Derek Fisher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fisher.
Derek Fisher Portail du basket-ball
Derek Fisher Thunder.jpg
Derek Fisher en février 2014.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Naissance (39 ans)
Little Rock, Arkansas
Taille 1,85 m (6 1)
Poids 95 kg (209 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau des États-Unis Thunder d'Oklahoma City
Numéro 6
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
1992-1996 Arkansas-Little Rock
Draft NBA
Année 1996
Position 24e
Franchise Lakers de Los Angeles
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2011-2012
2012-2013
2012-2013
2013-2014
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Jazz de l'Utah
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Thunder d'Oklahoma City
Mavericks de Dallas
Thunder d'Oklahoma City
Thunder d'Oklahoma City
03,9
05,8
05,9
06,3
11,5
11,2
10,5
07,1
11,9
13,3
10,1
11,7
09,9
07,5
06,8
05,9
04,9
08,6
04,1
-

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Derek Lamar Fisher (né le 9 août 1974 à Little Rock dans l'Arkansas) est un joueur américain professionnel de basket-ball.

Fisher est diplômé du lycée "Parkview Arts and Science Magnet" à Little Rock, Arkansas, en 1992 et rejoignit l'Université de l'Arkansas à Little Rock. Il fut sélectionné au 24e rang de la draft 1996 par les Lakers de Los Angeles et passa ses huit premières saisons avec eux. Il inscrivit au moins 10 points de moyenne pendant trois saisons (saison 2000-2001, saison 2001-2002 et saison 2002-2003) et gagna trois titres de champion NBA consécutifs. Faisant partie d'une équipe de superstars tels Shaquille O'Neal et Kobe Bryant, Fisher apporta une contribution importante aux playoffs 2001, durant lesquels les Lakers ont établi un bilan de 15 victoires - 1 défaite.

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Lakers de Los Angeles (1996–2004)[modifier | modifier le code]

L'heure de gloire de Fisher eut lieu lors des playoffs 2004 et le 5e match de la saison 2003-2004 des demi-finales de la Conférence Ouest entre les Lakers et les champions en titre, les Spurs de San Antonio. Alors que la série était à deux partout, le match 5 était très serré. Aucune des deux équipes ne voulait laisser le leadership de la série et les Lakers voulaient éviter un 7e match. À 11 secondes de la fin, Kobe Bryant inscrit un tir qui permet aux Lakers de mener 72-71. Les Spurs pensaient avoir fait le plus dur quand Tim Duncan inscrivit un tir à six mètres. Les Spurs mènent alors 73-72 avec 0,4 seconde à jouer. Après trois temps-morts, Gary Payton trouva Fisher, qui attrapa le ballon, se retourna et tira pour inscrire le tir victorieux. Fisher sprinta pour sortir du terrain, car il admit plus tard qu'il n'était pas sûr qu'il avait inscrit le tir avant le buzzer et voulait être hors du terrain avant que le jeu ne puisse reprendre. Les Spurs contestèrent cette action immédiatement, et après avoir revu l'action à la vidéo, les arbitres en ont conclu que la balle avait quitté les mains de Fisher juste avant que le buzzer ne retentisse. Le panier "0,4" fut comptabilisé et les Lakers gagnèrent. L'analyste de ABC Doc Rivers répéta durant les temps-morts qu'un dixième suffisait pour faire la différence, et qu'avec 0,3 seconde, ils auraient dû envoyer Shaq pour un alley-oop, par exemple.

Fisher fut surnommé The Fish that Saved L.A (« le poisson qui a sauvé Los Angeles ») pour cette action, une défaite ayant prolongé la série à une septième rencontre incertaine. Les Lakers ont conclu la série en battant les Spurs lors du match 6. Ils éliminèrent ensuite les Timberwolves du Minnesota en Finale de la Conférence Ouest, mais furent battus lors des Finales NBA 2004 par les Pistons de Détroit 4-1.

Warriors de Golden State (2004–2006)[modifier | modifier le code]

Après la saison 2003-2004, Fisher devint agent libre. Bien que Fisher soit très populaire, les Lakers ne voyaient en lui qu'un joueur de complément. Avec Gary Payton et Karl Malone présents dans l'équipe, Fisher fut poussé du statut de titulaire vers le banc, jouant 18-20 minutes par match. Les Lakers lui offrirent 15 millions de dollars pour trois années supplémentaires. Les Warriors de Golden State lui proposèrent 37 millions sur six ans et lui garantissant un rôle de meneur de jeu titulaire.

