BTR-80

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

BTR-80
Image illustrative de l’article BTR-80
BTR-80 du ministère de l'intérieur russe en 2015.
Caractéristiques de service
Service Depuis 1986 - toujours en service
Utilisateurs Voir opérateurs
Conflits Voir historique
Production
Année de conception 1984
Constructeur GAZ (ГАЗ)
Production depuis 1986
Unités produites 9 000
Variantes Voir variantes
Caractéristiques générales
Équipage 3 (+7 passagers)
Longueur 7,65 m
Largeur 2,90 m
Hauteur 2,35 m
Masse au combat 13,6 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage 7,62 mm
Armement
Armement principal 1 x mitrailleuse KPV 14,5 mm

ou

1 x canon automatique 2A72 30 mm

Armement secondaire 1 x 7,62 mm mitrailleuse Kalachnikov
Mobilité
Moteur diesel KamAZ-7403
Puissance 260 ch (190 kW)
Suspension roues 8x8
Vitesse sur route 80 km/h sur route, 9 km/h dans l'eau
Puissance massique 19 ch.tonne−1
Réservoir 300 l (2 x 150l)
Autonomie 600 km

Le BTR-80 est un véhicule de transport de troupes à 8 roues motrices de conception soviétique. Il est amphibie et peut transporter 3 membres d'équipage et 7 fantassins. Il remplace les BTR-60 et BTR-70 au sein de l'armée russe. BTR est le sigle du russe : бронетранспортер, (bronyetransportyor, soit "transport blindé").

Description[modifier | modifier le code]

Le blindage assure une protection contre les éclats du champ de bataille et une protection contre les calibres 7,62 mm et inférieurs. Mais les munitions perce-blindages 7,62 × 54 mm R BS gs (Indice GRAU : 7N37) à pointe de tungstène traversent le blindage frontal[1].

Il est muni d'une mitrailleuse KPVT de 14,5 mm et d'une mitrailleuse coaxiale PKT de 7,62 × 54 mm. 6 lance-grenades fumigènes sont placés sur la tourelle.

Sept trappes de tir spécialement conçues pour les armes d'assaut russes (les séries AK) sont présentes sur les côtés. En cas d'embuscade, les fantassins peuvent insérer leurs armes d'assaut dans ces trappes et riposter tout en restant à l'abri. Les trappes sont très simples à utiliser : il suffit aux fantassins d'insérer leurs armes horizontalement et, une fois à l'intérieur, de les redresser à la verticale pour clipper l'arme dans un anneau. Une fois clippée, l'arme pivote sur roulement sphérique ce qui apporte une grande maniabilité et aussi une grande précision du fait que l'arme a moins tendance à se cabrer lors des tirs.

Le BTR-80 peut être exploité avec une formation minimale.

Historique[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Variantes[modifier | modifier le code]

Russie[modifier | modifier le code]

  • BTR-80 (GAZ-5903) - Blindé de base.
    • BTR-80M - Modèle amélioré avec un moteur de 240 chevaux et avec de nouveaux pneus. Produit depuis 1993.
  • BTR-80K (GAZ-59031) (komandnyj) - Véhicule de commandement avec une antenne télescopique, un appareil de navigation TNA-4 et des équipements de radio des séries R-168. Il y a des emplacements de rangement pour un téléphone de campagne et une bobine avec 500 mètres de câble téléphonique. Pour assurer des communications ininterrompues, le véhicule de commandement est équipé de deux radios VHF véhiculaires et d'un récepteur, de deux radios VHF déportées pour le fonctionnement extérieur, d'un interphone et d'un équipement de commutation pour 6 utilisateurs. Le design du BTR-80K est quasiment identique aux autres BTR-80 ce qui permet de dissimuler le poste de commandement au sein d'une unité[2].
  • BTR-80A (GAZ-59034) - Véhicule de combat d'infanterie avec un canon 2A72 de 30 mm et de 300 coups par minute pour l'arme principale. La tourelle est surnommée BPPU et est équipée avec une visée 1PZ-9 pour le jour et d'une visée TPN-3 ou TPN-3-42 "Kristall" pour la nuit.
    • BTR-80S - Variante du BTR-80A mais équipée d'une mitrailleuse lourde KPV.
    • BTR-80AK - Variante pour le commandement du BTR-80A avec deux antennes dans les coins arrière et avec seulement un poste de tir sur le côté droit de la coque.
      • BRDM-3 (bronirovannaya razvedivatel’no-dozornaya mashina) - Véhicule de reconnaissance basé sur le BTR-80AK et avec un nouvel équipement de vision (jour et nuit) en face de la place du commandant. L'équipage est composé de 6 personnes (attention à ne pas confondre le BRDM-3 et le BRDM-2 lance-missiles antichar 9P148).
    • BTR-82A - Dernière version disposant d'un blindage renforcé, d'un système de vision nocturne TKN-4GA-02, d'un système de navigation GLONASS et d'un moteur de 300 ch. Le prototype a été exposé pour la première fois en novembre 2010. Certaines versions du BTR-82A peuvent emporter un canon de 30 mm[3].
  • 2S23 "Nona-SVK" - Véhicule d'appui équipé d'un mortier de 120 mm 2A60 identique à ceux équipant le 2S9 et composé d'un équipage de 4 personnes.

Colombie[modifier | modifier le code]

BTR-80 CARIBE : Version avec une mitrailleuse calibre 50 à la place de la KPVT.

Hongrie[modifier | modifier le code]

Roumanie[modifier | modifier le code]

TAB ZIMBRU : Version roumaine du BTR-80 avec un nouveau moteur 1240 V8-DTS de 268 CH et 500 cartouches additionnelles de 7,62 mm.

Ukraine[modifier | modifier le code]

BTR-3 : Version ukrainienne du BTR-80 avec un canon de 30 mm et une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm, il peut également emporter un lance grenade automatique (type AGS) ainsi que différents types d'ATGM (Konkurs, Kornet, Metis, Skif...) elle peut transporter jusqu'à 6 passagers et 3 membres d'équipage.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Près de 9 000 BTR-80 sont répartis dans les diverses armées du monde :

Conflits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :