Championnat de France de hockey sur glace 2015-2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison 2015-2016
Ligue Magnus
Vainqueur Dragons de Rouen
(14e titre)
Nombre d'équipes 14
Nombre de matchs 26 + séries
Équipes reléguées
(Division 1)
Albatros de Brest[note 1]
Diables rouges de Briançon
Division 1
Vainqueur Aigles de Nice
Nombre d'équipes 14
Nombre de matchs 26 + séries
Équipe promue
(Ligue Magnus)
Aigles de Nice
Équipes reléguées
(Division 2)
Coqs de Courbevoie (D3)[note 2]
Yétis du Mont-Blanc
Bélougas de Toulouse-Blagnac
Division 2
Vainqueur Sangliers Arvernes de Clermont
Nombre d'équipes 18
Nombre de matchs 16 + séries
Équipe promue
(Division 1)
Sangliers Arvernes de Clermont
Division 3
Vainqueur Vipers de Montpellier
Nombre d'équipes 32
Nombre de matchs 14 + séries
Équipe promue
(Division 2)
Vipers de Montpellier

La saison 2015-2016 est la 95e saison du championnat de France de hockey sur glace.

Ligue Magnus

En Ligue Magnus, la saison régulière est remportée par les Rapaces de Gap devant le Gamyo Épinal. En play-offs, les 3 premiers quarts de finale respectent la logique sportive de la saison régulière, les 3 premiers du classement Gap (1er), Épinal (2e) et Angers (3e) l'emportant tous 4 à 1 dans leur série respectivement face à Strasbourg (8e), Amiens (7e) et Brest (6e) pour passer en demi-finales ; dans le choc opposant Grenoble (4e) à Rouen (5e) pour le compte du dernier quart de finale, malgré l'avantage de la glace aux Brûleurs de Loup, les Dragons remportent la série 4 à 1 également, grâce notamment à 3 victoires à l'extérieur. À noter que ces 8 équipes sont à ce stade d'ores et déjà qualifiées sportivement pour la prochaine saison de Ligue Magnus.

En demi-finales, Gap rencontre Rouen, et Épinal est opposé à Angers. Rouen, encore une fois privé de l'avantage de la glace, s'impose 4 à 2 dans la série face aux champions en titre, après notamment un match 6 où, menés 0-5 à domicile à la mi-match, ils l'emporteront 7-6 en prolongations. Gap perd de fait son titre. Dans l'autre demi-finale, revanche de celle de l'année précédente avec avantage de la glace à Épinal cette fois-ci, la série va jusqu'au bout des 7 matches, les 2 équipes se rendant coup pour coup. Angers l'emporte finalement au bout du suspense, avec 2 dernières victoires aux tirs de fusillade. En finale, les Dragons de Rouen, toujours sans l'avantage de la glace, remportent facilement la série par 4 matches à rien, décrochant par là-même leur 14e titre de champion, après une saison pleine (Match des Champions, Coupe de France, Coupe Continentale).

En bas de classement, Bordeaux (9e), Chamonix (10e), Briançon (11e), Lyon (12e), Morzine (13e) et Dijon (14e) disputent la poule de maintien, à l'issue de laquelle Bordeaux, Chamonix et Dijon assurent sportivement leur maintien direct. Lyon et Briançon, respectivement avant-dernier et dernier de la poule de maintien, sont quant à eux sportivement relégués en Division 1 pour la saison suivante. Morzine passe par un barrage face au champion de Division 1, les Aigles de Nice, avant de pouvoir assurer sportivement son maintien également.

Lors de l'intersaison, les clubs des Chamois de Chamonix et des Pingouins de Morzine fusionnent. En conséquence, les Aigles de Nice sont alors promus en Ligue Magnus pour la saison 2016-2017 afin de prendre la place laissée vacante. De même, à la suite du désengagement du club des Albatros de Brest, initialement maintenu, de la Ligue Magnus pour la saison 2016-2017, les Lions de Lyon, initialement relégués en Division 1, sont repêchés.

Division 1

Les Aigles de Nice, premiers de la saison régulière de Division 1, remportent le championnat grâce à leur victoire 3-2 en finale des play-offs face à l'Hormadi Anglet mais échouent lors du barrage d'accession face à Morzine. Les Yétis du Mont-Blanc et les Bélougas de Toulouse-Blagnac descendent directement en Division 2. Les Coqs de Courbevoie se maintiennent en Division 1 en disposant en barrage des Sangliers Arvernes de Clermont, champions de Division 2, mais ils sont finalement rétrogradés en Division 3 en fin de saison pour cause de problèmes financiers.

À la suite de la fusion de Chamonix et Morzine en Ligue Magnus, les Sangliers Arvernes de Clermont sont finalement promus en Division 1 pour la saison 2016-2017 afin de prendre la place laissée vacante par la montée administrative des Aigles de Nice en Ligue Magnus.

Division 2

Clermont-Ferrand est sacré champion de Division 2 en disposant des Jokers de Cergy-Pontoise 2-0 en finale. Les deux équipes avaient terminé premières de leurs poules respectives lors de la saison régulière. Strasbourg II perd sa série de play-down face aux Spartiates de Marseille qui assurent alors leur maintien, puis est battu en barrage par Montpellier, qui accède ainsi à la Division 2, reléguant Strasbourg II en Division 3.

À la suite de la fusion de Chamonix et Morzine en Ligue Magnus, Strasbourg II, initialement relégué en Division 3, est finalement maintenu en Division 2 pour la saison 2016-2017 afin de prendre la place laissée vacante par la montée administrative des Sangliers Arvernes de Clermont en Division 1.

Division 3

Montpellier, qui a été sacré champion de Division 3 lors du carré final devant Châlons-en-Champagne, est la seule équipe promue sportivement lors de cette saison, tous championnats confondus, grâce à sa victoire en barrage d'accession sur Strasbourg II. Après la fin de la saison, les Taureaux de Feu de Limoges II, les Coqs de Courbevoie II, les Corsaires de Dunkerque II, l'Entente Deuil-Garges et les Lynx de Valence II cessent leurs activités.

Sommaire

Règlement[modifier | modifier le code]

Il s'applique pour toutes les divisions[3].

Points[modifier | modifier le code]

Pour cette saison, l'assemblée générale de la FFHG a entériné le changement d'attribution des points[4]. Précédemment, une victoire, qu'elle soit lors du temps réglementaire, après prolongations ou tirs au but, rapportait deux points.

Désormais, les points seront attribués de la façon suivante :

  • victoire dans le temps règlementaire : 3 points ;
  • victoire en prolongation ou aux tirs au but : 2 points ;
  • défaite en prolongation ou au tirs au but : 1 point ;
  • défaite dans le temps règlementaire : 0 point.

Classements[modifier | modifier le code]

Les équipes sont classées en fonction du nombre de points qu'elles ont enregistré. En cas d'égalité, les critères suivants sont appliqués :

  1. Nombre de points dans les rencontres directes ;
  2. Nombre de matchs perdus par forfait ;
  3. Différence de buts entre les équipes concernées (une série de tirs aux buts ne compte que pour un seul but) ;
  4. Différence de buts générale ;
  5. Quotient général (buts marqués divisés par buts encaissés) ;
  6. Nombre de buts marqués lors de tous les matchs de la poule.
  7. Si après avoir épuisé tous ces critères, deux équipes sont toujours à égalité, un match de barrage est alors organisé sur terrain neutre (avec prolongation en mort subite si nécessaire et une séance de tirs au but s'il y a toujours égalité après la prolongation).

Ligue Magnus[modifier | modifier le code]

Formule de la saison[modifier | modifier le code]

La saison régulière se joue du au . Réunies au sein d'une poule unique, les 14 équipes se rencontrent en matchs aller-retour.

À l'issue de cette première phase, les 8 premiers se qualifient pour les séries éliminatoires, du au , jouées au meilleur des 7 matches.

Les 6 autres équipes jouent une phase de relégation, entre le et le [3].

