BTR-40

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
BTR-40
Image illustrative de l'article BTR-40
Caractéristiques générales
Équipage 2 + 8 passagers
Longueur 5 m
Largeur 1,9 m
Hauteur 1,83 m
Masse au combat 5,3 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage 6 à 8 mm
Armement
Armement principal SGMB de 7,62 mm
Mobilité
Moteur moteurs GAZ-40 à essence
Puissance 78 ch (58 kW)
Suspension quatre roues toutes motrices
Vitesse sur route 80 km/h
Puissance massique 14,7 ch/tonne
Autonomie 285 km

Le BTR-40 (БТР, from Бронетранспортер, or Bronetransporter, littéralement "transport blindé" est le premier véhicule de transport de troupes produit pour l'armée rouge après la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'usine GAZ ouvrit un nouveau bureau d'étude, dirigé par V.A.Dedkov. La première étude de l'OKB (Опытно-конструкторское бюро - Bureau d'études expérimentales) Dedkov, fut le projet : изделие 141 (Izdeliye 141 - produit 141). Un véhicule blindé, sur le châssis du camion léger GAZ-63, et inspiré par les Scout-car M3 américains, livrés dans le cadre du prêt-bail. L'ingénieur V.K.Rubtsov, responsable du projet devint par la suite l'un des plus grands concepteurs russes de véhicules blindés.

L'Izdeliye 141 devait répondre à une spécification bien précise : construire un véhicule blindé capable de transporter huit soldats.

Deux prototypes furent achevés fin 1947, ressemblants au BA-64, avec leur caisses pourvues de multiples facettes et de demi-portes sur la partie inférieure. Le modèle tel quel fut refusé en raison de la complexité de fabrication et de la réduction de l'espace donné à la troupe transportée en raison des plaques de blindages latérales coupées en deux pour des raisons balistiques. C'est pourquoi, le dessin fut entièrement revu avec des plaques latérales de blindage droites, donnant naissance à un nouveau prototype en 1949, préfigurant la production de série.

Celle-ci démarre, dès 1950, à l'usine de Gorki, 8 500 exemplaires seront assemblés jusqu'en 1960, donnant naissance à plusieurs variantes. La production cessera avec le démarrage de celle du BRDM qui n'est qu'une évolution amphibie du BTR-40.

Le modèle fait son apparition lors du défilé du 7 novembre 1951 sur la place Rouge.

Description[1][modifier | modifier le code]

La coque est autoporteuse, une première pour l'industrie soviétique. Elle est entièrement soudée avec le moteur à l'avant et le personnel à l'arrière du véhicule. Le commandant et le conducteur sont assis au centre du châssis avec chacun un pare-brise qui peut être recouvert par un volet d'acier lors des combats, volet qui comprend un épiscope. Ils disposent d'une porte latérale chacun, porte qui peut être repliée dans sa partie supérieure qui comprend une fente de vision. Les fantassins accèdent au véhicule par deux portes jumelles à l'arrière. Il n'y a pas de séparation entre le compartiment du conducteur et le compartiment de la troupe transportée. Les derniers exemplaires produits disposent de trois tapes de tir de chaque côté de la coque et de deux tapes à l'arrière.

La suspension est composée de ressorts à lame. Les pneus sont à grand diamètre pour faciliter la progression en tout-terrain.

Le BTR-40 est en 4x4 permanent. Il n'est pas amphibie, n'a pas de système infra-rouge de conduite ou de combat, n'a pas de protection NBC ni de système centralisé de réglage de pression des pneus. Il dispose d'un treuil à l'avant du véhicule avec 75 m de cable et une capacité de traction de 4,5 t.

Bien qu'officiellement dénommé véhicule transport de troupe, ses missions sont limitées au transport, à la reconnaissance et au commandement. Ses capacités au combat sont très limitées. Il a été remplacé par les BRDM 1 et 2.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • BTR-40
  • BTR-40A de 1951, véhicule de défense antiaériennes, armé d'un jumelage de mitrailleuses KPV de 14,5 mm, ZPTU-2 identique à celui du BTR-152A.
  • BTR-40B ou BTR-40K de 1956, montage d'un toit blindé, de quatre trappes sur le toit avec chacune une tape de tir, le nombre de passager est réduit à 6. Le modèle est doté d'installation de protection NBC.
  • BTR-40V mise en place d'un système centralisé de réglage de la pression des pneus. En raison de la fragilité du système de tubulure externe, le modèle n'est pas produit en série.
    BTR-40 A avec le bitube ZPU-2 de 14,5 mm
  • BTR-40RH véhicule de reconnaissance chimique et de décontamination avec à l'arrière, un système de distribution de drapeau pour délimiter les zones contaminées.
  • BTR-40ZhD ou AZhD (1969) scout-car ferroviaire dérivé respectivement du BTR-40 ou du BTR-40A, il est produit pour surveiller les zones frontalières de l'URSS.
  • Type 55 copie chinoise
  • SPW-40 - Désignation allemande du BTR-40.
    • SPW-40A - BTR-40A.
    • SPW-40Ch - BTR-40Kh.
    • SPW-40 version chasseur de char avec un lanceur 9M14 Malyutka et des missiles dans le compartiment troupe. Le modèle a un toit blindé mais pas de tapes de tir.
  • Jababli - version cubaine du BTR-40 équipé du missile antichar 3M11 Falanga (AT-2 Swatter). Produit en nombre limité, il a reçu le nom code OTAN de M1975/4.

Campagnes[modifier | modifier le code]

Guerre de Corée

Pays utilisateurs[2][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Christopher F. Foss, Jane's World Armoured Fighting Vehicles, Londres, Book Club Associates, , 437 p., p. 269-270
  2. (en) « BTR-40 », sur Tank Encyclopedia, (consulté le 15 février 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :