Biziat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Biziat
Biziat
Église Saint-Clair.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Vonnas
Intercommunalité Communauté de communes de la Veyle
Maire
Mandat
Christian Giraud
2014-2020
Code postal 01290
Code commune 01046
Démographie
Gentilé Biziatis, Biziatie
Population
municipale
857 hab. (2016 en augmentation de 6,2 % par rapport à 2011)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 13′ 01″ nord, 4° 56′ 37″ est
Altitude Min. 179 m
Max. 224 m
Superficie 11,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Biziat

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Biziat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Biziat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Biziat
Liens
Site web biziat.fr

Biziat est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants sont les Biziatis et les Biziaties.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du territoire.

Localisation[modifier | modifier le code]

Biziat dans l'Ain et le canton de Vonnas.

Biziat est localisée entre la plaine de la Dombes et le bocage bressan. La commune du centre-est du canton de Vonnas se situe à 17 km à au sud-est de Mâcon, à 26 km à l'ouest de Bourg-en-Bresse, à 64 km au nord de Lyon et à 413 km au sud de Paris.

La population est principalement concentrée dans deux lieux. Le premier est le bourg qui est entouré de hameaux tels que Petit Chanal, Dégletagnes, les Murs et les Favres. Le second lieu est le hameau de Rétissinge localisé au nord-ouest de Biziat. On trouve aussi d'autres habitations le long des routes départementales D 2 et D 96.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Biziat
Laiz Saint-Jean-sur-Veyle Perrex
Biziat Vonnas
Saint-André-d'Huiriat Saint-Julien-sur-Veyle

Points extrêmes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Veyle au Moulin du Péroux.
  • La Veyle traverse le nord-est vers le Moulin du Péroux et forme une frontière avec Perrex et Vonnas.
  • Entre les deux moulins du village, la Petite Veyle se sépare de la Veyle et traverse aussi le nord-est. Elle forme une partie de la frontière entre la commune et Laiz.
  • Le Bief Bourbon rentre dans Biziat au sud-est à la frontière avec Saint-Julien-sur-Veyle avant de se jeter dans le nord de la commune dans la Petite Veyle.
  • Le Bief de Mézérine prend sa source au sud-ouest du bourg puis se dirige vers le nord, il se jette dans le Bief Bourbon.
  • Le Bief de Vieudon passe dans l'ouest de Biziat, près de Pain Bénit.
  • Le Bief des Gondées est un petit ruisseau naissant au nord du village avant de se jeter dans la Veyle.

Climatologie[modifier | modifier le code]

Le climat de Biziat est un climat tempéré à légère tendance continentale. La station la plus proche est celle de Mâcon qui lui confère donc les données climatiques de la ville-préfecture qui sont les suivantes pour la période entre 1981 et 2010.

Relevés Mâcon 1981-2010
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0 1 3,5 6 10 13,5 15,5 15 11,5 8 3,5 1 7,5
Température moyenne (°C) 2 4,5 8 11 15 19 21 20,5 17 12 7 3,5 12
Température maximale moyenne (°C) 5,5 8 12 16 20 24 27 26 22 16,5 10 6 16
Ensoleillement (h) 61,9 91,5 154,9 182 212,9 245,3 267,7 242,4 185,6 116,9 70,3 50,5 1 881,9
Précipitations (mm) 59 53 49 75 88 75,5 71 72 79,5 85,5 84 70 861,5
Source : Météo-France/Infoclimat : Mâcon (1981-2010)[1]
Temperature down.svg
Temperature up.svg
Rain icon.svg
Rain icon.svg
Sun01.svg
Sun01.svg
Température

minimale

Température

maximale

Hauteur de

précipitations

Nombre de jours

avec précipitations

Durée

d’ensoleillement

Nombre de jours avec

bon ensoleillement

7,4 °C 16,1 °C 859,3 mm 113,9 j 1881,9 h 73,25 j

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Axes de communication.

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Route départementale 2.
  • La route départementale D 96 traverse la commune d'est en ouest. En prenant la voie par l'est, les automobilistes rejoignent Saint-André-d'Huiriat tandis que par l'ouest, ils rejoignent Vonnas.

