Championnat de France de hockey sur glace 2014-2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison 2014-2015
Ligue Magnus
Vainqueur Rapaces de Gap
Nombre d'équipes 14
Nombre de matchs 26 + séries
Équipe reléguée
(Division 1)
Drakkars de Caen
Division 1
Vainqueur Boxers de Bordeaux
Nombre d'équipes 13
Nombre de matchs 24 + séries
Équipe promue
(Ligue Magnus)
Boxers de Bordeaux
Équipe reléguée
(Division 2)
Reims Champagne Hockey[Note 1]
Division 2
Vainqueur Bouquetins de Val-Vanoise
Nombre d'équipes 18
Nombre de matchs 16 + séries
Équipes promues
(Division 1)
Aigles de La Roche-sur-Yon
Bouquetins de Val-Vanoise
Équipe reléguée
(Division 3)
Tigres de Boulogne[Note 2]
Division 3
Vainqueur Lions de Wasquehal
Nombre d'équipes 33
Nombre de matchs 14 ou 16 + séries
Équipes promues
(Division 2)
Lions de Wasquehal
Spartiates de Marseille
Dragons de Rouen II[Note 3]

La saison 20142015 est la 94e saison du championnat de France de hockey sur glace.

Les Brûleurs de loups de Grenoble terminent la saison régulière en tête mais s'inclinent dès leur entrée en lice face aux Ducs de Dijon. Les Dragons de Rouen, deuxième en saison régulière subissent le même sort face au Gamyo Épinal. Les spinaliens huitièmes en saison régulière se hissent en finale mais s'inclinent en finale en sept matchs face aux Rapaces de Gap. C'est le troisième titre de l'histoire du club. Luciano Basile l'entraîneur-chef conserve donc son titre acquis la saison précédente avec les Diables rouges de Briançon. Les Drakkars de Caen, derniers de la saison régulière pour la troisième fois consécutive perdent cette fois-ci leur série de barrage quatre victoires à zéro face au promu lyonnais.

Les Boxers de Bordeaux, premier de la saison régulière de Division 1, montent en Ligue Magnus grâce à sa victoire trois matchs à un face l'Hormadi d'Anglet qui était son dauphin en saison régulière. Toulouse est relégué sportivement en Division 2 mais est finalement maintenu à la suite du dépôt de bilan du Reims Champagne Hockey.

En Division 2, les Aigles de La Roche-sur-Yon et les Bouquetins de Val-Vanoise qui ont fini à la première place de leurs poules respectives en saison régulière arrivent en finale du championnat ce qui leur permet de monter en Division 1. Val-Vanoise gagne en finale deux matchs à zéro. Par la suite, les Tigres de Boulogne descendent volontairement en Division 3.

En Division 3, les Lions de Wasquehal terminent en tête du carré final et sont sacrés champions. Les Spartiates de Marseille deuxième de ce carré final montent également. Par la suite, les Dragons de Rouen II troisième montent également. Par ailleurs, les réserves des Castors d'Asnières et des Jokers de Cergy-Pontoise 2 ne sont pas réinscrites en Division 3. Les Aigles de Besançon et les Griffes de l'ours d'Orcières sont dissous à la fin de cette saison.

Règlement[modifier | modifier le code]

Il s'applique pour toutes les divisions sauf pour l'attribution des points qui est différent en Division 3.

Points[modifier | modifier le code]

Une victoire, qu'elle soit lors du temps réglementaire, après prolongations ou tirs au but, rapporte deux points ; une défaite après prolongation ou aux tirs au but rapporte un point alors qu'une défaite lors du temps réglementaire ne rapporte aucun point.

Classement[modifier | modifier le code]

Les équipes sont classées en fonction du nombre de points qu'elles ont enregistré. En cas d'égalité, les critères suivants sont appliqués:

  1. Points dans les rencontres directes
  2. Nombre de matchs perdus par forfait
  3. Nombre de buts marqués dans le temps réglementaire entre les équipes concernées
  4. Différence de buts générale
  5. Quotient buts marqués / buts encaissés lors de tous les matchs de la poule
  6. Nombre de buts marqués lors de tous les matchs de la poule

Si après avoir épuisé tous ces critères, deux équipes sont toujours à égalité, un match de barrage est alors organisé sur terrain neutre.

Ligue Magnus[modifier | modifier le code]

Équipes engagées[modifier | modifier le code]

Les équipes engagées en Ligue Magnus sont au nombre de quatorze :

Saison régulière[modifier | modifier le code]

La saison régulière se joue du au . Réunies au sein d'une poule unique, les équipes se rencontrent en matchs aller-retour. Les quatre premiers se qualifient pour les quarts de finale des séries éliminatoires, tandis que les équipes finissant de la cinquième à la douzième place doivent passer par un premier tour. Les équipes classées aux treizième et quatorzième places s'affrontent au sein d'une poule de maintien, le perdant étant relégué en Division 1.

Résultats[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[3].

Tableau de résultats — mise à jour : 13 février 2015
Résultats (▼dom., ►ext.) AMI ANG BRE BRI CAE CHA DIJ EPI GAP GRE LYO MOR ROU STR
Amiens 3-2 5-3 3-4 Pr. 3-2 TF 4-2 2-3 Pr. 4-0 5-0 2-3 6-3 6-2 3-7 1-2
Angers 4-3 TF 7-3 4-3 3-2 Pr. 2-1 TF 9-0 3-4 3-0 5-6 TF 4-3 TF 5-1 3-5 6-1
Brest 7-3 4-5 Pr. 3-2 0-4 3-4 Pr. 3-1 3-2 Pr. 5-4 1-3 2-6 1-2 6-2 5-3
Briançon 1-2 5-4 6-5 TF 5-3 5-3 6-3 2-0 2-3 5-4 TF 9-4 5-1 3-1 0-2
Caen 0-4 1-2 4-3 2-3 TF 6-2 1-4 4-3 3-4 Pr. 2-8 2-5 4-5 Pr. 0-4 0-1
Chamonix 3-6 3-4 4-3 Pr. 6-5 6-5 TF 0-2 6-2 1-3 3-0 9-2 4-2 4-3 5-0
Dijon 3-7 1-2 5-2 1-2 3-5 2-3 TF 1-4 1-3 2-3 TF 4-3 TF 9-1 3-4 5-2
Épinal 4-3 Pr. 2-6 1-2 2-6 3-1 4-3 Pr. 3-1 3-5 1-4 5-4 5-0 [Note 5] 5-3 3-2 Pr.
Gap 5-2 2-1 4-0 2-1 Pr. 5-4 6-5 TF 5-0 5-4 3-1 2-5 3-1 4-3 1-4
Grenoble 5-2 4-2 4-1 1-4 6-2 4-5 Pr. 3-2 4-5 Pr. 4-2 5-1 2-3 Pr. 4-2 2-1
Lyon 2-5 2-3 Pr. 5-2 7-3 4-7 3-5 5-3 0-5 5-4 Pr. 1-2 3-2 3-6 1-2
Morzine-Avoriaz-Les Gets 5-2 2-1 4-3 2-1 5-1 3-5 1-4 7-6 1-2 3-6 7-5 4-3 6-7
Rouen 5-3 3-2 TF 6-3 7-0 10-0 3-2 Pr. 7-4 2-1 4-3 Pr. 3-1 7-3 7-1 8-3
Strasbourg 4-11 3-5 2-0 3-6 5-1 3-2 Pr. 2-5 4-2 3-8 4-5 Pr. 4-2 2-5 5-6
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Pr. : Prolongation - TF : Tirs de fusillade

Classement[modifier | modifier le code]

Une victoire rapporte 2 points, une défaite en prolongation ou en tirs de fusillade 1 point et une défaite dans le temps réglementaire aucun point. Les quatre premières équipes sont qualifiées pour les quarts de finale des séries éliminatoires. Les huit équipes suivantes doivent disputer un premier tour. Les deux dernières équipes du classement s'affrontent en poule de maintien et le perdant est relégué en Division 1.

