BMP-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BMP.
BMP-1
Un BMP-1 de l'Armée nationale afghane.
Un BMP-1 de l'Armée nationale afghane.
Caractéristiques de service
Type véhicule de combat d'infanterie
Service 1966 - auj.
Utilisateurs voir article
Conflits voir article
Production
Concepteur Drapeau de l'URSS Pavel Isakov, bureau de conception du ChTZ[1]
Année de conception 1961 - 1965
Constructeur Drapeau de l'URSS Kurganmashzavod (KMZ)[1],[2]
Drapeau de la Tchécoslovaquie VOP-026 Šternberk[3]
Production 1966 - 1982[4]
Unités produites URSS : 20 000+[5]
RPC : 3 000+[6]
Tchécoslovaquie : 1 994
Inde : ~800[7]
Variantes BMP-1, BMP-2, MLI-84, Boragh
Caractéristiques générales
Équipage 3 + 8 passagers
Longueur 6,74 m[8]
Largeur 2,94 m[8]
Hauteur 2,15 m[8],[9]
Masse au combat 13,5 tonnes[8]
Armement
Armement principal canon à âme lisse 2A48 Grom à basse pression de 73 mm[8], lance-missile antichar AT-3 Sagger[4]
Armement secondaire mitrailleuse PKT de 7,62 mm (2 000 coups)
Mobilité
Moteur V6 Diesel 4 temps UTD-20, 15 800 cm3 polycarburant refroidi par eau
Puissance 300 ch (220,6 kW) à 2 600 tr/min[8],[9]
Suspension barres de torsion, amortisseurs hydrauliques sur les 1res et 6es roues de route
Vitesse sur route 65 km/h[10]
Vitesse tout terrain 45 km/h[9]
Puissance massique 22,2 ch/t
Réservoir 462 l[9]
Autonomie 600 km[11]
Autonomie tout terrain 500 km[9]

Le BMP-1 est un véhicule de combat d'infanterie soviétique conçu dans les années 1960 pour remplacer les BTR-50 dans l'Armée rouge (BMP étant l'abréviation de « Boyevaya Mashina Pekhoty », en russe : « Боевая Машина Пехоты », soit « véhicule de combat d'infanterie »). Il a été vu pour la première fois lors d'une parade à Moscou en 1967. Il représente à l'époque un bond technologique important dans les véhicules de combat d'infanterie car il combine une grande mobilité, la protection de l'équipage embarqué, un moyen antichar et un système de protection NBC. Dans son domaine, son succès ressemble à celui de l'AK-47 des soldats qu'il transporte souvent.

Description[modifier | modifier le code]

BMP-1 irakien capturé par l'US Army en 1991.

Le véhicule est équipé de chenilles à six roues de route avec trois galets de support. Il a une silhouette très basse, les flancs du véhicule comportent chacun quatre meurtrières avec leurs épiscopes. L'agencement intérieur du BMP-1 est inhabituel, le pilote et le chef de bord sont assis l'un derrière l'autre à l'avant gauche. Le moteur se trouve à l'avant droite, la tourelle occupe le centre de la superstructure tandis que les 8 fantassins prennent place à l'arrière sur des bancs latéraux. L'accès se fait par deux portes arrière qui servent en même temps de réservoirs pour le carburant. Derrière la tourelle au-dessus du compartiment de combat se trouvent quatre trappes d'où peuvent sortir également les fantassins.

La tourelle est monoplace et a comme armement principal un canon basse pression de 73 mm, associé à une mitrailleuse coaxiale Kalachnikov-T (PKT) de 7,62x54 mm R. Le canon est approvisionné en obus brisants antichars ou à fragmentation par un magasin de 40 coups. Les projectiles qu'il tire ont une faible vitesse initiale, ce qui les rend sensible au vent et diminue leur précision. En pratique, les probabilités de premier coup au but sont faibles lorsque le BMP-1 est en déplacement. Le rail de lancement du Sagger est fixé sur la pièce principale. Le contrôle se fait par l'intermédiaire d'une manette de type manche à balai. Le missile a une portée maximale de 3 000 m, distance qu'il atteint en quelque 27 secondes.

Le BMP-1 est doté d'une gamme complète d'appareils de vision nocturne de la première génération et d'une protection NBC. Il est totalement amphibie sans préparation spéciale. Sa propulsion sur l'eau est assurée par les chenilles. Parmi les engins dérivés du modèle de base figurent des véhicules d'observation d'artillerie, un véhicule équipé d'une tourelle biplace avec une mitrailleuse de 7,62 mm et doté d'un radar de localisation et d'artillerie Small Fred, des véhicules de dépannage, de transmission, ainsi qu'un engin de reconnaissance à tourelle biplace d'un modèle nouveau armée du même canon de 73 mm.

