2S35 Koalitsia-SV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

2S35 Koalitsia-SV
Image illustrative de l’article 2S35 Koalitsia-SV
2S35 Koalitsia-SV
Caractéristiques de service
Type Canon automoteur, Artillerie côtière
Utilisateurs Drapeau de la Russie Russie
Caractéristiques générales
Équipage 3
Longueur 13 m (avec canon)
Largeur 3,6 m
Hauteur 3,5 m
Masse au combat 48 t
Armement
Armement principal 2A88 152 mm
Armement secondaire Kord 12.7 mm
Mobilité
Moteur V-92S2
Puissance 1 000 ch
Vitesse sur route 70 km/h
Puissance massique
Autonomie

Le 2S35 Koalitsia-SV est un canon automoteur russe, destiné à remplacer les canons automoteurs 2S3 Akatsiya, 2S5 Giatsint-S et 2S34 Khosa en service dans l'armée russe, puis ultérieurement les 2S19 Msta[1].

Développement[modifier | modifier le code]

Échec de la version bitube[modifier | modifier le code]

Les travaux de trois constructeurs russes vont déboucher sur un prototype bitube destiné à remplacer les canons automoteur russes actuellement en service, il reçoit la dénomination 2S35 Koalitsya-SV. Il est vu à la télévision russe pour la première fois le 3 décembre 2006[1].

La particularité de ce prototype était de posséder deux canons de 152 mm superposés. L'emploi de ces deux canons partait de l'idée qu'en dédoublant ces derniers on obtiendrait une cadence de feu doublée elle aussi (8 coups par minute pour le 2S19,contre 16 théoriquement pour le prototype)[1].

Cependant l'armée russe trouva le produit non représentatif du produit attendu car le prototype intégrait la caisse et de nombreuses composantes communes avec le 2S19, alors qu'il devait intégrer le châssis du projet Armata, avec une tourelle sans équipage, celui-ci étant présent dans une capsule de survie blindée dans la caisse du véhicule[1].

Au total deux démonstrateurs sont produits, un avec une tourelle très proche du 2S19, l'autre avec une tourelle plus angulaire préfigurant la tourelle de la version classique, tout en introduisant une disposition de l'équipe semblable au standard voulu par le projet Armata[1].

Pour des raisons d'encombrement et de coûts le projet de la version bitube fut abandonné en 2010[1].

Version classique[modifier | modifier le code]

En 2013, le projet est relancé avec cette fois ci une version monotube. S'agissant du même projet, il reprend la dénomination des prototypes bitubes : 2S35 Koalitsya-SV[1].

8 exemplaires du 2s35 sont aperçus pour la première fois lors du défilé du 9 mai 2015, bien que recouverts d'une bâche pour empêcher les observateurs étrangers de les analyser[1].

Les deux premiers exemplaires sortent d'usine en 2014 et sont évalués en mars 2015 par l'armée russe[1].

Ils sont distribués normalement depuis 2020 dans les unités de première ligne[2].

Description[modifier | modifier le code]

Prévus pour être utilisés avec le châssis de l'Armata Universal Combat Platform (tout comme le T-14 et le T-15), les premiers exemplaires sont sortis sur le châssis du T-90. Ils sont armés d'un canon de calibre 152 mm.

Il est prévu pour remplacer le 2S19 Msta.

Châssis[modifier | modifier le code]

Originellement, le châssis devait être celui du T-14 Armata (à 7 galets de roulement), cependant tous les exemplaires observés sont pourvus de celui du char T-90 (à 6 galets de roulement). L'emploi du châssis du T-90 a provoqué de nombreuses modifications pour pouvoir accueillir l'équipage dans la partie avant, même si à terme le châssis du projet Armata devrait remplacer celui-ci[1].

Motorisation[modifier | modifier le code]

Les 48 tonnes (estimation) de l'engin sont mus par un moteur diesel V-92C2 de 1000 ch, issu du T-90, installé avec sa transmission à l'arrière de l'engin[1].

Le train de roulement est composé d'une chenille avec un barbotin à l'arrière et une poulie de tension à l'avant. La chenille dispose de 6 galets de roulement et de 5 galet de soutien[1].

La vitesse serait de 60 km/h max et l'autonomie de 500 km[1].

Équipage[modifier | modifier le code]

Le 2s35 possède trois membres d'équipage placés à l'avant du véhicule. Ils accèderaient à leur place respective via des trappes à l'avant du véhicule[1].

Le pilote se trouverait au milieu du compartiment avec à sa droite le commandant du char et à sa gauche le tireur. Chaque membre de l'équipage possède devant lui une console informatique lui permettant de piloter le véhicule et ses systèmes[1].

Pour mieux assurer la défense de l'équipage, le compartiment est doté d'un équipement NBC, d'un système automatisé d'extinction des incendies et d'un système de vision nocturne[1].

Armement[modifier | modifier le code]

Ce qui distingue le 2S35 de ces prédécesseur est un canon de 152 mm long de 52 calibres[3] à âme lisse 2A88. Ce dernier est approvisionné par un chargeur pneumatique installé à l'arrière de la tourelle, pour une capacité totale de 70 obus. Le chargement des obus s'effectue par l'arrière du véhicule[1].

Il peut tirer l'obus guidé 30F39 Krasnopol (version optimisée pour les chargeurs automatiques), capable de faire un coup au but sur une cible en mouvement et de détruire une cible distante de 3 à 20 km[1]. Mais aussi la version pour chargement semi automatique de l'obus 9K25 (de Krasnopol aussi) guidé laser doté de quatre surface de controle mobiles à l'avant et de quatre ailerons fixes pliables à l'arrière[4] .

Le 2S35 pourrait tirer entre 10 et 14 coups par minute et les envoyer jusqu'à 36 km[1].

De plus le 2S35 pourra recevoir les coordonnées d'une cible détectée par un autre véhicule.

Le 2S35 est doté d'une mitrailleuse Kord de 12,7 mm, alimenté à 200 coups, téléopérée grâce à des caméras et un télémètre laser. Son site va de -5° à +75°.

Armement passif[modifier | modifier le code]

L'engin dispose de lance-fumigènes 902V Tucha aux avants gauche et droit du véhicule ainsi que sur tous les côtés de la toiture. Ils sont guidés automatiquement par des capteurs détectant l'approche de missiles et déclenchant le tir de fumigènes.

Opérateur[modifier | modifier le code]

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r et s « Le canon automoteur 2s35 Koalistsya-SV », sur Red Samovar, (consulté le )
  2. (en) « 2S35 Koalitsiya-SV », sur Military today
  3. Red samovar, « Le 2s35 Koalitsya-SV, où en est on », sur Red samovar, (consulté le )
  4. (en) « 2S35 Koalitsiya-SV 152mm Self-Propelled Howitzer, Russia », sur ARMYTECHNOLOGY, (consulté le )