Pescarolo 01

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pescarolo.
Pescarolo 01
Morgan LMP2
Pescarolo 01
La Morgan LMP2 du Conquest Racing en 2012.

Marque Drapeau : France Pescarolo
Drapeau : France OnRoak Automotive
Années de production 2007-2013 (pour Pescarolo)
2013- (pour OnRoak)
Classe Sport-Prototypes
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V8 3,6 litres
Position du moteur Central arrière
Puissance maximale 500 ch
Poids et performances
Poids à vide 900 kg
Consommation mixte 75 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Barquette de course LMP1/LMP2
Châssis Monocoque carbone
Chronologie des modèles
Précédent Pescarolo C60 Pescarolo 03 (pour Pescarolo)
Ligier JS P2 (pour OnRoak)
Suivant

La Pescarolo 01 est une barquette de course construite par Pescarolo jusqu'en 2013 et par OnRoak Automotive depuis 2013 pour prendre la suite de la Pescarolo C60, répondant aux règlements des catégories Le Mans Prototype LMP1 et LMP2 pour être engagé en Le Mans Series, American Le Mans Series et aux 24 Heures du Mans. Elle prend la suite de la Pescarolo C60. En 2012, à la suite d'un partenariat entre OAK Racing et Morgan, la voiture est rebaptisée « Morgan LMP2 ».

Historique[modifier | modifier le code]

Le châssis no 1 du Pescarolo Sport en 2008
Le châssis no 4 du Rollcentre Racing en 2008

Issue des enseignements tirés des Courages C52, C60 et de la Pescarolo-Courage C60, qui était une profonde amélioration de la Courage C60, la Pescarolo P01 a été homologuée pour la saison 2007. Elle était équipée de la carrosserie spécifique des C60 du Pescarolo Sport. Cette carrosserie fut revue en 2009 par le bureau d'études Pescarolo puis en 2010 et 2011 par le OAK Racing, qui a racheté la partie constructeur de Pescarolo Sport après la faillite de l'écurie durant l'intersaison 2009-2010.

Jusqu'à présent, toujours équipés d'un moteur essence, la Pescarolo P01 reste en retrait face aux Turbo Diesel d'Audi et Peugeot, à cause d'un règlement trop deséquilibré. Mais à chaque amélioration aérodynamique de la voiture, celle-ci s'est retrouvé en tête des LMP1 essence. En 2009, la seule Pescarolo engagée en Le Mans Series par Pescarolo Sport a résisté à deux Lola-Aston Martin B09/60 et à deux Oreca 01 durant toute la saison pour s'offrir le titre de vice-champion pilotes, et constructeurs. Elle s'est aussi imposée face à la même concurrence en Asian Le Mans Series.

Afin de répondre à la nouvelle réglementation en vigueur pour la saison 2012, la Pescarolo 01 a fortement évolué côté technique durant l'intersaison, avec apparition d'un aileron de requin, d'ouvertures au-dessus des roues, et une nouvelle face avant similaire à celle des HPD 03.

À la suite du rachat de l'activité constructeur de Pescarolo par OAK Racing, le développement des Pescarolo 01 a continué, que ce soit sur les LMP1 ou les LMP2. En 2012, à la suite d'un partenariat entre OAK Racing et Morgan, les Pescarolo 01 LMP2 se nomment Morgan LMP2.

En 2013, les châssis Pescarolo 01 dont la conception date de 2007 ont remporté les 24 Heures du Mans en catégorie LMP2, l'Asian le Mans Series (comme en 2009) ainsi que les championnats du monde d'endurance FIA en catégories LMP2 équipe (Oak Racing) et pilotes (Bertrand Baguette, Martin Plowman et Ricardo Gonzalez). En 2015, l'écurie Morand Racing utilise une Morgan Evo, version dérivée de la Morgan LMP2.

Caractéristiques techniques de la Pescarolo 01 2008[modifier | modifier le code]

Le châssis no 6 du Saulnier Racing en 2008
Pescarolo-Judd
Châssis Conception Pescarolo Sport monocoque carbone
Carrosserie Matériaux composites : carbone et/ou carbone/Kevlar
Moteur Judd GV 5,5 L atmosphérique
Transmission Boîte de vitesses X-Track séquentielle à 6 rapports, commande automatisée Megaline au volant
Suspension Double triangle, poussants et combinés ressorts-amortisseurs 4.42 horizontaux (sur coque à l'avant, sur la boîte de vitesses à l'arrière)
Roues Jantes BBS 18 pouces
Freins Disques et plaquettes en carbone de 15" avant-arrière / étriers Alcon/AP-Racing
Pneumatiques Michelin
Direction Assistée à crémaillère
Dimensions
Longueur 4 430 mm
Largeur 1 998 mm
Empattement 2 800 mm
Poids à vide 930 kg
Réservoir d'essence 90 litres

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le châssis no 8 du Pescarolo Sport en 2009

Technique[modifier | modifier le code]

Depuis le début, la Pescarolo 01 est associée à des moteurs Judd. Les premiers châssis ont accueilli le moteur Judd GV5 V10 déjà utilisé par la Pescarolo C60. Le Pescarolo Team est resté fidèle à ce moteur en 2011 en l'adaptant à la nouvelle réglementation.

