Gare de Niort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Niort
Image illustrative de l'article Gare de Niort
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Niort
Adresse Place Pierre-Semard
79000 Niort
Coordonnées géographiques 46° 19′ 10″ nord, 0° 27′ 15″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV, TER Poitou-Charentes
Caractéristiques
Ligne(s) Chartres à Bordeaux-Saint-Jean
Saint-Benoît à La Rochelle-Ville
La Possonnière à Niort
Voies 5 + voies de services
Quais 3
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus et cars Voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Niort

Géolocalisation sur la carte : Poitou-Charentes

(Voir situation sur carte : Poitou-Charentes)
Niort

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

(Voir situation sur carte : Deux-Sèvres)
Niort

La gare de Niort est une gare ferroviaire française située sur le territoire de la commune de Niort, au sud-est du centre-ville, dans le département des Deux-Sèvres, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est mise en service en 1856 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des TGV circulant entre Paris et La Rochelle et par des trains du réseau TER Poitou-Charentes vers Poitiers, La Rochelle et Saintes.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 28 mètres d'altitude, la gare de Niort est située au point kilométrique (PK) 73,481 de la ligne de Saint-Benoît à La Rochelle-Ville, entre les gares ouvertes de La Crèche (s'intercale la gare fermée d'Arthenay) et de Prin-Deyrançon. Elle est séparée de cette dernière par les gares aujourd'hui fermées de Saint-Symphorien, Frontenay-Rohan-Rohan et Épannes[1].

Gare de bifurcation, elle est située au PK 414,872 de la ligne de Chartres à Bordeaux-Saint-Jean, entre les gares d'Échiré (fermée) et d'Aiffres (fermée)[2], et est également la gare terminus de la ligne de La Possonnière à Niort en partie déclassée ou inexploitée.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Niort est mise en service le par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Saint-Benoît à Niort. La gare est établie à l'extrémité sud-est de la ville. La section suivante de Niort à La Rochelle est ouverte le ce qu'attendait la compagnie pour effectuer l'inauguration de la totalité de sa ligne de poitiers-La Rochelle-Rochefort[3].

Le la Compagnie PO, ouvre à l'exploitation la section de Cholet à Niort de sa ligne d'Anger à Niort[4].

Dans les années 1880, l'Administration des chemins de fer de l'État procède à plusieurs ouvertures de plusieurs lignes à voie unique : le , de Niort à Saint-Jean-d'Angély et de Niort à Fontenay, le de Niort à Montreuil-Bellay et le de Niort à Ruffec. Ces ouvertures de lignes desservant directement la gares sont compléter par d'autres ouvertures plus lointaines mais permettant des relations avec des villes importantes comme Poitiers, La Rochelle, Bordeaux, Nantes. Cela fait de Niort une importante gare du réseau de l'État avec quotidiennement une moyenne de soixante-dix départs de trains (voyageurs ou marchandises) au début des années 1890[5].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet et salle d'attente, ouvert tous les jours. Elle est notamment équipée d'automates pour l'achat de titres de transport grandes lignes et régionaux[6]. On y trouve également, des distributeurs alimentaires, une boutique de restauration rapide (vente à emporter) et un tabac presse (Relay)[7].

Desserte[modifier | modifier le code]

Niort est une gare : desservie par des trains grandes lignes (TGV) et régionaux (TER)[8].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos (abri couvert) et un parking pour les véhicules (payant) y sont installés[8].

Un loueur de voitures et une station de taxis sont présents[8].

Elle est desservie par des bus urbains du réseau des Transports de l'agglomération niortaise (Tan) lignes A, B, C, D, F, L, M, N, P, T, U, V et Ma et par des autocars Sovetours et Rapides des Deux Sèvres[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, 2011, p. 189-190
  2. Reinhard Douté, 2011, p. 174
  3. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 1 (1852-1857), Palau, , 215 p., « 2.10. Poitiers (Saint-Benoît--Niort et 2.44. Niort-La Rochelle », p. 154 et 202.
  4. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 3 (1864-1870), Palau, , 239 p. (ISBN 2-950-9421-3-X), « 11.18. Cholet-Niort », p. 164.
  5. Jos Berthelé et Em. Espérandieu, « Niort et le château Salbart », dans Poitou : Paysages et Monuments, t. VI, Paris, May et Motteroz, (lire en ligne), p. 3-4.
  6. « Votre gare : Niort - Services », sur SNCF Gares & Connexions (consulté le 16 juin 2016).
  7. « Votre gare : Niort - Boutiques et restauration », sur SNCF Gares & Connexions (consulté le 17 juin 2016).
  8. a, b, c et d « Votre gare : Niort - Transports et horaires », sur SNCF Gares & Connexions (consulté le 17 juin 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Montparnasse Saint-Maixent
ou Poitiers
TGV Surgères
ou La Rochelle-Ville
La Rochelle-Ville
Poitiers
ou Châtellerault
ou Tours
ou Terminus
La Crèche
ou Saint-Maixent
ou Terminus
TER Poitou-Charentes Prin-Deyrançon
ou Mauzé
ou Terminus
La Rochelle-Ville
ou Terminus
Terminus Terminus TER Poitou-Charentes Fors
ou Beauvoir-sur-Niort
ou Saint-Jean-d'Angély
Royan
ou Saintes