Classement complet
Clt Équipe PJ  V   D  DP BP BC Diff Pts
+001, Grenoble 26 18 4 4 94 67 +27 40
+002, Rouen 26 19 7 0 121 73 +48 38
+003, Gap 26 18 6 2 88 71 +17 38
+004, Angers 26 17 5 4 97 66 +31 38
+005, Briançon 26 16 8 2 94 78 +16 34
+006, Chamonix 26 14 7 5 96 85 +11 33
+007, Amiens 26 14 8 4 100 81 +19 32
+008, Épinal 26 12 13 1 78 85 -7 25
+009, Strasbourg 26 11 13 2 74 101 -27 24
+010, Morzine-Avoriaz-Les Gets[Note 6] 26 12 14 0 76 102 -26 23
+011, Dijon 26 9 15 2 72 88 -16 20
+012, Brest 26 8 14 4 73 98 -25 20
+013, Lyon 26 8 15 3 87 115 -28 19
+014, Caen 26 6 14 6 66 106 -40 18
  •      Qualifié pour les quarts de finale
  •      Qualifié pour le tour préliminaire
  •      Dispute la poule de maintien
  •      relégué en Division 1

Date de mise à jour : 13 février 2015

Évolution du classement[modifier | modifier le code]

Journées / Clubs Journées
en tête
Journées
en poule de
maintien
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
Amiens 6 5 9 6 5 9 8 9 8 4 4 6 5 6 5 4 6 7 6 7 7 6 7 7 7 7
Angers 6 6 7 4 7 6 9 7 4 5 5 4 3 2 2 2 2 3 3 4 4 4 4 4 4 4
Brest 13 11 10 10 13 13 13 13 13 13 12 13 12 12 13 13 13 12 13 13 14 12 14 14 14 12 17
Briançon 10 12 12 13 10 12 11 11 10 10 11 10 7 7 6 5 7 5 7 6 6 7 5 5 5 5 1
Caen 10 14 13 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 13 14 13 13 13 14 25
Chamonix 4 2 3 2 2 2 2 3 2 2 2 2 2 4 7 6 4 4 5 5 5 5 6 6 6 6
Dijon 8 4 4 5 4 3 1 4 5 7 8 8 9 9 9 9 8 9 10 10 8 10 10 10 11 11 1
Épinal 1 1 1 3 3 5 5 2 3 3 3 5 8 8 8 8 9 8 9 9 10 9 8 9 9 8 3
Gap 5 7 8 11 9 8 7 6 7 6 6 3 4 3 3 7 5 6 4 3 3 2 2 2 2 3
Grenoble 2 8 5 8 6 4 4 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 1 1 18
Lyon 12 10 6 9 8 7 6 8 9 8 9 9 10 11 11 11 11 11 11 11 11 11 11 12 12 13 1
Morzine 14 13 14 12 11 11 12 12 12 12 13 12 13 13 12 12 12 13 12 12 12 13 12 11 10 10 8
Rouen 9 9 11 7 12 10 10 10 11 11 7 7 6 5 4 3 3 2 2 2 1 3 3 3 3 2 1
Strasbourg 3 3 2 1 1 1 3 5 6 9 10 11 11 10 10 10 10 10 8 8 9 8 9 8 8 9 3
  •      1er
  •      Qualifié pour les quarts de finale
  •      Qualifié pour le tour préliminaire
  •      Dispute la poule de maintien

Équipe leader journée par journée[modifier | modifier le code]

Rouen Hockey Élite 76 Grenoble Métropole Hockey 38 Dijon Hockey Club Association étoile noire Gamyo Épinal

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Liste des meilleurs pointeurs
Classt Joueur Équipe PJ B A Pts Pun
1 Drapeau : Canada Drapeau : France Julien Desrosiers Dragons de Rouen 26 9 38 47 32
2 Drapeau : Canada Francis Charland Dragons de Rouen 26 26 18 44 6
3 Drapeau : Canada Félix Petit Brûleurs de Loups de Grenoble 26 7 29 36 12
4 Drapeau : Canada Yannick Tifu Ducs d'Angers 26 14 21 35 48
5 Drapeau : France Loïc Lampérier Dragons de Rouen 26 12 20 32 18

Mise à jour : 13 février 2015

Julien Desrosiers et Francis Charland, tous deux joueurs des Dragons de Rouen ont été élus respectivement meilleur joueur français et meilleur joueur étranger de la saison par un panel de journalistes[5].

Affluences[modifier | modifier le code]

Affluences en saison régulière[6]
Club Affluence totale Moy % de remplissage[Note 7]
Gothiques d'Amiens 35 019 2 693 79 %
Ducs d'Angers 12 959 996 96 %
Albatros de Brest 13 268 1 020 93 %
Diables rouges de Briançon 21 452 1 650 72 %
Drakkars de Caen 11 090 853 57 %
Chamois de Chamonix 17 462 1 343 79 %
Ducs de Dijon 10 501 807 81 %
Gamyo Épinal 18 929 1 456 81 %
Rapaces de Gap 32 598 2 507 90 %
Brûleurs de loups de Grenoble 41 280 3 175 91 %
Lions de Lyon 37 504 2 884 69 %
Pingouins de Morzine-Avoriaz-Les Gets 12 570 966 75 %
Dragons de Rouen 33 448 2 572 94 %
Étoile noire de Strasbourg 20 303 1 561 65 %
Total 318 383 1 749

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Format[modifier | modifier le code]

Le format des séries éliminatoires est le suivant[7] :

  • Le tour préliminaire et les quarts de finale se jouent au meilleur des 5 matches. Les demi-finales et la finale se jouent au meilleur des 7 matches.
  • Chaque match devant déterminer un vainqueur, il y a une prolongation de 10 minutes en mort subite en cas de match nul à l'issue du temps réglementaire. S'il n'y a toujours pas eu de but, une séance de tirs au but a lieu.
  • Les équipes classées de 1 à 4 à l'issue de la saison régulière sont qualifiées directement pour les quarts de finale.
  • Les équipes classées de 5 à 12 disputent le tour préliminaire : le mieux classé contre le moins bien classé (le 5e contre le 12e, le 6e contre le 11e, etc.). Les deux premiers matches sont joués sur la glace de l'équipe la mieux classée, les 2 suivants chez l'adversaire et, en cas de 5e match, il se joue chez le mieux classé.
  • Les 4 vainqueurs du tour préliminaire rencontrent en quarts de finale les équipes classées de 1 à 4, dans un ordre prédéfini :
    • le 1er de la saison régulière rencontre l’équipe restante la moins bien classée de la saison régulière ;
    • le 2e de la saison régulière rencontre l’équipe restante la 3e mieux classée de la saison régulière ;
    • le 3e de la saison régulière rencontre l’équipe restante la 2e mieux classée de la saison régulière ;
    • le 4e de la saison régulière rencontre l’équipe restante la mieux classée de la saison régulière.
  • Les vainqueurs se rencontrent en demi-finales où l'organisation est similaire à celle des quarts de finale : le mieux classé contre le moins bien classé, etc.

