Marc-André Thinel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thinel.
Marc-André Thinel
Photographie de Thinel avec le maillot noir de l'équipe de Rouen
Marc-André Thinel avec le Rouen hockey élite 76
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Saint-Jérôme (Canada)
Joueur
Position Ailier droit
Tire de la gauche
Équipe Ligue Magnus Rouen HE 76
A joué pour Citadelles de Québec (LAH)
Men O' War de Lexington (ECHL)
Cottonmouths de Columbus (ECHL)
Grizzlies de l'Utah (LAH)
Bulldogs de Hamilton (LAH)
Repêc. LNH 145e choix au total, 1999
Canadiens de Montréal
Carrière pro. Depuis 2001

Marc-André Thinel (né le à Saint-Jérôme dans la province de Québec au Canada) est un joueur de hockey sur glace professionnel. Il est le frère jumeau de Sébastien également joueur de hockey professionnel. Après avoir fait ses débuts en Amérique du Nord, il est le 145e choix au total du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey de 1999 par les Canadiens de Montréal.

N'ayant jamais joué dans la LNH et après quelques années dans les championnats mineurs, il rejoint pour la saison 2005-2006 l'équipe des Dragons de Rouen qui évolue dans la ligue Magnus en France. Avec les Dragons, il connaît la consécration en remportant et à plusieurs reprises tous les titres possibles de France : champion de France, coupe de la Ligue, Coupe de France et match des champions. Il gagne également la coupe continentale en 2012 et est sacré à deux reprises le meilleur pointeur du calendrier de la ligue Magnus.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts juniors[modifier | modifier le code]

Photographie de Thinel et de Mallette de dos
En 1997-1998, Carl Mallette et Thinel (ici de dos en 2012) font leur début ensemble dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Marc-André Thinel débute avec les Régents de Laval-Laurentides-Lanaudière dans la ligue midget[Note 1] AAA[Note 2] en 1996-1997 ; il fait ses débuts par la suite dans les rangs junior en jouant dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec pour les Tigres de Victoriaville lors de la 1997-1998[2]. Lors de cette saison, il dispute cinquante-huit matchs du calendrier en inscrivant dix-sept points dont dix buts[2] et évolue dans la même équipe que Carl Mallette[3]. Les Tigres terminent deuxièmes de la saison dans leur division mais perdent dès le premier tour des séries éliminatoires en étant éliminés par le Titan Collège Français de Laval, cinquième de la division[4]. Lors de sa deuxième saison dans la ligue junior, alors que son frère jumeau, Sébastien, fait ses débuts avec l'équipe[5], Thinel termine deuxième meilleur pointeur de sa formation après Patrick Grandmaitre, huitième pointeur de la ligue[6]. Une fois encore les joueurs de Victoriaville sont qualifiés pour les séries mais perdent au premier tour des séries contre les Olympiques de Hull[6].

À la fin de la saison, Marc-André Thinel participe au repêchage d'entrée[Note 3] dans la Ligue nationale de hockey et est choisi par les Canadiens de Montréal lors du cinquième tour, le 145e joueur choisi au total[7]. Il ne rejoint pas pour autant les rangs de la LNH et continue dans son équipe junior. Lors de la saison 1999-2000, il se classe quatrième meilleur pointeur de la ligue avec cent-trente-deux points en soixante-et-onze rencontres alors que Victoriaville termine dernière équipe de leur division ; tout de même qualifiés pour les séries, les Tigres perdent au premier tour contre les Cataractes de Shawinigan[6]. Sa saison est saluée par une sélection dans la première équipe d'étoiles de la LHJMQ[8].

Lors de la saison suivante, Thinel est une nouvelle fois dans le haut du classement des pointeurs avec la deuxième place derrière Simon Gamache, joueur des Foreurs de Val d'Or, et avec cent-cinquante points soit trente-quatre de moins que Gamache[9]. Les Tigres sont deuxièmes de leur division et éliminent les Voltigeurs de Drummondville en première ronde avant de chuter au second tour en étant éliminés par Gamache et les siens[9]. Thinel est élu dans la seconde équipe d'étoiles de la ligue junior[8].

Carrière professionnelle en Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Dès l'année suivante, il fait ses débuts dans la Ligue américaine de hockey avec les Citadelles de Québec, équipe affiliée aux Canadiens de Montréal[10]. Son total de points chute avec ce passage dans une ligue de niveau plus élevé puisqu'au cours des soixante-treize rencontres qu'il joue, Marc-André Thinel ne compte que dix points dont six buts[2]. Son équipe termine à la première place de sa division et Thinel ne dispute que deux des trois rencontres des séries de la Coupe Calder que jouent les Citadelles ; en effet, Québec perd dès la première ronde contre les Bulldogs de Hamilton[11]. Lors de la saison suivante, il partage son temps entre l'ECHL et la LAH jouant soit avec les Men O' War de Lexington, nouvelle équipe de l'ECHL qui n'existe que cette saison, soit avec les Grizzlies de l'Utah. Il ne joue aucun match des séries des Men O' War et participe aux deux rencontres des séries des Grizzlies à la fin de la saison 2002-2003. L'équipe perd lors de la ronde de qualification contre les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton[11].

En 2003-2004, Thinel partage encore une fois son temps entre deux équipes et change une nouvelle fois de formation : dans l'ECHL il joue pour les Cottonmouths de Columbus alors que dans la LAH, il joue sous les couleurs des Bulldogs de Hamilton. Son temps de jeu dans la LAH est limité à une quinzaine de rencontres de la saison[2] puis aux dix matchs des séries alors que les Bulldogs perdent au deuxième tour contre les Americans de Rochester[12]. Il joue encore une saison en Amérique du Nord dans la LAH mais il ne participe qu'à une soixantaine de matchs de la saison des Bulldogs sans prendre part aux quatre matchs des séries, quatre matchs perdus[13].

Les Dragons de Rouen[modifier | modifier le code]

La première saison et les premiers titres (2005-2006)[modifier | modifier le code]

Photographie de Sopko avec le maillot noir de Rouen
Ramón Sopko, gardien de Rouen aux côtés de Thinel entre 2005 et 2009.

Ne parvenant pas à se faire une place dans une équipe d'Amérique du Nord, Thinel décide de quitter son continent pour rejoindre son ami Carl Mallette qui vient de signer avec les Dragons de Rouen dans le championnat de France élite, la ligue Magnus[14]. Même si les Canadiens lui proposent de rester au sein de leur organisation, il décide de maintenir sa décision et rejoint l'équipe entraînée par Guy Fournier[15]. Dès son premier match sous ses nouvelles couleurs lors du championnat de France, Thinel inscrit un but au bout d'une cinquantaine de secondes sur une passe de Mallette en trompant le gardien du Chamonix Hockey Club ; du côté de Rouen, le nouveau gardien Ramón Sopko réalise un blanchissage[Note 4] alors que Rouen s'impose 9-0[16]. À la fin de la saison régulière, Rouen se place à la première position du classement avec cinquante-et-un points pour vingt-deux victoires, trois victoires en prolongation et un match nul ; au niveau des pointeurs, trois joueurs de Rouen se suivent en tête du classement : Mallette avec soixante points, Thinel avec deux points de moins et enfin Éric Fortier troisième avec quarante-neuf réalisations[17]. Au cours de la saison, Rouen participe également à la coupe de France mais l'équipe est éliminée après une défaite en quart de finale contre les joueurs d'Anglet Hormadi Élite malgré un doublé de Thinel[18].

Lors des séries éliminatoires de la ligue Magnus, le club de Rouen élimine au premier tour les Ducs d'Angers trois rencontres à zéro puis il fait subir le même sort aux Ducs de Dijon en demi-finale. En finale, les Dragons jouent contre les Gothiques d'Amiens et ils terminent leur saison en remportant les trois rencontres 5-3, 5-1 et 3-1 dont un but de Thinel lors du dernier match[19]. Avec douze points lors des séries, Thinel est élu dans la première ligne des étoiles de la ligue par les journalistes[17].

Le meilleur pointeur de la ligue Magnus (2006-2007)[modifier | modifier le code]

Au début de la saison suivante, Mallette quitte Rouen pour rejoindre le club du HC TWK Innsbruck en Autriche mais Thinel décide de rester jouer avec le club de Normandie alors que Sébastien, son frère jumeau, arrive au sein de l'effectif et Julien Desrosiers est le troisième joueur du nouveau trio canadien de Rouen[20]. Marc-André Thinel devient l'assistant capitaine de Daniel Carlsson[21]. Lors du troisième match de la saison contre le Grenoble Métropole Hockey 38 les frères Thinel montrent leur complémentarité alors qu'ils inscrivent quatre buts et une passe pour Sébastien et trois passes et un but pour Marc-André[22]. Rouen joue son dernier match contre Anglet le 20 février et les Dragons s'imposent sur le score 11-4 ; comme bien souvent au cours de la saison, les frères Thinel dominent la feuille de match : Sébastien est présent sur tous les buts comptant six aides et cinq buts alors que Marc-André compte également six aides[23]. Quelques matchs avant la fin de la saison, Thinel porte occasionnellement le titre de capitaine de l'équipe ; il remporte le trophée Charles Ramsay en tant que meilleur pointeur de la ligue avec cinquante-six points, un de plus que son frère[24]. Malgré cette domination des frères canadiens, l'équipe ne se classe qu'à la quatrième place du classement de la saison régulière ; Rouen bat Angers en quart de finale mais est éliminé en demi-finale par les Pingouins de Morzine[24].

Les Dragons passent plusieurs tours de la coupe de France 2006-2007 mais ils sont éliminés en demi-finale par les Ducs d'Angers[25]. La Fédération française de hockey sur glace décide de mettre en place une nouvelle compétition, une coupe de la Ligue qui se déroule entre les quatorze équipes de ligue Magnus et les deux meilleures du championnat de division 1, deuxième niveau national ; la finale oppose les Dragons aux Brûleurs de Loup de Grenoble sur la patinoire de Méribel le 2 janvier et Grenoble remporte cette première édition de la coupe de la Ligue en s'imposant 2-1[26].

Une nouvelle fois champion (2007-2008)[modifier | modifier le code]

Photographie d'Éric Doucet
Éric Doucet et Thinel jouent ensemble pendant quatre saisons à Rouen.

Sébastien Thinel ne joue qu'une seule saison avec Rouen car sa femme, originaire du Texas, a le mal du pays[27] ; il retourne jouer pour les Jackalopes d'Odessa dans la ligue centrale de hockey[28] alors que Mallette est de retour dans l'effectif du club pour le championnat 2007-2008. À la suite des vingt-six matchs de la saison régulière, Rouen termine à la première place du classement alors que quatre Dragons sont en tête des meilleurs pointeurs de la ligue : Thinel est premier avec soixante points suivi par Mallette, Éric Doucet et Desrosiers qui sont juste derrière avec un seul point de moins[29].

Au cours de la saison, les Dragons disputent la finale de la coupe de la Ligue 2008 qui est jouée encore une fois à Méribel, cette fois contre les Diables rouges de Briançon le 2 janvier 2008. Les deux équipes ne se départagent qu'en prolongation puisqu'au terme du temps réglementaire, elles sont à égalité trois buts partout ; finalement, Rouen l'emporte après deux minutes de prolongation après un but de Mallette[30]. L'équipe normande joue également la finale de la coupe de France contre Grenoble le 17 février au Palais omnisports de Paris-Bercy ; Grenoble remporte la coupe à la suite des tirs aux buts : Thinel concrétise son tête-à-tête face à Eddy Ferhi mais Doucet rate le septième tir[31].

