Ducs d'Angers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ducs d’Angers
Description de l'image Ducs d'Angers 2016.png.
Fondation 1982
Siège 25 allée du Haras
49000 Angers
France
Patinoire (aréna) Patinoire du Haras
1 078 places
Couleurs

Rouge, bleu marine, blanc

              
Ligue Ligue Magnus
Capitaine Julien Albert
Capitaines adjoints Patrick Coulombe, Gary Lévêque
Entraîneur-chef Brennan Sonne
Directeur général Simon Lacroix
Président Michael Juret
Site web lesducsdangers.fr

Les Ducs d’Angers sont un club français de hockey sur glace, créé en 1982 et évoluant cette saison en Ligue Magnus. Les Ducs sont entraînés par Brennan Sonne

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Le club est créé en 1982[1]. Il s’engage en championnat de France lors de la saison 1983-1984[2] et commence une ascension régulière dans la hiérarchie française[3].

Montée vers l’élite[modifier | modifier le code]

En 1986-1987, Angers débute à l’échelon supérieur, en Nationale 2. Le club finit premier de la zone Nord et échoue en poule de promotion face à Clermont-Ferrand. Mais après le retrait d’Orléans, Angers est repêché et promu en Division 1 (à l’époque Nationale 1B)[4]. Après 2 saisons qui se finissent en poule de relégation, le club finit 3e de cette division en 1990[5].

En 1991, les clubs de l’élite de l’époque connaissent pour la plupart des soucis financiers. Les multiples dépôts de bilan mettent fin à l’élite à 10 clubs, qui s’élargit à 16 équipes. La saison 1992-1993 est alors la première du club angevin en Élite française[6].

Angers est dès le début compétitif en finissant 5e de cette première saison. L’année suivante, le club atteint pour la première fois la 4e place nationale, arrêté par le futur champion de France, Rouen en demi-finale[7].

Angers joue les seconds rôles[modifier | modifier le code]

Les années suivantes, les ducs stagnent pour la première fois de leur histoire, et passent 8 saisons entre la 8e et la 5e place nationale[2].

Lorsqu'Angers commence la saison 2002-2003, il est le dernier club de l’élite d’alors à n’avoir jamais déposé le bilan et fait figure de référence dans son modèle de développement, lent mais régulier[8]. Malheureusement, cette saison est une saison noire, où l’équipe, pourtant prometteuse, finit 13e[9].

Arrive l’entraineur François Dusseau[10], qui fait progresser l’équipe saison après saison, 10e en 2004, 7e en 2005, 6e en 2006

Les premiers succès[modifier | modifier le code]

Logo commémorant les 30 ans du club.

La saison 2006-2007 est celle où la patience du club porte ses fruits : le club progresse encore (5e de la Ligue Magnus) mais surtout remporte son premier trophée, en remportant la finale de la première édition de la Coupe de France où la finale se dispute à Bercy[11].

La saison suivante, les angevins remontent à la quatrième place nationale, buttant une nouvelle fois par Rouen, comme 14 ans plus tôt. C’est également la saison du départ de François Dusseau, en rupture avec les joueurs[12].

La saison 2008-2009 permet aux ducs de confirmer leur position dans le quatuor de tête de la ligue Magnus, 4e de la saison régulière, ils accèdent aussi aux demi-finales des deux coupes nationales (Coupe de France et Coupe de la Ligue). Dans les séries éliminatoires (play offs) ils sortent vainqueur d’une confrontation houleuse face aux Gothiques d’Amiens, 3 manches à 2 (avec en point d’orgue 182 minutes de pénalités lors du troisième match à Amiens), avant de céder contre les Diables rouges de Briançon en 1/2 finale 3 manches à 2 également. Jonathan Bellemare revenu de Suisse après une saison à HC Martigny est le leader avec 54 points de la saison régulière. Tomáš Balúch lui est le meilleur pointeur angevin lors des play-offs.

