Patinoire de Poissompré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Patinoire Poissompré
Patinoire de Poissompré à Epinal.JPG
Généralités
Adresse
Faubourg Bas de Poissompré
88 000 Épinal Drapeau de la France France
Construction et ouverture
Construction
1968
Ouverture
1970
Rénovation
2010 et 2017
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Équipement
Capacité
2 500 places (2017)
Dimensions
60 × 30
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lorraine
voir sur la carte de Lorraine
Red pog.svg

La patinoire Poissompré est le nom de la patinoire[1] de la communauté d'agglomération Épinal-Golbey. Elle accueille le club de l'Épinal Hockey Club évoluant en 3ème division.

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts du patinage à Épinal (1906-1970)[modifier | modifier le code]

Les débuts du patinage à Épinal

C'est en 1906 que le premier club de patinage spinalien apparaît: le Sports d'Hivers Spinaliens (SHS) qui regroupe les patineurs artistiques ainsi que les hockeyeurs sur glace. Les débuts se font sur l'étang gelé de Poissompré (appelé comme cela en raison de la multitude de poissons qu’il abritait).

Rapidement la glace devient semi-artificielle et des sanitaires en dur sont construits, le tout entretenu par Lucien Grandclaude[2].

La première patinoire (1970-2010)[modifier | modifier le code]

Le 3 décembre 1970, la première patinoire d'Épinal ouvre ses portes. Elle est bâtie sur l'étang asséché de Poissompré qui lui a donné son nom. L'inauguration a lieu le 20 décembre 1970 en présence des autorités communales, préfectorales et départementales.

En 1979, le club de hockey-sur-glace de la ville décroche son premier titre national, celui de champion de France de division 2 au terme d'une saison aussi bien réussie sur la glace et en dehors (à titre d'exemple lors du match contre Dijon, la patinoire a accueilli 2 300 spectateurs).

Le 12 octobre 2009, le maire d'Épinal Michel Heinrich prend la décision de fermer la patinoire à la suite d'un diagnostic qui a révélé l'état désastreux de la charpente[3]. La mairie et la communauté de commune prennent rapidement des dispositions pour construire une patinoire provisoire de 1000 places, opérationnelle dès mi-novembre 2009, pour pallier cette fermeture. Mais face au vieillissement très avancé de la patinoire, il est décidé de la démolir et d'en construire une nouvelle sur le même site[4]. La démolition s'est faîte en avril et mai 2010, en conservant la dalle de fond et une partie des gradins.

La nouvelle patinoire (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Entrée de la patinoire d’Épinal (décembre 2015)

La nouvelle enceinte est inaugurée le 4 septembre 2011[5] par le député-maire d’Épinal Michel Heinrich et le maire de Golbey Jean Alémani, en présence du préfet des Vosges Dominique Sorain et du sénateur Jackie Pierre. Contrairement à l'ancienne patinoire, la nouvelle enceinte a un volume moins important ce qui lui permet de disposer d'un chauffage. Le toit de 16 m a en effet été abaissée à 8 m dans la nouvelle enceinte.

La nouvelle structure dispose également de deux cafétérias, un espace VIP réservé aux sponsors, cinq vestiaires et un grand espace pour les scolaires et pratiquants occasionnels.

Les Dauphins, renommés Gamyo trois ans plus tard, débutent la saison 2011-2012 dans une enceinte moderne avec deux tribunes d'une capacité totale de 1 424 places assises[6].

Événements[modifier | modifier le code]

En patinage artistique[modifier | modifier le code]

La patinoire a accueilli plusieurs compétitions :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche sur hockeyarenas.net
  2. La liberté de l’Est
  3. (fr) [1]
  4. (fr) [2]
  5. (fr) Magazine 100 % Vosges n°43 (25 août 2011)
  6. « Découvrez le nouvel antre des Dauphins d'Épinal ! », sur hockeyhebdo.com, (consulté le 29 mars 2015)

Articles connexes[modifier | modifier le code]