En plus de ces facteurs, l'équipe des Lakers où Fisher avait joué se désintégra complètement. L'entraîneur Phil Jackson prit sa retraite, le pivot Shaquille O'Neal fut transféré. Bien que Kobe Bryant ait indiqué qu'il voulait partir, il demeura dans l'équipe. Les mois suivants, la plupart des membres de l'équipe fut transféré, Bryant et Devean George étant les deux seuls joueurs de la dynastie.

Le 16 juillet 2004, Fisher signa avec les Warriors en tant qu'agent libre. Il accepta leur offre quelques heures avant que Bryant n'annonce qu'il resterait finalement avec les Lakers et qui appela Fisher quelques minutes après pour lui demander de rester dans l'équipe.

Les deux saisons de Fisher avec Golden State furent relativement décevantes, ses faiblesses apparaissant au grand jour. Alors qu'il est un bon shooteur au poste, sans une star comme Bryant ou O'Neal pour attirer l'attention des défenses, Fisher montra ses limites face à des joueurs plus rapides.

Fisher expliqua que la principale raison qui l'a poussé à quitter les Lakers pour les Warriors était une chance de mener sa propre équipe en tant que meneur titulaire, mais Baron Davis le remplaça rapidement dans ce rôle et retourna sur le banc pour la majorité du reste de son séjour à Golden State. Lors de la saison 2005-2006, il fut très productif dans ce rôle de remplaçant, inscrivant 13 points par match, sa plus forte moyenne en carrière.

Jazz de l'Utah (2006–2007)[modifier | modifier le code]

Derek Fisher est recruté par le Jazz de l'Utah le 12 juillet 2006 dans un transfert envoyant Keith McLeod, Andre Owens et Devin Brown aux Warriors de Golden State. En février 2007, il est élu président de l'association des joueurs de la NBA.

Il annonce quelques jours avant le début des demi-finales de Conférence que l'un de ses quatre enfants est malade, ne s'étalant pas sur les détails, sinon qu'il doit passer du temps avec sa famille.

C'est à l'issue du match 2, lors d'une interview d'après-match que Fisher donne plus de détails sur la grave situation concernant sa fille de âgée de 10 mois, Tatum. On lui a diagnostiqué une forme très rare de cancer de l'œil[1].

Le 2 juillet 2007, Fisher annonce lors d'une conférence de presse avec le propriétaire du Jazz de l'Utah, Larry Miller, qu'il quitte le Jazz avec leur accord pour essayer de poursuivre dans une équipe d'une ville dotée de spécialistes capables de suivre la maladie de sa fille.

Lakers de Los Angeles (2007–Mar.2012)[modifier | modifier le code]

Le 19 juillet 2007, il rejoint les Lakers de Los Angeles pour un contrat de 3 années et 14 millions de dollars.

Rockets de Houston (15-19 Mar.2012)[modifier | modifier le code]

Le 15 mars 2012, il est envoyé aux Rockets de Houston, en échange de Jordan Hill et d'un premier tour de draft. Cependant, il est coupé directement par Houston[2].

Thunder d'Oklahoma City (Mar.2012-2012)[modifier | modifier le code]

Souhaitant signer pour une équipe jouant le titre, il s'engage pour le Thunder d'Oklahoma City avec laquelle il atteint à nouveau les Finales NBA en 2012. Derek n'est pas conservé par le Thunder à la fin de saison. Il reste sans club jusqu'en novembre 2012.

Mavericks de Dallas (Nov.-Déc.2012)[modifier | modifier le code]

Fisher signe pour les Mavericks de Dallas, mais suite à une blessure, il est libéré par la franchise un mois plus tard.