La saison 2009-2010 voit les ducs terminer à la 3e place de la saison régulière : en 26 matchs, 18 victoires, 1 victoire en prolongation, 7 défaites, 135 buts marqués et 72 encaissés. En coupe de France et coupe de la ligue la route s’arrête en demi-finale avec en point d’orgue la demi-finale aller de la coupe de la ligue contre les Brûleurs de loups de Grenoble le 01/12/2009 : mené 4 à 0 à la 30e minutes les Ducs s’imposeront finalement 8 à 4, au retour les Grenoblois s’imposeront après prolongation 7 à 2. Cette saison 2009-2010 permettra aux Ducs de battre Briançon en championnat, Rouen et Grenoble en coupe de la ligue. Jonathan Bellemare finit meilleur pointeur de la saison régulière avec 62 points. Fortier 48, Laprise 42, Baluch 32, Poudrier et Vidman 31 complètent les meilleurs marqueurs.

Les Ducs atteignent la finale de la Ligue Magnus et s’inclinent à Patinoire de L’ile Lacroix de Rouen 2 victoires à 3 dans la série finale. Après avoir mené 2-0 en revenant de Rouen, les ducs n’ont pas trouvé les ressources nécessaires pour s’imposer à Angers et remporter la coupe. Pour la première fois une finale de la formule de la Ligue Magnus se dispute en 5 matchs et voit les dragons de Rouen s’imposer 4-2 pour leur dixième titre de champion de France.

Lors de la saison 2011-2012, les Ducs échouent une nouvelle fois contre Rouen. Les normands éliminent les Ducs en demi-finale de la Ligue Magnus[13], avant de filer vers un nouveau sacre de Champion de France. Malgré cette défaite, le club angevin renouvelle sa confiance à son entraîneur Jay Varady[14].

La saison 2012-2013 voit arriver de nouveaux joueurs : le jeune gardien Florian Hardy, les attaquants Robin Gaborit, Braden Walls et Cody Campbell et en défense Jonathan Harty, Jeff May, Gary Lévèque et Michael Busto.

Les Ducs accomplissent une excellente saison ; ils terminent premiers de la saison régulière, finalistes de la Coupe de la Ligue contre Rouen, finalistes de la Coupe de France contre Briançon et finalistes des séries éliminatoires, encore contre Rouen. Mais les Ducs ne remportent finalement aucun trophée.

Pour la saison 2013-2014, alors que Jay Varady est engagé par les Musketeers de Sioux City en qualité d'entraîneur, manager général et vice-président, c'est l'entraîneur canado-allemand, Alex Stein, qui rejoint les Ducs d'Angers, assisté de Simon Lacroix, ancien joueur des Ducs. Mais les résultats de la mi-saison, et notamment l'élimination en 1/2 finale de la Coupe de la Ligue face aux Chamois de Chamonix, amènent le président Juret à décider, début décembre, la mise à l'écart d'Alex Stein. C'est Simon Lacroix qui assure l'intérim et prend les rênes de l'équipe Élite. Après un début de saison en demi-teinte, les Ducs remontent la pente et remportent la Finale de Coupe de France 4-0 face à Rouen grâce à un blanchissage à Florian Hardy qui est nommé meilleur joueur du mach[15]. Ils finiront la saison régulière à la 4e place, en 1/4 de finale de la coupe Magnus ils affrontent les Rapaces de Gap où les Ducs remporteront la série 3 à 0, en 1/2 finale ils élimineront les Dragons de Rouen (champion de France en titre) en remportant la série 4 à 2. La finale de coupe magnus version 2013-2014 est une finale inédite qui oppose les Ducs aux Diables Rouges de Briançon, finale qui se jouera en 7 matchs pour trouver son vainqueur. Ces deux équipes qui n'ont jamais gagné de titre de champion de France se sont livrées une bataille acharnée qui finalement verra les Diables Rouges remporter le titre au 7e match devant leur public.