Lors des séries éliminatoires de la ligue Magnus, Rouen élimine en quart de finale Dijon, huitième de la saison, en trois matchs. Les Dragons battent également Angers en trois rencontres et sont opposés en finale aux Diables rouges de Briançon. Rouen remporte un nouveau titre de champion de France en gagnant les trois matchs 7-3, 4-2 et 6-4, Thinel inscrivant trois points lors du premier match de la finale[32], trois de plus au cours du deuxième[33] puis deux lors de la dernière rencontre[34]. Avec vingt-deux points lors des séries, Thinel est le quatrième pointeur derrière ses coéquipiers : Desrosiers, Mallette et Doucet[29] ; avec dix-sept passes, il est le meilleur passeur décisif de la phase finale[35].

La coupe Continentale (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Thinel joue toujours avec les Dragons pour le championnat 2008-2009 mais connaît, en décembre, des douleurs aux adducteurs, ce qui lui fait manquer trois rencontres sur l'ensemble du calendrier[36]. Avec cinquante-six points, il termine malgré tout cinquième pointeur de la saison et troisième rouennais ; Jean-François Dufour, joueur de Briançon, est le meilleur de la ligue avec cinquante-huit réalisations, devant Doucet et Miroslav Pažák (Gothiques d'Amiens) qui comptent cinquante-sept points et ensuite Desrosiers et Thinel à égalité[37]. Thinel compte tout de même quarante-quatre passes décisives pour le meilleur total du championnat[38]. D'un point de vue collectif, l'équipe de Rouen se classe à la troisième place de la saison et, étant exemptée du premier tour, elle entre dans les séries directement en quarts de finale contre les Dauphins d'Épinal ; ces derniers sont balayés en trois matchs par les Dragons qui chutent en demi-finale en trois matchs seulement contre les joueurs de Grenoble[36]. Lors des coupes nationales, Rouen est à chaque fois éliminée en demi-finale que cela soit par Grenoble en coupe de France[39] ou par Briançon en coupe de la Ligue[40]. Thinel est tout de même élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers du championnat de France[41].

En tant que champions en titre, les joueurs des Dragons participent au cours de la saison à la coupe Continentale ; l'équipe des Dragons est directement qualifiée pour la phase finale qui se joue à Rouen dans la patinoire de l'île Lacroix. Elle débute mal pour les Dragons qui perdent 3-1 contre le club italien du Hockey Club Bolzano[42]. Le deuxième match de Rouen se solde par une victoire 6-4 contre le club du Keramin Minsk de Biélorussie ; au cours de cette victoire, le joueur canadien inscrit un triplé et réalise également deux passes décisives[43]. La troisième équipe participant à la finale est le club slovaque du MHC Martin et pour espérer être sacré champion, Rouen doit s'imposer avec plus de quatre buts de différence, Bolzano ayant battu 7-1 Minsk quelques heures plus tôt dans l'après-midi. Rouen prend finalement le meilleur sur les Slovaques avec le but de la victoire inscrit par Thinel une cinquantaine de secondes avant la fin du match[44] ; malgré cette victoire 5-4 de Rouen et deux buts de Thinel, Martin est sacré champion de la coupe Continentale avec un différentiel de +3 dans les confrontations directes contre -1 pour Rouen et -2 pour Bolzano. Thinel est désigné meilleur attaquant du tournoi[45].

De nouveaux trophées (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Photographies des Dragons de Rouen célébrant leur victoire
Les Dragons de Rouen remportent leur dixième coupe Magnus

Les Dragons de Rouen jouent la finale de la coupe de la Ligue le 29 décembre 2009 contre les Brûleurs de Loups de Grenoble après avoir battu Amiens 10-3 – avec six points pour Thinel[46] – et 4-2 puis Briançon 3-2 et 3-1. La finale se joue sur une seule rencontre et Rouen mène 4-0 au début de la troisième période ; les Dragons remportent leur deuxième coupe de la Ligue sur le score de 6-4, Thinel réalisant deux passes décisives pour Carl Mallette[47].

Les joueurs de Rouen tentent de remporter un deuxième trophée en jouant la finale de la coupe de France contre Briançon après avoir écarté Neuilly-sur-Marne 6-2, Courbevoie 11-1, Mulhouse 8-0 et enfin Angers 7-0[48]. Les deux équipes terminent le temps réglementaire avec un but chacune : Luc Tardif Junior pour Rouen contre Marc-André Bernier pour Briançon ; la prolongation ne suffit pas à les départager et finalement ce sont les joueurs de Briançon qui l'emportent après les tirs de fusillade, Thinel manquant son lancer[49].

Les Dragons de Rouen terminent la saison 2009-2010 à la première place du classement avec dix-neuf victoires en vingt-six rencontres ; Thinel est le troisième pointeur de l'équipe et le septième de la ligue : il compte quarante-cinq points contre soixante-et-un pour Jonathan Bellemare d'Angers[50]. L'équipe est directement qualifiée pour les quarts de finale des séries éliminatoires où elle élimine en trois rencontres les Chamois de Chamonix. Elle rencontre ensuite les Brûleurs de Loup de Grenoble qu'elle bat également en trois rencontres, le dernier match se soldant sur le score de 3-2 après la séance de tirs au but ; lors de cette rencontre, Mallette inscrit les deux buts des siens, à chaque fois avec Thinel et Doucet comme assistants[51]. En finale de la coupe Magnus, les Dragons perdent les deux premières rencontres sur leur glace contre Angers, 1-2 et 2-4 ; ils se reprennent par la suite en remportant les trois rencontres qu'il reste dans la série et mettent la main sur une nouvelle coupe Magnus, la dixième de leur histoire[52]. Thinel s'illustre particulièrement lors de la quatrième rencontre, une victoire 6-1 des siens, en réalisant trois passes décisives et ajoutant un but à son compteur de points[53]. Avec dix-sept points en onze rencontres, il est le troisième pointeur des séries derrière Mallette et Bellemare[54].

La quatrième coupe Magnus (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Rouen commence le championnat 2010-2011 par le match des champions 2010 au début de septembre ; le match oppose les Dragons aux joueurs d'Angers qui sont privés de leur entraîneur, Alain Vogin, qui s'est suicidé un mois plus tôt. Les Dragons emportent leur premier titre de la saison en battant Angers aux tirs de fusillade sur le score de 3-2[55]. En coupe de la Ligue, les Dragons de Rouen disputent la demi-finale contre Briançon après avoir perdu le premier match 6-1 ; ils remportent la rencontre retour 4-2 mais la différence de but joue en faveur de Briançon qui accède ainsi à la finale[56].

En tant que championne de France, l'équipe de Rouen joue la coupe Continentale et entre dans la compétition lors du troisième tour. Le groupe D se joue à Rouen entre les équipes suivantes : Coventry Blaze (Royaume-Uni), le Liepājas Metalurgs (Lettonie), le KS Cracovia Kraków (Pologne), vainqueur du Groupe B, et Rouen[57]. Rouen perd le premier match contre l'équipe de Cracovie 2-1 en prolongation avec un but de Rouen sur une passe décisive de Thinel pour une réalisation de Julien Desrosiers[58]. Les Dragons se reprennent en battant Liepâja 4-1 avec deux nouvelles passes de Thinel[59] puis Coventry 7-3 avec cette fois, trois assistances du Québécois[60]. En se classant ainsi premier du groupe D, Rouen gagne sa place pour la Super-finale prévue entre le 14 et le 16 janvier 2011 à Minsk en Biélorussie mais Thinel ne participe à aucune des rencontres en raison d'une blessure aux adducteurs ; Rouen perd les trois rencontres sur les scores de 6-1 face au EC Red Bull Salzbourg[61], 4-2 face au HK Iounost Minsk[62] et 3-2 face au SønderjyskE Ishockey[63].

Le 30 janvier 2011, les Dragons jouent leur deuxième grand évènement de la saison en participant à la finale de la coupe de France et sont opposés une nouvelle fois à Angers[64]. Les deux équipes ne parviennent pas à se départager à l'issue du temps réglementaire mais Rouen remporte son deuxième trophée de la saison grâce à l'unique tir de fusillade inscrit par Mallette[65]. Premiers de la saison régulière à l'issue du calendrier de la ligue Magnus, les Dragons sont directement qualifiés pour les quarts de finale des séries éliminatoires ; à la fin de la saison, ils comptent vingt victoires et n'ont pas perdu en championnat depuis le 8 janvier 2011. Rouen remporte une nouvelle fois la coupe Magnus en remportant à chaque fois les trois rencontres contre Morzine-Avoriaz, Amiens et enfin Strasbourg en finale[66]. David Cayer et Ján Cibuľa, deux joueurs de Strasbourg, finissent devant Thinel au classement des pointeurs lors des séries avec dix-huit et dix-sept buts respectivement contre quinze pour le joueur de Rouen[66].

Vainqueur de la Coupe Continentale (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Photographie de Thinel avec le maillot noir de Rouen
Thinel lors de la coupe Continentale de 2012.

Le 13 avril 2011, Thinel signe une prolongation pour trois nouvelles saisons avec le RHE[67]. Les Dragons perdent le premier titre de la saison, en s'inclinant sur le score de 6-1 contre les joueurs de Grenoble lors de l'édition 2011 du match des Champions[68], puis un deuxième en perdant en demi-finales de la coupe de la Ligue contre Briançon, le futur champion[69].

En janvier 2012, la patinoire de l'Île Lacroix accueille la finale de la coupe Continentale ; Rouen est directement qualifié pour la super finale, en compagnie du club biélorusse du HK Iounost Minsk, vainqueur de l'édition précédente[70]. Les deux autres équipes à jouer la super finale sont les clubs du Donbass Donetsk en Ukraine et du HC Asiago d'Italie. Les Rouennais s'imposent lors du premier match joué, contre Asiago, sur le score de 6-0 avec un blanchissage de Fabrice Lhenry ; bien que ratant deux lancers de pénalité, Thinel inscrit son nom une fois sur la feuille de match pour une passe décisive[71]. Il inscrit un nouveau point en marquant le premier but des siens lors du deuxième match contre Minsk mais Rouen s'incline tout de même sur le score de 4-2[72].

Le dernier match joué oppose les Dragons aux joueurs ukrainiens de Donetsk qui n'ont alors besoin que d'un match nul pour remporter le titre. Après une première période sans but, Rouen inscrit le premier but de la rencontre après trois minutes dans la deuxième période, un but de François-Pierre Guénette assisté de Desrosiers et de Thinel. Ce dernier double la marque puis après un but de Donetsk, il inscrit un second but, moins de deux minutes avant la fin du deuxième tiers temps. Au bout de dix minutes dans les vingt dernières minutes de jeu, les supporters du Donbass voient leur équipe réduire l'écart mais finalement avec moins de trois minutes à jouer dans le match, Mallette puis Desrosiers scellent la victoire des leurs et le titre de vainqueur de la Coupe Continentale[73] ; Thinel, auteur de quatre points au cours de la rencontre et de six au total, finit troisième meilleur pointeur de la super finale, derrière Mallette et Desrosiers[74], mais il est sacré meilleur attaquant de la compétition[75].

Une quinzaine de jours après la finale de la Coupe Continentale, les Dragons et Thinel jouent la finale de la Coupe de France à Bercy ; quelques jours avant le match le gardien numéro un de l'équipe, Lhenry se blesse au cours d'une rencontre contre Strasbourg et il est remplacé par Sebastian Ylönen. À moins de cinq minutes de la fin du premier tiers-temps, Rouen ouvre le score sur un but de Thinel mais l'adversaire du soir, Dijon, revient au score puis prend de l'avance. À la fin du temps réglementaire, les deux équipes se tiennent à égalité, six buts partout avec les premier et dernier buts de Rouen inscrits par Thinel, ce dernier comptant également deux passes décisives. Moins de deux minutes après les débuts de la prolongation, Nicolas Ritz, joueur de Dijon, prive Rouen d'un nouveau trophée en trompant Ylönen[76].