Caractéristiques numériques[modifier | modifier le code]

  • Masse : 13,25 t
  • Longueur : 6,75 m
  • Largeur : 2,95 m
  • Hauteur : 2,10 m
  • Vitesse maximum sur route : 65 km/h
  • Vitesse en franchissement aquatique : 7 km/h
  • Autonomie : 500 km hors piste
  • Carburant : diesel (réservoir de 462 L)
  • Pression au sol : 0,57
  • Garde au sol : 0,37 m
  • Franchissement : 0,80 m / 2,20 m
  • Équipage : 3 membres + 8 soldats
  • Armement : canon de 73 mm + mitrailleuse 7,62 mm coaxiale + missile antichar Sagger
  • Stabilisation lors du tir : Non
  • Munitions embarquées : 40 obus + 2 000 cartouches pour la PKT + 4 missiles Sagger
  • Pointage armement : -3°, +33°
  • Conduite de tir : Non
  • Optronique : IL / IR
  • Puissance : 300 ch
  • Protection NBC : Collective

Versions soviétiques[modifier | modifier le code]

  • BMP Model 1966 : Modèle original, sans protection NBC ;
  • BMP-1 (BMP modèle 1976) : Production standard du BMP-1 ;
  • BMP-1K : Véhicule de commandement, avec équipements radio et antennes supplémentaires, le compartiment arrière a été aménagé pour contenir des tables et des cartes. Il est utilisé au niveau bataillon ;
  • BRM & BRM1 (BMP-R) : Version de reconnaissance équipée d'une tourelle biplace avec le canon de 73 mm sans missile antichar. Le véhicule dispose de 2 écoutilles à la place des quatre sur le modèle de base ;
  • BMP KSh : Ce véhicule est équipé d'une grande antenne télescopique et plus d'équipements radio que le modèle BMP-1K. Il n'a plus de tourelle ;
  • PRP-3 (BMP-SON) : Véhicule de reconnaissance d'artillerie. L'avant du véhicule est identique au BMP-1 mais le véhicule dispose d'une nouvelle tourelle équipée de deux écoutilles qui s'ouvrent vers l'avant. Devant chaque écoutille on trouve une épiscope large pour l'observation. L'armement consiste en une mitrailleuse de 7,62 mm. À l'arrière de la tourelle se trouve un radar de surveillance, qui se trouve en position couché lorsqu'il n'est pas utilisé. Sur le côté gauche se trouve une grosse optique. Ce véhicule accueille 5 hommes d'équipage et dispose de matériels de communications supplémentaires ;
  • PRP-4 : Ce véhicule est le successeur du modèle PRP-3 avec une optique supplémentaire à droite ;
  • IRM : Véhicule de génie de reconnaissance. Ce véhicule est basé sur le châssis du BMP-1 ;
  • BMP-PPO : Version école du BMP-1, équipé de deux coupoles pour le guidage lors de l'instruction.

BMP tchèques et slovaques[modifier | modifier le code]

  • OT-90 : Équipé d'une tourelle d'un OT-64C (8x8 transport de troupe), armée d'une mitrailleuse de 14,5 mm et d'une autre de 7,62 mm ;
  • BVP-1 : Version tchèque du BMP-1 ;
  • DP-90 : Version maintenance de l'OT-90 ;
  • MP-31 : Véhicule de commandement antiaérien ;
  • MU-90 : Version poseur de mines de l'OT-90 ;
  • SVO : Version démineur du BMP-1 sans tourelle avec système de destruction de champ de mines à l'arrière du véhicule ;
  • VPV : Véhicule de maintenance, sans tourelle, équipé d'une grue à l'arrière ;
  • VP-90 : Version de reconnaissance de l'OT-90.

Armées utilisatrices[modifier | modifier le code]

L'avenir du BMP-1[modifier | modifier le code]

Si, à l'époque de sa sortie, il a inspiré quelques craintes au sein des armées de l'Ouest, ce n'est plus le cas maintenant. Actuellement le BMP-1 est complètement dépassé par les autres VCI de conception plus moderne. Que ce soit en termes de blindage, de motorisation, d'armement ou de confort intérieur. Par contre, ses versions de reconnaissance, de dépannage et d'observation sont toujours utilisées intensément. Il est remplacé depuis les années 1980 sur les chaînes de production par ses successeurs, les BMP-2 et BMP-3.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Zaloga & Sarson, p. 7-8
  2. (en) « About Kurganmashzavod », Officiel website (consulté le 1 janvier 2015)
  3. (en) VOP-026 Šternberk, s.p. - Company profile, VOP-026 Šternberk, s.p., 16 p. (lire en ligne [PDF])
  4. a et b (ru) Semyon Fedoseev, « BMP-1 », Tekhnika i Vooruzhenie, no no.4,‎ , p. 4-12
  5. (ru) « БОЕВЫЕ МАШИНЫ ПЕХОТЫ (БМП) И СПЕЦИАЛЬНЫЕ МАШИНЫ НА ИХ БАЗЕ », sur militaryparitet.com, Военный паритет (consulté le 31 décembre 2014)
  6. (en) « BMP-1 », Deagel (consulté le 31 décembre 2014)
  7. (en) John Pike, « Indian Army Equipment », Global Security,‎ (consulté le 31 décembre 2014)
  8. a, b, c, d, e et f (en+ru) S. Malyshev, Tanks in Russia. Boyevaya Mashina Pekhoty BMP-1 (1964–2000), Russian Motor Books,‎ (ISBN 5-09-873406-4[à vérifier : ISBN invalide])
  9. a, b, c, d et e (ru) « Боевая машина пехоты БМП-1 », Otvaga (consulté le 31 décembre 2014)
  10. (en) « BMP-1 », Warfare.be (consulté le 31 décembre 2014)
  11. (en) John Pike, « BMP-1 Fighting Vehicle », Global Security (consulté le 31 décembre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]