Voies ferroviaires[modifier | modifier le code]

Aucune voie ne traverse la commune mais la ligne de Mâcon à Ambérieu, desservie par les TER de la région Rhône-Alpes[2], passe à proximité. Les trains TER de la ligne s'arrêtent à la gare de Vonnas.

Transport aérien[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée du village.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le village attesté sous la forme Bisiacum en 675. Le nom se compose des éléments celtiques Bisius (anthroponyme gaulois dérivé de bissu-, doigt. Cf. breton biz « doigt », bizou, « anneau du doigt », d'où français "bijou") et le suffixe bien connu -acum[3],[4].

Liste des anciens noms de la commune[modifier | modifier le code]

La première mention du village date de 675 sous le nom de Bisiacum[5]. Quelques siècles plus tard, vers 1250, on trouve le nom de Bisiei, dans le pouillé du diocèse de Lyon. En 1285, Bysia est attesté dans le polyptyque de Saint-Paul de Lyon. Vers 1325, le pouillé du diocèse de Lyon mentionne Biziacus.

À la fin du XVe siècle, on retrouve dans la pancarte des droits de cire le nom de Bisies. D'après l'enquête Bouchu, Bizia est le nom pour se référer au village vers 1670. La description de gogne cite Bisiat en 1743, celle de Bourgogne cite le nom actuel de Biziat en 1790.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site est occupé dès l'époque gauloise et le village est attesté en 675. Cité en 842 dans un acte de donation de l'empereur Lothaire, Biziat est le village de Bresse le plus anciennement titré[6]. Ce titre est dû à l'abbaye de Tournus qui y établit un prieuré bénédictin en 875, les moines y exerceront leur influence durant cinq siècles.

En 1601, après la fin de la guerre franco-savoyarde qui se termine par le Traité de Lyon, Biziat intègre la France avec l'acquisition de celle-ci de la Bresse, du Bugey, du Valromey et du pays de Gex. Elle est par la suite intégrée à la province bourguignonne.

Entre 1790 et 1795, elle devient une municipalité du canton de Châtillon-les-Dombes, et dépendait du district de Châtillon-les-Dombes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal réunit le maire et ses treize conseillers municipaux dont trois adjoints[7]. Ces conseillers sont répartis dans huit commissions communales[8] : voirie - assainissement, urbanisme, bâtiments - sécurité, affaires scolaires, sport - animation - associations - communication, finances, appels d'offres, comité consultatif des affaires sociales, PLU.

Maires successifs[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[9]
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1791 Claude Sallet    
1791 1800 François Mouroux    
1800 1815 Benoît Mouroux    
1815 1826 Joseph Sallet    
1826 1830 François Bourguignon    
1830 1831 Joseph Sallet    
1831 1835 François Borgat    
1835 1836 François Gauthier    
1836 1841 Jacques Degletagne    
1841 1855 Jean Pognand    
1855 1864 Michel-François Bourguignon    
1864 1876 Jacques Degletagne    
1876 1879 Paul Dray    
1879 1884 Michel Greffet    
1884 1894 Jean Borgat    
1894 1919 Benjamin Degletagne    
1919 1925 Michel Dray    
1925 1934 Tony Degletagne    
1934 1945 François Grézaud    
1945 1959 Alfred Monnier    
1959 1971 Marius Bagne    
1971 1983 Raymond Monnier DVG Agriculteur
1983 2001 Jean Musy DVD Chef d'entreprise
2001 2008 Max Bagne DVG Agriculteur
2008 En cours Christian Giraud DVD Artisan-taxi

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Biziat.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 818 habitants, en augmentation de 3,81 % par rapport à 2009 (Ain : 5,95 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8889289931 0291 1011 0341 0321 0851 141
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0601 019958877902867832803767
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
756704682649636628610604557
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
502518533561574641765817818
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école de la commune forme avec celles de Saint-Julien-sur-Veyle et de Sulignat un RPI depuis le [14]. On y trouve trois classes allant du CE2 au CM2.