Thunder d'Oklahoma City (Fév.2013-présent)[modifier | modifier le code]

Enfin, fin février il retourne au Thunder après le transfert d'Eric Maynor aux Trail Blazers de Portland.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Statistiques en universitaire de Derek Fisher[3]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
1992–1993 Arkansas 27 27 27,7 41,3 29,0 77,2 3,3 3,4  ?  ? 7,2
1993-1994 Arkansas 28 28 31,7 44,3 41,8 77,4 3,9 3,6  ?  ? 10,1
1994–1995 Arkansas 27 27 34,7 39,6 38,1 72,2 5,0 4,6  ?  ? 17,7
1995–1996 Arkansas 30 30 36,0 41,0 38,3 74,9 4,8 5,1  ?  ? 14,5
Total 112 112 32,6 41,2 38,0 74,8 4,3 4,2  ?  ? 12,4

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Derek Fisher.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Légende :

Champion NBA

gras = ses meilleures performances

Statistiques en saison régulière de Derek Fisher[3]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
1996-97 Lakers 80 3 11,5 39,7 30,1 65,8 1,2 1,5 0,5 0,1 3,9
1997-98 Lakers 82 36 21,5 43,4 38,3 75,7 2,4 4,1 0,9 0,1 5,8
1998-99 Lakers 50 21 22,6 37,6 39,2 75,9 1,8 3,9 1,2 0,0 5,9
1999-00 Lakers 78 22 23,1 34,6 31,3 72,4 1,8 2,8 1,0 0,0 6,3
2000-01 Lakers 20 20 35,5 41,2 39,7 80,6 3,0 4,4 2,0 0,1 11,5
2001-02 Lakers 70 35 28,2 41,1 41,3 84,7 2,1 2,6 0,9 0,1 11,2
2002-03 Lakers 82 82 34,5 43,7 40,1 80,0 2,9 3,6 1,1 0,2 10,5
2003-04 Lakers 82 3 21,6 35,2 29,1 79,7 1,9 2,3 1,3 0,1 7,1
2004-05 Warriors 74 32 30,0 39,3 37,1 86,2 2,9 4,1 1,0 0,1 11,9
2005-06 Warriors 82 36 31,6 41,0 39,7 83,3 2,6 4,3 1,5 0,1 13,3
2006-07 Jazz 82 61 27,9 38,2 30,8 85,3 1,8 3,3 1,0 0,1 10,1
2007-08 Lakers 82 82 27,4 43,6 40,6 88,3 2,1 2,9 1,0 0,0 11,7
2008-09 Lakers 82 82 29,8 42,4 39,7 84,6 2,3 3,2 1,2 0,1 9,9
2009-10 Lakers 82 82 27,2 38,0 34,8 85,6 2,1 2,5 1,1 0,1 7,5
2010-11 Lakers 82 82 28,0 38,9 39,6 80,6 1,9 2,7 1,2 0,1 6,8
2011-12 Lakers 43 43 25,6 38,3 32,4 83,0 2,1 3,3 0,9 0,1 5,9
2011-12* Thunder 18 0 19,6 31,2 33,3 90,9 1,3 1,2 0,6 0,1 4,3
Total 1171 722 26,2 40,0 37,3 81,6 2,1 3,1 1,1 0,1 8,6

Note:

  • Cette saison a été réduite de 82 à 66 matchs en raison du lock out.

A jour au terme de la saison 2011-2012

Playoffs[modifier | modifier le code]

Statistiques en Playoffs de Derek Fisher[3]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
1997 Lakers 6 0 5,7 27,3 0,0 66,7 0,5 1,0 0,2 0,0 1,3
1998 Lakers 13 13 21,4 39,7 30,0 62,1 1,9 3,8 1,3 0,0 6,0
1999 Lakers 8 8 29,8 41,8 34,5 80,0 3,6 4,9 1,0 0,0 9,8
2000 Lakers 21 0 15,3 43,0 41,4 76,0 1,0 2,0 0,5 0,0 4,7
2001 Lakers 16 16 36,0 48,4 51,5 76,5 3,8 3,0 1,3 0,1 13,4
2002 Lakers 19 19 34,2 35,7 35,8 78,6 3,3 2,7 1,0 0,0 10,2
2003 Lakers 12 12 35,3 52,0 61,7 81,8 3,0 1,8 1,5 0,1 12,8
2004 Lakers 22 0 23,0 40,5 41,8 65,7 2,5 2,2 0,8 0,0 7,5
2007 Jazz 16 14 27,8 40,5 37,5 93,3 1,6 2,6 1,0 0,1 9,5
2008 Lakers 21 21 31,6 45,2 44,0 83,6 2,2 2,5 2,0 0,1 10,2
2009 Lakers 22 22 28,9 39,4 28,4 86,1 2,0 2,2 0,9 0,0 8,0
2010 Lakers 23 23 32,8 44,8 36,0 82,1 2,5 2,8 1,2 0,0 10,3
2011 Lakers 10 10 32,5 43,3 41,2 81,0 2,7 2,6 1,4 0,2 8,2
2012 Thunder 20 0 22,3 41,5 37,5 100,0 1,6 1,3 0,8 0,1 6,3
Total 229 158 27,5 42,6 40,0 80,2 2,3 2,5 1,1 0,1 8,6

Records[modifier | modifier le code]

Derek Fisher en mars 2012.