Tableau[modifier | modifier le code]

   Tour préliminaire 
au meilleur des 5 matches
 Quarts de finale 
au meilleur des 5 matches
 Demi-finales 
au meilleur des 7 matches
 Finale 
au meilleur des 7 matches
                                     
        
  3  Rapaces de Gap 3  
    7  Gothiques d'Amiens 2  
7  Gothiques d'Amiens 3
10  Pingouins de Morzine-Avoriaz-Les Gets 0  
  3  Rapaces de Gap 4  
  11  Ducs de Dijon 1  
        
        
  1  Brûleurs de loups de Grenoble 2
    11  Ducs de Dijon 3  
6  Chamois de Chamonix 0
11  Ducs de Dijon 3  
  3  Rapaces de Gap 4
  8  Gamyo Épinal 3
        
        
  4  Ducs d'Angers 3
    5  Diables Rouges de Briançon 0  
5  Diables Rouges de Briançon 3
12  Albatros de Brest 2  
  4  Ducs d'Angers 3  
  8  Gamyo Épinal 4    
        
        
  2  Dragons de Rouen 1       
    8  Gamyo Épinal 3         
8  Gamyo Épinal 3
9  Étoile noire de Strasbourg 2  

Tour préliminaire[modifier | modifier le code]

Le tour préliminaire a lieu du 17 au 24 février 2015[7].




Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Les quarts de finale ont lieu du 27 février au 7 mars 2015[7].




Demi-finales[modifier | modifier le code]

Les demi-finales ont lieu du 10 au 22 mars 2015[7].


Finale[modifier | modifier le code]

La finale a lieu du 24 mars au 5 avril 2015[7].

Effectif vainqueur[modifier | modifier le code]

Vainqueur
Champions de France 2015

Rapaces de Gap

Gardiens de but : Aurélien Bertrand, Quentin Dubos, Clément Fouquerel, Charles Lavigne, Lucas Savoye

Défenseurs : Jérémy Baridon, Brett Bartman, Loïc Chapelier, Étienne Chiappino, Alexandre Cornaire, Dominik Kramar, Chad Langlais, Ryan Ruikka, Teddy Trabichet (C), Matt Wahl

Attaquants : Nicoals Arrossamena, Matt Carter, Kévin Da Costa, Matthieu Frécon, Boštjan Goličič (A), Nicholas Pard, Mickaël Pérez, Karel Richter, Nicolas Ritz, Sébastien Rohat (A), Paul Schmitt, Radim Valchar, Roman Vondráček

Entraîneur en chef : Luciano Basile. Adjoint : Éric Blais.

Poule de maintien[modifier | modifier le code]

Cette série se joue au meilleur des sept matches entre le 13e et le 14e de la saison régulière, et les rencontres ont lieu entre le 22 février et le 21 mars 2015[7]. Pour la troisième fois d'affilée, Caen finit dernier de la phase régulière du championnat et pour la troisième fois d'affilée, Caen affronte le club promu pour se maintenir dans l'élite. Avec 4 victoires en autant de matches disputés, les Lions de Lyon remportent cette poule de maintien et joueront donc une deuxième saison consécutive en Ligue Magnus. Les Drakkars de Caen, quant à eux, sont relégués en Division 1 après cinq saisons dans l'élite.

Division 1[modifier | modifier le code]

Localisation des équipes 2014-15 de la division 1

Équipes engagées[modifier | modifier le code]

Les équipes engagés en Division 1 sont au nombre de 13.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

La saison régulière se joue du au . Les treize équipes sont réunies au sein d'une poule unique qui se joue en matchs aller-retour.

Les huit premiers se qualifient pour les séries éliminatoires.

L'équipe classé treizième est reléguée en Division 2.

Résultats[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[9].

Tableau de résultats — mise à jour : 15 février 2015
Résultats (▼dom., ►ext.) AGL BOR CHO COU DUN M-B MUL NAN NEU NIC REI TOU TRS
Anglet 2-3 Pr. 4-3 Pr. 4-6 4-0 9-2 4-3 4-2 3-2 Pr. 8-3 4-5 Pr. 5-1 9-2
Bordeaux 4-2 4-1 3-1 6-1 6-3 4-1 3-0 4-1 4-3 4-0 10-3 5-2
Cholet 4-9 4-2 4-3 4-2 3-6 4-3 3-5 2-4 1-4 7-8 1-3 1-3
Courbevoie 3-8 0-2 1-5 4-10 4-1 5-3 0-5 0-3 4-5 Pr. 7-5 4-5 4-3 Pr.
Dunkerque 2-3 TF 0-5 2-3 6-2 3-6 1-0 4-5 8-5 2-3 1-2[Note 8] 5-3 5-1
Mont-Blanc 3-5 3-6 0-6 5-3 2-3 1-3 0-4 4-3 TF 3-2 Pr. 5-4 4-2 5-2
Mulhouse 3-1 2-3 Pr. 4-2 6-2 4-3 3-4 2-5 6-2 4-5 Pr. 6-2 7-1 3-5
Nantes 3-5 1-2 Pr. 5-3 3-2 1-2 Pr. 9-4 5-3 5-7 3-5 3-4 Pr. 6-5 Pr. 4-3
Neuilly-sur-Marne 1-4 6-2 3-0 4-2 1-3 5-4 TF 4-6 3-1 8-4 3-4 3-2 3-7
Nice 5-1 1-3 3-1 7-3 4-2 5-4 5-2 4-3 Pr. 7-3 2-0 4-3 3-6
Reims 2-9 4-3 4-2 2-1 4-0 8-3 4-6 4-5 TF 6-1 4-3 Pr. 6-2 5-3
Toulouse 4-8 3-4 2-6 4-5 Pr. 5-6 1-5 3-8 3-7 4-5 0-5 1-5 2-5
Tours 2-4 1-4 2-1 5-1 3-2 Pr. 4-5 Pr. 1-8 2-3 Pr. 6-3 6-5 2-0 6-4
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Pr. : Prolongation - TF : Tirs de fusillade

Classement[modifier | modifier le code]

Une victoire rapporte 2 points, une défaite en prolongation ou en tirs de fusillade 1 point et une défaite dans le temps réglementaire aucun point.

Classement complet
Clt Équipe PJ  V   D  DP BP BC Diff Pts
+001, Bordeaux 24 21 3 0 96 45 +51 42
+002, Anglet 24 18 4 2 119 68 +51 38
+003, Nice 24 16 6 2 97 78 +19 34
+004, Nantes 24 14 6 4 93 77 +16 32
+005, Reims[Note 9] 24 15 8 1 92 83 +9 31
+006, Tours 24 12 9 3 82 89 -7 27
+007, Mulhouse 24 12 10 2 96 76 +20 26
+008, Neuilly-sur-Marne 24 11 11 2 84 94 -10 24
+009, Dunkerque 24 10 12 2 73 80 -7 22
+010, Mont-Blanc 24 11 12 1 82 103 -21 23
+011, Cholet 24 8 15 1 71 86 -15 17
+012, Courbevoie 24 6 17 1 67 109 -42 13
+013, Toulouse[Note 10] 24 2 20 2 66 130 -64 6
  •      Qualifié pour les quarts de finale

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Liste des meilleurs pointeurs
Classt Joueur Équipe PJ B A Pts Pun
1 Drapeau : Canada Luc-Olivier Blain Anglet 24 17 30 47 20
2 Drapeau : Canada Anthony Brockman Reims 24 17 23 40 8
3 Drapeau : France Xavier Daramy Anglet 24 16 19 35 62
4 Drapeau : Canada Jordan Draper Mont-Blanc 22 20 14 34 38
4 Drapeau : République tchèque Radek Hovora Nantes 22 16 18 34 38

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Formule[modifier | modifier le code]

Les 8 équipes les mieux classées à l'issue de la saison régulière sont qualifiées pour les quarts de finale des séries éliminatoires. Les quarts de finale et les demi-finales se disputent au meilleur des 3 matches tandis que la finale se dispute au meilleur des 5 matches. Le vainqueur de la finale est sacré champion de Division 1 et est promu en Ligue Magnus.

Le 1er match se déroule chez le moins bien classé de la saison régulière, le match retour et l'éventuel match d'appui se déroulent chez le mieux classé de la saison régulière. Pour la finale jouée sur 5 matches, les deux premiers sont normalement joués chez l'équipe la mieux classée, les deux suivants chez la moins bien classée et le dernier chez la mieux classée. Compte tenu de la proximité géographique des 2 finalistes (Bordeaux et Anglet ne sont séparés que de 185 km), les matches de la finale sont finalement joués en alternance, le 1er, le 3e et le dernier étant joué à Bordeaux, équipe la mieux classée de la saison régulière[15].

Tableau[modifier | modifier le code]

Quarts de finale
(au meilleur des 3 matches)
Demi-finales
(au meilleur des 3 matches)
Finale
(au meilleur des 5 matches)
7 et 10 mars 2015[Note 11]
Boxers de Bordeaux (1) 5 3      
18 et 21 mars 2015
Bisons de Neuilly-sur-Marne (8) 2 2    
Boxers de Bordeaux (1) 2 5      
7, 14 et 15 mars 2015[Note 12]
  Phénix de Reims (5) 1 3    
Corsaires de Nantes (4) 3 3 3
28 mars au 2 avril 2015[Note 14]
Phénix de Reims (5) 4 1 4
Boxers de Bordeaux (1) 1 5 7 4  
7, 14 et 15 mars 2015[Note 13]
Hormadi d'Anglet (2) 2 4 4 3  
Hormadi d'Anglet (2) 4 4 7    
18 et 21 mars 2015
Scorpions de Mulhouse (7) 5 3 2  
Hormadi d'Anglet (2) 4 7  
7, 14 et 15 mars 2015
  Aigles de Nice (3) 1 2  
Aigles de Nice (3) 6 1 5
Remparts de Tours (6) 2 3 1

Finale[modifier | modifier le code]

Les Boxers de Bordeaux premiers de la saison régulière et invaincus à domicile affrontent leur dauphin de la saison régulière l'Hormadi d'Anglet. Pourtant, Anglet s'impose en prolongation à Bordeaux lors du premier match. Bordeaux va gagner à son tour à l'extérieur en gagnant en fusillade, avant de gagner un deuxième match dans la foulée. De retour à Anglet, le quatrième match disputé le 1er avril ne dure qu'un tiers-temps, à cause d'un problème de surfaceuse alors que les locaux menaient 2-1[16]. La rencontre est alors rejouée entièrement le lendemain[17]. Ce match est gagné en prolongation pour Bordeaux, qui accède alors en Ligue Magnus.

Division 2[modifier | modifier le code]

Localisation des équipes 2014-15 de la division 2

Formule de la saison[modifier | modifier le code]

La saison régulière se joue du au . Les 18 équipes engagées sont réparties en deux poules de 9 équipes suivant le système IIHF fondé sur le classement de la saison précédente. Chaque poule se joue en matchs aller-retour.

Les huit premiers de chaque poule se qualifient pour les séries éliminatoires qui se jouent en matchs aller-retour en huitièmes et quarts de finale. Les demi-finales et la finale se déroulent au meilleur des trois matchs ; la 1re rencontre se joue chez l'équipe la moins bien classée, la 2e et éventuellement la 3e chez la mieux classée. Le vainqueur de la finale est sacré champion de Division 2.

Attribution des points[modifier | modifier le code]

  • 2 pts pour une victoire en temps réglementaire, après prolongations ou aux tirs au but
  • 1 pt pour une défaite après prolongations ou aux tirs au but
  • 0 pt pour une défaite en temps réglementaire

Équipes engagées[modifier | modifier le code]

Les équipes engagées en Division 2 sont donc au nombre de dix-huit (dont une équipe réserve). Elles sont réparties en deux poules de neuf :

Poule A Poule B

Poule A[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[18].

Tableau de résultats — mise à jour : 7 février 2015
Résultats (▼dom., ►ext.) AMN AVI CER CLE EVR LRY MEU ROA VIL
Amnéville 7-2 1-8 1-6 5-4 3-5 2-5 5-1 3-2 Pr.
Avignon 4-5 Pr. 2-5 1-4 5-6 Pr. 2-6 2-3 3-6 4-6
Cergy-Pontoise 5-3 5-3 4-8 6-5 Pr. 2-3 5-1 6-5 3-2
Clermont-Ferrand 4-6 4-3 4-3 1-3 3-5 5-1 6-2 2-0
Évry 2-5 7-6 4-6 4-2 2-3 6-2 3-6 0-3
La Roche-sur-Yon 4-3 Pr. 14-2 2-5 5-0 12-4 9-0 4-3 6-2
Meudon 7-3 1-2 1-9 12-3 6-2 2-4 8-6 5-4
Roanne 2-3 8-1 2-5 3-5 6-2 2-5 3-4 Pr. 3-2
Villard-de-Lans 5-0 5-3 9-3 4-0 6-2 1-2 Pr. 1-3 4-3
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Pr. : Prolongation - TF : Tirs de fusillade

Classement complet
Clt Équipe PJ  V   D  DP BP BC Diff Pts
+001, La Roche-sur-Yon 16 15 1 0 89 36 +53 30
+002, Cergy-Pontoise 16 12 4 0 80 55 +25 22
+003, Meudon 16 9 7 0 61 66 -5 18
+004, Clermont-Ferrand 16 9 7 0 57 57 +0 18
+005, Villard-de-Lans 16 8 6 2 56 42 +14 18
+006, Amnéville 16 8 7 1 55 66 -11 17
+007, Roanne 16 5 10 1 61 66 -5 11
+008, Évry 16 5 10 1 56 80 -24 11
+009, Avignon 16 1 13 2 45 92 -47 4
  •      Qualifié pour les huitièmes de finale

Poule B[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[18].

