Toyota Supra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Histoire[modifier | modifier le code]

Toyota 2000 GT.

La Toyota Supra est une voiture de Grand Tourisme produite par le constructeur japonais Toyota, à partir de 1979 jusqu'en 2008, elle a existé en 4 générations successives communément appelées MK1, MK2, MK3 et MK4 (Mk étant l'abréviation de mark). L'instigatrice de ce concept est la mythique Toyota 2000 GT (1967-1970). Avec 6 cylindres en ligne, un double arbres à cames en tête pour 24 soupapes ce moteur totalise 150 ch à 6 600 tr/min, un couple de 180 Nm à 5 000 tr/min et 1 988 cm3 de cylindrée. les 3 carburateurs solex permettent à l'époque de propulser les 1 120 kg à 220 km/h avec le 0 à 100 en 8,4 secondes. La Supra a été créée par Toyota pour rivaliser avec ses concurrentes japonaises et autre :

Mark 1[modifier | modifier le code]

Toyota Celica Supra MKI.
  • Code modèle : MA40/46/47

Produite d'avril 1978 à mai 1981, exclusivement pour le marché japonais et nord américain. Le but de cette nouvelle gamme pour Toyota était de concurrencer les datsun Z. La première génération de Toyota Supra a commencé son histoire sous l'appellation de Celica XX au Japon et Celica-Supra au États-Unis. Appellation due au fait qu'elle a été développée sur la base d'une Celica liftback, rallongée pour pouvoir recevoir un moteur 6 cylindres en ligne en lieu et place du 4 cylindres de la Celica. Il y a eu plusieurs moteurs injection basés sur le même bloc (M) : un 2 litres atmosphérique et turbo (M-EU et M-TEU), un de 2,5 l (4M-E) et un 2,8 l (5M-E) pour des puissances allant de 110 à 145 ch accouplé à une boîte manuelle 5 vitesses ou automatique 4 vitesses avec overdrive. Le différentielle auto-bloquant (LSD) était en option.

Mark 2[modifier | modifier le code]

Toyota supra MKII.
  • Code modèle : MA61
  • Année de production : 1981 à 1986
  • Marché de commercialisation : Japon, Amérique du Nord et Europe
  • C'est est la première véritable Supra. Les phares rétractable font leur apparition. Son 6 cylindres en ligne atmosphérique de 2,8 litres et ses 170 chevaux lui ouvrent les portes du grand tourisme.

Mark 3[modifier | modifier le code]

Toyota Supra MK3
Supra Mark III
Supra Mark III phase 1

Marque Drapeau : Japon Toyota
Années de production 1986 - 1992
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 6 cylindres en ligne
24 soupapes
3 litres atmosphérique (7M-GE) et Turbo (7M-GTE)
Position du moteur moteur longitudinal avant
Cylindrée 2 954 86.3 x 91.0 mm cm3
Puissance maximale atmosphérique : 200 ch
turbo : 238 ch
Couple maximal 266 à 344 Nm
Transmission propulsion
Boîte de vitesses manuelle à cinq vitesses ou automatique à 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 615 kg
Vitesse maximale 242 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 7.6 s
Consommation mixte 10.9 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) coupé 3 portes. liftbacks
Coefficient de traînée 0.33
Direction Assistance variable
Freins Disques ventilés /Disques ventilés, ABS
Dimensions
Longueur 4620 mm
Largeur 1745 mm
Empattement 2595 mm
Chronologie des modèles
Précédent Toyota Supra MK1, Toyota Supra MK2 Toyota Supra MK3 Suivant
  • Appellation commerciale : Supra.
  • Code modèle : MA70.
  • Année de fabrication : 1986 à 1993.
  • La Supra reprend ce qui a fait le succès de son ainée : 6 cylindres en ligne et deux arbres à cames en tête avec 24 soupapes.
  • Elle se sépare définitivement de la Celica, de par sa dénomination commerciale, sa longueur plus importante et ses roues arrières motrices (propulsion).
  • On note aussi l'apparition du turbocompresseur, qui permet de passer de 204 ch (7M-GE) à 238 ch (7M-GTE) pour un poids dépassant les 1 500 kg.
  • Les options « ordinaires » sont de série sur la Supra et le toit Targa est également possible sur le modèle atmosphérique.

MK3 Phase 1[modifier | modifier le code]

  • Vendu en France de 1986 à juin 1988.
  • Exclusivement à moteur atmosphérique (sans turbo).
  • Code moteur : 7M-GE.
  • 6 cylindres en ligne.
  • 204 ch.

Signes distinctifs par rapport aux autres versions :

  • Pas de « nez » sur la calandre avant, mais une grille.
  • Des blocs clignotant/veilleuses larges.
  • Bas de pare-chocs fin avec des anti-brouillards avants en losange.
  • Un intérieur (sièges, planche de bord, volant et commande de climatisation) spécifiques.
  • Un aileron « simple » qui ne pose que sur la malle arrière.
  • Logo rectangulaire « Supra » sur le capot.
  • Des jantes semi pleines.

MK3 Phase 2[modifier | modifier le code]

  • Exclusivement des turbos (7M-GTE).
  • 6 cylindres en ligne.
  • 235 ch.

Signes distinctifs par rapport aux autres versions :

  • Un nez est apparu sur le bouclier avant.
  • Des blocs clignotant/veilleuses plus petits.
  • Bas de pare-chocs plus imposant avec des anti-brouillards avants en rectangle.
  • Un intérieur (sièges, planche de bord, volant et commande de climatisation) spécifiques, plus « modernes ».
  • Un aileron qui occupe quasiment toute la largeur de l'auto et qui est pris sur la malle avec des extensions sur les ailes arrière.
  • Un logo Supra rectangulaire sur le capot.
  • Des jantes semi-pleines.

