Tom Thibodeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tom Thibodeau Portail du basket-ball
Tom Thibodeau cropped.jpg
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 17 janvier 1958 (56 ans)
New Britain, Connecticut
Situation en club
Club actuel Drapeau des États-Unis Bulls de Chicago
Poste Entraineur
Carrière professionnelle *
Carrière d’entraîneur
1981-1984
1984-1985
1985-1989
1989-1991
1992-1994
1994-1996
1996-2003
2003-2007
2007-2010
Dep 2010
Salem State University (ass)
Salem State University
Harvard Crimson (ass)
Timberwolves du Minnesota (ass)
Spurs de San Antonio (ass)
Sixers de Philadelphie (ass)
Knicks de New York (ass)
Rockets de Houston (ass)
Celtics de Boston (ass)
Bulls de Chicago

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Tom Thibodeau, né le 17 janvier 1958, est un entraîneur de basket-ball américain. Il occupe depuis la saison 2010-2011 le poste d'entraîneur en chef de la franchise de la National Basketball Association (NBA) des Bulls de Chicago.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière d'entraîneur à Salem State University, école dont il est diplômé et où il a évolué en tant que joueur[1]. Il occupe pendant trois saisons un poste d'assistant avant de se voir confier le poste d'entraîneur en chef, poste qu'il occupe une saison[2]. Il rejoint ensuite l'université Harvard où il occupe un poste d'assistant chez les Harvard Crimson pendant quatre saisons[2].

Entraîneur assistant en NBA (1989-2010)[modifier | modifier le code]

En 1989, il devient assistant auprès de Bill Musselman chez la nouvelle franchise NBA des Timberwolves du Minnesota. Il reste deux saisons dans cette franchise qui pour ses débuts, présente un bilan de 22 victoire pour 60 défaites lors de sa première saison, puis 29 victoires lors de la seconde. En 1991, il occupe un poste de scout pour les Suns de Phoenix. Il rejoint ensuite une autre franchise de la conférence Ouest, les Spurs de San Antonio. Il y reste durant deux saisons avant de rejoindre les Sixers de Philadelphie où il reste durant deux années de 1994 à 1996. En 1996, il rejoint les Knicks de New York, franchise où il évolue sous la direction de Jeff Van Gundy. La franchise new-yorkaise atteint les finales NBA lors de la saison 1998-1999, finale perdue quatre victoires à une face aux Spurs de San Antonio. Les Knicks, qui avaient terminés à la huitième place de la phase régulière en phase régulière, éliminent le Heat de Miami, puis les Hawks d'Atlanta et les Pacers d'Indiana pour devenir la première franchise classée no 8 à atteindre les Finales NBA. Toutefois, le forfait de Patrick Ewing, blessé lors du second match des finales de Conférence, et la blessure au genou Larry Johnson, empêchent les Knicks de rivaliser face aux Spurs de David Robinson et Tim Duncan. En décembre 2001, les Knicks se séparent de Jeff Van Gundy au profit de Don Chaney qui conserve Thibodeau en tant qu'assistant.

Thibodeau retrouve son ancien entraîneur en chef Jeff Van Gundy chez les Rockets de Houston à partir de 2003, poste où il reste en place jusqu'en 2007. Les progrès de la franchise texane en défense, trois fois dans les cinq meilleures défensives de la ligue durant son passage à Houston et sixième lors de la quatrième saison font de lui le choix de l'entraîneur Doc Rivers pour prendre en charge la défense des Celtics de Boston[3]. Pour cette saison, les Celtics ont recruté deux joueurs All Star, Ray Allen et Kevin Garnett qui rejoignent Paul Pierce pour former le big three. La franchise termine avec le deuxième rang de la ligue au niveau des points concédés[4]. Garnett termine avec le titre de NBA Defensive Player of the Year, défenseur de l'année. Les Celtics terminent au premier rang de la ligue avec un bilan de 66 victoires pour 16 défaites. Lors des playoffs, ils éliminent les Hawks d'Atlanta en sept manches, puis les Cavaliers de Cleveland, toujours en sept matchs, puis les Pistons de Detroit en six manches. Lors des finales NBA, les Celtics l'emportent quatre à deux face aux Lakers de Los Angeles.

Thibodeau effectue deux nouvelles saisons sous la direction de Doc Rivers. Lors de la saison 2008-2009, les Celtics terminent seconds de la conférence Est derrière les Cavaliers de Cleveland. Lors des playoffs, ils éliminent les Bulls de Chicago mais s'inclinent au tour suivant face au Magic d'Orlando. Lors de la saison 2009-2010, avec un bilan de 50 victoires pour 32 défaites, les Celtics terminent à la quatrième place de la conférence Est. En playoffs, ils éliminent le Heat de Miami par quatre victoires à une, puis Cleveland par quatre à deux. En finale de conférence, les Celtics éliminent Orlando quatre à deux pour retrouver en finale les Lakers de Los Angeles. Ceux-ci prennent leur revanche de la finale de 2008 en l'emportant 83 à 79 au Staples Center de Los Angeles lors de la septième et dernière manche.

