Aiffres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aiffres
L'espace Tartalin et l'église Saint-Pierre.
L'espace Tartalin et l'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Arrondissement de Niort
Canton La Plaine niortaise
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Niortais
Maire
Mandat
Jacques Billy
2014-2020
Code postal 79230
Code commune 79003
Démographie
Gentilé Aiffricains, Aiffricaines
Population
municipale
5 486 hab. (2014 en augmentation de 6,13 % par rapport à 2009)
Densité 213 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 17′ 14″ nord, 0° 24′ 57″ ouest
Altitude Min. 13 m
Max. 57 m
Superficie 25,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Aiffres

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Aiffres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aiffres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aiffres
Liens
Site web www.ville-aiffres.fr

Aiffres est une commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune de 5 486 habitants (en 2014) située à une altitude variant de 13 m à 57 m, très près de la ville de Niort, préfecture des Deux-Sèvres, est une commune en pleine expansion.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Aiffres[1]
Niort
Saint-Symphorien Aiffres[1] Vouillé
Fors Prahecq

Toponymie[modifier | modifier le code]

Variante de l’ancien provençal (ou ancien occitan) affre, signifiant effroi[2]. La linguiste Marie-Thérèse Morlet penche pour le nom germanique Aiffro (rude, revêche).

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune d'Aiffres fait partie dès 1793 du district de Niort devenu arrondissement en 1801 et du canton de Prahecq. En 1836, la commune de Saint-Maurice-du-Mairé est fusionnée avec celle d'Aiffres.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mai 2012[3] Alain Mathieu[4] PS Président de la communauté d'agglomération de Niort
Conseiller général
mai 2012 mars 2014 Serge Morin EELV Vice-président de la communauté d'agglomération de Niort
mars 2014   Jacques Billy[5] DVD Directeur d'un C.A.T.

Jumelages et échanges[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2014, la commune comptait 5 486 habitants[Note 1], en augmentation de 6,13 % par rapport à 2009 (Deux-Sèvres : +1,97 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
550 429 556 513 530 921 935 996 1 030
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
997 1 019 1 079 1 065 1 053 1 137 1 122 1 015 970
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
982 969 953 944 961 966 932 1 005 1 059
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 158 1 323 1 861 3 756 4 119 4 598 4 906 5 229 5 486
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Avec une population variant de 429 à 556 habitants de 1793 à 1831 puis variant de 921 à 1137 de 1836 à 1954, Aiffres présentait une évolution démographique sans particularité notable.

La ville en constante augmentation à partir des années 1960, par le développement d'une large zone résidentielle très proche de Niort, puis par l'extension de ce quartier décentré pour le reconnecter à l'ancien bourg historique, a passé la symbolique barre des 5 000 habitants en 2007.

Économie[modifier | modifier le code]

  • Un magasin hard discount.
  • Un cabinet vétérinaire.
  • Un café restaurant routier.
  • Un tabac-presse.
  • Deux agences bancaires.
  • Un garage avec station-service.
  • Deux boulangeries.
  • Une rôtisserie.
  • Un bureau de poste.
  • Un bar-tabac-presse dans le centre-bourg incluant une supérette.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Pierre d'Aiffres.
Église Saint-Pierre d'Aiffres.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Larousse: (site larousse.fr), consulté le 8 février 2017.
  3. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  4. Décédé en fonctions.
  5. La Nouvelle République
  6. Le jumelage avec Amlamé.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.