Tableau de résultats — mise à jour : 7 février 2015
Résultats (▼dom., ►ext.) ANN ASN BOU CHM LIM PAR STR VAN VAL
Annecy 6-1 6-3 0-1 6-4 4-3 8-0 0-3 3-1
Asnières-sur-Seine 4-6 11-1 4-5 3-2 2-6 5-4 Pr. 2-6 9-6
Boulogne-Billancourt 2-5 6-4 5-12 4-11 0-7 6-5 2-6 0-3
Chambéry 8-3 7-2 10-4 8-7 2-6 11-1 5-6 TF 6-1
Limoges 4-7 8-3 10-5 4-5 2-6 5-0 4-3 1-5
Paris 6-5 Pr. 5-4 7-4 3-1 1-6 9-1 4-5 6-1
Strasbourg 2 3-10 1-7 1-5 3-10 2-3 Pr. 2-3 TF 5-6 2-4
Val-Vanoise 7-6 TF 6-0 12-0 5-0 5-2 12-6 10-2 6-3
Valence 7-3 3-8 13-2 3-6 2-5 2-4 8-3 4-8
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Pr. : Prolongation - TF : Tirs de fusillade

Classement complet
Clt Équipe PJ  V   D  DP BP BC Diff Pts
+001, Val Vanoise 16 15 1 0 106 45 +61 30
+002, Chambéry 16 12 3 1 97 57 +40 25
+003, Paris 16 12 4 0 82 53 +29 24
+004, Annecy 16 10 4 2 78 57 +21 22
+005, Limoges 16 8 8 0 78 65 +13 16
+006, Asnières-sur-Seine 16 6 10 0 69 78 -9 12
+007, Valence 16 6 10 0 66 72 -6 12
+008, Boulogne-Billancourt[Note 15] 16 3 13 0 49 123 -74 6
+009, Strasbourg 2 16 0 13 3 35 110 -75 3
  •      Qualifié pour les huitièmes de finale

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Huitièmes de finale
2 matches aller-retour
Quarts de finale
2 matches aller-retour
Finale
au meilleur des 3 matches
Demi-finales
au meilleur des 3 matches
21 et 28 février 2015
La Roche-sur-Yon A1 7 9      
7 et 14 mars 2015
Boulogne-Billancourt B8 2 3    
La Roche-sur-Yon A1 3 3    
21 et 28 février 2015
  Annecy B4 3 0    
Villard-de-Lans A5 1 2  
21 et 28 mars 2015
Annecy B4 1 4  
La Roche-sur-Yon A1 4 8    
21 et 28 février 2015
Chambéry B2 1 2    
Meudon A3 4 4      
7 et 14 mars 2015  
Asnières-sur-Seine B6 2 3    
Meudon A3 5 3  
21 et 28 février 2015
  Chambéry B2 5 11  
Roanne A7 2 6  
4 et 11 avril 2015
Chambéry B2 4 7  
La Roche-sur-Yon A1 3 0  
21 et 28 février 2015
Val-Vanoise B1 4 3  
Cergy-Pontoise A2 2 7      
7 et 14 mars 2015  
Valence B7 4 1    
Cergy-Pontoise A2 4 5    
21 et 28 février 2015
  Amnéville A6 1 2    
Amnéville A6 8 1  
21 et 28 mars 2015
Paris B3 4 3  
Cergy-Pontoise A2 4 1  
21 et 28 février 2015
Val-Vanoise B1 8 5  
Clermont-Ferrand A4 4 2      
7 et 14 mars 2015  
Limoges B5 5 3    
Limoges B5 3 1  
21 et 28 février 2015
  Val-Vanoise B1 6 4  
Évry A8 1 3  
Val-Vanoise B1 5 4  

Finale[modifier | modifier le code]

Division 3[modifier | modifier le code]

Localisation des équipes 2014-15 de la division 3

Agrandissement de la « petite couronne »

Formule de la saison[modifier | modifier le code]

La saison régulière se joue du au . Les trente-trois équipes engagées sont réparties en quatre poules (de huit ou neuf équipes), les matchs se jouent en aller-retour. Les quatre premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale.

Durant la phase finale qui se joue en matchs aller-retour (ainsi quand il y a match nul, il n'y a pas de prolongation, le score est conservé tel quel), le score cumulé désignant le vainqueur, les qualifiés du groupe A affrontent ceux du groupe B et ceux du groupe C sont opposés à ceux du groupe D. Les vainqueurs des quarts de finale se qualifient pour le carré final.

Les quatre qualifiés pour le carré final sont rassemblés au sein d'une poule unique qui se joue en matchs simples. L'équipe finissant à la première place est sacrée champion de Division 3. Le champion et le deuxième sont promus en Division 2.

Attribution des points pour la saison régulière[modifier | modifier le code]

  • 2 pts pour une victoire
  • 1 pt pour un nul
  • 0 pt pour une défaite
  • -1 pt pour une défaite sur tapis vert

Attribution des points pour le carré final[modifier | modifier le code]

  • 3 pts pour une victoire en temps réglementaire
  • 2 pts pour une victoire en prolongations ou aux tirs aux buts
  • 1 pt pour une défaite en prolongations ou aux tirs aux buts
  • 0 pt pour une défaite en temps réglementaire

Équipes engagées[modifier | modifier le code]

Les trente-trois équipes engagées, dont seize équipes réserves et une équipe basée au Luxembourg, sont réparties en quatre groupes régionaux (le 2 suivant le nom d'une équipe indique qu'il s'agit d'une équipe réserve) :

Groupe A


Groupe C

Groupe B


Groupe D

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Groupe A[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[19].

Tableau de résultats — mise à jour : 21 février 2015
Résultats (▼dom., ►ext.) BOR BRE LRY NAN ORL POI REN TRS
Boxers de Bordeaux 2 4-4 3-1 1-4 6-4 4-2 2-4 4-5
Albatros de Brest 2 8-0 14-2 1-1 2-2 6-0 11-2 11-2
Les Aigles de La Roche-sur-Yon 2 2-6 3-10 3-4 3-9 1-2 4-7 2-7
Corsaires de Nantes 2 9-2 6-4 10-3 2-3 9-1 5-4 3-4
Renards d'Orléans 5-2 6-2 9-2 7-6 4-7 10-2 5-5
Dragons de Poitiers 3-4 1-5 9-4 0-7 1-5 3-4 10-4
Cormorans de Rennes 8-1 3-6 17-2 2-5 5-7 6-2 2-11
Remparts de Tours 2 5-3 2-2 9-2 5-7 8-3 6-1 10-6
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur
Classement complet
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Diff Pts
+001, Nantes 2 14 10 3 1 78 40 +38 21
+002, Brest 2 14 8 2 4 86 34 +52 20
+003, Orléans 14 9 3 2 79 53 +26 20
+004, Tours 2 14 9 3 2 83 61 +22 20
+005, Rennes 14 6 8 0 72 79 -7 12
+006, Bordeaux 2 14 5 8 1 42 64 -22 11
+007, Poitiers 14 4 10 0 42 69 -27 8
+008, La Roche 2 14 0 14 0 34 116 -82 0
  •      Qualifié pour le carré final
  •      Qualifié pour la phase finale

Groupe B[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[20].