Chicago Bulls (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Quelques jours après cette finale, les Bulls de Chicago annoncent la nomination de Tom Thibodeau au poste d'entraîneur en chef, à la place de Vinny Del Negro qu'ils avaient préalablement démis de ses fonctions[5]. Pour sa première saison à la tête de Chicago, Thibodeau obtient le meilleur bilan de la NBA (62 victoires pour 20 défaites). C'est la première fois depuis 1998 que les Bulls réussissent cette performance. Après avoir remporté à trois reprises le titre d'entraîneur du mois de la conférence Est, en janvier[6], mars[7] et avril[8], Thibodeau reçoit le 1er mai 2011 Thibodeau reçoit la distinction d'entraîneur de l'année en NBA, NBA Coach of the Year pour récompenser l'excellente saison de son équipe[9].

Le 19 mars 2012, il devient le coach le plus rapide à atteindre la barre des 100 victoires en carrière avec un total de 130 matchs pour y parvenir[10], devançant Avery Johnson qui avait atteint ce total en 131 rencontres en 2006. Il est de nouveau reconnu comme l'un des meilleurs entraîneurs de la ligue, remportant à deux reprises le titre d'entraîneur du mois, pour le mois de décembre-janvier[11] et mars[12] et en terminant deuxième du vote de NBA Coach of the Year derrière Gregg Popovich[13]. Meilleur bilan de la conférence Est avec cinquante victoires pour seize défaites, les Bulls s'inclinent au premier tour des playoffs face aux Sixers de Philadelphie sur le score de quatre à deux. La première place de la conférence Est plus tôt dans la saison lui a permis de diriger l'équipe de la conférence lors du NBA All-Star Game 2012[14], rencontre finalement remportée par la sélection d l'Ouest sur le score de 152 à 149[15].

Pour sa troisième saison à la tête d'une franchise NBA, il obtient de nouveau un trophée d'entraîneur du mois, en janvier[16]. Classés au cinquième rang de la Conférence, les Bulls franchissent le premier tour des playoffs en s'imposant quatre à trois face aux Nets de Brooklyn, puis s'inclinent quatre à un lors du tour suivant face au Heat de Miami, malgré une victoire 93 à 86 lors du premier match de la série, disputé sur le parquet de Miami.

Lors de la saison 2013-2014, il est de nouveau reconnu parmi les meilleurs entraîneurs de la ligue, terminant troisième du classement décernant ce titre, derrière Gregg Popovich, lauréat pour la troisième fois, et Jeff Hornacek, l'entraîneur des Suns de Phoenix[17].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « New Bulls coach Thibodeau knows both sides of the ball », sur www.usatoday.com,‎ 8 juin 2010 (consulté le 6 novembre 2010)
  2. a et b (en) « Tom Thibodeau », sur www.nba.com (consulté le 6 novembre 2010)
  3. (en) « Celtics Add Thibodeau to Coaching Staff », sur www.nba.com (consulté le 6 novembre 2010)
  4. (en) « 2007-08 Boston Celtics Roster and Statistics », sur basketball-reference.com (consulté le 6 novembre 2010)
  5. « Thibodeau coach des Bulls (officiel) »,‎ 24 juin 2010 (consulté le 6 novembre 2010)
  6. (en) « Bulls' Thibodeau, Hornets' Williams win monthly coach award », sur nba.com,‎ 1er février 2011
  7. « Trophées du mois : les Lakers et les Bulls à l’honneur », sur basketusa.com,‎ 2 avril 2011
  8. (en) « Thibodeau, McMillan named April NBA Coaches of the Month », sur nba.com,‎ 14 avril 2011
  9. « Thibodeau entraîneur de l'année », sur lequipe.fr, l'Équipe,‎ 1er mai 2011 (consulté le 2 mai 2011)
  10. (en) « Bulls' defense silences Magic », sur cbssports.com,‎ 19 mars 2012
  11. (en) « Thibodeau, Brooks named Coaches of the Month », sur nba.com,‎ 1er février 2012
  12. (en) « Thibodeau, Popovich named coaches of the month », sur nba.com,‎ 2 avril 2012
  13. Alain Mattei, « Gregg Popovich, coach de l’année devant Tom Thibodeau et Frank Vogel »,‎ 1 mai 2012 (consulté le 20 mai 2012)
  14. (en) « Tom Thibodeau to coach East at ASG », sur espn.go.com,‎ 15 février 2012
  15. « NBA - All Star Game : victoire de l'Ouest, MVP pour Durant, record pour Bryant », sur rtl.fr,‎ 27 février 2012
  16. (en) « Bulls' Thibodeau, Nuggets' Karl named Coaches of the Month », sur nba.com,‎ 1er février 2013
  17. Geoffrey Steines, « NBA : Gregg Popovich (San Antonio) désigné coach de l'année », sur eurosport.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]