Antiprotestantisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gravure du XVIe siècle, Luther dépeint comme la cornemuse du diable.
Gravure du XVIe siècle, Luther dépeint comme un monstre à sept têtes.

L'antiprotestantisme peut désigner la critique, l'opposition, la méfiance, l'hostilité, la discrimination, la répression, ou la persécution du protestantisme.

Dans le monde[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Période de la Réforme[modifier | modifier le code]

XIXè siècle[modifier | modifier le code]

L'essayiste Ernest Renauld, à la fin du XIXe siècle, publia deux livres s'attaquant au protestantisme en France. Son action s'inscrit dans le contexte de l'affaire Dreyfus où bon nombre de protestants le soutinrent[1]. Charles Maurras va se profiler comme un adversaire du protestantisme, considérant les protestants comme des adversaires de la nation[2]. Pour certains milieux nationalistes, le « péril » protestant menace l'identité française et cherche sournoisement à dénationaliser le pays. Il formerait un parti et instiguerait un complot dont ses alliés seraient des nations protestantes comme la Grande-Bretagne et l'Allemagne[3]. Alphonse Magniez, ancien capitaine de l'armée française, s'attaqua au protestantisme dans un essai publié en 1921[4].

En Irlande[modifier | modifier le code]

En Espagne[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Entre Bossuet Et Maurras - L'antiprotestantisme En France De 1814 À 1870, par Michèle Sacquin, Éditeur : École Nationale Des Chartes, Collection : Mémoires Et Documents, Parution : 1998.
  • Une Haine Oubliee - L'antiprotestantisme Avant Le " Pacte Laïque " (1870-1905), par Jean Baubérot et Valentine Zuber, Éditeur : Albin Michel, Collection : Sciences Des Religions, Parution : 02/02/2000

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Akadem, L’antiprotestantisme pendant l’Affaire
  2. L'antiprotestantisme
  3. Comment sortir des doctrines de haine : le regard de la sociologie historique
  4. Alphonse Magniez, Les Faux prophètes du protestantisme ou la fausseté du protestantisme démontrée par ses auteurs et par son origine, A. Taffin-Lefort, 1921.