Tableau de résultats — mise à jour : 21 février 2015
Résultats (▼dom., ►ext.) ASN CER COU DEU DUN ROU VAL WAS
Castors d'Asnières 2 6-3 6-3 3-7 7-4 0-11 6-10 1-8
Jokers de Cergy-Pontoise 2 4-5 1-10 1-8 6-6 1-5 2-12 3-15
Coqs de Courbevoie 2 3-4 4-1 1-6 4-5 3-7 3-3 1-16
Chiefs de Deuil-Garges 7-1 11-1 8-1 2-2 4-1 5-3 3-1
Corsaires de Dunkerque 2 3-8 6-3 5-5 7-14 0-2 0-8 2-9
Dragons de Rouen 2 8-3 7-1 13-0 5-1 17-2 9-2 5-4
Diables rouges de Valenciennes 8-1 4-2 7-0 4-4 10-5 2-4 6-3
Lions de Wasquehal 15-6 8-1 8-2 8-3 15-1 4-0 5-4
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur
Classement complet
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Diff Pts
+001, Rouen 2 14 12 2 0 94 27 +67 24
+002, Wasquehal 14 11 3 0 119 38 +84 22
+003, Deuil-Garges 14 10 2 2 83 39 +44 22
+004, Valenciennes 14 8 4 2 83 49 +34 18
+005, Asnières 2[Note 16] 14 6 8 0 57 94 -37 12
+006, Dunkerque 2 14 2 9 3 48 110 -62 7
+007, Courbevoie 2 14 2 10 2 40 90 -50 6
+008, Cergy 2[Note 17] 14 0 13 1 30 107 -77 1
  •      Qualifié pour le carré final
  •      Qualifié pour la phase finale

Groupe C[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[21].

Tableau de résultats — mise à jour : 15 mars 2015
Résultats (▼dom., ►ext.) BES CHA CMP COL SEM DIJ LUX VIR
Aigles de Besançon 0-8 1-4 4-17 2-2 2-2 1-5 3-2
Gaulois de Châlons-en-Champagne 11-0 0-2 9-4 12-2 7-2 7-3 2-4
Élans de Champigny 13-1 2-2 4-3 7-1 5-1 7-2 5-3
Titans de Colmar 8-2 5-6 4-5 9-4 2-3 6-3 8-1
Caribous de Seine-et-Marne 10-0 2-7 1-1 6-5 4-7 7-5 4-2
Ducs de Dijon 2 5-4 2-7 1-5 1-6 2-2 3-2 4-2
Tornado Luxembourg 8-3 4-11 1-4 6-7 2-4 6-4 4-2
Jets de Viry-Châtillon 12-3[Note 18] 4-7 0-4 2-13 5-5 4-3 9-9
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur
Classement complet
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Diff Pts
+001, Champigny[Note 19] 14 12 0 2 68 21 +47 26
+002, Châlons 14 11 2 1 96 36 +60 23
+003, Colmar 14 8 6 0 97 56 +41 16
+004, Seine-et-Marne 14 5 5 4 54 66 -12 14
+005, Dijon 2 14 5 7 2 40 58 -18 12
+006, Luxembourg 14 4 9 1 60 75 -15 9
+007, Viry-Châtillon 14 3 9 2 52 74 -22 8
+008, Besançon[Note 20] 14 1 11 2 26 107 -81 4
  •      Qualifié pour le carré final
  •      Qualifié pour la phase finale

Groupe D[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[23].

Tableau de résultats — mise à jour : 13 avril 2015
Résultats (▼dom., ►ext.) CHM CLE MAR MTP NIC ORC TOU VAL VAN
Éléphants de Chambéry 2 4-1 2-5 2-8 8-4 2-3 2-4 6-6 9-6
Sangliers Arvernes 2 5-10[Note 21] 2-16 1-10 3-5 9-13 2-15 3-2 4-4
Spartiates de Marseille 14-0 16-0 6-6 14-2 6-3 3-2 8-5 8-2
Vipers de Montpellier 12-4 18-1 4-1 13-2 14-3 6-4 11-1 5-0 (forf.)
Aigles de Nice 2 5-4 4-5 3-13 3-12 4-8 2-5 3-4 2-5
Griffes de l'ours d'Orcières 6-1 9-4 4-0 5-8 12-2 2-6 12-3 10-1
Boucaniers de Toulon 9-4 11-1 1-3 1-4 12-0 2-3 6-3 9-2
Lynx de Valence 2 3-3 4-2 2-15 4-12 5-4 6-8 1-7 4-3
Bouquetins de Val-Vanoise 2 3-5 15-0 2-5 2-12 9-3 3-6 1-5 10-9
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur
Classement complet
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Diff Pts
+001, Montpellier[Note 22] 16 15 0 1 155 40 +115 31
+002, Marseille 16 13 2 1 133 40 +93 27
+003, Orcières[Note 23] 16 12 4 0 107 71 +36 24
+004, Toulon 16 11 5 0 100 39 +61 22
+005, Chambéry 2 16 5 9 2 66 94 -28 12
+006, Valence 2 16 4 10 2 62 113 -51 10
+007, Val Vanoise 2 16 4 11 1 68 96 -28 8
+008, Clermont 2 16 2 13 1 43 156 -113 5
+009, Nice 2 16 2 14 0 48 133 -85 4
  •      Qualifié pour le carré final
  •      Qualifié pour la phase finale

Phase finale[modifier | modifier le code]

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Huitièmes de finale Quarts de finale
                           
