Ducs d'Angers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ducs d'Angers
Description de l'image Ducs d'Angers 2016.png.
Fondation 1982
Siège 25 allée du Haras
49000 Angers
France
Patinoire (aréna) Angers IceParc
3 600 places[1]
Couleurs

Bleu marine, rouge, blanc

Ligue Ligue Magnus
Capitaine Patrick Coulombe
Capitaines adjoints Robin Gaborit, Vincent Llorca
Entraîneur-chef Ethan Goldberg
Directeur général Simon Lacroix
Président Michaël Juret
Site web lesducsdangers.fr

Les Ducs d’Angers sont un club français de hockey sur glace, créé en 1982 et évoluant cette saison en Ligue Magnus. Les Ducs sont entraînés par Ethan Goldberg.

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Le club est créé en 1982[2]. Il s’engage en championnat de France lors de la saison 1983-1984[3] et commence une ascension régulière dans la hiérarchie française[4].

Montée vers l’élite[modifier | modifier le code]

En 1986-1987, Angers débute à l’échelon supérieur, en Nationale 2. Le club finit premier de la zone Nord et échoue en poule de promotion face à Clermont-Ferrand. Mais après le retrait d’Orléans, Angers est repêché et promu en Division 1 (à l’époque Nationale 1B)[5]. Après 2 saisons qui se finissent en poule de relégation, le club finit 3e de cette division en 1990[6].

En 1991, les clubs de l’élite de l’époque connaissent pour la plupart des soucis financiers. Les multiples dépôts de bilan mettent fin à l’élite à 10 clubs, qui s’élargit à 16 équipes. La saison 1992-1993 est alors la première du club angevin en Élite française[7].

Le gardien de but international français Michel Vallière[8] vice-champion de France avec les Huskies de Chamonix arrive au club et Angers est dès le début compétitif en finissant 5e de cette première saison. L’année suivante, Michel Vallière dispute les Jeux olympiques de 1994 et le club atteint pour la première fois la 4e place nationale, arrêté par le futur champion de France, Rouen en demi-finale[9].

Angers joue les seconds rôles[modifier | modifier le code]

François Gravel remplace alors Michel Vallière qui rejoint les Albatros de Brest. Il passe trois saisons où ses bonnes prestations lui ouvriront les portes de l'Équipe de France avant de rejoindre les Hannover Scorpions en DEL et de disputer les Jeux olympiques de 1998[10].

Sylvain Rodrigue[11] le remplace et jouera quatre saisons[12] au club où il sera considéré comme l'un des meilleurs gardien du championnat[13].

Néanmoins les ducs stagnent pour la première fois de leur histoire, et passent huit saisons entre la 8e et la 5e place nationale[3].

Lorsqu' Angers commence la saison 2002-2003, il est le dernier club de l’élite d’alors à n’avoir jamais déposé le bilan et fait figure de référence dans son modèle de développement, lent mais régulier[14]. Malheureusement, cette saison est une saison noire, où l’équipe, pourtant prometteuse, finit 13e[15].

Arrive l’entraîneur François Dusseau[16], qui fait progresser l’équipe saison après saison, 10e en 2004, 7e en 2005, 6e en 2006

Les premiers succès[modifier | modifier le code]

Logo commémorant les 30 ans du club.

L'arrivée de Michaël Juret (ancien joueur de l'ASGA) au conseil d'administration des Ducs et à la présidence du club, en 2005-2006, insuffle un vent nouveau. La saison 2006-2007 est celle où la patience du club porte ses fruits : le club progresse encore (5e de la Ligue Magnus) mais surtout remporte son premier trophée, en remportant la finale de la première édition de la Coupe de France où la finale se dispute au Palais Omnisports de Paris à Bercy[17] devant plus de 12 200 spectateurs.

La saison suivante, les angevins remontent à la quatrième place nationale, buttant une nouvelle fois par Rouen, comme 14 ans plus tôt. C’est également la saison du départ de François Dusseau, en rupture avec les joueurs[18].