Équipes engagées[modifier | modifier le code]

Les équipes engagées en Ligue Magnus sont au nombre de quatorze :

Équipe Patinoire Capacité En Ligue Magnus depuis
Gothiques d'Amiens Coliseum 2 882 à 3 400 2004-2005
Ducs d'Angers Patinoire du Haras 1 000 2004-2005
Boxers de Bordeaux Patinoire de Mériadeck 3 200 2015-2016 (promu de Division 1)
Albatros de Brest Rinkla Stadium 1 500 2013-2014
Diables rouges de Briançon Patinoire René Froger 2 300 2004-2005
Chamois de Chamonix Centre sportif Richard-Bozon 1 700 2005-2006
Ducs de Dijon Patinoire Trimolet 1 200 2004-2005
Gamyo Épinal Patinoire de Poissompré 1 788 2004-2005
Rapaces de Gap Alp'Arena 2 400 2009-2010
Brûleurs de loups de Grenoble Patinoire Pôle Sud 3 496 2004-2005
Lions de Lyon Patinoire Charlemagne 4 200 2014-2015
Pingouins de Morzine-Avoriaz-Les Gets Škoda Arena 1 280 2004-2005
Dragons de Rouen Île Lacroix 2 747 2004-2005
Étoile noire de Strasbourg L'Iceberg 1 200 à 2 400 2006-2007

Le 30 juillet, la FFHG a refusé d’entériner l'engagement définitif du Gamyo Épinal pour des raisons financières[5]. Le club a fait appel devant le CNOSF[6] qui a finalement validé la participation de l’équipe le 19 août[7],[8].

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[9].

Tableau de résultats — mise à jour : 6 février 2016
Résultats (▼dom., ►ext.) AMI ANG BOR BRE BRI CHA DIJ EPI GAP GRE LYO MOR ROU STR
Amiens 5-1 5-4 1-4 5-2 2-0 3-4 Pr. 3-1 2-4 6-2 3-0 3-2 8-6 3-4 Pr.
Angers 5-4 3-5 4-1 5-2 6-2 4-3 3-4 6-4 1-5 6-3 6-3 5-3 6-1
Bordeaux 5-6 Pr. 3-5 6-3 3-1 4-3 TF 4-3 1-2 Pr. 1-4 1-3 3-2 TF 1-5 2-1 TF 3-4
Brest 2-1 2-4 0-7 5-2 6-5 4-3 Pr. 0-3 1-5 3-2 Pr. 2-0 5-4 2-7 3-2
Briançon 4-1 2-7 2-4 3-5 3-6 4-3 3-4 Pr. 2-1 4-3 TF 8-1 1-3 1-4 4-5
Chamonix 0-3 0-3 5-0 2-3 4-3 7-5 2-3 Pr. 2-3 TF 3-4 3-1 4-0 0-2 4-1
Dijon 1-4 2-5 2-4 2-3 6-4 3-2 2-4 2-5 1-6 0-4 3-4 Pr. 6-4 2-4
Épinal 4-3 7-2 7-5 1-2 4-3 Pr. 5-3 5-1 5-2 4-3 6-2 5-2 3-1 4-3
Gap 7-6 1-3 5-2 3-2 3-2 5-2 6-4 4-3 5-4 Pr. 5-3 5-2 5-6 Pr. 3-2 TF
Grenoble 7-4 4-3 7-2 1-4 7-1 4-7 3-1 1-0 TF 9-4 4-1 6-1 1-4 3-4
Lyon 2-3 2-5 2-6 2-3 Pr. 2-3 Pr. 3-0 4-3 5-4 0-3 3-5 8-4 1-8 3-2
Morzine-Avoriaz-Les Gets 6-2 2-5 0-5 4-1 3-5 4-1 2-3 Pr. 3-4 Pr. 1-4 4-8 5-6 TF 1-2 0-3
Rouen 5-0 9-3 4-2 4-1 5-4 5-3 1-6 2-4 3-4 2-5 6-2 8-2 7-1
Strasbourg 5-3 5-4 Pr. 5-4 4-5 Pr. 2-3 3-1 3-2 Pr. 3-4 1-6 2-3 7-5 3-2 1-5
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Pr. : Prolongation - TF : Tirs de fusillade

Classement[modifier | modifier le code]

Classement complet[10]
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
+001, Gap 26 17 3 5 1 106 76 +30 58
+002, Épinal 26 16 5 4 1 100 64 +36 56
[note 3]
+003, Angers 26 18 0 7 1 110 84 +26 55
+004, Grenoble 26 16 1 6 3 110 75 +35 53
+005, Rouen 26 16 1 8 1 114 73 +41 51
+006, Brest 26 12 4 10 0 72 82 -10 44
+007, Amiens 26 12 1 11 2 89 87 +2 40
+008, Strasbourg 26 10 3 11 2 80 92 -12 38
+009, Bordeaux 26 9 3 12 2 87 89 -2 35
+010, Chamonix 26 8 0 15 3 71 84 -13 27
+011, Briançon 26 6 2 16 2 76 101 -25 24
+012, Lyon 26 6 1 16 3 67 107 -40 23
+013, Morzine-Avoriaz-Les Gets 26 5 1 17 3 69 107 -38 20
+014, Dijon 26 4 2 17 3 73 103 -30 19
  •      Meilleure équipe de la saison régulière
  •      Qualifié pour les séries
  •      Dispute la poule de maintien

Date de mise à jour : 6 février 2016

Évolution du classement[modifier | modifier le code]

Journées → 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 en tête en poule de
maintien
Clubs ↓
Amiens 8 8 9 8 10 7 8 9 10 8 7 7 7 8 8 8 8 7 8 8 8 8 8 7 7 7 4
Angers 2 4 2 7 3 2 2 1 1 3 4 3 2 2 4 3 4 5 4 4 3 3 3 3 3 3 2
Bordeaux 3 2 5 4 2 4 6 7 8 9 8 8 9 9 11 11 11 9 10 10 9 9 9 9 9 9 15
Brest 12 10 6 5 6 9 9 8 7 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 4
Briançon 11 12 14 14 12 11 10 12 11 11 10 9 10 10 9 9 9 10 11 11 12 12 12 12 11 11 26
Chamonix 4 9 10 11 13 13 12 11 12 12 12 12 12 12 12 12 13 12 12 12 11 10 10 10 10 10 25
Dijon 10 13 12 12 14 14 14 14 14 14 13 13 13 13 14 13 14 13 13 13 13 13 13 14 14 14 26
Épinal 14 11 11 10 9 6 3 3 3 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 2 2 12 5
Gap 7 6 7 6 7 5 4 5 4 4 5 4 3 3 2 2 2 2 2 2 2 2 1 1 1 1 4
Grenoble 9 7 4 3 5 3 5 4 5 5 3 2 5 5 5 5 5 4 3 3 4 4 4 4 4 4 1
Lyon 6 5 8 9 8 10 11 10 9 10 11 11 11 11 10 10 10 11 9 9 10 11 11 11 12 12 22
Morzine 13 14 13 13 11 12 13 13 13 13 14 14 14 14 13 14 12 14 14 14 14 14 14 13 13 13 26
Rouen 1 1 1 2 1 1 1 2 2 1 2 5 4 4 3 4 3 3 5 5 5 5 5 5 5 5 7
Strasbourg 5 3 3 1 4 8 7 6 6 7 9 10 8 7 7 7 7 8 7 7 7 7 7 8 8 8 1 2
  •      1er (et qualifié pour les séries)
  •      Qualifié pour les séries
  •      Dispute la poule de maintien

Équipe leader journée par journée[modifier | modifier le code]

Gap Hockey Club Gamyo Épinal Association des sports de glisse d'Angers Association étoile noire Rouen hockey élite 76

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.
Mise à jour : 7 février 2016 — Fin de saison régulière

Meilleurs pointeurs[12]
Classt Joueur Équipe PJ B A Pts Pun
1 Drapeau : CanadaDrapeau : France Maxime Lacroix Ducs d'Angers 26 22 25 47 14
2 Drapeau : Canada Éric Chouinard Brûleurs de loups de Grenoble 26 23 20 43 8
3 Drapeau : Canada Joël Champagne Gothiques d'Amiens 25 16 26 42 38
4 Drapeau : Slovénie Ken Ograjenšek Gamyo Épinal 26 16 19 35 18
5 Drapeau : Canada Jason Krog Dragons de Rouen 26 10 24 34 6
5 Drapeau : Canada Marc-André Thinel Dragons de Rouen 26 14 20 34 22
Meilleurs gardiens[13]
Clt Joueur Équipe PJ Min BC Moy %Arr Bl
1 Drapeau : Slovénie Andrej Hočevar Gamyo Épinal 23 1373 min 50 s 52 2,27 92,5 2
2 Drapeau : Lettonie Ervīns Muštukovs Brûleurs de loups de Grenoble 17 1043 min 17 s 43 2,47 92,3 1
3 Drapeau : Canada Raphaël Girard Ducs d'Angers 12 692 min 48 s 30 2,60 91,0 0
3 Drapeau : Canada Dany Sabourin Dragons de Rouen 24 1442 min 3 s 65 2,70 89,3 2
4 Drapeau : Canada Mosher Evan Rapaces de Gap 20 1175 min 19 s 53 2,71 90,2 1

Affluences[modifier | modifier le code]

Affluences en saison régulière[14]
Club Affluence totale Moy % de remplissage[note 4]
Gothiques d'Amiens 37 635 2 895 85 %
Ducs d'Angers 12 963 997 97 %
Boxers de Bordeaux 38 408 2 954 92 %
Albatros de Brest 12 646 972 89 %
Diables rouges de Briançon 19 931 1 533 67 %
Chamois de Chamonix 13 593 1 045 61 %
Ducs de Dijon 9 194 707 71 %
Gamyo Épinal 21 728 1 671 93 %
Rapaces de Gap 27 362 2 104 75 %
Brûleurs de loups de Grenoble 39 410 3 031 87 %
Lions de Lyon 36 499 2 807 67 %
Pingouins de Morzine-Avoriaz-Les Gets 12 750 980 77 %
Dragons de Rouen 33 642 2 587 94 %
Étoile noire de Strasbourg 16 774 1 290 54 %
Total 332 535 1 827

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Format[modifier | modifier le code]

Le format des séries éliminatoires est le suivant[15],[16] :

  • Toutes les séries se jouent au meilleur des 7 matches (quarts de finale, demi-finales, finale)[4].
  • Chaque match devant déterminer un vainqueur, il y a une prolongation de 10 minutes en mort subite en cas de match nul à l'issue du temps réglementaire. S'il n'y a toujours pas eu de but, une séance de tirs au but a lieu.
  • En quart de finale, les équipes se rencontrent dans un ordre prédéfini : le 1er de la saison régulière rencontre le 8e de la saison régulière ; le 2e rencontre le 7e ; le 3e rencontre le 6e ; le 4e rencontre le 5e.
  • Les vainqueurs se retrouvent en demi-finales où l'organisation est similaire à celle des quarts de finale : le mieux classé contre le moins bien classé, etc.

Tableau[modifier | modifier le code]

   Quarts de finale 
au meilleur des 7 matches
 Demi-finales 
au meilleur des 7 matches
 Finale 
au meilleur des 7 matches
                           
  1  Rapaces de Gap 4  
8  Étoile noire de Strasbourg 1  
  1  Rapaces de Gap 2  
  5  Dragons de Rouen 4  
4  Brûleurs de loups de Grenoble 1
  5  Dragons de Rouen 4  
    5  Dragons de Rouen 4
  3  Ducs d'Angers 0
  2  Gamyo Épinal 4  
7  Gothiques d'Amiens 1  
  2  Gamyo Épinal 3
  3  Ducs d'Angers 4  
3  Ducs d'Angers 4
  6  Albatros de Brest 1  

Résultats[modifier | modifier le code]

Quarts de finale[modifier | modifier le code]
Demi-finales[modifier | modifier le code]
Finale[modifier | modifier le code]

Poule de maintien[modifier | modifier le code]

Les six derniers de la saison régulière s'affrontent dans une poule de relégation sous le format d'un mini-championnat en matches aller-retour. Les résultats des confrontations entre chaque équipe durant la saison régulière sont conservés. À l'issue de ces confrontations, les 2 derniers sont relégués en Division 1 tandis que l'antépénultième (le 4e) est opposé en barrage au vainqueur de la Division 1 dans une série au meilleur des 3 matches pour l'attribution de la dernière place en Ligue Magnus la saison suivante[4],[15].

Résultats[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier.

Bilan de la
saison régulière[9]
BOR BRI CHA DIJ LYO MOR
Bordeaux 3-1 4-3 TF 4-3 3-2 TF 1-5
Briançon 2-4 3-6 4-3 8-1 1-3
Chamonix 5-0 4-3 7-5 3-1 4-0
Dijon 2-4 6-4 3-2 0-4 3-4 Pr.
Lyon 2-6 2-3 Pr. 3-0 4-3 8-4
Morzine-Avoriaz-Les Gets 0-5 3-5 4-1 2-3 Pr. 5-6 TF
Résultats de la
poule de maintien[17]
BOR BRI CHA DIJ LYO MOR
Bordeaux 3-2 TF 6-1 3-1 3-0 3-6
Briançon 2-1 4-5 1-3 5-4 Pr. 5-2
Chamonix 2-3 4-1 1-2 TF 6-4 2-1 Pr.
Dijon 3-4 Pr. 4-1 4-1 7-4 7-3
Lyon 1-2 Pr. 6-4 2-3 Pr. 5-3 2-3
Morzine-Avoriaz-Les Gets 1-0 4-0 5-6 Pr. 1-2 3-4 Pr.
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Pr. : Prolongation - TF : Tirs de fusillade

Classement[modifier | modifier le code]

L'opération de départage des équipes à égalité de points à l’issue de la phase finale de maintien se fait exclusivement sur les résultats des matches de ladite phase, sans tenir compte des résultats de la saison régulière[18].

Classement de la poule de maintien[19]
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
+009, Bordeaux 20 10 5 5 0 62 44 +18 40
+010, Chamonix 20 9 3 6 2 66 58 +8 35
+011, Dijon 20 8 2 8 2 67 63 +4 30
+012, Morzine-Avoriaz-Les Gets 20 7 1 7 5 59 68 -10 28
+013, Lyon 20 6 2 7 5 63 71 -8 27
+014, Briançon 20 5 2 12 1 59 71 -12 20
  •      Maintien
  •      Dispute un barrage face au champion de Division 1
  •      Relégué en Division 1

Date de mise à jour : 29 mars 2016

Série de barrage[modifier | modifier le code]

La série oppose Morzine 4e de la poule de maintien de Ligue Magnus, à Nice champion de Division 1, au meilleur des 3 matches et avec avantage de la glace à Morzine. Le vainqueur se voit qualifié sportivement pour la prochaine saison de Ligue Magnus, le perdant pour celle de Division 1[20].

Division 1[modifier | modifier le code]

Formule de la saison[modifier | modifier le code]

La saison régulière se joue du au . Les quatorze équipes sont réunies au sein d'une poule unique qui se joue en matches aller-retour.

Les huit premiers se qualifient pour les séries éliminatoires.

À la suite du passage de la Ligue Magnus à 12 clubs, les équipes classées de la neuvième à la douzième place à l'issue de la saison régulière disputent des séries pour le maintien, dont le perdant affronte en barrage le champion de Division 2 pour la dernière place en Division 1 la saison suivante.

Les équipes classées treizième et quatorzième de la saison régulière sont reléguées en Division 2[3].

Équipes engagées[modifier | modifier le code]

Localisation des équipes 2015-16 de la division 1 :

Les équipes engagés en Division 1 sont au nombre de 14.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[23].