À la fin de la saison régulière 2011-2012, les Dragons terminent à la première place du classement avec quarante-et-un points ; avec quarante-quatre points au cours de la saison, Thinel est le quatrième pointeur de la Ligue Magnus et il est élu troisième meilleur joueur étranger de la saison, Martin Gascon étant le meilleur joueur étranger désigné par L'Équipe[77]. Au cours des séries, les Dragons passent les deux premiers tours pour jouer la finale contre les Brûleurs de Loups de Grenoble ; les deux équipes se neutralisent lors des quatre premières rencontres mais Rouen remporte son douzième titre, le troisième consécutif, en gagnant les deux rencontres suivantes dont la dernière par un blanchissage de Lhenry sur le score de 4-0. Thinel inscrit le premier but de la dernière rencontre[78].

Une nouvelle fois champion de France (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Photographie de Thinel avec le maillot noir des Dragons
En 2013, Thinel est le capitaine des Dragons

Mallette quitte l'équipe de Rouen au cours de l'été 2012 et rejoint son club formateur des Tigres de Victoriaville pour devenir membre de l'équipe des entraîneurs de Victoriaville[79]. Thinel est alors nommé capitaine de l'équipe pour les matchs de préparation de la saison 2012-2013[80] alors que les Dragons remportent leur premier titre de la saison en battant Dijon 3-1 lors du match des champions le 8 septembre 2012[81].

Le 26 décembre 2012, il mène son équipe à un nouveau titre : la Coupe de la Ligue. Les Rouennais s'imposent sur le score de 4-3 après prolongation après avoir été mené 3-1 par Angers à moins de cinq minutes de la fin du temps réglementaire. Thinel inscrit le premier but de la soirée pour Rouen et Julien Desrosiers permet à Rouen de l'emporter en inscrivant le but de l'égalisation puis le but de la victoire au bout de huit minutes de prolongation[82]. Deux semaines après ce deuxième trophée de la saison, les deux équipes se rencontrent une nouvelle fois pour la demi-finale de la Coupe de France 2012-2013 ; les Angevins éliminent les Dragons sur le score sans partage de 3-0[83].

Trois jours après cette déconvenue, les Dragons se rendent à Donetsk en Ukraine pour la finale de la Coupe continentale. Ils remportent le premier match contre le Hockey Club Bolzano 6-1, avec un but et deux passes de Thinel[84], mais ils perdent les deux matchs suivant contre le Metallourg Jlobine 3-1 puis 7-1 contre les futurs vainqueurs du Donbass Donetsk[85].

L'équipe de Rouen se classe à la fin de la saison régulière à la deuxième place du classement, juste derrière les Ducs. Les Dragons éliminent en quart de finale les Pingouins de Morzine trois matchs à un ; lors du premier match sur le score de 5-2 avec deux buts et une aide par Thinel[86]. En demi-finale, les joueurs de Rouen éliminent les Diables rouges de Briançon qu'ils éliminent également en quatre rencontres. La finale 2012-2013 de la Coupe Magnus oppose les Dragons aux Ducs d'Angers[87]. Ces derniers ayant terminé la saison devant ont l'avantage de la glace et ainsi les deux premières rencontres de la saison sont jouées sur la glace d'Angers. Rouen gagne les deux parties mais concède par la suite les deux confrontations suivantes à domicile. Ainsi, au bout de quatre rencontres, les deux formations sont à égalité deux matchs partout et elles se partagent les deux victoires suivantes. Un septième match est joué le 9 avril 2013 dans la Patinoire du Haras. Les deux équipes ne parviennent pas à se départager au cours du temps réglementaire et finalement Guénette offre une quatrième Coupe consécutive aux Dragons au bout d'un peu plus d'un minute de prolongation[88].

2013-2014[modifier | modifier le code]

Comme lors des années précédentes, les Dragons de Rouen jouent leur premier match de la saison lors du match des Champions. Les Diables rouges de Briançon, vainqueurs de la Coupe 2012-2013, sortent vainqueurs de la confrontation sur le score de 4-2 malgré le premier but rouennais inscrit par Thinel[89]. Lors la 17e journée du championnat de France 2013-2014, les joueurs de Rouen affrontent les Ours de Villard-de-Lans. Les Dragons s'imposent sur le score de 6-3 alors que leur capitaine compte deux points. Il devient ainsi le premier joueur depuis 2004-2005 à dépasser la barre des 550 points, toutes compétitions confondues. Il compte 149 buts et 275 aides en saison régulière plus 52 buts et 74 assistances en séries éliminatoires[90].

Les Dragons de Rouen jouent la finale de la Coupe de la Ligue 2013-2014 le 2 janvier contre l'équipe de Chamonix ; Thinel inscrit le dernier but de son équipe, en cage vide, lors d'une nouvelle conquête de la Coupe avec une victoire 6-4[91]. Quelques jours plus tard, les Dragons jouent la finale de la Coupe continentale. Ils sont battus d'entrée de jeu par l'équipe de l'Associazione Sportiva Asiago Hockey sur le score de 6-0[92] puis perdent 6-2 le lendemain contre Stavanger Oilers. Lors de cette deuxième défaite, les deux buts de Rouen sont inscrits par leur capitaine[93]. Les joueurs locaux parviennent finalement à remporter leur unique rencontre face au Donbass Donetsk aux tirs de fusillade, les deux équipes finissant la partie avec trois buts chacune. Thinel inscrit un nouveau doublé et termine meilleur réalisateur du tournoi[94].