En 2008, le Saulnier Racing a souhaité engager le nouveau châssis no 6 en catégorie LMP2 et a utilisé le nouveau moteur Judd DB V8. Toutefois, à l'occasion du changement de nom de l'écurie en OAK Racing et d'un accord de partenariat avec Mazda, le moteur 2009 devient le MZR-R.

En 2010, le OAK Racing revient au moteur Judd DB V8 dans la catégorie LMP2 mais le changement de réglementation de 2011 classe désormais ce moteur en catégorie LMP1. L'écurie engage alors deux voitures équipées de ce moteur en catégorie LMP1 dans l'Intercontinental Le Mans Cup et équipe deux autres voitures pour la catégorie LMP2 avec le moteur Judd-BMW HK V8 conçu pour la nouvelle réglementation de la catégorie.

De 2010 à 2014 Oak racing utilise toujours le châssis de la Pescarolo 01 sur les Morgane LMP2 victorieuses aux 24 Heures du Mans en 2013 ainsi que du championnat du monde d'endurance de la FIA la même année. Les clients possédant des châssis LMP2 sont par exemple, Pagassus Racing, Thiriet by TDS, Morand Racing.

En 2007, Kruse Motorsport utilisa aussi le moteur Judd XV675 développé initialement pour le Champ Car.

Châssis[modifier | modifier le code]

Le Pescarolo 01 OAK Racing victorieuse en LMP2 à Zhuhai en 2010
Le châssis no 8 du Pescarolo Team en 2011
Les quatre Pescarolo 01 du OAK Racing au Mans en 2011

Dans la liste des neuf châssis fabriqués, cinq sont actifs en 2011, quatre chez OAK Racing et un chez Pescarolo Team. C'est ce dernier qui a remporté la totalité des victoires en LMP1 de la voiture.

En 2010, le châssis no 1 est à la disposition du Pescarolo Team[1] alors que les trois derniers ne sont plus actifs. Le châssis no 2 a été détruit en fin de saison 2007, le châssis no 3 était destiné à un projet de Lister qui n'a jamais abouti et le châssis no 4 n'est plus engagé depuis son rachat par le Mundill Racing[2]. La fabrication reprise par Oak Racing en 2010 suit son cours car il est toujours utilisé sur les Morgan LMP2.

Année Équipe Moteur Championnat
1 2007-2010 Pescarolo Sport Judd GV5 V10 Le Mans Series / 24 Heures du Mans
2011 Pescarolo Team Judd GV5 V10 Aucun engagement
2 2007 Kruse Motorsport Judd XV675 Le Mans Series / 24 Heures du Mans
3 2007 Lister Racing Aucun engagement
4 2007-2008 Rollcentre Racing Judd GV5 V10 Le Mans Series / 24 Heures du Mans
2009 Mundill Racing Judd GV5 V10 Aucun engagement
5 2007 Pescarolo Sport Judd GV5 V10 Le Mans Series / 24 Heures du Mans
2008 Saulnier Racing Judd GV5 V10 Le Mans Series / 24 Heures du Mans
2009 OAK Racing Mazda MZR-R Le Mans Series / 24 Heures du Mans / Asian Le Mans Series
2010-2011 OAK Racing Judd DB V8 Le Mans Series / 24 Heures du Mans / Intercontinental Le Mans Cup
6 2008 Saulnier Racing Judd DB V8 Le Mans Series / 24 Heures du Mans
2009 OAK Racing Mazda MZR-R Le Mans Series / 24 Heures du Mans
2010-2011 OAK Racing Judd DB V8 Le Mans Series / 24 Heures du Mans / Intercontinental Le Mans Cup
7 2008 Pescarolo Sport Judd GV5 V10 Le Mans Series / 24 Heures du Mans
2010-2011 OAK Racing Judd DB V8 Le Mans Series / 24 Heures du Mans / Intercontinental Le Mans Cup
8 2009-2010 Pescarolo Sport Judd GV5 V10 Le Mans Series / 24 Heures du Mans / Asian Le Mans Series
2011-2012 Pescarolo Team Judd GV5 V10 Le Mans Series / 24 Heures du Mans / Championnat du monde d'endurance FIA
9 2010 OAK Racing Judd DB V8 Le Mans Series / 24 Heures du Mans
2011 OAK Racing Judd-BMW HK V8 Le Mans Series / 24 Heures du Mans

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]