Tableau de résultats — mise à jour : 28 février 2016
Résultats (▼dom., ►ext.) AGL CAE CHO COU DUN LRY M-B MUL NAN NEU NIC TLS TRS VAN
Anglet 8-0 2-4 5-3 7-6 Pr. 4-5 Pr. 5-4 4-1 8-1 4-3 2-5 5-1 6-2 17-2
Caen 2-3 0-5 4-2 4-2 3-2 5-2 3-0 6-2 6-1 2-5 13-0 5-2 8-3
Cholet 5-3 4-3 Pr. 3-1 5-4 Pr. 7-2 3-2 3-5 3-2 Pr. 4-5 Pr. 3-1 8-0 5-4 5-2
Courbevoie 6-7 5-2 4-8 1-6 4-5 4-3 4-5 TF 4-1 2-6 5-6 Pr. 7-1 5-2 5-3
Dunkerque 4-5 Pr. 6-1 6-2 4-3 4-1 3-2 4-3 0-1 4-2 2-5 4-3 2-3 Pr. 4-5 TF
La Roche-sur-Yon 2-5 3-1 3-4 4-1 5-4 Pr. 1-2 1-3 2-3 1-4 0-3 9-0 1-3 3-4
Mont-Blanc 0-5 4-7 3-4 Pr. 6-2 2-3 Pr. 3-2 Pr. 0-5 7-5 1-6 1-5 6-4 5-3 1-5
Mulhouse 6-3 4-3 1-2 4-0 3-2 3-1 10-2 7-1 3-1 6-3 8-1 3-0 4-5
Nantes 5-3 4-5 TF 4-7 6-2 5-6 Pr. 7-4 4-0 3-6 2-6 4-3 Pr. 7-2 6-3 2-5
Neuilly-sur-Marne 1-3 5-2 5-2 5-4 Pr. 2-1 Pr. 1-2 TF 7-2 2-5 5-2 7-6 Pr. 3-1 6-2 1-4
Nice 0-4 9-0 3-2 7-5 3-2 Pr. 7-1 8-4 7-2 5-3 3-2 10-1 5-2 11-1
Toulouse-Blagnac 1-8 3-2 2-4 3-6 4-7 2-4 2-4 2-11 1-3 2-4 1-4 3-5 3-6
Tours 2-11 3-5 1-3 5-0 6-2 8-5 4-3 3-5 0-1 2-6 3-2 Pr. 10-2 2-1
Val-Vanoise 2-4 5-3 4-5 3-7 3-6 1-3 3-2 TF 5-6 7-8 Pr. 3-7 3-5 3-0 6-0
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Pr. : Prolongation - TF : Tirs de fusillade

Classement[modifier | modifier le code]

Classement complet[24]
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
+001, Nice 26 18 2 3 3 131 68 +63 61
+002, Cholet 26 17 4 4 1 110 72 +38 60
+003, Anglet 26 18 2 5 1 141 73 +68 59
+004, Mulhouse 26 19 1 6 0 119 65 +54 59
+005, Neuilly-sur-Marne 26 13 4 8 1 103 73 +30 48
+006, Dunkerque 26 11 2 5 8 98 86 +12 45
+007, Caen 26 12 1 12 1 95 92 +3 39
+008, Nantes 26 10 2 11 3 92 107 -15 37
+009, Val-Vanoise 26 9 2 14 1 94 122 -28 32
+010, Tours 26 8 2 16 0 80 104 -24 28
+011, Courbevoie 26 8 0 15 3 92 114 -22 27
+012, La Roche-sur-Yon 26 6 3 16 1 72 91 -19 25
+013, Mont-Blanc 26 6 1 16 3 71 115 -44 23
+014, Toulouse-Blagnac 26 1 0 25 0 45 161 -116 3
  •      Qualifié pour les quarts de finale
  •      Dispute un play-down
  •      Relégué en Division 2

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Liste des meilleurs pointeurs[25]
Classt Joueur Équipe PJ B A Pts Pun
1 Drapeau : Canada Jordan Draper Coqs de Courbevoie 25 21 26 47 60
2 Drapeau : République tchèque Vít Budínský Corsaires de Dunkerque 26 22 22 44 20
3 Drapeau : Canada Karl Léveillé Drakkars de Caen 26 29 14 43 14
3 Drapeau : République tchèque Michal Kapicka Scorpions de Mulhouse 26 15 28 43 36
5 Drapeau : République tchèque Martin Kalinovic Bouquetins de Val-Vanoise 26 19 23 42 30

Mise à jour : 28 février 2016

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Play-offs[modifier | modifier le code]

Les 8 équipes les mieux classées à l'issue de la saison régulière sont qualifiées pour les quarts de finale des séries éliminatoires. Les quarts de finale et les demi-finales se disputent au meilleur des 3 matches tandis que la finale se dispute au meilleur des 5 matches. Le vainqueur de la finale est sacré champion de Division 1, et dispute un barrage face au 4e de la poule de maintien de Ligue Magnus dans une série au meilleur des 3 matches.

Le 1er match se déroule chez le moins bien classé de la saison régulière, le match retour et l'éventuel match d'appui se déroulent chez le mieux classé de la saison régulière. Pour la finale jouée sur 5 matches, les deux premiers sont joués chez l'équipe la mieux classée, les deux suivants chez la moins bien classée et le dernier chez la mieux classée[26].

Tableau[modifier | modifier le code]
Quarts de finale
(au meilleur des 3 matches)
Demi-finales
(au meilleur des 3 matches)
Finale
(au meilleur des 5 matches)
1er, 5 et 6 mars 2016
Aigles de Nice (1) 5 5      
9, 12 et 13 mars 2016
Corsaires de Nantes (8) 2 2    
Aigles de Nice (1) 2 3      
2, 5 et 6 mars 2016
  Bisons de Neuilly-sur-Marne (5) 1 2    
Scorpions de Mulhouse (4) 3 3F 2
18, 19, 22, 23 et 26 mars 2016
Bisons de Neuilly-sur-Marne (5) 4 2 3F
Aigles de Nice (1) 3 3P 2 2 4
1er, 5 et 6 mars 2016
Hormadi Anglet (3) 2 2 5 3 1
Dogs de Cholet (2) 5 0 2    
9, 12 et 13 mars 2016
Drakkars de Caen (7) 2 3 3P  
Drakkars de Caen (7) 4P 4 2
1er, 5 et 6 mars 2016
  Hormadi Anglet (3) 3 7 5
Hormadi Anglet (3) 3 5 5
Corsaires de Dunkerque (6) 5 2 1

P : Prolongation - F : Tirs de fusillade

Finale[modifier | modifier le code]

Play-down[modifier | modifier le code]

À la suite du passage de la Ligue Magnus à 12 clubs, les équipes classées de la neuvième à la douzième place à l'issue de la saison régulière disputent des séries pour le maintien, au meilleur des trois matches et avec avantage de la glace à l'équipe la mieux classée. Au premier tour, le 9e rencontre le 12e tandis que le 10e joue face au 11e. Les deux vainqueurs sont maintenus tandis que les deux perdants s'affrontent à nouveau au meilleur des trois matches. Le vainqueur de ce deuxième tour est maintenu, le perdant affronte en barrage l'équipe sacrée championne de Division 2 dans une série au meilleur des 3 matches pour l'attribution de la dernière place en Division 1 la saison suivante[27].

Tableau[modifier | modifier le code]
Demi-finales
(au meilleur des 3 matches)
Finale
(au meilleur des 3 matches)
5, 12 et 19 mars 2016
Bouquetins de Val-Vanoise (9) 7P 5      
26 mars, 2 et 3 avril 2016
Aigles de La Roche-sur-Yon (12) 6 2    
Aigles de La Roche-sur-Yon (12) 5 5P  
5, 12 et 20 mars 2016
  Coqs de Courbevoie (11) 0 4  
Remparts de Tours (10) 4 5 3
Coqs de Courbevoie (11) 6 3 1

P : Prolongation - F : Tirs de fusillade

Finale[modifier | modifier le code]
Série de barrage[modifier | modifier le code]

La série oppose Courbevoie perdant des play-downs de Division 1, à Clermont-Ferrand champion de Division 2, au meilleur des 3 matches et avec avantage de la glace à Courbevoie. Le vainqueur se voit qualifié sportivement pour la prochaine saison de Division 1, le perdant pour celle de Division 2[27].

Division 2[modifier | modifier le code]

Localisation des équipes 2015-16 de la division 2

Agrandissement de la « petite couronne »

Formule de la saison[modifier | modifier le code]

La saison régulière se joue du au . Les 18 équipes engagées sont réparties en deux poules de 9 équipes suivant le système IIHF fondé sur le classement de la saison précédente. Chaque poule se joue en matchs aller-retour.

Les huit premiers de chaque poule se qualifient pour les séries éliminatoires.

Le dernier de chaque poule affronte son homologue dans un play-down au meilleur des 5 matches. Le vainqueur de ce play-down est maintenu en Division 2, le perdant quant à lui affronte en barrage le champion de Division 3 en 2 matches aller-retour pour l'attribution de la dernière place en Division 2 la saison suivante[3].

Équipes engagées[modifier | modifier le code]

Les équipes engagées en Division 2 sont donc au nombre de dix-huit (dont deux équipes réserves). Elles sont réparties en deux poules de neuf :

Poule A Poule B

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Poule A[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[31].

Tableau de résultats — mise à jour : 7 février 2016
Résultats (▼dom., ►ext.) AMN ASN CER CHM ÉVY LIM MAR VIL WAS
Amnéville 5-2 3-4 TF 7-6 Pr. 5-4 5-4 1-2 2-1 7-3
Asnières-sur-Seine 8-7 2-6 4-2 3-4 1-8 4-3 4-1 4-5
Cergy-Pontoise 8-3 13-1 5-2 8-2 3-0 6-3 5-2 11-2
Chambéry 3-4 3-11 5-6 Pr. 6-7 3-2 1-6 1-4 6-3
Évry Viry 4-3 3-5 0-1 2-5 3-8 5-3 4-3 4-2
Limoges 5-2 4-7 3-4 Pr. 6-2 3-5 4-2 1-2 7-4
Marseille 3-4 TF 5-7 2-5 5-4 TF 3-7 4-6 4-5 3-4
Villard-de-Lans 6-3 9-3 3-2 4-3 5-4 1-2 6-1 3-2 TF
Wasquehal 1-7 6-7 2-3 8-3 4-5 2-7 3-2 5-8
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Pr. : Prolongation - TF : Tirs de fusillade

Classement[modifier | modifier le code]
Classement complet[32]
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
+001, Cergy-Pontoise 16 12 3 1 0 90 35 +55 42
+002, Villard-de-Lans 16 10 1 5 0 63 46 +17 32
+003, Limoges 16 9 0 6 1 70 50 +20 28
+004, Asnières-sur-Seine 16 9 0 7 0 73 84 -11 27
+005, Évry Viry 16 9 0 7 0 63 67 -4 27
+006, Amnéville 16 7 2 6 1 68 64 +4 26
+007, Wasquehal 16 4 0 11 1 56 87 -31 13
+008, Chambéry 16 3 0 10 3 55 84 -29 12
+009, Marseille 16 2 1 12 1 51 72 -21 9
  •      Qualifié pour les huitièmes de finale
  •      Dispute la poule de maintien

Poule B[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[31].

Tableau de résultats — mise à jour : 7 février 2016
Résultats (▼dom., ►ext.) ANN AVI CLE MEU PAR ROA ROU STR VAL
Annecy 8-2 2-3 Pr. 4-3 6-0 7-3 0-3 7-3 4-3
Avignon 4-11 3-10 7-3 1-4 1-7 5-4 3-2 7-1
Clermont-Ferrand 6-3 11-4 6-2 4-9 8-3 13-3 13-2 5-3
Meudon 4-5 5-4 6-4 4-5 5-4 6-2 10-2 5-2
Paris 5-4 Pr. 5-2 4-3 Pr. 6-5 4-6 5-4 Pr. 6-5 2-3 Pr.
Roanne 9-6 8-0 5-9 4-6 2-3 8-6 12-1 4-3 Pr.
Rouen II 3-8 5-3 2-4 4-7 1-4 4-12 6-1 3-2
Strasbourg II 1-8 2-4 4-8 2-4 1-4 1-5 3-2 3-4
Valence 3-0 7-0 5-3 7-3 5-1 7-5 6-3 5-0
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Pr. : Prolongation - TF : Tirs de fusillade

Classement[modifier | modifier le code]
Classement complet[32]
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
+001, Clermont-Ferrand 16 11 1 3 1 109 59 +50 39
+002, Paris 16 9 3 3 1 66 55 +11 34
+003, Annecy 16 10 0 4 2 83 55 +28 32
+004, Valence 16 9 1 5 1 66 48 +18 27
+005, Meudon 16 9 0 7 0 78 68 +10 26
+006, Roanne 16 8 1 7 0 97 71 +26 26
+007, Avignon 16 5 0 11 0 50 93 -43 15
+008, Rouen II 16 4 0 11 1 55 87 -32 13
+009, Strasbourg II 16 1 0 15 0 33 101 -68 3
  •      Qualifié pour les huitièmes de finale
  •      Dispute la poule de maintien

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Play-offs[modifier | modifier le code]

Les huit premiers de chaque poule se qualifient pour les séries éliminatoires qui se jouent en matchs aller-retour en huitièmes et quarts de finale. Les demi-finales et la finale se déroulent au meilleur des trois matches : la 1re rencontre se joue chez l'équipe la moins bien classée de la saison régulière, la 2e et éventuellement la 3e chez la mieux classée. Le vainqueur de la finale est sacré champion de Division 2, et dispute un barrage face au perdant des play-downs de Division 1 dans une série au meilleur des 3 matches[33].

Tableau[modifier | modifier le code]
Huitièmes de finale
2 matches aller-retour
Quarts de finale
2 matches aller-retour
Finale
au meilleur des 3 matches
Demi-finales
au meilleur des 3 matches
13 et 20 février 2016
Jokers de Cergy-Pontoise A1 8 5      
27 février et 5 mars 2016
Dragons de Rouen II B8 2 1    
Jokers de Cergy-Pontoise A1 10 11    
13 et 20 février 2016
  Jets d'Évry Viry A5 1 3    
Jets d'Évry Viry A5 7 4  
12 et 19 mars 2016
Lynx de Valence B4 0 7  
Jokers de Cergy-Pontoise A1 5 8    
13 et 20 février 2016
Taureaux de feu de Limoges A3 2 1    
Taureaux de feu de Limoges A3 3 6      
27 février et 5 mars 2016[note 8]  
Renards de Roanne B6 2 2    
Taureaux de feu de Limoges A3 4 2F  
13 et 20 février 2016
  Français volants de Paris B2 3 2  
Lions de Wasquehal A7 5 4  
26 mars, 2 et 3 avril 2016
Français volants de Paris B2 5 8  
Jokers de Cergy-Pontoise A1 2 3  
13 et 20 février 2016
Sangliers Arvernes de Clermont B1 5 5  
Ours de Villard-de-Lans A2 13 7      
27 février et 5 mars 2016  
Castors d'Avignon B7 0 0    
Ours de Villard-de-Lans A2 1 2    
13 et 20 février 2016
  Galaxians d'Amnéville A6 1 6    
Galaxians d'Amnéville A6 4 4  
12 et 19 mars 2016
Chevaliers du lac d'Annecy B3 3 4  
Galaxians d'Amnéville A6 1 3  
13 et 20 février 2016[note 7]
Sangliers Arvernes de Clermont B1 2 10  
Castors d'Asnières A4 3 4P      
28 février et 5 mars 2016  
Comètes de Meudon B5 3 3    
Castors d'Asnières A4 3 4  
13 et 20 février 2016
  Sangliers Arvernes de Clermont B1 2 9  
Éléphants de Chambéry A8 1 2  
Sangliers Arvernes de Clermont B1 4 8  

P : Prolongation - F : Tirs de fusillade

Finale[modifier | modifier le code]

Play-down[modifier | modifier le code]

Cette série se joue au meilleur des cinq matches entre les équipes non-qualifiées pour les play-offs. Les Spartiates de Marseille et Strasbourg II sont les équipes concernées. Marseille, auteur d'une meilleure saison régulière, a l'avantage de la glace et joue à domicile les matchs 1, 3 ainsi que le match 5 si nécessaire. Le vainqueur est maintenu en Division 2, le perdant dispute quant à lui un barrage face au champion de Division 3 en 2 matches aller-retour pour l'attribution de la dernière place en Division 2 la saison suivante[34].

Résultats[modifier | modifier le code]
Barrage[modifier | modifier le code]

Le barrage oppose Strasbourg II perdant du play-down de Division 2, à Montpellier champion de Division 3, en 2 matches aller-retour. Le vainqueur se voit qualifié sportivement pour la prochaine saison de Division 2, le perdant pour celle de Division 3[34].

Division 3[modifier | modifier le code]

Localisation des équipes 2015-16 de la division 3

Agrandissement de la « petite couronne »

Formule de la saison[modifier | modifier le code]

La saison régulière se joue du au . Les trente-deux équipes engagées sont réparties en quatre poules (de huit équipes), qui se jouent en matches aller-retour. Les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale (quarts de finale).

Les vainqueurs des quarts de finale se qualifient pour le carré final.

Les quatre qualifiés pour le carré final sont rassemblés au sein d'une poule unique qui se joue en matches simples. L'équipe finissant à la première place est sacrée championne de Division 3, et affronte en barrage le perdant du play-down de Division 2 en 2 matches aller-retour[3].

Équipes engagées[modifier | modifier le code]

Les trente-deux équipes engagées, dont dix-neuf équipes réserves et une équipe basée au Luxembourg, sont réparties en quatre groupes régionaux (le II suivant le nom d'une équipe indique qu'il s'agit d'une équipe réserve) :

Groupe A


Groupe C

Groupe B


Groupe D

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Groupe A[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[35].

Tableau de résultats — mise à jour : 11 février 2016
Résultats (▼dom., ►ext.) BOR BRE CHO LRY LIM NAN POI REN
Bordeaux II 1-4 4-2 3-4 5-1 3-6 9-2 5-1
Brest II 4-3 7-2 9-4 14-3 2-3 3-4 9-2
Cholet II 4-1 4-13 1-3 5-2 1-15 3-5 6-3
La Roche-sur-Yon II 0-5 3-6 5-6 12-5 1-12 6-3 7-5
Limoges II 5-7 1-6 0-10 1-9 2-15 2-5 3-6
Nantes II 5-2 3-2 Pr. 6-5 10-5 5-0[note 9] 5-4 16-0
Poitiers 5-4 2-8 9-1 9-5 11-1 5-6 Pr. 13-0
Rennes 6-7 5-13 5-4 4-8 7-2 3-8 1-8
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur
Classement[modifier | modifier le code]
Classement complet
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
+001, Nantes II 14 12 2 0 0 115 35 +80 40
+002, Brest II 14 11 0 2 1 100 40 +60 34
+003, Poitiers 14 9 0 4 1 85 54 +31 28
+004, Bordeaux II 14 7 0 7 0 59 49 +10 21
+005, La Roche-sur-Yon II 14 7 0 7 0 72 79 -7 21
+006, Cholet II 14 5 0 9 0 54 78 -24 15
+007, Rennes 14 3 0 11 0 48 109 -61 9
+008, Limoges II 14 0 0 14 0 28 117 -89 0
  •      Qualifié pour les quarts de finale

Groupe B[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[35].

Tableau de résultats — mise à jour : 28 mars 2016
Résultats (▼dom., ►ext.) BOU CAE COU DEU DUN ORL TRS VAC
Boulogne-Billancourt 6-7 3-6 4-6 4-1 2-7 2-6 2-10
Caen II 10-1 12-3 3-5 12-1 11-3 7-3 4-7
Courbevoie II 7-3 0-5 1-16 6-7 7-15 3-13 3-13
Deuil-Garges 8-3 7-3 19-0 22-2 5-2 13-2 2-5
Dunkerque II 5-10 2-13 8-5 0-22 2-12 5-7 1-28
Orléans 16-1 4-5 Pr. 13-3 2-11 18-5 5-6 4-3 Pr.
Tours II 7-2 5-4 6-5 1-3 16-5 2-10 5-8
Valenciennes 12-2 3-1 20-0 4-1 14-3 9-4 5-2
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur
Classement[modifier | modifier le code]
Classement complet
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
+001, Valenciennes 14 13 0 0 1 141 34 +107 40
+002, Deuil-Garges 14 12 0 2 0 140 32 +108 36
+003, Caen II 14 8 1 5 0 97 50 +47 26
+004, Orléans 14 7 1 5 1 115 72 +43 24
+005, Tours II 14 8 0 6 0 81 77 +4 24
+006, Courbevoie II 14 2 0 12 0 49 153 -104 6
+007, Boulogne-Billancourt 14 2 0 12 0 45 108 -63 6
+008, Dunkerque II 14 2 0 12 0 47 189 -142 6
  •      Qualifié pour les quarts de finale

Groupe C[modifier | modifier le code]

Les Phénix de Reims, initialement présents dans cette poule, déclarent forfaits une semaine avant le début de la saison[37].

Résultats[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[35].

Tableau de résultats — mise à jour : 25 mars 2016
Résultats (▼dom., ►ext.) CHL CMP COL DAM DIJ ÉPI ÉVY LUX
Châlons-en-Champagne 8-1 9-7 12-3 8-4 6-3 6-3 14-7
Champigny 1-2 Pr. 5-2 6-3 6-3 8-5 8-2 2-1 Pr.
Colmar 2-4 3-2 7-3 7-2 7-3 4-2 6-4
Dammarie-lès-Lys 7-8 2-10 4-9 6-10 5-3 7-2 5-7
Dijon II 3-9 4-3 7-4 8-3 7-5 3-1 5-8
Épinal II 4-7 3-4 3-6 10-4 3-2 5-2 8-3
Évry Viry II 4-7 1-4 3-12 10-7 1-5 4-7 4-5
Luxembourg 1-5 2-3 3-7 3-12 6-3 7-3 6-4
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur
Classement[modifier | modifier le code]
Classement complet
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
+001, Châlons-en-Champagne 14 13 1 0 0 105 50 +55 41
+002, Champigny 14 9 1 3 1 63 41 +22 30
+003, Colmar 14 10 0 4 0 86 56 +30 30
+004, Dijon II 14 7 0 7 0 66 70 -4 21
+005, Luxembourg 14 6 0 7 1 63 81 -18 19
+006, Épinal II 14 5 0 9 0 67 72 -5 15
+007, Dammarie-lès-Lys 14 3 0 11 0 71 108 -37 9
+008, Évry Viry II 14 1 0 13 0 43 86 -43 3
  •      Qualifié pour les quarts de finale

Groupe D[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Le score de l'équipe à domicile, située dans la colonne de gauche, est inscrit en premier[35].

