Consonne occlusive rétroflexe voisée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Consonne occlusive rétroflexe voisée
Symbole API ɖ
Numéro API 106
Unicode U+0256
X-SAMPA d`
Kirshenbaum d.

La consonne occlusive rétroflexe voisée est un son consonantique fréquent dans de nombreuses langues. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [ɖ]. Ce symbole représente un d hameçonné.

Selon les langues, il peut être plein [ɖ], aspiré [ɖʱ], etc.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Voici les caractéristiques de la consonne occlusive rétroflexe sourde :

  • Son mode d'articulation est occlusif, ce qui signifie qu'elle est produite en obstruant l’air du chenal vocal.
  • Son point d’articulation est rétroflexe, ce qui signifie qu'elle est articulée avec la pointe de la langue retournée contre le palais.
  • Sa phonation est voisée, ce qui signifie que les cordes vocales vibrent lors de l’articulation.
  • C'est une consonne orale, ce qui signifie que l'air ne s’échappe que par la bouche.
  • C'est une consonne centrale, ce qui signifie qu’elle est produite en laissant l'air passer au-dessus du milieu de la langue, plutôt que par les côtés.
  • Son mécanisme de courant d'air est égressif pulmonaire, ce qui signifie qu'elle est articulée en poussant l'air par les poumons et à travers le chenal vocatoire, plutôt que par la glotte ou la bouche.

En français[modifier | modifier le code]

Le français ne possède pas le [ɖ].

Dans les autres langues[modifier | modifier le code]

Le suédois, le sicilien, l'hindi, le tamoul, le drehu possèdent cette consonne. Le sarde et le corse parlé dans le sud de l'île présente le son cacuminal, parfois prononcé [ɖ] (en corse : cavaddu « cheval », zitedda « fille »).

Voir aussi[modifier | modifier le code]