicain, en 1793, Champosoult comptait 557 habitants, population jamais atteinte depuis.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
557 474 506 515 467 443 481 437 415
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
380 351 327 350 316 291 284 239 276
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
245 256 233 201 198 206 165 190 159
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014 -
123 117 96 100 103 107 103 95 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Marie Harel (1781-1855 à Champosoult), fille de son homonyme, inventrice du camembert. Des légendes tenaces entretiennent la confusion.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b René Lepelley , Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 978-2-905-46180-3), p. 91
  2. [PDF] « Champosoult.pdf proposé par le site de la communauté de communes » (consulté le 14 juin 2009)
  3. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  4. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  5. Jean Renaud, Vikings et noms de lieux de Normandie. Dictionnaire des toponymes d'origine scandinave en Normandie, éditions OREP, 2009 (ISBN 978-2-915762-89-1), p. 12.
  6. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1659
  7. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  8. a et b Jean Renaud, op. cit.
  9. Ernest Nègre, op. cit.
  10. Site de Nordic Names : origine du nom "Ásulfr" (anglais)
  11. Site de Nordic Names : origine de Osulf
  12. Site de Nordic Names : origine du nom Osulfus
  13. « Le maire Bernard Chrétien et six conseillers se représentent », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 décembre 2014)
  14. a et b Réélection 2014 : « Champosoult (61120) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 mai 2014)
  15. Date du prochain recensement à Champosoult, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :