Communauté de communes du Sud Gironde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Communauté de communes
du Sud Gironde
Communauté de communes du Sud Gironde
Carte des communes
Carte des communes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Forme Communauté de Communes
Siège 21 rue des Acacias
PAE du Pays de Langon
33210 Mazères
Communes 37
Président Philippe Plagnol (PS/DVG)
Date de création 1er janvier 2014
Code SIREN 200 043 974
Démographie
Population 37 695 hab. (2014)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Superficie 878,1 km2
Localisation
Localisation de la communauté en Gironde
Localisation de la communauté en Gironde
Liens
Site web http://www.cdcsudgironde.fr/
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes du Sud Gironde[Note 1] est un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) français, situé dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

La communauté de communes du Sud Gironde est adhérente, pour 14 de ses communes[Note 2], du syndicat mixte du Pays des Rives de Garonne dont l'objectif est un projet commun de développement socio-économique, de gestion de l'espace et d'organisation des services.

Historique[modifier | modifier le code]

La création de la communauté de communes du Sud Gironde par fusion de la communauté de communes du Pays de Langon avec la communauté de communes du canton de Villandraut et la communauté de communes du Pays paroupian a été actée par arrêté préfectoral en date du 23 décembre 2013[1] après accord des communes participantes.

Le même arrêté préfectoral fixe son entrée en vigueur au 1er janvier 2014.

Depuis le 1er janvier 2015, la commune de Castillon-de-Castets a intégré la communauté de communes portant à 30 le nombre de communes adhérentes[2].

Le , Castillon-de-Castets et Castets-en-Dorthe se réunissent au sein de la commune nouvelle de Castets et Castillon. À la suite de cela, la communauté de communes ne compte plus que 29 communes[3].

De plus, le , les communes du Pian-sur-Garonne, de Saint-André-du-Bois, Saint-Germain-de-Grave, Saint-Macaire, Saint-Maixant, Saint-Martial, Semens et Verdelais, issues de la communauté de communes des Coteaux Macariens intègrent la communauté de communes.

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes du Sud Gironde est composée des 37 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Mazères
(siège)
33279 Mazèriens 13,14 752 (2014) 57
Balizac 33026 Balizacais 41,78 486 (2014) 12
Bieujac 33050 Bieujacais 6,97 548 (2014) 79
Bommes 33060 Bommais 5,80 537 (2014) 93
Bourideys 33068 Bourideysiens 48,44 77 (2014) 1,6
Castets et Castillon 33106 13,16 1 480 (2014) 112
Cazalis 33115 Cazalisiens 46,81 239 (2014) 5,1
Coimères 33130 Coimmériens 12,91 962 (2014) 75
Fargues 33164 Farguais 15,41 1 532 (2014) 99
Hostens 33202 Hostensois 57,64 1 342 (2014) 23
Langon 33227 Langonnais 13,71 7 396 (2014) 539
Léogeats 33237 Léogeatais 19,61 795 (2014) 41
Lucmau 33255 Lucmalais 66,73 232 (2014) 3,5
Louchats 33251 Louchatais 39,24 729 (2014) 19
Noaillan 33307 Noaillannais 31,80 1 645 (2014) 52
Origne 33310 Orignais 27,19 182 (2014) 6,7
Le Pian-sur-Garonne 33323 Pianais 6,35 834 (2014) 131
Pompéjac 33329 Pompéjacais 9,74 249 (2014) 26
Préchac 33336 Préchacais 63,87 1 036 (2014) 16
Roaillan 33357 Roaillannais 11,48 1 600 (2014) 139
Saint-André-du-Bois 33367 Andrésiens 10,00 423 (2014) 42
Saint-Germain-de-Grave 33411 Saint-Germinois 6,16 162 (2014) 26
Saint-Loubert 33432 Lupertiens 2,11 230 (2014) 109
Saint-Léger-de-Balson 33429 Léodegariens 38,04 339 (2014) 8,9
Saint-Macaire 33435 Macariens 1,79 2 089 (2014) 1 167
Saint-Maixant 33438 Saint-Maixantais 7,68 1 832 (2014) 239
Saint-Martial 33440 7,47 243 (2014) 33
Saint-Pardon-de-Conques 33457 Perdonnais 6,68 568 (2014) 85
Saint-Pierre-de-Mons 33465 Pierre-Montois 9,27 1 178 (2014) 127
Saint-Symphorien 33484 Paroupians 106,29 1 829 (2014) 17
Sauternes 33504 Sauternais 11,32 766 (2014) 68
Semens 33510 Semensois 3,67 189 (2014) 51
Toulenne 33533 Toulennais 6,58 2 541 (2014) 386
Le Tuzan 33536 Tuzannais 18,00 273 (2014) 15
Uzeste 33537 Uzestois 26,05 392 (2014) 15
Verdelais 33543 Verdelaisiens 4,75 994 (2014) 209
Villandraut 33547 Villandrautais 12,58 994 (2014) 79

