Chaveyriat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chaveyriat
Chaveyriat
Église Saint-Jean-Baptiste de Chaveyriat.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Vonnas
Intercommunalité Veyle
Maire
Mandat
Claude Jacquet
2014-2020
Code postal 01660
Code commune 01096
Démographie
Population
municipale
1 003 hab. (2015 en augmentation de 8,2 % par rapport à 2010)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 11′ 55″ nord, 5° 03′ 40″ est
Altitude Min. 188 m
Max. 260 m
Superficie 16,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Chaveyriat

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Chaveyriat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chaveyriat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chaveyriat

Chaveyriat (prononciation ∫a.vɛ.rja) est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune est située entre Bresse et Dombes dans le département de l'Ain et le canton de Vonnas. Elle est arrosée par un petit affluent de la Veyle nommé Irance.

Carte du territoire.

Localisation[modifier | modifier le code]

Chaveyriat dans l'Ain et le canton de Vonnas.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Chaveyriat
Vonnas Mézériat Vandeins
Chanoz-Châtenay Chaveyriat Montracol
Chanoz-Châtenay Condeissiat

Points extrêmes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

  • Au sud du bourg traverse l'Irance, elle continue vers l'ouest avant de se jeter dans la Veyle à Mézériat.
  • Le bief de le Voux traverse le sud de Chaveyriat et se jette dans l'Irance après avoir traversé l'étang de Corand.
  • Le bief des Marais Genillon prend sa source près de La Chanay puis se jette dans la Veyle à Vonnas.

Plans d'eau[modifier | modifier le code]

Chaveyriat étant entre Bresse et Dombes, on trouve quelques étangs au sud de la commune dont l'étang de Corand, l'étang Guillet. Au nord, il y a l'étang Malachère.

Climatologie[modifier | modifier le code]

Le climat de Chaveyriat est un climat tempéré à légère tendance continentale. La station la plus proche est celle de Mâcon qui lui confère donc les données climatiques de la ville-préfecture qui sont les suivantes pour la période entre 1981 et 2010.

Relevés Mâcon 1981-2010
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0 1 3,5 6 10 13,5 15,5 15 11,5 8 3,5 1 7,5
Température moyenne (°C) 2 4,5 8 11 15 19 21 20,5 17 12 7 3,5 12
Température maximale moyenne (°C) 5,5 8 12 16 20 24 27 26 22 16,5 10 6 16
Ensoleillement (h) 61,9 91,5 154,9 182 212,9 245,3 267,7 242,4 185,6 116,9 70,3 50,5 1 881,9
Précipitations (mm) 59 53 49 75 88 75,5 71 72 79,5 85,5 84 70 861,5
Source : Météo-France/Infoclimat : Mâcon (1981-2010)[1]
Temperature down.svg Temperature up.svg Rain icon.svg Rain icon.svg Sun01.svg Sun01.svg
Température
minimale
Température
maximale
Hauteur de
précipitations
Nombre de jours
avec précipitations
Durée
d’ensoleillement
Nombre de jours avec
bon ensoleillement
7,4 °C 16,1 °C 859,3 mm 113,9 j 1 881,9 h 73,25 j

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Axes de communication.

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Route départementale D26.
  • La route départementale D26 est la route principale du village, étant donné qu'elle passe au bourg. La voie permet de rejoindre Mézériat en direction du nord et Condeissiat en direction du sud, elle relie Marlieux à Pont-de-Vaux.
  • La route départementale D80b qui débute au sud du bourg à l'intersection avec la D26 est la voie qui permet de rejoindre Chanoz-Châtenay avant de finir son chemin à Neuville-les-Dames.

Voies ferroviaires[modifier | modifier le code]

En 1898, la ligne de Jassans à Bourg, gérée par la Compagnie des Tramways de l'Ain et longue de 47 km fut ouverte et traversait la route D936. Victime du progrès, la ligne fermera en 1937.

Aujourd'hui, aucune voie ne traverse la commune mais la ligne de Mâcon à Ambérieu, desservie par les TER de la région Rhône-Alpes[2], passe à proximité. Les trains TER de la ligne s'arrêtent aux gares de Vonnas et de Mézériat.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée du village.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Chaveyriat vient de Cavariacus qui était le nom d'un domaine d'origine gallo-romaine[3].

Anciens noms[modifier | modifier le code]

La première mention de la commune date de 933 sous le nom de Cavariaco dans le recueil des chartes de Cluny[4]. Dans le même ouvrage est mentionné Cavariacus en 974 et Chavariacus en 994.

Vers 1250, dans le pouillé du diocèse de Lyon, Chavairiacus est évoqué pour se référer au village ainsi que Chavayriacus vers 1325. En 1365, on trouve le nom de Chavayria. À la fin du siècle, en 1378 les archives de la Côte-d'Or utilisent Chaveyriacus ou Chaveiriacus puis citent Chaveyria en 1417. Selon les archives de l'Ain, le nom du village est Chaveriacus autour de 1443.