Résultats (dom.\ext.) ANN CHM CLE MON NIC TLN VAL VAN
Annecy II 6-1 6-4 2-5 6-4 2-4 9-2 12-0
Chambéry II 1-10 14-0 3-9 4-6 2-12 8-2 8-3
Clermont-Ferrand II 1-22 1-10 2-16 3-8 3-16 6-5 6-7 Pr.
Montpellier 7-4 12-0 13-0 8-4 5-3 12-0 7-2
Nice II 3-6 4-5 Pr. 8-2 3-15 3-11 10-1 6-8
Toulon 6-3 5-0 5-0[note 10] 4-3 TF 9-3 22-3 5-0[note 11]
Valence II 4-6 2-1 5-3 3-18 3-13 2-13 2-12
Val-Vanoise II 5-8 5-6 16-1 4-15 4-6 2-5 9-6
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur
Classement[modifier | modifier le code]
Classement complet
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
+001, Montpellier 14 13 0 0 1 147 34 +113 40
+002, Toulon 14 12 1 1 0 120 31 +89 38
+003, Annecy II 14 10 0 4 0 102 47 +55 30
+004, Nice II 14 6 0 7 1 81 85 -4 19
+005, Chambéry II 14 4 2 8 0 63 77 -14 16
+006, Val-Vanoise II 14 4 1 8 1 77 95 -18 15
+007, Valence II 14 2 0 12 0 40 142 -102 6
+008, Clermont-Ferrand II 14 1 0 12 1 32 151 -119 4
  •      Qualifié pour les quarts de finale

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

À la suite de la saison régulière, les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale (quarts de finale).

Durant cette phase finale qui se joue en matches aller-retour (ainsi quand il y a match nul, il n'y a pas de prolongation, le score est conservé tel quel, le score cumulé désignant le vainqueur), les qualifiés du groupe A affrontent ceux du groupe B et ceux du groupe C sont opposés à ceux du groupe D. Les vainqueurs des quarts de finale se qualifient pour le carré final[35].

  5 et 12 mars 2016
         
A1  Corsaires de Nantes II 2 1
B2  Chiefs de Deuil-Garges 4 3
  12 et 19 mars 2016
         
B1  Diables rouges de Valenciennes 6 6
A2  Albatros de Brest II 2 1
  12 et 19 mars 2016
         
C1  Gaulois de Châlons-en-Champagne 6 6
D2  Boucaniers de Toulon 4 1
  12 et 19 mars 2016
         
D1  Vipers de Montpellier 6 2
C2  Élans de Champigny 1 2

Carré final[modifier | modifier le code]

Les quatre qualifiés pour le carré final sont rassemblés au sein d'une poule unique qui se joue en matches simples. L'équipe finissant à la première place est sacrée championne de Division 3, et affronte en barrage le perdant du play-down de Division 2 en 2 matches aller-retour.

Voici les équipes qualifiées :

Équipes qualifiées
Ordre Équipe Saison régulière Points Différence de buts
A Châlons-en-Champagne 1er groupe C 41 +55
B Montpellier 1er groupe D 40 +113
C Valenciennes 1er groupe B 40 +107
D Deuil-Garges 2e groupe B 36 +108

Lors de cette phase finale, il n'y a pas de match nul possible. Ainsi, une prolongation de 10 minutes en mort subite est disputée si nécessaire. Si aucun but n'est marqué dans cette mort subite, une séance de tirs au but est alors disputée[35].

Résultats[modifier | modifier le code]

Montpellier 4-2
(0-0, 2-0, 2-2)
Châlons-en-Champagne Patinoire Végapolis
650 spectateurs


Valenciennes 4-5 (Fus)
(0-1, 2-1, 2-2, 0-0, 0-1)
Deuil-Garges Patinoire Végapolis
250 spectateurs


Châlons-en-Champagne 7-3
(3-1, 2-1, 2-1)
Deuil-Garges Patinoire Végapolis
300 spectateurs


Montpellier 5-4
(3-2, 1-1, 1-1)
Valenciennes Patinoire Végapolis
1 000 spectateurs


Montpellier 2-4
(0-2, 1-2, 1-0)
Deuil-Garges Patinoire Végapolis


Valenciennes 2-7
(2-1, 0-3, 0-3)
Châlons-en-Champagne Patinoire Végapolis
300 spectateurs


Classement[modifier | modifier le code]

Classement complet
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
+001, Montpellier 3 2 0 1 0 11 10 +1 6
+002, Châlons-en-Champagne 3 2 0 1 0 16 9 +7 6
+003, Deuil-Garges 3 1 1 1 0 12 13 -1 5
+004, Valenciennes 3 0 0 2 1 10 17 -7 1
  •      Barrage face au perdant du play-down de Division 2

Notes, références et feuilles de matches[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Initialement maintenu, le club de Brest est rétrogradé en Division 1 en fin de saison à la demande du club[1].
  2. Initialement maintenu, le club de Courbevoie est rétrogradé en Division 3 en fin de saison pour cause de problèmes financiers[2].
  3. Épinal est sanctionné d'un retrait de trois points pour manquement à des règles administratives, financières et/ou fiscales[11].
  4. Le pourcentage est calculé à partir de la capacité maximale.
  5. À la suite de la dissolution des Phénix de Reims, Toulouse-Blagnac les remplace alors en Division 1[21],[22].
  6. Le match est initialement remporté 2-1 après prolongation par le club de Courbevoie ; cependant ce dernier ayant inscrit sur la feuille de match des joueurs ayant joué un nombre insuffisant de matches lors de la saison régulière, le club de La Roche-sur-Yon est déclaré vainqueur sur tapis vert par le score de 5-0[28].
  7. À l'issue du temps réglementaire du deuxième match, Asnières et Meudon étaient à égalité 3-3. Après le 3-3 du match aller, les équipes sont alors à égalité (6-6) sur l'ensemble des 2 matches. Ainsi, le deuxième match est suivi d'une prolongation lors de laquelle Asnières marque et se qualifie en quarts de finale.
  8. À l'issue du temps réglementaire du deuxième match, Paris menait 2-1. Après le 4-3 en faveur de Limoges du match aller, les équipes sont alors à égalité (5-5) sur l'ensemble des 2 matchs. Ainsi, le deuxième match est suivi d'une prolongation et de tirs de fusillade lors desquels Limoges marque et se qualifie en demi-finales.
  9. L'équipe de Limoges déclare forfait pour ce match[36].
  10. Clermont n'ayant présenté que 8 joueurs, l'équipe perd sur tapis vert et se voit retiré un point au classement. Un match amical s'est tenu à la place. Il est gagné 17-1 par Toulon[38].
  11. Val-Vanoise ayant présenté un nombre de joueurs insuffisant, l'équipe perd sur tapis vert. Un match amical s'est tenu à la place. Il est gagné 13-2 par Toulon[39].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ligue Magnus - Communiqué FFHG - Brest », sur hockeyfrance.com,
  2. « Division 1 - Communiqué FFHG - Courbevoie », sur hockeyfrance.com,
  3. a, b, c, d et e « Règlement des activités sportives de la Fédération Française de hockey sur glace », sur hockeyfrance.com
  4. a, b et c « La révolution est en marche », sur lequipe.fr, (consulté le 22 juin 2015)
  5. « Ligue Magnus - Épinal et Dijon autorisés à participer au Championnat 2015-2016 », sur lequipe.fr, (consulté le 13 août 2015)
  6. « Ligue Magnus - Obligés de faire comme si », sur vosgesmatin.fr, (consulté le 13 août 2015)
  7. « Ligue Magnus - Les Gamyo d’Épinal valident finalement leur participation en ligue Magnus », sur estrepublicain.fr, (consulté le 19 août 2015)
  8. « Ligue Magnus - Le Gamyo Épinal jouera bien en Ligue Magnus en 2015-2016 », sur lequipe.fr, (consulté le 20 août 2015)
  9. a et b « Ligne Magnus - Calendrier & Résultats », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com
  10. « Ligue Magnus - Classement », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com (consulté le 4 février 2016)
  11. « Ligue Magnus - Communiqué FFHG - Épinal », sur hockeyfrance.com,
  12. « Ligue Magnus - Statistiques joueurs », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com (consulté le 7 février 2016)
  13. « Ligue Magnus - Statistiques gardiens », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com (consulté le 7 février 2016)
  14. « Ligue Magnus - Affluences », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com (consulté le 12 septembre 2017)
  15. a et b « Ligue Magnus - Formule de la saison & format des séries éliminatoires », sur liguemagnus.com (consulté le 6 août 2015)
  16. « Ligue Magnus - Play-offs Calendrier & Résultats », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com (consulté le 27 mars 2016)
  17. « Ligue Magnus - Poule de maintien Calendrier & Résultats », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com (consulté le 27 mars 2016)
  18. « Ligue Magnus - Communiqué sur le classement final de la Poule de Maintien », sur liguemagnus.com (consulté le 16 mars 2016)
  19. « Ligue Magnus - Poule de Maintien Classement », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com (consulté le 19 mars 2016)
  20. « Ligue Magnus - Barrage Calendrier & Résultats », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com (consulté le 29 mars 2016)
  21. « Division 1 - Les Phénix de Reims déposent le bilan - France 3 Champagne-Ardenne », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 13 août 2015)
  22. « Division 1 - Communiqué Toulouse Blagnac Hockey Club - Les Bélougas en D1 ! », sur tbhc.fr (consulté le 13 août 2015)
  23. « Division 1 - Calendrier & Résultats », sur francediv1.stats.pointstreak.com
  24. « Division 1 - Classement », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 28 février 2016)
  25. « Division 1 - Statistiques joueurs », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 12 février 2016)
  26. « Division 1 - Play-offs Calendrier & Résultats », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 29 mars 2015)
  27. a et b « Division 1 - Play-downs & Barrage Calendrier & Résultats », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 29 mars 2015)
  28. « Division 1 - Communiqué FFHG - Courbevoie sanctionné », sur hockeyfrance.com,
  29. a et b Rémi Nanni, « Division 2 - Évry et Viry fusionnent », sur essonneinfo.fr,
  30. « Division 2 - Et c'est reparti ! », sur hockeyrouen.com,
  31. a et b « Division 2 - Calendrier & Résultats », sur francediv2.stats.pointstreak.com
  32. a et b « Division 2 - Classement », sur francediv2.stats.pointstreak.com (consulté le 7 février 2016)
  33. « Division 2 - Play-offs Calendrier & Résultats », sur francediv2.stats.pointstreak.com
  34. a et b « Division 2 - Play-down & Barrage Calendrier & Résultats », sur francediv2.stats.pointstreak.com
  35. a, b, c, d, e et f « Division 3 - Calendrier, Résultats & Classements », sur hockeyfrance.com
  36. « Division 3 - Nantes II / Limoges II », sur nahg.fr,
  37. « Division 3 - Communiqué FFHG - Reims se désengage de la D3 », sur hockeyfrance.com,
  38. « Division 3 - Toulon / Clermont-Ferrand II », sur hcatlesboucaniers.com,
  39. « Division 3 - Toulon / Val-Vanoise II », sur hcatlesboucaniers.com,