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
2011 2012 2013 2014
29 873 30 097 30 700 37 695


Administration[modifier | modifier le code]

L'administration de l'intercommunalité repose, à compter du renouvellement général des conseils municipaux de mars 2014, sur 48 délégués titulaires, à raison d'un délégué par commune membre, sauf Langon qui en dispose de 12, Toulenne de quatre et Fargues, Noaillan, Roaillan, Hostens et Saint-Symphorien chacune de deux[4],[5].
À compter du 1er janvier 2015, en raison, d'une part, de la parution du décret ministériel du 24 décembre 2014 authentifiant les nouveaux chiffres de population en France et, d'autre part, de l'adhésion de la commune de Castillon-de-Castets à la communauté de communes, le nombre des délégués chargés de l'administration de l'intercommunalité est fixé à 52 délégués titulaires, à raison d'un délégué par commune membre, sauf Langon qui en dispose de 13, Toulenne de quatre, Saint-Symphorien de trois, et Fargues, Noaillan, Roaillan, Hostens et Castets-en-Dorthe de deux chacune[6].

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
janvier 2014[7] en cours Philippe Plagnol PS/DVG Chirurgien retraité, maire de Langon (mars 2014-),
président du syndicat mixte du Pays des Rives de Garonne (2008-)

Le président est assisté de sept vice-présidents[8] :

  • Finances : Laurence Harribey (maire de Noaillan, ancienne présidente de la CC du canton de Villandraut),
  • Développement économique : Guy Dupiol (maire de Saint-Symphorien),
  • Culture et communication : Isabelle Dexpert (maire de Pompéjac),
  • Urbanisme et environnement : Philippe Patanchon (maire de Saint-Macaire),
  • Voirie et ordures ménagères : Jean-François Tauzin (maire de Roaillan),
  • Aide à la personne (action sociale, transports, gens du voyage) : Patrick Labayle (maire de Saint-Pierre-de-Mons),
  • Enfance et jeunesse : Christian Daire (maire de Toulenne).

Compétences[modifier | modifier le code]

  • Développement économique,
  • Promotion et développement du tourisme,
  • Actions sociales et services à la population,
  • Sport et culture,
  • Aménagement numérique,
  • Accueil des gens du voyage,
  • Élimination et valorisation des déchets ménagers,
  • Entretien et mise en valeur des cours d'eau,
  • Adhésion de la communauté de communes au Pays des Rives de Garonne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Bien que certains sites internet ou journaux utilisent le terme Sud-Gironde avec un tiret, l'arrêté préfectoral du 23 décembre 2013 [PDF] acte la spécification Sud Gironde sans tiret.
  2. Les 14 communes adhérentes du syndicat mixte du Pays des Rives de Garonne sont les communes de l'ancienne communauté de communes du Pays de Langon savoir Langon, Bieujac, Bommes, Castets-en-Dorthe, Coimères, Fargues, Léogeats, Mazères, Roaillan, Saint-Loubert, Saint-Pardon-de-Conques, Saint-Pierre-de-Mons, Sauternes et Toulenne.

Références[modifier | modifier le code]