Église Saint-Vincent-de-Xaintes de Belhade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Vincent-de-Xaintes.

Église de Belhade
Vue générale de l'église Saint-Vincent-de-Xaintes
Vue générale de l'église Saint-Vincent-de-Xaintes
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Paroisse Sainte-Famille-des-Deux-Leyres
Diocèse d'Aire et Dax
Début de la construction XIe siècle
Fin des travaux XVe siècle
Protection  Inscrit MH (1968)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Ville Belhade
Coordonnées 44° 22′ 35″ nord, 0° 41′ 07″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Landes

(Voir situation sur carte : Landes)
Église de Belhade

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église de Belhade

L'église Saint-Vincent-de-Xaintes se situe sur la commune de Belhade, dans le département français des Landes. Elle est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 30 juillet 1968[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le début de la construction de l'église Saint-Vincent-de-Xaintes peut être daté du XIe siècle et comprend l'abside et la nef. Le clocher-mur daterait du milieu du XIIe siècle[2]. Il est percé d'un portail roman dont le tympan est orné d'un chrisme. Les quatre chapiteaux encadrant le portail sont relativement mutilés et représentent la tentation et le mal[3] .

À la fin du Moyen Âge, entre la fin du XIVe et début du XVe siècles, les contreforts extérieurs sont élevés et des baies gothiques à remplages sont percées. Au cours du XVe siècle, l'église est agrandie par l'adjonction au nord-est de la nef d'une chapelle rectangulaire voûtée d'ogives quadripartites. Peu de temps après son édification, cette chapelle est agrandie vers l'ouest, jusqu'à l'aplomb du clocher-mur[3].

En 1997, la restauration de la petite chapelle fait apparaître sous les multiples couches d'enduit un personnage aux mains jointes d'où s'échappe un phylactère portant les restes d'une inscription[4]. Son visage souriant est finement exprimé, son vêtement, vraisemblablement un surcot, permet de dater cette peinture de la fin du XVe siècle. On pense que ce personnage représente le mécène de l'artiste peintre[3].

La clef de voûte de la chapelle porte l'écu de la famille de Lane, qui régna sur la seigneurie de Belhade pendant six générations, de 1415 à 1592[3].

Parmi les autres éléments de décor, une tête d'ange est peinte sur le plafond de la chapelle, de nombreux rinceaux et décors simples ont été réalisés à main levée, de couleur ocre pour la plupart[3].

Le porche en bois a subi de nombreuses réfections; on ne peut certifier sa date d'origine[3].

La source ou fontaine Sainte-Anne coule en contrebas de l'église. Elle avait jadis la réputation dans le val de la Leyre d'avoir des vertus lactogènes et fut à ce titre très fréquentée par les femmes qui venaient s'y laver les seins[5].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Église de Belhade », notice no PA00083927, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 8 mars 2011
  2. Voir la liste d'églises françaises à clocher-mur
  3. a b c d e et f Panneau de présentation de l'église Saint-Vincent-de-Xaintes de Belhade, consulté sur site
  4. Un phylactère est, dans l’art chrétien médiéval, un moyen graphique semblable à une petite banderole sur laquelle se déploient les paroles prononcées par le personnage que l’on représente.
  5. Panneau de présentation de la fontaine Sainte-Anne, consulté sur site.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :