Kopimisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L’emblème du Kopimisme
Ctrl-C, Ctrl-V

Le Kopimisme (Kopimistsamfundet) est un mouvement reconnu comme une organisation religieuse en Suède, qui affirme que l'information est sacrée et pour laquelle le partage et la copie d'information est le sacrement[1]. Ses adeptes se font appeler Kopimistes (dérivé de copy me en anglais, qui signifie « Copiez-moi »).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le mouvement a été créé en 2010 par Isak Gerson[2], étudiant en philosophie, qui a demandé en décembre 2010 sa reconnaissance en tant qu'Église auprès des autorités suédoises.

Fin décembre 2011, le gouvernement suédois a accepté la demande, faisant passer en Suède le Kopimisme du statut de secte à celui d'organisation religieuse[3],[4].

Le Kopimism découlerait d'un mouvement issu du parti pirate suédois[5], le Pirat Ung.

Doctrine[modifier | modifier le code]

Pour les Kopimistes : « l'information est sacrée et la copie est un sacrement. L'information a une valeur en soi, et cette valeur se multiplie grâce à la copie. » Elle s'adresse principalement à tous les processus dont se sert le monde informatique, où chacun y est son propre prêtre par cette pratique du sacrement du partage.

Les gestes que ce mouvement considère comme sacramentels sont CTRL+C et CTRL+V (ou Pomme+C et Pomme+V sur Macintosh). Ils correspondent aux combinaisons du clavier informatique pour le copier-coller.

Le 7 février 2012, Les Églises Kopimistes d'Australie et de Nouvelle-Zélande ont reconnu le Dieu égyptien Thot, dieu de l'écriture et du savoir en tant que dieu[6]

Comme tout mouvement qui se veut une Église missionnaire, poussé par des références évangélistes, il cherche à répandre sa doctrine par acte de prosélytisme[7].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]