En janvier, les Rouennais perdent la finale de la Coupe de France sur le score de 4-0 face à Angers[95]. Premiers de la saison régulière, les Rouennais éliminent les joueurs de Chamonix en quart-de-finale des séries avant de jouer leur demi-finale contre les Ducs d'Angers. Ce sont ces derniers qui vont se qualifier en ayant remporté les deux premiers matchs de la série sur la glace de Rouen et une dernière victoire 4-1 lors du sixième match de la série[96].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[2],[97]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1996-1997 Régents de Laval-Laurentides-Lanaudière Midget AAA 40 12 10 22 13 0 5 5
1997-1998 Tigres de Victoriaville LHJMQ 58 7 10 17 20 6 0 3 3 4
1998-1999 Tigres de Victoriaville LHJMQ 66 45 58 103 16 6 5 3 8 4
1999-2000 Tigres de Victoriaville LHJMQ 71 59 73 132 55 6 5 6 11 18
2000-2001 Tigres de Victoriaville LHJMQ 70 62 88 150 101 13 12 13 25 18
2001-2002 Citadelles de Québec LAH 73 6 4 10 8 2 0 0 0 0
2002-2003 Men O' War de Lexington ECHL 27 14 14 28 6
2002-2003 Grizzlies de l'Utah LAH 44 5 15 20 10 2 0 0 0 0
2003-2004 Cottonmouths de Columbus ECHL 47 17 25 42 32
2003-2004 Bulldogs de Hamilton LAH 14 1 1 2 2 10 1 0 1 6
2004-2005 Bulldogs de Hamilton LAH 58 8 13 21 8
2005-2006 Dragons de Rouen Ligue Magnus 26 27 31 58 88 9 7 5 12 30
2006-2007 Dragons de Rouen Ligue Magnus 25 21 35 56 91 8 9 5 14 30
2007-2008 Dragons de Rouen Ligue Magnus 26 25 35 60 20 9 5 17 22 4
2008-2009 Dragons de Rouen Ligue Magnus 23 12 44 56 39 6 4 4 8 18
2009-2010 Dragons de Rouen Ligue Magnus 26 13 32 45 41 11 6 11 17 16
2010-2011 Dragons de Rouen Ligue Magnus 20 13 20 33 18 9 6 9 15 18
2011-2012 Dragons de Rouen Ligue Magnus 26 18 26 44 32 15 10 12 22 12
2012-2013 Dragons de Rouen Ligue Magnus 26 14 28 42 10 14 7 9 16 63
2013-2014 Dragons de Rouen Ligue Magnus 26 9 30 39 34 9 6 4 10 6
2014-2015 Dragons de Rouen Ligue Magnus 18 12 18 30 18 4 2 2 4 4
2015-2016 Dragons de Rouen Ligue Magnus 26 14 20 34 22 15 5 6 11 4
2016-2017 Dragons de Rouen Ligue Magnus 44 21 22 43 14 19 11 9 20 12
2017-2018 Dragons de Rouen Ligue Magnus 44 18 38 56 24 15 3 5 8 4

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

  • 1999-2000 : sélectionné dans la première équipe d'étoiles de la LHJMQ
  • 2000-2001 : sélectionné dans la seconde équipe d'étoiles de la LHJMQ
  • 2005-2006 :
    • champion de la ligue Magnus avec le RHE 76
    • sélectionné dans la première équipe d'étoiles de la ligue Magnus
    • élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers
  • 2006-2007 :
    • trophée Charles Ramsay du meilleur pointeur de la ligue Magnus
    • élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers
  • 2007-2008 :
    • trophée Charles Ramsay
    • meilleur passeur des séries éliminatoires
    • élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers
    • champion avec le RHE 76
  • 2008-2009
    • meilleur passeur de la ligue Magnus avec le RHE 76
    • meilleur attaquant de la coupe Continentale
    • élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers
  • 2009-2010 :
    • Coupe de la Ligue avec le RHE 76
    • élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers
    • champion avec le RHE 76
  • 2010-2011 :
    • Match des champions avec le RHE 76
    • Coupe de France avec le RHE 76
    • champion avec le RHE 76
  • 2011-2012 :
    • meilleur attaquant de la coupe Continentale
    • champion de la coupe Continentale avec le RHE 76
    • champion avec le RHE 76
  • 2012-2013 :
    • Match des champions avec le RHE 76
    • Coupe de la Ligue avec le RHE 76
    • champion avec le RHE 76
  • 2013-2014 :
    • Coupe de la Ligue avec le RHE 76
  • 2014-2015 :
    • Coupe de France avec le RHE 76
  • 2015-2016 :
    • Match des Champions avec le RHE 76
    • Coupe de France avec le RHE 76
    • Champion de la Coupe Continentale avec le RHE 76
    • Meilleur attaquant de la Finale de la Coupe Continentale
    • champion avec le RHE 76
  • 2016-2017 :
    • Match des Champions avec le RHE 76

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « midget » est un terme de hockey désignant une catégorie de jeunes joueurs de hockey. Il s'agit de la catégorie des joueurs plus jeunes que les joueurs juniors soit 15, 16 et 17 ans. Littéralement le terme anglais midget désigne une personne exceptionnellement petite.
  2. Le sigle « AAA » correspond au meilleur niveau du programme du développement du joueur dans le système de hockey au Québec[1].
  3. Le terme « repêchage » est un terme canadien correspondant à l'anglicisme draft et désigne un événement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, comparable à une bourse aux joueurs, où les équipes sélectionnent des sportifs issus de l'université, de l'école secondaire ou d'une autre ligue, voir d'une autre équipe.
  4. Un gardien de but effectue un « blanchissage » quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Schéma du cheminement idéal du joueur en hockey sur glace », sur Hockey Québec (consulté le 6 novembre 2011).
  2. a, b, c, d et e « Marc-André Thinel - Statistiques », sur www.nhl.com
  3. (en) « Victoriaville Tigres 1997-1998 hockey team player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 7 novembre 2011)
  4. Guide de la LHJMQ 2010-2011, p. 217
  5. (en) « Victoriaville Tigres 1998-1999 hockey team player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 7 novembre 2011)
  6. a, b et c Guide de la LHJMQ 2010-2011, p. 218
  7. Guide de la LHJMQ 2010-2011, p. 269
  8. a et b Guide de la LHJMQ 2010-2011, p. 237
  9. a et b Guide de la LHJMQ 2010-2011, p. 219
  10. (en) « Quebec Citadelles hockey team of the AHL », sur The Internet Hockey Database (consulté le 7 novembre 2011)
  11. a et b AHL records 2010, p. 221
  12. AHL records 2010, p. 222
  13. AHL records 2010, p. 223
  14. Michel Y. Lacroix, « Marc-André Thinel...un Dragon en feu! », sur legrandclub.rds.ca, (consulté le 10 novembre 2011)
  15. Thierry Frechon, « Présentation des clubs de ligue Magnus de hockey sur glace 2005/06 : Rouen », sur Hockey Archives (consulté le 10 novembre 2011)
  16. Thierry Frechon, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen-Chamonix (10 septembre 2005) », sur Hockey Archives (consulté le 10 novembre 2011)
  17. a et b Marc Branchu, « Championnat de France 2005/06 : Ligue Magnus », sur Hockey Archives (consulté le 10 novembre 2011)
  18. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Anglet - Rouen (6 décembre 2005) », sur Hockey Archives (consulté le 10 novembre 2011)
  19. Josselin Giret, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Amiens - Rouen (7 avril 2006) », sur Hockey Archives (consulté le 10 novembre 2011)
  20. Benjamin Lanarre, « Présentation des clubs de Ligue Magnus de hockey sur glace 2006/07 : Rouen », sur Hockey Archives (consulté le 11 novembre 2011)
  21. Thierry Frechon, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Anglet (9 septembre 2006) », sur Hockey Archives (consulté le 10 novembre 2011)
  22. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Grenoble (22 septembre 2006) », sur Hockey Archives (consulté le 11 novembre 2011)
  23. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Anglet - Rouen (20 février 2007) », sur Hockey Archives (consulté le 11 novembre 2011)
  24. a et b Marc Branchu, « Championnat de France 2006/07 : Ligue Magnus », sur Hockey Archives (consulté le 11 novembre 2011)
  25. Marc Branchu, « Coupe de France de hockey sur glace 2007 », sur Hockey Archives (consulté le 11 novembre 2011)
  26. Marc Branchu, « Coupe de la ligue de hockey sur glace 2007 », sur Hockey Archives (consulté le 11 novembre 2011)
  27. Nicolas Horlait, « Marc-André Thinel, l'interview », sur journalderien.blogspot.com, (consulté le 13 novembre 2011)
  28. Thierry Frechon et Benjamin Lanarre, « Présentation des clubs de Ligue Magnus de hockey sur glace 2007/08 : Rouen », sur Hockey Archives (consulté le 13 novembre 2011)
  29. a et b Marc Branchu, « Championnat de France 2007/08 : Ligue Magnus », sur Hockey Archives (consulté le 11 novembre 2011)
  30. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Briançon - Rouen (2 janvier 2008) », sur Hockey Archives (consulté le 13 novembre 2011)
  31. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Grenoble (17 février 2008) », sur Hockey Archives (consulté le 13 novembre 2011)
  32. Thierry Frechon, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Briançon (28 mars 2008) », sur Hockey Archives (consulté le 13 novembre 2011)
  33. Thierry Frechon, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Briançon (29 mars 2008) », sur Hockey Archives (consulté le 13 novembre 2011)
  34. Kevin Esmieu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Briançon - Rouen (1er avril 2008) », sur Hockey Archives (consulté le 13 novembre 2011)
  35. « Play Offs Ligue Magnus 01/03/2008 - 05/03/2008 - Meilleurs assistants », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 13 novembre 2011)
  36. a et b Thierry Frechon et Benjamin Lanarre, « Présentation des clubs de Ligue Magnus de hockey sur glace 2009/10 : Rouen », sur Hockey Archives (consulté le 17 novembre 2011)
  37. Marc Branchu, « Championnat de France 2008/09 : Ligue Magnus », sur Hockey Archives (consulté le 17 novembre 2011)
  38. « Ligue Magnus 13/09/2008 - 21/02/2009 - Meilleurs assistants », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 13 novembre 2011)
  39. Marc Branchu, « Coupe de France 2009 », sur Hockey Archives (consulté le 17 novembre 2011)
  40. Marc Branchu, « Coupe de la ligue 2009 », sur Hockey Archives (consulté le 17 novembre 2011)
  41. « Equipes Etoiles - Ligue Magnus », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 19 novembre 2011)
  42. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Bolzano (16 janvier 2009) », sur Hockey Archives (consulté le 17 novembre 2011)
  43. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Keramin Minsk - Rouen (17 janvier 2009) », sur Hockey Archives (consulté le 17 novembre 2011)
  44. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Keramin Rouen - Martin (18 janvier 2009) », sur Hockey Archives (consulté le 17 novembre 2011)
  45. Marc Branchu, « Coupe Continentale 2008/09 », sur Hockey Archives (consulté le 17 novembre 2011)
  46. Thierry Frechon, « Rouen - Amiens (Coupe de la ligue, quart de finale aller) », sur Hockey Archives, (consulté le 19 novembre 2011)
  47. Marc Branchu, « Grenoble - Rouen (Coupe de la ligue, finale) », sur Hockey Archives, (consulté le 19 novembre 2011)
  48. Marc Branchu, « Coupe de France 2010 », sur Hockey Archives (consulté le 19 novembre 2011)
  49. Alexandre Pengloan, « Rouen - Briançon (Coupe de France, finale) », sur Hockey Archives, (consulté le 19 novembre 2011)
  50. Marc Branchu, « Championnat de France 2009/10 : Ligue Magnus », sur Hockey Archives (consulté le 17 novembre 2011)
  51. « Feuille de match Grenoble - Rouen - 30 mars 2010 », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 19 novembre 2011)
  52. Marc Branchu, « Angers - Rouen (Ligue Magnus, finale, match 4) », sur Hockey Archives, (consulté le 19 novembre 2011)
  53. Marc Branchu, « Rouen - Angers (Ligue Magnus, finale, match 5) », sur Hockey Archives, (consulté le 19 novembre 2011)
  54. « Play Offs Ligue Magnus 07/03/2010 - 10/04/2009 - Meilleurs pointeurs », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 19 novembre 2011)
  55. Thierry Frechon, « Rouen - Angers (Match des champions 2010) », sur Hockey Archives, (consulté le 24 novembre 2011)
  56. Marc Branchu, « Coupe de la ligue 2011 », sur Hockey Archives (consulté le 24 novembre 2011)
  57. (en) « 2010-2011 Continental Cup - Group D in Rouen, France », Fédération internationale de hockey sur glace (consulté le 24 novembre 2011)
  58. Marc Branchu, « Rouen - Cracovie (Coupe Continentale, 3e tour, groupe D) », sur Hockey Archives, (consulté le 24 novembre 2011)
  59. Marc Branchu, « Liepâja - Rouen (Coupe Continentale, 3e tour, groupe D) », sur Hockey Archives, (consulté le 24 novembre 2011)
  60. Marc Branchu, « Rouen - Coventry (Coupe Continentale, 3e tour, groupe D) », sur Hockey Archives, (consulté le 24 novembre 2011)
  61. Marc Branchu, « Salzbourg - Rouen (Coupe Continentale, finale) », sur Hockey Archives, (consulté le 24 novembre 2011)
  62. Marc Branchu, « Yunost Minsk - Rouen (Coupe Continentale, finale) », sur Hockey Archives, (consulté le 24 novembre 2011)
  63. Marc Branchu, « SønderjyskE - Rouen (Coupe Continentale, finale) », sur Hockey Archives, (consulté le 24 novembre 2011)
  64. Marc Branchu, « Coupe de France 2011 », sur Hockey Archives (consulté le 24 novembre 2011)
  65. Marc Branchu, « Rouen - Angers (Coupe de France 2011, finale) », sur Hockey Archives, (consulté le 24 novembre 2011)
  66. a et b Marc Branchu, « Championnat de France 2010/11 : Ligue Magnus », sur Hockey Archives (consulté le 17 janvier 2012)
  67. « Hockey sur glace : Thinel rempile au Rouen HE 76 », sur Paris Normandie, (consulté le 17 janvier 2012)
  68. « Feuille de match du match des Champions 2011 », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 17 janvier 2012)
  69. Marc Branchu, « Briançon - Morzine-Avoriaz (Coupe de la ligue, finale) », sur Hockey Archives, (consulté le 17 janvier 2012)
  70. (en) « Rouen to host Super Final », sur www.iihf.com, (consulté le 17 janvier 2012)
  71. Marc Branchu, « Rouen - Asiago (Coupe Continentale, Superfinale, jour 1) », sur Hockey Archives, (consulté le 17 janvier 2012)
  72. Marc Branchu, « Yunost Minsk - Rouen (Coupe Continentale, superfinale, jour 2) », sur Hockey Archives, (consulté le 17 janvier 2012)
  73. Marc Branchu, « Rouen - Donbass Donetsk (Coupe Continentale, Superfinale, jour 3) », sur Hockey Archives, (consulté le 17 janvier 2012)
  74. (en) « 2012 Continental Cup - Scoring Leaders », sur www.iihf.com (consulté le 17 janvier 2012)
  75. (en) « 2012 Continental Cup - Best Players Selected by the Directorate », sur www.iihf.com (consulté le 17 janvier 2012)
  76. Marc Branchu, « Rouen - Dijon (Coupe de France 2012, finale) », sur Hockey Archives, (consulté le 6 février 2012)
  77. Marc Branchu, « Gascon et Guttig meilleurs joueurs, Alcaine révélation », sur Hockey Archives, (consulté le 24 février 2012)
  78. Marc Branchu, « Avant la Magnus, Rouen est déjà passé à 12 », sur Hockey Archives, (consulté le 8 avril 2012)
  79. « Carl Mallette se joint au personnel d'entraîneurs », sur www.tigresvictoriaville.com, (consulté le 10 septembre 2012)
  80. Isabelle Villy, « Marc-André Thinel : l’autre capitaine des Dragons ! », sur www.coterouen.fr, (consulté le 10 septembre 2012)
  81. « Hockey sur glace - Les Dragons de Rouen champions des champions », sur www.paris-normandie.fr, (consulté le 10 septembre 2012)
  82. Marc Branchu, « Angers - Rouen (Coupe de la ligue, finale) », sur www.passionhockey.com, (consulté le 27 décembre 2012)
  83. « CdF - Demi-Finales. Angers et Briançon imposent leur loi », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 21 janvier 2013)
  84. (en) « IIHF Continental Cup Super Final Group F - Rouen - Bolzano », sur stats.iihf.com (consulté le 21 janvier 2013)
  85. « Conti Cup. Rouen perd sa couronne », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 21 janvier 2013)
  86. « Rouen 5-2 Morzine - 5 mars 2013 », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 8 mars 2013)
  87. « Ligue Magnus (finale) : que les meilleurs gagnent », sur www.passionhockey.com, (consulté le 10 avril 2013)
  88. « Finale : Angers - Rouen : 3-4 (a.p.) : Champions de France puissance 4 !!! », sur www.rouenhockeyelite76.com, (consulté le 10 avril 2013)
  89. « Rouen 2-4 Briançon », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 8 septembre 2013)
  90. Sébastien Bernard, « Marc-André Thinel : record historique ! », sur www.passionhockey.com, (consulté le 6 janvier 2014)
  91. Marc Branchu, « Chamonix - Rouen (Coupe de la ligue, finale) », sur www.passionhockey.com, (consulté le 6 janvier 2014)
  92. Marc Branchu, « Rouen - Asiago (Coupe Continentale 2014, finale) », sur www.passionhockey.com, (consulté le 11 janvier 2014)
  93. Marc Branchu, « Stavanger - Rouen (Coupe Continentale 2014, finale) », sur www.passionhockey.com, (consulté le 12 janvier 2014)
  94. (en) Martin Merk, « Dragons win for Oilers », sur www.iihf.com, (consulté le 17 janvier 2014)
  95. Marc Branchu, « Rouen - Angers (Coupe de France 2014, finale) », sur www.passionhockey.com, (consulté le 21 mars 2014)
  96. « LM - 1/2 finale. Angers met le champion à terre ! », sur www.liguemagnus.com, (consulté le 21 mars 2014)
  97. (en) « Marc-André Thinel », sur Eliteprospects.com (consulté le 5 mai 2016)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 7 février 2012 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 7 février 2012 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.