MK3 Phase 3[modifier | modifier le code]

  • Exclusivement des turbos (7M-GTE).
  • 6 cylindres en ligne.
  • 238 ch.
  • Changement du logo Toyota sur le capot (ovale au lieu du logo Supra rectangulaire).
  • Des jantes à 5 branches.

Série spéciale Turbo-A[modifier | modifier le code]

  • puissance : 266 ch.
  • le code moteur passe à 7M-GTEU, avec des modifications importantes, principalement sur le turbocompresseur et le système d'injection.
  • produite pour le rallye en groupe A et 500 exemplaires pour la route (pour pouvoir l'homologuer en groupe A) entre 1988 à 1992.
  • Un large logo « Turbo A » fait son apparition sur les côtés.

Cas particuliers pour les modèles importés[modifier | modifier le code]

  • En Allemagne, il existe des mk3 phase 1 turbo (7M-GTE).
  • Les modèles allemands, quelles que soient les phases, sont reconnaissables au fait qu'ils ont des laves phares intégrés sur le bouclier avant.
  • Les phares réglables électriquement de l'intérieur, ce qui était l'équipement d'origine, et même pas des options en France.

De plus, sur la baguette arrière il est souvent écrit « mit abs ».

  • Il existe aussi des cas assez rares de MK3 phase 2 atmosphérique (7M-GE).
  • Les modèles Suisses ont des feux arrières avec une plaque intermédiaire prévue pour mettre une plaque d'immatriculation carrée format US, ainsi que les laves-phares comme les modèles Allemands, mais pas d'antibrouillard arrières.

Mark 4[modifier | modifier le code]

Toyota Supra MK4
%2793-%2795_Toyota_Supra.jpg
Supra Mark IV

Marque Drapeau : Japon Toyota
Années de production 1993 - 2002
Moteur et transmission
Moteur(s) 6 cylindres en ligne
24 soupapes
3 litres atmosphérique (2JZ-GE) et Twin Turbo (2JZ-GTE)
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 2 997 cm3
Puissance maximale Atmosphérique : 220 ch
biturbo (à 5 600 tr/min) : 330 ch (243 kW)
Couple maximal 440 Nm à 4 800 tr/min (~301 chNm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à six vitesses Getrag pour la TT et manuelle cinq vitesses pour la N/A
Poids et performances
Poids à vide 1 615 kg
Vitesse maximale (bridée) 250 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,6 s
Consommation mixte 11.1 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 3 portes, t-bar
Coefficient de traînée 0.32
Freins Disques ventilés /Disques ventilés, ABS
Dimensions
Longueur 4 520 mm
Largeur 1 810 mm
Hauteur 1 275 mm
Empattement 2 550 mm
Chronologie des modèles
Précédent Toyota Supra MK1, Toyota Supra MK2, Toyota Supra MK3
  • Code modèle: JZA80
  • année de production : de 1993 à 2002
  • C'est la dernière Supra à ce jour. Son moteur (le 2JZ) développait 220 ch en version atmosphérique (2JZ-GE [1]) et 330 ch en version biturbo (2JZ-GTE). Cette voiture est très appréciée des divers préparateurs, constituant une bonne base de préparation avec son moteur à la base développé pour fournir une puissance utile bien plus élevé. Certaines préparations sur cette base moteur dépassent allégrement 1000cv !

spécification[modifier | modifier le code]

Versions avec turbocompresseur[modifier | modifier le code]

  • RZ (1993 - 1995) : contrôle de traction (TRC), différentiel autobloquant (LSD), boîte manuelle 6 vitesses ou automatique 4 vitesses, toit targa en option.
  • RZ-S (mai 1995 - 1996) : équipement identique au modèle RZ de 1993 à 1995 sans l'option toit targa.
  • RZ (1995 - 1996) : boîte manuelle 6 vitesses, contrôle de traction (TRC), différentiel autobloquant (LSD).
  • GZ : boîte automatique 4 vitesses, Contrôle de traction (TRC), différentiel autobloquant (LSD), intérieur cuir noir, toit targa en option, airbag conducteur.

Versions sans turbo[modifier | modifier le code]

  • SZ : ABS en option à partir de 1995, boîte manuelle 6 vitesses ou automatique 4 vitesses, toit targa en option.
  • SZ-R (08.1994+) : ABS, différentiel autobloquant (LSD), boîte manuelle 6 vitesses.

Ventes selon les pays[modifier | modifier le code]

  • Japon (1993 - 2002) : ~ 30 000
  • USA (1993 - 1998) : 11 239
  • Canada (1993 - 1997) : ~ 200
  • Angleterre (1993 - 1996) : 623
  • Allemagne (1993 - 1996) : ~ 500
  • Autriche (1993 - 1996) : 19
  • France (1993 - 1996) : 49
  • Suisse (1993 - 1996) : 205
  • Italie (1993 - 1996) : ~ 80
  • Pays-Bas (1993 - 1996) : 5-6
  • Belgique (1993 - 1996) : 9
  • Danemark (1993 - 1996) : ???
  • Luxembourg (1993 - 1996) : 19
  • Nouvelle-Zélande (1993 - 1996) : 6
  • Arabie Saoudite (1993 - ????) : ??
  • Émirats Arabes Unis (1993 - ????) : ??
  • Bahreïn (1993 - ????) : ??
  • Israël (1993 - 1996) : 2
  • Nouvelle-Calédonie (????-????) : 2

Total des ventes entre 1993 et 2002 : 45 221 exemplaires.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]