Les élèves de cette école passant en 6e sont dirigés au collège du Renon de Vonnas. Enfin, le lycée de secteur de la commune est le lycée Lalande, situé à Bourg-en-Bresse.

Sports[modifier | modifier le code]

  • L'Avenir de Biziat comporte deux sections dont une est la section cyclo.
  • Formibad' est le club de badminton de la commune.
  • Biziat Endurance propose la pratique de la course à pied.
  • Au lieu-dit le Villier, on trouve le centre équestre Pony' Veyle.

Médias[modifier | modifier le code]

  • Le journal le Progrès propose une édition locale aux communes de l'Ain. Il paraît du lundi au dimanche et traite des faits divers, des évènements sportifs et culturels au niveau local, national, et international.
  • Le journal Voix de l'Ain est un hebdomadaire publié les vendredis qui propose des informations locales pour les différentes régions du département de l'Ain.
  • La chaîne France 3 Rhône Alpes Auvergne est disponible dans la région.

Numérique[modifier | modifier le code]

La commune dispose du très haut débit avec la fibre optique grâce au réseau publique de fibre optique LIAin régi par le syndicat intercommunal d'énergie et de e-communication de l'Ain[15].

Sécurité[modifier | modifier le code]

La commune participe au dispositif Participation citoyenne[16] afin de lutter contre les cambriolages. Il permet aussi de sensibiliser les habitants en les associant à la protection de leur environnement.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Clair et la grille d'entrée du château de la Moussière sont inscrites au registre des monuments historiques[17]. Cette grille est à présent au monastère royal de Brou.
  • Au bord de la Veyle, on trouve à la frontière avec Vonnas le moulin du Péroux.
  • Au nord de la commune, le moulin du Geai enjambe la Petite Veyle.
  • Derrière la mairie, on trouve le monument érigé en l'honneur des enfants de Biziat tombés au combat.
  • Quelques croix de chemins se trouvent dans le village.

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

Panneau avec les deux fleurs.

En 2014, la commune obtient le niveau « deux fleurs » au concours des villes et villages fleuris[18].

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Les spécialités culinaires sont celles de la région bressane, c'est-à-dire la volaille de Bresse, les gaudes, la galette bressane, les gaufres bressanes, la fondue bressane[19].

La commune se situe dans l'aire géographique de l'AOC Crème et beurre de Bresse[20] et de l'AOC Volailles de Bresse[21].

Elle a aussi l'autorisation de produire le vin IGP Coteaux de l'Ain (sous les trois couleurs, rouge, blanc et rosé)[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives climatologiques mensuelles - Mâcon (1981-2010)
  2. Dépliant PDF de la ligne Mâcon-Bourg-Ambérieu.
  3. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, éditions errance 2003.
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, éditions Larousse 1968.
  5. Dictionnaire topographique de Philipon p.47 sur archives-numerisees.ain.fr
  6. [Présentation de Biziat], sur ccbv.fr.
  7. Le conseil municipal de Biziat, sur ccbv.fr
  8. Commissions communales, sur le site de la commune.
  9. Source : Dictionnaire des hommes et des femmes politiques de l'Ain de 1789 à 2003, Dominique Saint-Pierre, Musnier-Gilbert Editions, 2003 et Biziat village bressan.
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  14. École RPI, sur le site de la commune.
  15. Carte du réseau de la fibre optique à Biziat, sur reso-liain.fr.
  16. Le dispositif Participation citoyenne, sur biziat.fr
  17. « Église à Biziat (01) », sur www.patrimoine-de-france.org (consulté le 8 juillet 2010).
  18. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).
  19. Bourg-en-Bresse, ville départ, sur letour.fr.
  20. Aire géographique de l'AOC Crème de Bresse.
  21. Aire géographique de l'AOC Volaille de Bresse.
  22. « Biziat, commune viticole », sur Vin Vigne (consulté le 3 juin 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Biziat village bressan, Alain Jantet, Imprimerie de Trévoux, 1981. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]