Résultats saison par saison[modifier | modifier le code]

Cette section présente le parcours de l’équipe depuis son accession à la Ligue Magnus.

Saison Classement Phase Résultats
1992-1993 5e place Poule Nord
Poule N1B
Demi-finale
Finale
3e
1er
Symbol support vote.svg Viry-Châtillon
Symbol support vote.svg Anglet
Champion de N1B
1993-1994 4e place

Poule A
Nationale 1A
Poule Finale
Demi-finale

2e/4
4e/8
4e/4
Symbol oppose vote.svg Rouen
1994-1995 8e place Saison régulière
Quart de finale
7e/8
Symbol oppose vote.svg Brest
1995-1996 5e place Saison régulière
Quart de finale
Places de 5 à 8
Matchs pour la 5e place
7e/8
Symbol oppose vote.svg Brest
Symbol support vote.svg Chamonix
Symbol support vote.svg Grenoble
1996-1997 6e place Première phase
poule élite
Quart de finale
Places de 5 à 8
Matchs pour la 5e place
6e/12
6e/6
Symbol oppose vote.svg Reims
Symbol support vote.svg Viry-Châtillon
Symbol oppose vote.svg Rouen
1997-1998 7e place Première phase
Deuxième Phase
Quart de finale
8e/10
7e/10
Symbol oppose vote.svg Amiens
1998-1999 5e place Première phase
Deuxième Phase
Quart de finale
5e/10
4e/10
Symbol oppose vote.svg Lyon
1999-2000 5e place Saison régulière
Quart de finale
5e/9
Symbol oppose vote.svg Amiens
2000-2001 6e place Saison régulière
Quart de finale
4e/8
Symbol oppose vote.svg Anglet
2001-2002 6e place Saison régulière 6e/7
2002-2003 13e place Poule Nord
Poule de maintien
6e/8
5e/7
2003-2004 12e place Poule Ouest
Poule de maintien
6e/7
2e/7
2004-2005 7e place Saison régulière
Quart de finale
7e/15
Symbol oppose vote.svg Tours
2005-2006 8e place Saison régulière
Premier tour
Quart de finale
8e/14
Symbol support vote.svg Anglet
Symbol oppose vote.svg Rouen
2006-2007 5e place Saison régulière
Premier tour
Quart de finale
5e/14
Symbol support vote.svg Strasbourg
Symbol oppose vote.svg Rouen
2007-2008 4e place Saison régulière
Premier tour
Quart de finale
Demi-finale
4e/14
Exempt
Symbol support vote.svg Morzine-Avoriaz
Symbol oppose vote.svg Rouen
2008-2009 4e place Saison régulière
Premier tour
Quart de finale
Demi-finale
4e/14
Exempt
Symbol support vote.svg Amiens
Symbol oppose vote.svg Briançon
2009-2010 2e place Saison régulière
Premier tour
Quart de finale
Demi-finale
Finale
4e/14
Exempt
Symbol support vote.svg Morzine-Avoriaz
Symbol support vote.svg Briançon
Symbol oppose vote.svg Rouen
2010-2011 3e place Saison régulière
Premier tour
Quart de finale
Demi-finale
2e/14
Exempt
Symbol support vote.svg Ours de Villard-de-Lans
Symbol oppose vote.svg Étoile noire de Strasbourg
2011-2012 3e place Saison régulière
Premier tour
Quart de finale
Demi-finale
5e/14
Symbol support vote.svg Drakkars de Caen
Symbol support vote.svg Diables rouges de Briançon
Symbol oppose vote.svg Rouen
2012-2013 1re place Saison régulière
Premier tour
Quart de finale
Demi-finale
Finale
1er/14
Exempt
Symbol support vote.svg Brûleurs de loups de Grenoble
Symbol support vote.svg Dauphins d’Épinal
Symbol oppose vote.svg Rouen
2013-2014 2e place Saison régulière
Premier tour
Quart de finale
Demi-finale
Finale
4e/14
Exempt
Symbol support vote.svg Rapaces de Gap
Symbol support vote.svg Rouen
Symbol oppose vote.svg Diables rouges de Briançon
2014-2015 4e place Saison régulière
Premier tour
Quart de finale
Demi-finale
4e/14
Exempt
Symbol support vote.svg Briançon
Symbol oppose vote.svg Dauphins d’Épinal
2015-2016 3e place Saison régulière
Premier tour
Quart de finale
Demi-finale
Finale
3e/14
Exempt
Symbol support vote.svg Brest
Symbol support vote.svg Dauphins d’Épinal
Symbol oppose vote.svg Rouen
2016-2017 6e place Saison régulière
Quart de finale
6e/12
Symbol oppose vote.svg Rouen
2017-2018 7e place Saison régulière
Quart de finale
7e/12
Symbol oppose vote.svg Rouen

Palmarès[modifier | modifier le code]

Angers, vainqueur du Trophée Jacques Lacarrière à Grenoble le

Joueurs et entraîneurs[modifier | modifier le code]

Saison 2018-2019[modifier | modifier le code]

Pour modifier l'effectif, suivez ce lien
Effectif 2018-2019[16]
No NomNat. PositionArrivée
+002, Gagnon, MathieuMathieu Gagnon Drapeau : Canada D 2016 - Albatros de Brest
+003, Masson, ClémentClément Masson Drapeau : France C 2017 - Pionniers de Chamonix-Morzine
+005, Coulombe, PatrickPatrick Coulombe Drapeau : Canada D 2017 - Dragons de Rouen
+006, Faure, ArnaudArnaud Faure Drapeau : France D 2018 - Rapaces de Gap
+007, Campbell, CodyCody Campbell Drapeau : Canada Drapeau : Royaume-Uni C/AD 2012 - Rapaces de Gap
+008, Igier, KévinKévin Igier Drapeau : France D 2016 - Diables rouges de Briançon
+009, Farnier, LoïcLoïc Farnier Drapeau : France C 2018 - Diables rouges de Briançon
+011, Gaborit, RobinRobin Gaborit Drapeau : France AD 2012 - Diables rouges de Briançon
+012, Lacroix, MaximeMaxime Lacroix Drapeau : Canada Drapeau : France C 2015 - Dragons de Rouen
+014, Serer, MariusMarius Serer Drapeau : France C/AD 2018 - Rapaces de Gap
+015, Guertin, MathieuMathieu Guertin Drapeau : Canada AG 2018 - Trois Rivières
+016, Gibert, GauthierGauthier Gibert Drapeau : France A 2015 - Gothiques d'Amiens U22
+017, Carter, MattMatt Carter Drapeau : Canada AD 2018 - Gamyo Épinal
+018, Albert, JulienJulien AlbertC Drapeau : France A Formé au club
+022, Henderson, BrianBrian Henderson Drapeau : France Drapeau : Canada C/AG 2010 - Gothiques d'Amiens
+028, Hamonic, JustinJustin Hamonic Drapeau : Canada D 2018 - Worceter Railers
+049, Hardy, FlorianFlorian Hardy Drapeau : France G 2017 - Dornbirner EC
+061, Charpentier, IsaacIsaac Charpentier Drapeau : France G 2018 - Gamyo Épinal
+077, Lévesque, Marc-AndréMarc-André Lévesque Drapeau : Canada D 2018 - Lions Lyon
+083, Bouchard, DanickDanick Bouchard Drapeau : Canada AD/AG 2017 - Gamyo Épinal
+085, Lévèque, GaryGary LévèqueA Drapeau : France D 2012 - Diables rouges de Briançon

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Anciens logos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Finale en aller-retour. Angers s’est imposé à Anglet sur le score de 5 à 2, puis 3 à 2 à domicile

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]