La saison 2008-2009 permet aux ducs de confirmer leur position dans le quatuor de tête de la ligue Magnus, 4e de la saison régulière, ils accèdent aussi aux demi-finales des deux coupes nationales (Coupe de France et Coupe de la Ligue). Dans les séries éliminatoires (play offs) ils sortent vainqueur d’une confrontation houleuse face aux Gothiques d’Amiens, 3 manches à 2 (avec en point d’orgue 182 minutes de pénalités lors du troisième match à Amiens), avant de céder contre les Diables rouges de Briançon en 1/2 finale 3 manches à 2 également. Jonathan Bellemare revenu de Suisse après une saison à HC Martigny est le leader avec 54 points de la saison régulière. Tomáš Balúch lui est le meilleur pointeur angevin lors des play-offs.

La saison 2009-2010 voit les ducs terminer à la 3e place de la saison régulière : en 26 matchs, 18 victoires, 1 victoire en prolongation, 7 défaites, 135 buts marqués et 72 encaissés. En coupe de France et coupe de la ligue la route s’arrête en demi-finale avec en point d’orgue la demi-finale aller de la coupe de la ligue contre les Brûleurs de loups de Grenoble le 01/12/2009 : mené 4 à 0 à la 30e minutes les Ducs s’imposeront finalement 8 à 4, au retour les Grenoblois s’imposeront après prolongation 7 à 2. Cette saison 2009-2010 permettra aux Ducs de battre Briançon en championnat, Rouen et Grenoble en coupe de la ligue. Jonathan Bellemare finit meilleur pointeur de la saison régulière avec 62 points. Fortier 48, Laprise 42, Baluch 32, Poudrier et Vidman 31 complètent les meilleurs marqueurs.

Les Ducs atteignent la finale de la Ligue Magnus et s’inclinent à Patinoire de L’ile Lacroix de Rouen 2 victoires à 3 dans la série finale. Après avoir mené 2-0 en revenant de Rouen, les ducs n’ont pas trouvé les ressources nécessaires pour s’imposer à Angers et remporter la coupe. Pour la première fois une finale de la formule de la Ligue Magnus se dispute en 5 matchs et voit les dragons de Rouen s’imposer 4-2 pour leur dixième titre de champion de France.

Lors de la saison 2011-2012, les Ducs échouent une nouvelle fois contre Rouen. Les normands éliminent les Ducs en demi-finale de la Ligue Magnus[19], avant de filer vers un nouveau sacre de Champion de France. Malgré cette défaite, le club angevin renouvelle sa confiance à son entraîneur Jay Varady[20].

La saison 2012-2013 voit arriver de nouveaux joueurs : le jeune gardien Florian Hardy, les attaquants Robin Gaborit, Braden Walls et Cody Campbell et en défense Jonathan Harty, Jeff May, Gary Lévèque et Michael Busto.

Les Ducs accomplissent une excellente saison ; ils terminent premiers de la saison régulière, finalistes de la Coupe de la Ligue contre Rouen, finalistes de la Coupe de France contre Briançon et finalistes des séries éliminatoires, encore contre Rouen. Mais les Ducs ne remportent finalement aucun trophée.

