Vasile Conta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Posta Romana - stamp - Vasile Conta 2398.jpg

Vasile Conta, né le à Ghindăoani dans le județ de Neamț et mort le à Iași, est un philosophe, juriste et ancien ministre de l'Éducation de la Roumanie. Influencé par Ludwig Büchner et des travaux d'Herbert Spencer, il est considéré comme le précurseur des sciences naturelles en Roumanie.

Sa conception sur l'origine des choses se fonde sur la notion de fatalité. Le fatalisme pour Conta « signifie que le processus immanent à l'œuvre dans la nature s'inscrit dans la nécessité; autrement dit l'absence de créateur n'implique pas le chaos et l'inexistence de loi. »[1].

Contrairement aux évolutionnistes enfermés dans une vision linéaire de l'évolution, il cerne les limites d'un mouvement continu. Il y intègre une discontinuité dans le jeu des luttes et des équilibres comme le matérialisme dialectique. Cependant, il y voit dans ces discontinuités qu'une continuité et non une négation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Théorie du fatalisme : essai de philosophie matérialiste, Bruxelles, Mayolez, 1877, 320 p.[2]
  • Les fondement de la métaphysique, trad. Tescanu, Paris : Alcan, 1890[3]
  • Théorie de l'ondulation universelle, 1876, trad. Tescanu, Paris, 1895

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Pascal Charbonnat, Histoire des philosophies matérialistes, éditions Syllepse,‎ 2007, p. 437-445

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pascal Charbonnat, Histoire des philosophies matérialistes, éditions Syllepse,‎ 2007, p.438
  2. sur Internet Archive
  3. sur Gallica