Championnat de France de hockey sur glace D2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Division 1
Description de l'image Hockey_division_1_logo.jpg.
Généralités
Sport Hockey sur glaceVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1930
Autre(s) nom(s) 2e série (1930-1973)
Série B (1973-1975)
Nationale B (1975-1985)
Nationale 2 (1985-1986)
Nationale 1B (1986-1990)
Division 1 (1990-1992)
Nationale 2 (1992-1994)
Nationale 1B (1994-1995)
Division 1 (1995-1996)
Nationale 1B (1996-1997)
Nationale 1 (1997-2001)
Division 1 (2001-aujourd'hui)
Organisateur(s) FFHG
Catégorie Deuxième
Lieu(x) France
Participants 14
Statut des participants Amateurs & professionnels
Site web officiel hockeyfrance.com

Palmarès
Tenant du titre Briançon
Plus titré(s) Chamonix Hockey Club II (6)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
Championnat de France de hockey sur glace 2019-2020

La Division 1 est le nom actuel du deuxième échelon du championnat de France de hockey sur glace, derrière la ligue Magnus.

Formule actuelle[modifier | modifier le code]

La Division 1 compte 14 équipes. La saison régulière se joue sous forme d'un aller-retour (26 matchs), tous les matchs devant désigner un vainqueur. En cas d'égalité, une prolongation de 10 minutes est instituée selon la règle de la mort subite. Si aucun but n'est marqué pendant la prolongation, les deux équipes disputent une séance de tirs au but (ou tirs de barrage). L'équipe qui remporte le match gagne 3 points, une défaite dans le temps règlementaire n'apporte aucun point, une victoire en prolongation apporte 2 points et une défaite en prolongations ou aux tirs au but rapporte 1 point.

À l'issue de la saison régulière, les 8 premières équipes sont qualifiées pour les séries éliminatoires[note 1], qui se jouent au meilleur des 3 matchs. Le 1er rencontre le 8e, le 2e rencontre le 7e, etc. Le premier match se déroule chez le moins bien classé, le deuxième et éventuellement le troisième match chez le mieux classé.

Les équipes classées 13e et 14e sont reléguées en Division 2[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1927 est créé un Criterium des équipes secondes, pour attirer d'autres clubs à disputer le championnat de France, disputé pour l'instant entre les seuls clubs de Chamonix et Paris[2]. La 2e série est créé en 1931[3]. Comme la ligue Elite, cette division a connu de multiples renommages dans son histoire.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Nom Champion
1930-1931 2e série Chamonix II (1)
1931-1932 2e série Racing Club de France II (1)
1932-1933 2e série Club des Sports d'Hiver de Paris (1)
1933-1934 2e série Chamonix II (2)
1934-1935 2e série Stade Français II (1)
1935-1936 2e série Stade Français II (2)
1936-1937 pas de championnat
1937-1938 2e série non disponible
1938-1939 2e série non disponible
1941-1942 2e série Chamonix II (3)
1942-1943 2e série Racing Club de France (1)[4]
1943-1944 2e série Club des Sports de Glace de Paris (1)
1944-1945 pas de championnat
1945-1946 pas de championnat
1946-1947 2e série Club des Sports de Glace de Paris (2)[4]
1947-1948 2e série Club olympique Billancourt (1)[4]
1948-1949 2e série Chamonix II (4)
1949-1950 2e série Club olympique Billancourt (2)
1950-1951 2e série Paris Université Club (1)
1951-1952 2e série Chamonix II (5)
1952-1953 2e série Villard-de-Lans (1)
1953-1954 2e série non disponible
1954-1955 2e série non disponible
1955-1956 2e série Saint Gervais (1)
1956-1957 2e série Chamonix II (6)
1957-1958 2e série Villard-de-Lans (2)[5]
1958-1959 2e série non disponible
1959-1960 2e série Villard-de-Lans (3)[5]
1960-1961 2e série US Métro (1)
1961-1962 2e série Saint-Gervais (2)
1962-1963 2e série ACBB II (1)
1963-1964 2e série ACBB II (2)
1964-1965 2e série non disponible
1965-1966 2e série non disponible
1966-1967 2e série non disponible
1967-1968 2e série Grenoble-Villard II (1)
1968-1969 2e série Saint Gervais II (1)
1969-1970 2e série non disponible
1970-1971 2e série Grenoble HC (1)
1971-1972 2e série Lyon (1)
1972-1973 2e série A.S. Grenoble (2)[6]
1973-1974 Série B Megève (1)[7]
1974-1975 Série B Viry-Châtillon (1)
1975-1976 Nationale B Tours (1)
1976-1977 Nationale B Tours (2)
1977-1978 Nationale B Français volants de Paris (1)
1978-1979 Nationale B Caen (1)
1979-1980 Nationale B Lyon (2)
1980-1981 Nationale B Epinal (1)
1981-1982 Nationale B Amiens (1)
1982-1983 Nationale B Lyon (3)
1983-1984 Nationale B Français volants de Paris (2)
1984-1985 Nationale B Rouen (1)
1985-1986 Nationale 2 Bordeaux (1)
1986-1987 Nationale 1B Tours (3)
1987-1988 Nationale 1B Viry-Châtillon (2)
1988-1989 Nationale 1B Caen (2)
1989-1990 Nationale 1B Chamois de Chamonix (1)[8]
1990-1991 Division 1 Viry-Châtillon (3)
1991-1992 Division 1 Bordeaux (2)
1992-1993 Nationale 2 Brest (1)
1993-1994 Nationale 2 Caen (3)
1994-1995 Nationale 1B Cherbourg (1)
1995-1996 Division 1 Gap (1)
1996-1997 Nationale 1B Briançon (1)
1997-1998 Nationale 1 Caen (4)
1998-1999 Nationale 1 Clermont (1)
1999-2000 Nationale 1 Brest (2)
2000-2001 Nationale 1 Villard-de-Lans (4)
2001-2002 Division 1 Villard-de-Lans (5)
2002-2003 Division 1 Épinal (2)
2003-2004 Division 1 Morzine (1)
2004-2005 Division 1 Mont-Blanc (1)
2005-2006 Division 1 Strasbourg (1)
2006-2007 Division 1 Tours (4)
2007-2008 Division 1 Neuilly-sur-Marne (1)
2008-2009 Division 1 Gap (2)
2009-2010 Division 1 Caen (5)
2010-2011 Division 1 Neuilly-sur-Marne (2)
2011-2012 Division 1 Scorpions de Mulhouse (1)
2012-2013 Division 1 Brest (3)
2013-2014 Division 1 Lions de Lyon (1)
2014-2015 Division 1 Boxers de Bordeaux (1)
2015-2016 Division 1 Aigles de Nice (1)
2016-2017 Division 1 Scorpions de Mulhouse (2)
2017-2018 Division 1 Anglet hormadi élite (1)
2018-2019 Division 1 Briançon (2)

Saison 2019-2020[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation des clubs engagés dans le championnat de France de Division 1.

Les équipes engagées en Division 1 sont au nombre de 14.

Club Classement
2018-2019
Entraîneur Patinoire Capacité
théorique
Étoile noire de Strasbourg 12e (Magnus) Daniel Bourdages Patinoire Iceberg 2 400
Bisons de Neuilly-sur-Marne 2e Franck Spinozzi Patinoire municipale de Neuilly-sur-Marne 700
Albatros de Brest 3e Nicolas Favarin Rïnkla Stadium 1 500
Jokers de Cergy-Pontoise 4e Jonathan Paredes Aren'ice 3 000
Spartiates de Marseille 5e Luc Tardif Junior Palais omnisports Marseille Grand Est 5 600
Drakkars de Caen 6e Luc Chauvel Patinoire de Caen la mer 1 499
Dogs de Cholet 7e Julien Pihant Pôle Sportif Glisséo 1 200
Corsaires de Dunkerque 8e Antoine Richer Patinoire Michel-Raffoux 1 400
Remparts de Tours 9e Rodolphe Garnier Patinoire de Tours 1 760
Corsaires de Nantes 10e Martin Lacroix Patinoire du Petit Port 1 060
Vipers de Montpellier 11e Dušan Brincko Patinoire Végapolis 2 400
Yétis du Mont-Blanc 12e Julien Guimard Patinoire de Saint-Gervais
Patinoire de Megève
1 800
2 900
Éléphants de Chambéry 14e Alexandre Gagnon Patinoire Patinoire Buisson Rond 1 200
Sangliers Arvernes de Clermont 1er (Division 2) Éric Sarliève Patinoire Clermont Communauté 2 500
Légende des couleurs

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme anglais correspondant « play-offs » est utilisé pour désigner les séries éliminatoires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Formule Division 1 sur www.hockeyfrance.com
  2. Championnat de France 1926/27
  3. Championnat de France 1930/31
  4. a b et c Il n'y a pas de championnat de première division cette année-là.
  5. a et b Histoire d'un club de hockey sur glace : Villard-de-Lans
  6. Grenoble, Chapitre III - Tout reconstruire
  7. Grenoble, Chapitre 2 - Les années internationales
  8. C'est l'équipe fanion qui remporte ce championnat, contrairement aux précédents gagnés par la réserve Championnat de France 1989/90.