Toyota iQ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Toyota iQ
Toyota iQ

Marque Toyota
Années de production depuis 2008
Classe Micro citadine
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence :
- 3 cyl. 998 cm³
- 4 cyl. 1329 cm³
Cylindrée 998 cm³ et 1329 cm³ cm3
Puissance maximale 68 chevaux (1.0i) et 98 chevaux (1.33 VVT-i) ch
Couple maximal 1.0i : 91 Nm
1.33 VVT-i : 123 Nm Nm
Transmission Traction
boîte man. à 5 ou 6 vitesses ou CVT.
Poids et performances
Poids à vide 845 à 975[1] kg
Vitesse maximale 150 et 170 km/h, limité électroniquement pour 170 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 14,1 s
Consommation mixte - 4,4l/100 km (1.0i BVM 6 Rapports)
- 4,8l/100 km (1.0i CVT)
- 5,2l/100 km (1.33 VVT-i) L/100 km
Émission de CO2 - 99 g/km (1.0i BVM)
- 110 g/km (1.0i CVT)
- 119 g/km (1.33 VVT-i) g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 3 portes, 2 + 2 places
Dimensions
Longueur 2 985 mm
Largeur 1 680 mm
Hauteur 1 500 mm
Empattement 2 000 mm
Volume du coffre 26 à 242[2] dm3
Chronologie des modèles
Précédent Aucun

La Toyota iQ (Scion iQ en Amérique du Nord) est présentée par Toyota comme la plus petite voiture urbaine à quatre places du marché, même si l'une des quatre places est en réalité limitée à la taille d'un enfant. Ce véhicule est présenté comme de conception totalement nouvelle. Ainsi, les sièges avant sont légèrement décalés l'un par rapport à l'autre, offrant à l'arrière une place adulte et une réservée à un enfant. La longueur est 2,98 m, la largeur 1,68 m et la hauteur 1,48 m [3]. Il s'agit d'une traction à moteur avant. L'iQ n'émet que 99 grammes de CO2 par kilomètre avec son moteur 1.0 essence de 68 ch, ou 104 grammes en diesel. Cette Toyota est produite au Japon où elle est vendue depuis novembre 2008. Elle est commercialisée en Europe depuis janvier 2009.

Le prototype de l'iQ a été dessiné par ED2, le centre de design de Toyota en France et dévoilé au salon automobile de Francfort de 2007.

Le modèle définitif a été dévoilé en mars 2008 lors du 78e Salon international de l'automobile de Genève. Les lignes sont moins acérées et originales que celles du prototype.

La Toyota iQ a également été exposée au Mondial de l'Automobile 2008 du 4 au 19 octobre 2008, qui marquait le début des prises de commandes. Pour l'occasion, Toyota organisait une campagne publicitaire pour son iQ en lui dédiant un site[4]ainsi qu'une web TV[5].

Toyota cherche à élargir l'espace de communication traditionnelle de l'automobile en entrant également sur des espaces publicitaires lifestyle (comprenez tendance, mode...) afin de positionner la iQ comme « la voiture tendance » de l'année 2009.

Le Cx est de 0,305[1]. Le 1,4 L diesel, a une puissance de 90 ch [6] (10,8 kg/ch).

Cas unique sur le marché, à la fois un peu plus volumineuse mais plus spacieuse et plus maniable qu'une Smart, tout en restant juste sous les 3 mètres de long, l'iQ qui semblait destinée à connaître le succès dans les grandes villes, a fait un échec. Autant en Europe, et notamment en France, qu'au Japon où les ventes se sont effondrées dès le premier semestre de sa commercialisation. Toyota à décidé d'arrêter la commercialisation de l'IQ en Europe depuis mars 2014 mais elle est toujours disponible au Japon.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b "officiel"
  2. http://www.lacentrale.fr/fiche-technique-voiture-toyota-iq-90+d_4d-2009.html
  3. Article du Moniteur Automobile
  4. iq4u.fr
  5. Web TV iQ sur Youtube
  6. http://www.autojournal.fr/Site/Essais/Toyota-iQ1.4-D-4D-Toyota-iQ-1.4-D-4D-90-ch-70425