Championnat de France de hockey sur glace D2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le championnat de France de 2e niveau, appelé Division 1. Pour la Division 2, voir Championnat de France de hockey sur glace D3.
Division 1
Description de l'image Hockey_division_1_logo.jpg.
Généralités
Sport Hockey sur glaceVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1930
Autre(s) nom(s) 2e série (1930-1973)
Série B (1973-1975)
Nationale B (1975-1985)
Nationale 2 (1985-1986)
Nationale 1B (1986-1990)
Division 1 (1990-1992)
Nationale 2 (1992-1994)
Nationale 1B (1994-1995)
Division 1 (1995-1996)
Nationale 1B (1996-1997)
Nationale 1 (1997-2001)
Division 1 (2001-aujourd'hui)
Organisateur(s) FFHG
Catégorie Deuxième
Lieu(x) France
Participants 14
Statut des participants Amateurs & professionnels
Site web officiel hockeyfrance.com

Palmarès
Tenant du titre Hormadi Anglet
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
Championnat de France de hockey sur glace 2018-2019

La Division 1 est le nom actuel du deuxième échelon du championnat de France de hockey sur glace, derrière la ligue Magnus.

Formule actuelle[modifier | modifier le code]

La Division 1 compte 14 équipes. La saison régulière se joue sous forme d'un aller-retour (26 matchs), tous les matchs devant désigner un vainqueur. En cas d'égalité, une prolongation de 10 minutes est instituée selon la règle de la mort subite. Si aucun but n'est marqué pendant la prolongation, les deux équipes disputent une séance de tirs au but (ou tirs de barrage). L'équipe qui remporte le match gagne 3 points, une défaite dans le temps règlementaire n'apporte aucun point, une victoire en prolongation apporte 2 points et une défaite en prolongations ou aux tirs au but rapporte 1 point.

À l'issue de la saison régulière, les 8 premières équipes sont qualifiées pour les « play-offs »[note 1], qui se jouent au meilleur des 3 matchs. Le 1er rencontre le 8e, le 2e rencontre le 7e, etc. Le premier match se déroule chez le moins bien classé, le deuxième et éventuellement le troisième match chez le mieux classé.

Les équipes classées 13e et 14e sont reléguées en Division 2[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1927 est créé un Criterium des équipes secondes, pour attirer d'autres clubs à disputer le championnat de France, disputé pour l'instant entre les seuls clubs de Chamonix et Paris[2]. La 2e série est créé en 1931[3]. Comme la ligue Elite, cette division a connu de multiples renommages dans son histoire.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Saison 2018-2019[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation des clubs engagés dans le championnat de France de Division 1.

Les équipes engagés en Division 1 sont au nombre de 14.

Club Classement
2017-2018
Entraîneur Patinoire Capacité
théorique
Albatros de Brest 2e Sylvain Codère Rïnkla Stadium 1 500
Corsaires de Nantes 3e Daniel Babka Patinoire du Petit Port 1 060
Bisons de Neuilly-sur-Marne 4e Franck Spinozzi Patinoire municipale de Neuilly-sur-Marne 500 à 700
Diables rouges de Briançon 5e Claude Devèze Patinoire René-Froger 2 300
Remparts de Tours 6e Rodolphe Garnier Patinoire de Tours 1 760
Aigles de La Roche-sur-Yon 7e Serge Forcier Complexe Arago 1 200
Yétis du Mont-Blanc 8e Julien Guimard Patinoire de Saint-Gervais
Patinoire de Megève
1 800
2 900
Drakkars de Caen 9e Luc Chauvel Patinoire de Caen la mer 1 499
Dogs de Cholet 10e Julien Pihant Pôle Sportif Glisséo 1 200
Corsaires de Dunkerque 11e Antoine Richer Patinoire Michel-Raffoux 900
Jokers de Cergy-Pontoise 12e Jonathan Paredes Aren'ice 3 000
Éléphants de Chambéry 1er (Division 2) Romain Sadoine Patinoire Buisson Rond 1 200
Vipers de Montpellier 2e (Division 2) Stéphane Gros Patinoire Végapolis 1 200 à 2 400
Spartiates de Marseille 5e (Division 2) Luc Tardif Junior Palais omnisports Marseille Grand Est 5 600

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme anglais « play-offs » est utilisé pour désigner les séries éliminatoires.

Références[modifier | modifier le code]