Le Renouard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Renouard
Le Renouard
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Intercommunalité Communauté de communes des Vallées d'Auge et du Merlerault
Maire
Mandat
Karim Bounab
2020-2026
Code postal 61120
Code commune 61346
Démographie
Population
municipale
202 hab. (2018 en augmentation de 7,45 % par rapport à 2013)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 19″ nord, 0° 06′ 07″ est
Altitude Min. 93 m
Max. 266 m
Superficie 14,48 km2
Élections
Départementales Canton de Vimoutiers
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Le Renouard
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Le Renouard
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Renouard
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Renouard

Le Renouard est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 202 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attestée sous les formes mesnillum Renardi vers 994, masnile Rainuardi en 1025[1], de Mesnillo Regnouardi vers 1350[2].

Le mesnil est un élément de toponymie très usité dans la France septentrionale et en Belgique, mesnil désignait jusqu'à l'Ancien Régime un domaine rural. Forme altérée du bas latin mansionile (diminutif du latin mansio « gîte-relais situé le long d’une voie romaine »[3]), Renouard est un anthroponyme.

Le toponyme signifie « le mesnil de Raynouard », avant de se réduire à la forme actuelle[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1972 1989 Michel Hardy    
1989 mars 2001 Claude Michau    
mars 2001 mars 2008 Élie de Lajarte SE  
mars 2008 En cours Georges Langlois[5] SE Ingénieur (retraité)
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2018, la commune comptait 202 habitants[Note 2], en augmentation de 7,45 % par rapport à 2013 (Orne : −2,51 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
687670753720711875812766674
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
682650611598586580578559548
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
519472433429413430396388344
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017
330258216182199189187187202
2018 - - - - - - - -
202--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les vestiges de l'église Saint-Martin du Ménil-Imbert.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[15].
  1. Ernest Nègre - 1996 - Toponymie générale de la France - page 857 - (ISBN 2600001336).
  2. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France: Tome 3, page 1695, (ISBN 2600028846).
  3. Albert Dauzat, Les noms de lieux, origine et évolution, Libraire Delagrave, Paris, 1926, p. 153.
  4. Stéphane Gendron - 2003 - Les noms des lieux en France: essai de toponymie - Page 156.
  5. Réélection 2014 : « Le Renouard (61120) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 mai 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  10. http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR25/IA00120097/INDEX.HTM
  11. Philippe Deterville, Manoirs et châteaux de l'Orne, Éditions des Falaises, Fécamp, 2002
  12. « Manoir de Corday ou Cauvigny », notice no PA00110902, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Ferme de la Coulonche », notice no PA61000032, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. Jacky Desquesnes (préf. Jean Bobet, postface Michel Onfray), Gérard Saint ou l'espoir anéanti : gloire et mort d'un champion populaire, Alençon, De l'Ornal, , 185 p. (ISBN 978-2-9531812-7-2), p. 48.
  15. Le Renouard sur le site de l'Institut géographique national (Visualiser le lien [archive]).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :