Sam Hancock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sam Hancock
Description de cette image, également commentée ci-après
Sam Hancock lors des 24 Heures du Mans 2011.
Biographie
Date de naissance (38 ans)
Lieu de naissance Surrey, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Carrière
Qualité Pilote automobile

Sam Hancock, né le dans le Surrey, est un pilote automobile britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sam Hancock parvient en sport automobile en 1997 en pilotant en Formule Opel[1], où il finit à la 10e place du championnat. Il s'engage ensuite en Formule Palmer Audi, puis en Barber Pro Series (en) en 2000.

Sa carrière bifurque alors vers l'endurance automobile avec un engagement en championnat FIA des voitures de sport pour défendre les couleurs du Kremer Racing. Il re-pilote en formule en concourant dans le championnat international de Formule 3000 2003.

Entretemps, il connaît sa première participation aux 24 Heures du Mans en 2002[2]. Il abandonne au bout de 16 tours seulement[3]. Il participera à sept reprises à l'épreuve (la dernière fois en 2012), mais il ne franchira jamais la ligne. En effet, il comptabilise 7 abandons, bien qu'ayant piloté en LMP1 en 2006 et 2010 ainsi que des participations pour des marques prestigieuses comme Aston Martin en 2010 et 2011[4] ou Ferrari[2].

Son palmarès s'étoffe cependant grâce à l'European Le Mans Series avec le titre pilote de la catégorie pilote glané lors de la saison 2004. Il participera par la suite à plusieurs saisons de ce championnat.

En 2008, il est intégré en Porsche Supercup.

Il a piloté également lors de la saison 2012 du championnat du monde d'endurance FIA[5] avec l'équipe Jota Sport, mais la collaboration se termine à la fin de l'année[6].

Ainsi, il a participé à plusieurs épreuves connues en endurance comme les 1 000 kilomètres de Spa, les 1 000 kilomètres de Silverstone ou le Petit Le Mans.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats en compétition automobile[modifier | modifier le code]

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Équipe Équipiers Voiture Classe Tours Pos. Class
Pos.
2002 Drapeau : France JMB Racing Drapeau : États-Unis Cort Wagner
Drapeau : Royaume-Uni Martin Short
Ferrari 360 Modena GT GT 16 Abd Abd
2004 Drapeau : France Courage Compétition Drapeau : Suisse Alexander Frei
Drapeau : France Jean-Marc Gounon
Courage C65-JPX LMP2 127 Abd Abd
2005 Drapeau des États-Unis Intersport Racing (en) Drapeau des États-Unis Liz Halliday (en)
Drapeau du Royaume-Uni Gregor Fisken
Lola B05/40-AER LMP2 119 Abd Abd
2006 Drapeau de la France Courage Compétition Drapeau de la Suisse Alexander Frei
Drapeau du Royaume-Uni Gregor Fisken
Courage LC70-Mugen LMP1 171 Abd Abd
2010 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Royaume-Uni Darren Turner
Drapeau du Danemark Juan Barazi
Lola B09/60-Aston Martin LMP1 368 Abd Abd
2011 Drapeau : Royaume-Uni Jota Drapeau : Royaume-Uni Simon Dolan
Drapeau : Royaume-Uni Chris Buncombe
Aston Martin V8 Vantage GT2 GTE
Pro
74 Abd Abd
2012 Drapeau : Royaume-Uni Jota Drapeau : Royaume-Uni Simon Dolan
Drapeau : Japon Haruki Kurosawa
Zytek Z11SN-Nissan LMP2 271 Abd Abd

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jordan Formula Vauxhall Junior 1997 standings », sur driverdb.com (consulté le 9 mars 2017).
  2. a et b « Palmarès de Sam Hancock », sur les24heures.fr (consulté le 9 mars 2017).
  3. « Sam Hancock - Participations aux 24 heures du Mans », sur 24h-en-piste.com (consulté le 9 mars 2017).
  4. Aude HEZARD, « 24 H du Mans 2010 : Les nouveaux d’Aston sont de vieux briscards », sur lemans.org, 2010 (consulté le 9 mars 2017).
  5. « WEC - Jota recrute Minassian pour Silverstone », sur autohebdo.fr, (consulté le 9 mars 2017).
  6. (en) Rédaction Endurance-Info, « Jota Sport and Sam Hancock to part ways after 5 seasons. », sur endurance-info.com, (consulté le 9 mars 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]