En 1536 est évoqué Chaveyriaz, Chaveriaz l'est aussi en 1584 dans les archives du Rhône. Chaveria serait le nom du village autour de 1650. En 1670, l'enquête Bouchu utilise le nom de Chaveyria, la description de Bourgogne fait de même en 1734 avec Chavériat. Le nom actuel de Chaveyriat apparaît pour la première fois en l'an X dans l'annuaire de l'Ain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une villa, domaine rural, peut être centre d'essartage dans l'immense forêt de la Gaule romaine, aurait été possédée par un certain Cavarius ou Calavarius.

Au début du Xe siècle, la commune était chef-lieu d'un « ager » (canton) du comté lyonnais.

La paroisse, sous le vocable de saint Jean-Baptiste, existe déjà : elle appartient au diocèse de Lyon, puis dépend de Cluny qui y rétablit un prieuré remplacé par une maison de prêtres séculiers quelques années plus tard. Au début du XVIIe siècle, Chaveyriat entre dans le royaume de France.

Elle occupait certainement une place importance dans la région, car un marché s'y tenait régulièrement.

Le château de Chaveyriat a été détruit en 1376 par les troupes du sire de Beaujeu, ce château avait été la résidence des premiers doyens de la paroisse.

Située sur la commune, la maison forte de Chavaux était une ancienne seigneurie, avec maison forte, possédée au XIVe siècle par le chevalier Hugues de Marchant, puis, successivement, par les familles de Colomb, de Cheminant, de Varax, de la Cley.

En 1601, après la fin de la guerre franco-savoyarde qui se termine par le Traité de Lyon, le village intègre la France avec l'acquisition de celle-ci de la Bresse, du Bugey, du Valromey et du pays de Gex. Elle est par la suite intégrée à la province bourguignonne.

Entre 1790 et 1795, elle devient une municipalité du canton de Châtillon-les-Dombes, et dépend du district de Châtillon-les-Dombes. Un conseil municipal est constitué après la Révolution.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est composé du maire, de ses quatre adjoints et des quinze autres conseillers[5]. Les élus sont répartis dans dix commissions[6] : finances, voirie, bâtiment, urbanisme, animation, information-communication, éclairage public, fleurissement, appel d'offre, C.C.A.S.

Maires successifs[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 En cours Claude Jacquet DVG Réélu en 2001, 2008 et 2014
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Chaveyriat.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2015, la commune comptait 1 003 habitants[Note 1], en augmentation de 8,2 % par rapport à 2010 (Ain : +5,78 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
718567841703908897923947900
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9099199809951 0141 007954967971
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
958922907816771764752726675
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
623616567598766810885896907
2013 2015 - - - - - - -
9751 003-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école de la commune forme un RPI avec celle de Chanoz-Châtenay[11].

Les élèves de la commune passant en 6e sont dirigés au collège du Renon de Vonnas. Le lycée de secteur de la commune est le Lycée Lalande, situé à Bourg-en-Bresse.

De plus, il y a la crèche Pomme d'api gérée par l'intercommunalité des Bords de Veyle.

Sport[modifier | modifier le code]

Trois associations sportives ont leur siège dans la commune[12].

En premier lieu, l'AS Chanoz-Châtenay - Chaveyriat est un club de football évoluant au niveau départemental sur le terrain de la commune. Cependant, il ne possède que des équipes pour les adultes. Pour les jeunes, le club s'est regroupé avec l'US Vonnas et l'AS Mézériat pour former le Football Club Bord de Veyle.

Se trouve aussi sur le territoire communal un boulodrome non couvert qui accueille l'Union Bouliste de Chaveyriat. Enfin, le Dim Rallye Sport promeut le sport automobile dans les environs du village.

Médias locaux[modifier | modifier le code]

  • Le journal le Progrès propose une édition locale aux communes de l'Ain. Il paraît du lundi au dimanche et traite des faits divers, des évènements sportifs et culturels au niveau local, national, et international.
  • Le journal Voix de l'Ain est un hebdomadaire publié les vendredis qui propose des informations locales pour les différentes régions du département de l'Ain.
  • La chaîne France 3 Rhône-Alpes est disponible dans la région.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Sa localisation entre Bresse et Dombes confère au village une grande diversité gastronomique.

Les spécialités culinaires sont celles de la région bressane, c'est-à-dire la volaille de Bresse, les gaudes, la galette bressane, les gaufres bressanes, la fondue bressane[14]. Les autres spécialités de la Dombes, sont les cuisses de grenouille, le canard ou certains poissons comme la carpe.

La commune se situe dans l'aire géographique de l'AOC Crème et beurre de Bresse[15] et de l'AOC Volailles de Bresse[16]. Elle a aussi l'autorisation de produire le vin IGP Coteaux de l'Ain (sous les trois couleurs, rouge, blanc et rosé)[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Chaveyriat.

Articles connexes[modifier | modifier le code]