Records en match en saison régulière de Derek Fisher[4]

Type statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points en un match 29 Lakers de Los Angeles 15 janvier 2005 28 Spurs de San Antonio 27 mai 2001
Paniers marqués en un match 11 Lakers de Los Angeles 15 janvier 2005 11 Spurs de San Antonio 27 mai 2001
Paniers tentés en un match 23 @Mavericks de Dallas 8 novembre 2004 14 2 fois
Lancers francs réussis 13 Jazz de l'Utah 4 novembre 2007 9 Trail Blazers de Portland 25 avril 2002
Lancers francs tentés 16 Jazz de l'Utah 27 février 2006 11 Celtics de Boston 15 juin 2008
Paniers à 3 points réussis 7 2 fois 6 3 fois
Paniers à 3 points tentés 13 Hornets de la Nouvelle Orléans 6 janvier 2009 11 Grizzlies de Memphis 15 mai 2013
Rebonds offensifs 4 2 fois 2 4 fois
Rebonds défensifs 10 @Clippers de Los Angeles 12 décembre 1998 8 @Trail Blazers de Portland 29 avril 2001
Rebonds totaux 11 @Clippers de Los Angeles 12 décembre 1998 8 2 fois
Passes décisives 13 2 fois 10 @Pacers de l'Indiana 11 juin 2000
Interceptions 6 5 fois 5 Jazz de l'Utah 2 mai 2010
Contres 2 6 fois 1 10 fois
Minutes jouées 50 Jazz de l'Utah 27 février 2006 45 @Spurs de San Antonio 5 mai 2003

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Salaires[modifier | modifier le code]

Derek Fisher (gauche), Kobe Bryant (centre) avec le Président Barack Obama (droite) le 25 janvier 2010.
Année Équipe Salaire
1996-1997 Lakers 612 000 $
1997-1998 Lakers 703 200 $
1998-1999 Lakers 795 000 $
1999-2000 Lakers 3 000 000 $
2000-2001 Lakers 3 380 000 $
2001-2002 Lakers 3 000 000 $
2002-2003 Lakers 3 000 000 $
2003-2004 Lakers 3 000 000 $
2004-2005 Warriors 4 903 000 $
2005-2006 Warriors 5 393 300 $
2006-2007 Jazz 5 883 600 $
2007-2008 Jazz 6 373 900 $
2007-2008 Lakers 4 350 000 $
2008-2009 Lakers 4 700 000 $
2009-2010 Lakers 5 048 000 $
2010-2011 Lakers 3 700 000 $
2011-2012* Lakers 3 400 000 $
Total Gains 61 242 000 $[5]

Note : * En 2011, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 5 150 000 $[6].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Candace Fisher et sa fille Tatum.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fisher quitte le Jazz pour se concentrer sur le traitement de sa fille contre le cancer - en date du 2 juillet 2007
  2. (en) « Lakers trade Derek Fisher to Rockets for Jordan Hill », sur aol.sportingnews.com,‎ 15 mars 2012 (consulté le 7 mai 2012)
  3. a, b et c « statistiques NBA », sur basketball-reference.com,‎ 2012 (consulté le 28 mai 2012)
  4. (en) « Derek Fisher : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 15 mars 2014)
  5. (en) « Salaires fisher », sur basketball-reference.com (consulté en 2012)
  6. (en) « Salaires moyen NBA », sur basketusa.com (consulté en 2012)
  7. CNNSI.com - 2001 NBA Playoffs - For L.A.'s Fisher, comebacks are in the genes - Wednesday June 06, 2001 11:29 AM
  8. RealGM: Wiretap Archives: Fisher Voted President Of NBAPA

Liens externes[modifier | modifier le code]