Paul Westhead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Westhead, né le 21 février 1939 à Philadelphie, Pennsylvanie, est un entraîneur américain de basket-ball de WNBA, et un ancien entraineur de National Basketball Association et de NCAA. Il a entraîné trois équipes différentes de NBA, et fut également entraîneur de l'Université Loyola Marymount durant la période la plus glorieuse de l'école. Westhead est réputé pour employer un style peu orthodoxe, le style run-and-gun (autrement dit cours et tire).

Biographie[modifier | modifier le code]

Westhead commença sa carrière d'entraîneur à l'Université La Salle en 1970. Westhead mena les Explorers au tournoi National Invitation Tournament (NIT) et à deux tournois tournoi NCAA en neuf saisons (1970-1979). Il termina avec un bilan de 142 victoires-105 défaites.

Westhead débuta sa carrière d'entraîneur NBA au plus haut niveau, puisqu'il prit la succession de Jack McKinney en tant qu'entraineur des Los Angeles Lakers. Avec un meneur rookie nommé Magic Johnson et la star Kareem Abdul-Jabbar dans son équipe, les Lakers remportèrent le titre de champion NBA en 1980 pour sa première saison à la tête des Lakers, en battant les Sixers en six rencontres. Cependant, l'équipe fut battue en playoffs l'année suivante par les Houston Rockets de Moses Malone. Westhead fut limogé au début de sa troisième saison avec les Lakers, et fut remplacé par Pat Riley. On dit que c'est Magic Johnson qui aurait orchestré le départ de Westhead.

Westhead fut l'entraîneur des Chicago Bulls pour la saison NBA 1982-1983, mais y resta une seule saison Bulls suite à un bilan de 28 victoires-54 défaites. Au début de la saison, les Bulls transférèrent le pivot all-star Artis Gilmore aux San Antonio Spurs, la franchise devant patienter deux ans avant l'arrivée de Michael Jordan.

Après cela, Westhead retourna dans les rangs universitaires, et devint entraineur de Loyola Marymount. Durant la période 1985-1990, Westhead utilisa beaucoup les courses ce qui permit à LMU, une petite école de devenir une équipe dominante de NCAA. Westhead écrivit une nouvelle page de l'histoire de la NCAA avec Loyola Marymount, avec un style « up-tempo » et « run-and-gun ». À la fin de la saison 1989-1990, Westhead quitta LMU pour la NBA et les Denver Nuggets, un poste qu'il tint durant deux saisons. Sa carrière à Denver fut marquée par l'introduction du style de jeu offensif « run-and-gun » qu'il importa de LMU à la NBA.

Cependant, alors que Denver signait la meilleure moyenne offensive de la ligue avec 119.9 points par match lors de la saison NBA 1990-1991, le record fut ensuite battu avec une moyenne record de 130.8 points par match, incluant un match contre les Phoenix Suns où Denver inscrivit 107 points en une mi-temps, ce qui constitue toujours un record NBA. Westhead fut limogé des Nuggets après deux saisons difficiles avec un bilan de 44 victoires-120 défaites.

À la suite de son aventure chez les Nuggets, Westhead retourna entrainer à l'université avec l'Université George Mason de 1993 à 1997. Cette fois, le style caractéristique de Westhead, le « run-and-gun » ne remporta pas de succès en NCAA, terminant avec un bilan de 38 victoires-70 défaites. Westhead fut remplacé à Mason par Jim Larranaga après la saison 1996-1997.

En 2005, Westhead fut engagé en tant qu'entraîneur de l'équipe WNBA des Phoenix Mercury, qu'il quitte sur un titre de champion en 2007, qui fait de lui le premier entraîneur sacré champion en NBA et WNBA.

On confond parfois Paul Westhead avec un autre entraîneur NBA, Paul Westphal.

Liens externes[modifier | modifier le code]