Pour la saison 2013-2014, alors que Jay Varady est engagé par les Musketeers de Sioux City en qualité d'entraîneur, manager général et vice-président, c'est l'entraîneur canado-allemand, Alex Stein, qui rejoint les Ducs d'Angers, assisté de Simon Lacroix, ancien joueur des Ducs. Mais les résultats de la mi-saison, et notamment l'élimination en 1/2 finale de la Coupe de la Ligue face aux Chamois de Chamonix, amènent le président Michaël Juret à décider, début décembre, la mise à l'écart d'Alex Stein. C'est Simon Lacroix qui assure l'intérim et prend les rênes de l'équipe Élite. Sur les premières années de sa présidence, Michaël Juret, licencie plusieurs entraîneurs mais évite systématique l'affrontement en justice. Après un début de saison en demi-teinte, les Ducs remontent la pente et remportent la Finale de Coupe de France 4-0 face à Rouen grâce à un blanchissage à Florian Hardy qui est nommé meilleur joueur du mach[21]. Ils finissent la saison régulière à la 4e place, en 1/4 de finale de la coupe Magnus ils affrontent les Rapaces de Gap où les Ducs remportent la série 3 à 0, en 1/2 finale ils éliminent les Dragons de Rouen (champion de France en titre) en remportant la série 4 à 2. La finale de coupe magnus version 2013-2014 est une finale inédite qui oppose les Ducs aux Diables Rouges de Briançon, finale qui se joue en 7 matchs pour trouver son vainqueur. Ces deux équipes qui n'ont jamais gagné de titre de champion de France se sont livrées une bataille qui finalement voit les Diables Rouges remporter le titre au 7e match devant leur public.

Après plusieurs années d'engagement et de développement avec les partenaires institutionnels, le président des Ducs Michaël Juret[22], aura réussi son pari en remettant à flot le club de hockey sur glace angevin.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats saison par saison[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Coupe de France (3)
Match des Champions (2)
Angers, vainqueur du trophée Jacques-Lacarrière à Grenoble le
Nationale 1B (1)

Patinoires des Ducs[modifier | modifier le code]

Depuis leur première saison, l'équipe d'Angers a utilisé deux patinoires pour jouer ses matchs à domicile.

L'IceParc d'Angers
Résumé des patinoires des Ducs d'Angers
Nom Première saison Dernière saison Capacité[Note 2] Affectation suivante
Patinoire du Haras 1984-1985 2018-2019 1 000 places Angers SCO Handball
L'IceParc 2019-2020 En cours 3 500 places

Patinoire du Haras[modifier | modifier le code]

La patinoire du Haras fut inaugurée en 1982, l'année même de création du club. Celui-ci y évolue pendant 36 ans, jusqu'à la fin de la saison 2018-2019. Le club joue dorénavant ses matchs à domicile au sein de l'IceParc, patinoire inaugurée en 2019.

L'Angers IceParc[modifier | modifier le code]

La construction de la nouvelle enceinte des Ducs débuta en pour remplacer la vétuste patinoire du Haras qui ne répond plus au besoin de l'équipe. L'IceParc peut accueillir 3 500 spectateurs assis

Situé dans le prolongement du centre-ville au sein du quartier Saint-Serge à deux pas du pont Confluences, du cinéma multiplexe et de la station de tramway "Berges de Maine", IceParc est inaugurée le , le premier match des Ducs eu lieu lui le Dimanche , Angers y affronta les Dragons de Rouen devant 3500 spectateurs et gagna le match sur le score de 3 - 0 pour les Ducs[23].

Joueurs et entraîneurs[modifier | modifier le code]


Saison 2021-2022[modifier | modifier le code]