Feuilles de matches[modifier | modifier le code]

Ligue Magnus[modifier | modifier le code]

  1. « Gap 9-2 Strasbourg », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 19 février 2016)
  2. « Gap 4-1 Strasbourg », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 20 février 2016)
  3. « Strasbourg 3-5 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 février 2016)
  4. « Strasbourg 3-2 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 février 2016)
  5. « Gap 2-1 Strasbourg », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 28 février 2016)
  6. « Épinal 4-2 Amiens », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 19 février 2016)
  7. « Épinal 7-2 Amiens », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 20 février 2016)
  8. « Amiens 2-4 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 février 2016)
  9. « Amiens 2-1 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 février 2016)
  10. « Épinal 4-3 Amiens », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 28 février 2016)
  11. « Angers 6-2 Brest », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 20 février 2016)
  12. « Angers 5-2 Brest », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 21 février 2016)
  13. « Brest 4-2 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 février 2016)
  14. « Brest 0-2 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 février 2016)
  15. « Angers 3-2 Brest », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 28 février 2016)
  16. « Grenoble 2-4 Rouen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 20 février 2016)
  17. « Grenoble 3-4 Rouen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 20 février 2016)
  18. « Rouen 3-1 Grenoble », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 février 2016)
  19. « Rouen 0-1 Grenoble », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 février 2016)
  20. « Grenoble 1-2 Rouen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 24 février 2016)
  21. « Gap 4-5 Rouen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 9 mars 2016)
  22. « Gap 5-2 Rouen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 10 mars 2016)
  23. « Rouen 0-2 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 11 mars 2016)
  24. « Rouen 4-0 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 12 mars 2016)
  25. « Gap 1-3 Rouen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 15 mars 2016)
  26. « Rouen 7-6 Gap », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 18 mars 2016)
  27. « Épinal 1-4 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 9 mars 2016)
  28. « Épinal 7-1 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 10 mars 2016)
  29. « Angers 1-3 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 11 mars 2016)
  30. « Angers 4-0 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 12 mars 2016)
  31. « Épinal 6-2 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 15 mars 2016)
  32. « Angers 4-3 Épinal », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 19 mars 2016)
  33. « Épinal 4-5 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 21 mars 2016)
  34. « Angers 2-3 Rouen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 22 mars 2016)
  35. « Angers 2-4 Rouen », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 23 mars 2016)
  36. « Rouen 6-2 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 25 mars 2016)
  37. « Rouen 9-1 Angers », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 26 mars 2016)
  38. « Nice 2-4 HCMAG », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 29 mars 2016)
  39. « HCMAG 5-4 Nice », sur ligue_magnus.stats.pointstreak.com, (consulté le 2 avril 2016)

Division 1[modifier | modifier le code]

  1. « Nice 3-2 Anglet », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 19 mars 2016)
  2. « Nice 3-2 Anglet », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 19 mars 2016)
  3. « Anglet 5-2 Nice », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 23 mars 2016)
  4. « Anglet 3-2 Nice », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 23 mars 2016)
  5. « Nice 4-1 Anglet », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 26 mars 2016)
  6. « La Roche-sur-Yon 5-0 Courbevoie », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 26 mars 2016)
  7. « Courbevoie 4-5 La Roche-sur-Yon », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 2 avril 2016)
  8. « Clermont-Ferrand 2-9 Courbevoie », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 9 avril 2016)
  9. « Courbevoie 5-2 Clermont-Ferrand », sur francediv1.stats.pointstreak.com (consulté le 17 avril 2016)

Division 2[modifier | modifier le code]

  1. « Clermont-Ferrand 5-2 Cergy-Pontoise », sur francediv2.stats.pointstreak.com (consulté le 26 mars 2016)
  2. « Cergy-Pontoise 3-5 Clermont-Ferrand », sur francediv2.stats.pointstreak.com (consulté le 2 avril 2016)
  3. « Marseille 6-4 Strasbourg II », sur francediv2.stats.pointstreak.com (consulté le 22 février 2016)
  4. « Strasbourg II 4-0 Marseille », sur francediv2.stats.pointstreak.com (consulté le 5 mars 2016)
  5. « Marseille 3-2 Strasbourg II », sur francediv2.stats.pointstreak.com (consulté le 20 mars 2016)
  6. « Strasbourg II 0-3 Marseille », sur francediv2.stats.pointstreak.com (consulté le 26 mars 2016)
  7. « Montpellier 4-3 Strasbourg II », sur francediv2.stats.pointstreak.com (consulté le 9 avril 2016)
  8. « Strasbourg II 2-4 Montpellier », sur francediv2.stats.pointstreak.com (consulté le 17 avril 2016)

Division 3[modifier | modifier le code]

  1. « Montpellier 4-2 Châlons-en-Champagne », sur hockeyfrance.com, (consulté le 2 avril 2016)
  2. « Valenciennes 4-5 Deuil-Garges », sur hockeyfrance.com, (consulté le 2 avril 2016)
  3. « Châlons-en-Champagne 7-3 Deuil-Garges », sur hockeyfrance.com, (consulté le 2 avril 2016)
  4. « Montpellier 5-4 Valenciennes », sur hockeyfrance.com, (consulté le 2 avril 2016)
  5. « Montpellier 2-4 Deuil-Garges », sur hockeyfrance.com, (consulté le 3 avril 2016)
  6. « Valenciennes 2-7 Châlons-en-Champagne », sur hockeyfrance.com, (consulté le 3 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]