28 février et 14 mars 2015
Corsaires de Nantes II A1  4  1  5    
28 mars et 6 avril 2015
Diables rouges de Valenciennes B4  2  4  6  
Diables rouges de Valenciennes B4  0  5  5
7 et 14 mars 2015
  Lions de Wasquehal B2  4  3  7
Lions de Wasquehal B2  5  9  14
Renards d'Orléans A3  3  3  6  
7 et 14 mars 2015
Dragons de Rouen II B1  6  5  11    
21 et 28 mars 2015[Note 24]
Remparts de Tours II A4  5  3  8  
Dragons de Rouen II B1  2  4  6
28 février et 7 mars 2015
  Chiefs de Deuil-Garges B3  2  3  5
Albatros de Brest II A2  2  1  3
Chiefs de Deuil-Garges B3  6  4  10  
7 et 14 mars 2015
Gaulois de Châlons-en-Champagne C2  7  8  15    
28 mars et 4 avril 2015
Éléphants de Chambéry II D5  4  1  5  
Gaulois de Châlons-en-Champagne C2  2  3  5
7 et 14 mars 2015
  Griffes de l'ours d'Orcières D3  3  1  4
Griffes de l'ours d'Orcières D3  8  5  13
Caribous de Seine-et-Marne C4  6  5  11  
7 et 14 mars 2015
Titans de Colmar C3  2  8  10    
21 mars et 4 avril 2015
Boucaniers de Toulon D4  7  2  9  
Titans de Colmar C3  4  2  6
7 et 14 mars 2015
  Spartiates de Marseille D2  2  5  7
Spartiates de Marseille D2  3  8  11
Ducs de Dijon II C5  2  0  2  



Carré final[modifier | modifier le code]

Les équipes qualifiées pour la poule finale, sont identifiées par les lettres A, B, C et D correspondant à leur classement en saison régulière. Les poules n'étant pas égales en nombre d'équipes (3 poules de 8 et 1 poule de 9), les résultats obtenus face au neuvième de poule sont retirés pour établir ce classement[25]. L'ordre des matchs pour ce carré final est le suivant[25] :

  • 1er jour : B - C, A - D
  • 2e jour : B - D, A - C
  • 3e jour : C - D, A - B

Voici les équipes qualifiées ainsi que leur lettre :

Équipes qualifiées
Lettre Équipe Saison régulière Points Différence de buts
A Dragons de Rouen II 1er groupe B 24 + 67
B Gaulois de Châlons-en-Champagne 2e groupe C 23 + 60
C Spartiates de Marseille 2e groupe D 23 + 71
D Lions de Wasquehal 2e groupe B 22 + 84

Le système des points évolue durant cette phase (voir Formule de la saison). Contrairement aux matchs de saison régulière, il n'y a pas de match nul. Ainsi, une prolongation de 5 minutes en mort subite est disputée si nécessaire. Si aucun but n'est marqué dans cette mort subite, une séance de tirs au but est alors disputée.

Résultats[modifier | modifier le code]

Châlons-en-Champagne 4-7
(1-0, 3-3, 0-4)
Marseille Patinoire Serge Charles
300 spectateurs


Rouen II 4-3
(2-1, 0-2, 2-0)
Wasquehal Patinoire Serge Charles
380 spectateurs


Rouen II 2-3
(0-1, 2-1, 0-1)
Marseille Patinoire Serge Charles
200 spectateurs


Châlons-en-Champagne 3-6
(1-3, 1-1, 1-2)
Wasquehal Patinoire Serge Charles
350 spectateurs


Marseille 3-4
(0-2, 2-1, 1-1)
Wasquehal Patinoire Serge Charles
350 spectateurs


Rouen II 7-6 (Pr)
(1-1, 1-3, 4-2, 1-0)
Châlons-en-Champagne Patinoire Serge Charles
300 spectateurs


Classement complet
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
+001, Wasquehal 3 2 0 1 0 13 10 +3 6
+002, Marseille 3 2 0 1 0 13 10 +3 6
+003, Rouen II[Note 25] 3 1 1 1 0 13 12 +1 5
+004, Châlons-en-Champagne 3 0 0 2 1 13 20 -7 1
  •      Montée en Division 2

Notes, références et feuilles de matches[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le club de Reims est dissous pour cause de problèmes financiers à la fin de la saison.
  2. Le club ne s'inscrit pas en Division 2 la saison suivante. Le club évolue en Division 3 la saison suivante.
  3. Les Dragons de Rouen II sont repêchés par la suite en Division 2[1].
  4. Brest est repêché à la suite de la rétrogradation volontaire en Division 2 de Villard-de-Lans[2].
  5. Le HCMAG est sanctionné d'une défaite 5-0 et par un retrait d'un point par la fédération pour avoir fait jouer des joueurs non qualifiés lors de ce match. Le score initial était 9-2[4].
  6. Le HCMAG est sanctionné par un retrait d'un point par la fédération pour avoir fait jouer des joueurs non qualifiés lors de plusieurs matchs dont un de championnat[4].
  7. Le pourcentage est calculé à partir de la capacité maximale.
  8. Le match est arrêté à 3 minutes de la fin à la suite de la blessure d'un spectateur « ayant reçu un palet au niveau de la tête »[10]. Ce spectateur décèdera quelques heures plus tard. Le score qui était de 2-1 en faveur de Reims est entériné par la suite[11].
  9. Reims dispute les play-offs. Par la suite, le club dépose le bilan[12].
  10. À la suite de la dissolution des Phénix de Reims, Toulouse-Blagnac relégué sportivement est repêché en Division 1[13],[14].
  11. Le match 2 est gagné en prolongation.
  12. Le match 1 et le match 3 sont gagnés en prolongation.
  13. Le match 1 est gagné en prolongation.
  14. Les matchs 1, 2 et 4 sont gagnés en prolongation.
  15. Boulogne-Billancourt dispute les play-offs. Le club ne s'inscrit pas en Division 2 la saison suivante. Le club évolue en Division 3 la saison suivante.
  16. L'équipe n'est pas reconduite en Division 3 à l'issue de la saison.
  17. L'équipe n'est pas reconduite en Division 3 à l'issue de la saison.
  18. Le match a lieu le 14 mars 2015.
  19. Champigny est interdit de play-offs à la suite de sa non-participation au championnat de D2[22].
  20. L'équipe est dissoute à l'issue de la saison.
  21. Le match a lieu le 11 avril 2015.
  22. Montpellier est interdit de play-offs à la suite de sa non-participation au championnat de D2[24].
  23. L'équipe est dissoute à l'issue de la saison.
  24. À l'issue du temps réglementaire du deuxième match, Rouen II et Deuil-Garges étaient à égalité 3 buts à 3. Après le 2 à 2 du match aller, les équipes sont alors à égalité (5-5) sur l'ensemble des 2 matchs. Ainsi, le deuxième match est suivi d'une prolongation et de tirs au but que Rouen II remporte. Rouen se qualifie donc pour le carré final.
  25. Les Dragons de Rouen II sont repêchés par la suite en Division 2[26].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « D2 - Et c'est reparti ! », sur hockeyrouen.com,
  2. « Villard-de-Lans relégué », sur lequipe.fr,
  3. « Calendrier & Résultats Ligne Magnus », sur hockeyfrance.com
  4. a et b « LM. Le HCMAG sanctionné », sur liguemagnus.com,
  5. « Desrosiers et Charland, les MVP », sur www.lequipe.fr, (consulté le 24 février 2015)
  6. « Ligue Magnus - Affluences », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com (consulté le 12 septembre 2017)
  7. a, b, c, d, e et f Format des séries éliminatoires
  8. « Angers - Épinal (Ligue Magnus, demi-finales, match 1) », sur passionhockey.com, (consulté le 12 mars 2015)
  9. « Calendrier & Résultats Division 1 », sur hockeyfrance.com
  10. « D1 - 8ème j. Dunkerque-Reims arrêté », sur hockeyfrance.com,
  11. « Dunkerque - Reims: match non rejoué et score validé », sur hockeyfrance.com,
  12. « Reims sombre à nouveau », sur lequipe.fr,
  13. « Les Phénix de Reims déposent le bilan - France 3 Champagne-Ardenne » (consulté le 13 août 2015)
  14. « Communiqué: Les Bélougas en D1! - Toulouse Blagnac Hockey Club », sur tbhc.fr/ (consulté le 13 août 2015)
  15. « Calendrier des Plays-offs de D1 », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 29 mars 2015)
  16. « D1 - Finale. Le Match 4 arrêté et reporté suite à un problème technique », sur hockeyfrance.com,
  17. « Communiqué FFHG - Rencontre Anglet - Bordeaux », sur hockeyfrance.com,
  18. a et b « Calendrier & Résultats Division 2 », sur hockeyfrance.com
  19. « Calendrier & Résultats Division 3 Poule A », sur hockeyfrance.com
  20. « Calendrier & Résultats Division 3 Poule B », sur hockeyfrance.com
  21. « Calendrier & Résultats Division 3 Poule C », sur hockeyfrance.com
  22. « Mise au point par Rouen », sur hockeyrouen.com/,
  23. « Calendrier & Résultats Division 3 Poule D », sur hockeyfrance.com
  24. « COMMUNIQUÉ DE LA FFHG - MONTPELLIER », sur hockeyfrance.com,
  25. a et b « Règlement des activités sportives de la Fédération Française de hockey sur glace », sur hockeyfrance.com
  26. « D2 - Et c'est reparti ! », sur hockeyrouen.com,