Effectif 2021-2022[24]
No NomNat. PositionArrivée
+030, Barrier , JuliànJuliàn Barrier Gardien de but 2021 - Aigles de Nice
+031, Cowley , EvanEvan Cowley Gardien de but 2021 - HK Nitra
+002, Smith , JerretJerret Smith Défenseur 2020 - Thunderbirds de la UCB
+004, Manavian , AntoninAntonin Manavian Défenseur 2021 - HSC Csíkszereda
+005, Coulombe , PatrickPatrick Coulombe C Défenseur 2017 - Dragons de Rouen
+008, Manning , NeilNeil Manning Défenseur 2019 - Huskies de Kassel
+017, Llorca , VincentVincent Llorca A Défenseur 2019 - Lions de Lyon
+020, Dusseau , KévinKévin Dusseau Défenseur 2020 - Dragons de Rouen
+024, Hardowa , ConnorConnor Hardowa Défenseur 2019 - Brûleurs de loups de Grenoble
+053, Guenther , RileyRiley Guenther Défenseur/Ailier 2019 - Thunderbirds de la UCB
+004, Couturier , BaptisteBaptiste Couturier Attaquant Formé au club
+007, Tarabusi , AxelAxel Tarabusi Centre 2021 - Brûleurs de loups de Grenoble
+010, Ritz , NicolasNicolas Ritz Centre 2020 - Dragons de Rouen
+011, Gaborit , RobinRobin Gaborit A Ailier 2012 - Diables rouges de Briançon
+013, Giroux , TommyTommy Giroux Ailier 2020 - Gothiques d'Amiens
+014, Serer , MariusMarius Serer Centre 2018 - Rapaces de Gap
+015, Bouvet , MaurinMaurin Bouvet Centre 2020 - Dragons de Rouen
+016, Di Dio Balsamo, CédricCédric Di Dio Balsamo Ailier 2019 - Lions de Lyon
+051, Torquato , ZackZack Torquato Centre 2021 - EHC Winterthur
+071, Halley , PhilippePhilippe Halley Centre 2020 - Gothiques d'Amiens
+072, Sarliève , TéoTéo Sarliève Ailier 2020 - Sangliers Arvernes de Clermont
+083, Bouchard , DanickDanick Bouchard Ailier 2017 - Gamyo Épinal
+096, Farnier , LoïcLoïc Farnier Ailier 2018 - Diables rouges de Briançon

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Anciens logos[modifier | modifier le code]

Le club a pour logo un Grand-duc d'Europe.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Finale en aller-retour. Angers s’est imposé à Anglet sur le score de 5 à 2, puis 3 à 2 à domicile.
  2. Les capacités des salles indiquées ici sont le nombre de places pour les compétitions de hockey sur glace.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nouvelle patinoire », sur www.lesducsdangers.fr (consulté le ).
  2. (en) Fiche du club sur hockeyarenas.net
  3. a et b Championnat de France 1983/84 sur hockeyarchives
  4. Classement des clubs français 1973/74 à 1997/98 et 1998/99 à 2008/09 sur hockeyachives
  5. Championnat de France 1986/87 sur hockeyarchives
  6. Championnat de France 1989/90
  7. Championnat de France 1992/93
  8. « Michel Vallière », sur www.eliteprospects.com
  9. Championnat de France 1993/94
  10. « François Gravel », sur www.eliteprospects.com
  11. « Sylvain Rodrigue », sur www.eliteprospects.com
  12. "lorsque%20je%20suis%20arrivé,%20je%20n'avais%20pas%20de%20crosse" « Sylvain Rodrigue », sur passionhockey.com
  13. « Angers très discret », sur passionhockey.com
  14. Angers, le dernier des Mohicans sur hockeyarchives
  15. Bilan du Super16 2003 sur hockeyarchives
  16. Changer l’effectif pour changer les résultats..., Présentation des clubs de Super 16 2003/04 - Angers sur hockeyarchives
  17. Bilan de la Ligue Magnus 2006-2007 sur hockeyarchives
  18. Bilan de la Ligue Magnus 2007-2008 sur hockeyarchives
  19. La rédaction, « Cruelle défaite pour les Ducs d’Angers, qui envoie Rouen en finale de la Ligue Magnus », sur angers.info, Angers Info, (consulté le ).
  20. La rédaction, « Jay Varady prolonge son contrat de deux ans avec les Ducs d’Angers », sur angers.info, Angers Info, (consulté le ).
  21. CdF - Finale. Hardy homme du match !, hockeyfrance.com
  22. « L'histoire du Hockey sur Glace à Angers (49) », sur PASSION HOCKEY (consulté le )
  23. « RÉSULTAT Angers/Rouen septembre 2019 », sur https://www.liguemagnus.com/
  24. « Angers 2021-2022 », sur eliteprospects.com
  25. « Les Ducs tiennent leur entraîneur ! », sur www.lesducsdangers.fr, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]