PT-76

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PT-76
Image illustrative de l’article PT-76
Un PT-76 polonais de la 7e division d'infanterie de marine en 1971
Caractéristiques générales
Équipage 3
Longueur 6,91 m
Largeur 3,15 m
Hauteur 2,26 m
Masse au combat 15 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage 14 mm maximum
Armement
Armement principal canon de 76,2 mm
Armement secondaire mitrailleuse PKT de 7,62 mm
Mobilité
Moteur six cylindres en ligne diesel type V-6
Puissance 240 ch (177 kW)
Suspension barres de torsion
Vitesse sur route 44 km/h
Puissance massique 17 ch/tonne
Autonomie 260 km

Le char léger amphibie soviétique PT-76 est un des blindés les plus répandus dans sa catégorie. Comme le M113 américain et l'AMX-13 français, son châssis a servi de base à plusieurs autres engins militaires.

Présentation[modifier | modifier le code]

La production du PT-76 a débuté en 1953. Le char a été sensiblement modifié en 1959, donnant naissance au PT-76B. 7 000 PT-76 ont été fabriqués jusqu'en 1963, dont 2 000 exportés.

Équipage[modifier | modifier le code]

Ce char est servi par trois hommes : 1 conducteur, 1 tireur et 1 chef de char.

Pays utilisateurs (anciens et actuels)[modifier | modifier le code]

Les militaires des nations suivantes utilisaient et/ou utilisent encore des PT-76 : Afghanistan, Allemagne de l’Est (150 en 1990)[1], Bénin, Cambodge, Corée du Nord, Congo[Lequel ?], Croatie, Cuba, Guinée, Guinée-Bissau, Indonésie (Korps Marinir), Irak, Madagascar, Mali, Nicaragua, Laos, Russie, Ouganda, URSS, Vietnam, Yougoslavie, et Zambie.

Conflits[modifier | modifier le code]

Au XXe siècle, le PT-76 a connu entre autres :

Au XXIe siècle, le PT-76 a été employé au sein des conflits suivants :

Les djihadistes en guerre contre le Mali, la France et d'autres pays d'Afrique dans le conflit malien de 2012-2013 sont également soupçonnés de posséder quelques PT-76 capturés sur l'armée malienne.

Sur les autres projets Wikimedia :

Opérateurs actuels[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Indonésie Indonésie

Drapeau de la Russie Russie

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vincent Bernard, « Die Nationale Volksarmee der DDR. L'autre armée allemande », Ligne de front, no HS n°3,‎ , p. 56-57.
  2. Voyenny Parad, No 3, 2005, pp. 72-74

Apparition dans des jeux vidéo[modifier | modifier le code]

War Thunder: Char léger de l'URSS de rang 4, B.R: 5.3 https://wiki.warthunder.com/index.php?title=PT-76