Feuilles de matches[modifier | modifier le code]

  1. « Briançon 9-5 Brest », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 17 février 2015)
  2. « Briançon 0-1 Brest », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 18 février 2015)
  3. « Brest 1-2 Briançon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 20 février 2015)
  4. « Brest 4-1 Briançon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 21 février 2015)
  5. « Briançon 3-2 Brest », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 février 2015)
  6. « Chamonix 3-4 Dijon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 17 février 2015)
  7. « Chamonix 3-4 Dijon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 18 février 2015)
  8. « Dijon 3-2 Chamonix », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 20 février 2015)
  9. « Amiens 2-1 Morzine/Avoriaz », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 17 février 2015)
  10. « Amiens 4-0 Morzine/Avoriaz », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 18 février 2015)
  11. « Morzine/Avoriaz 3-6 Amiens », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 20 février 2015)
  12. « Épinal 4-2 Strasbourg », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 17 février 2015)
  13. « Épinal 3-4 Strasbourg », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 18 février 2015)
  14. « Strasbourg 2-6 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 20 février 2015)
  15. « Strasbourg 2-1 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 21 février 2015)
  16. « Épinal 6-2 Strasbourg », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 février 2015)
  17. « Grenoble 3-2 Dijon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 27 février 2015)
  18. « Grenoble 2-1 Dijon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 28 février 2015)
  19. « Dijon 3-1 Grenoble », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 3 mars 2015)
  20. « Dijon 6-2 Grenoble », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 4 mars 2015)
  21. « Grenoble 2-3 Dijon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 7 mars 2015)
  22. « Rouen 3-0 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 27 février 2015)
  23. « Rouen 2-3 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 28 février 2015)
  24. « Épinal 5-4 Rouen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 3 mars 2015)
  25. « Épinal 2-1 Rouen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 4 mars 2015)
  26. « Gap 6-2 Amiens », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 27 février 2015)
  27. « Gap 3-1 Amiens », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 28 février 2015)
  28. « Amiens 4-3 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 3 mars 2015)
  29. « Amiens 3-1 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 4 mars 2015)
  30. « Gap 3-0 Amiens », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 7 mars 2015)
  31. « Angers 3-2 Briançon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 27 février 2015)
  32. « Angers 2-1 Briançon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 28 février 2015)
  33. « Briançon 1-2 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 28 février 2015)
  34. « Gap 4-1 Dijon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 10 mars 2015)
  35. « Gap 3-2 Dijon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 11 mars 2015)
  36. « Dijon 3-0 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 13 mars 2015)
  37. « Dijon 2-6 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 14 mars 2015)
  38. « Gap 1-0 Dijon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 17 mars 2015)
  39. « Angers 2-0 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 10 mars 2015)
  40. « Angers 4-1 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 11 mars 2015)
  41. « Épinal 9-1 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 13 mars 2015)
  42. « Épinal 3-2 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 14 mars 2015)
  43. « Angers 5-1 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 17 mars 2015)
  44. « Épinal 5-1 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 20 mars 2015)
  45. « Angers 1-4 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 22 mars 2015)
  46. « Gap 2-3 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 mars 2015)
  47. « Gap 9-0 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 25 mars 2015)
  48. « Épinal 8-2 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 27 mars 2015)
  49. « Épinal 3-2 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 28 mars 2015)
  50. « Gap 3-1 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 31 mars 2015)
  51. « Épinal 2-4 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 3 avril 2015)
  52. « Gap 5-3 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 5 avril 2015)
  53. « Lyon 6-4 Caen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 22 février 2015)
  54. « Lyon 6-2 Caen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 23 février 2015)
  55. « Caen 4-5 Lyon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 27 février 2015)
  56. « Caen 5-7 Lyon », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 28 février 2015)
  57. « Bordeaux 1-2 Anglet », sur http://francediv1.stats.pointstreak.com, (consulté le 28 mars 2015)
  58. « Anglet 4-5 Bordeaux », sur http://francediv1.stats.pointstreak.com, (consulté le 29 mars 2015)
  59. « Bordeaux 7-4 Anglet », sur http://francediv1.stats.pointstreak.com, (consulté le 31 mars 2015)
  60. « Anglet 3-4 Bordeaux », sur http://francediv1.stats.pointstreak.com, (consulté le 2 avril)
  61. « La Roche-sur-Yon 3-4 Val-Vanoise », sur francediv2.stats.pointstreak.com, (consulté le 4 avril 2015)
  62. « Val-Vanoise 3-0 La Roche-sur-Yon », sur francediv2.stats.pointstreak.com, (consulté le 12 avril 2015)
  63. « Châlons 4-7 Marseille », sur hockeyfrance.com/championnats/division-3, (consulté le 17 avril 2015)
  64. « Rouen 4-3 Wasquehal », sur hockeyfrance.com/championnats/division-3, (consulté le 17 avril 2015)
  65. « Rouen 2-3 Marseille », sur hockeyfrance.com/championnats/division-3, (consulté le 18 avril 2015)
  66. « Châlons 3-6 Wasquehal », sur hockeyfrance.com/championnats/division-3, (consulté le 18 avril 2015)
  67. « Marseille 3-4 Wasquehal », sur hockeyfrance.com/championnats/division-3, (consulté le 19 avril 2015)
  68. « Rouen 7-6 Châlons », sur hockeyfrance.com/championnats/division-3, (consulté le 19 avril 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]