Portail:Éthiopie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Royaume d'Aksoum Parc national du Simien Église éthiopienne orthodoxe Histoire de l'Éthiopie Musique éthiopienne Éthiopie Cuisine éthiopienne Églises rupestres de Lalibela Café Chutes du Nil Bleu Harar Menelik II Bataille d'Adoua Église Debré Berhan Sélassié Église Debré Berhan SélassiéBanner ethiopia.jpg


Découvrez les 2 933 articles sur l'Éthiopie
'Portail' Arborescence Projet Café d'Éthiopie
modifier 

Présentation

L'Éthiopie, officiellement la République fédérale démocratique d’Éthiopie, est un pays d'Afrique de l'Est situé dans la corne de l'Afrique. Il partage ses frontières avec l'Érythrée au nord, le Soudan et le Soudan du Sud à l’ouest, le Kenya au sud, Djibouti au nord-est et la Somalie à l’est.

Avec une superficie de 1 127 127 km2, l'Éthiopie est au 27e rang mondial et au neuvième rang en Afrique. Ses 74 777 981 habitants (en 2008) la classent au 16e rang mondial.

La capitale, Addis-Abeba, est aussi la plus grande ville du pays.

L'actuel président de l'Éthiopie est Girma Wolde-Giorgis, le Premier ministre est Hayle Maryam Desalegn depuis le 21 septembre 2012.

Le drapeau éthiopien
Hymne national - Drapeau - Armoiries - Monnaie birr
Situation de l'Éthiopie
Carte d'Éthiopie
modifier 

Sommaire

» Administration
» Histoire
» Géographie
» Culture et société
» Population et langues
» Politique
» Lumière sur ...
» L'Éthiopie en images
» Le saviez-vous ?
» Voir aussi

modifier 

Lumière sur...

Ras Mekonnen vers 1904.

Ras Mekonnen Welde Mikaél (ge'ez : ራስ መኮንን ወልደሚካኤል, Prononciation du titre dans sa version originale Écouter) (9 mai 1852 - 21 mars 1906), également connu sous son nom de cavalier Abba Qagnew (ge'ez : አባ ቃኘው) est un homme politique et militaire éthiopien. Il est cousin du Negusse Negest Menelik II, et père de Teferi Mekonnen.

Durant toute sa carrière Mekonnen travaille en collaboration avec son cousin Menelik II, négus du Shewa puis Negusse Negest d’Éthiopie ; ces deux hommes constituant ainsi, selon les termes de Pétridès, « les constructeurs de l’Éthiopie du XXe ».

Né dans le royaume du Shewa et descendant de la noblesse éthiopienne, il prend part à l’âge de 29 ans aux campagnes de Menelik II. Il participe notamment à la conquête du Harer dont il devient gouverneur, un poste qu’il occupe jusqu’à son décès. Son contrôle sur toute la région de l’Ogaden constituant ainsi un vaste glacis de protection sur la façade orientale de l’empire éthiopien. Il dote la région de véritables infrastructures administratives et réussit à assurer une cohabitation entre les nouveaux habitants de Harer, de confession chrétienne et la population locale musulmane.

Représentant diplomatique de l’Éthiopie lors du traité de Wuchale conclu avec les italiens, il conduit dans les années suivantes une série de réformes économiques et financières afin de préparer le pays à la première guerre italo-éthiopienne. Au cours de celle-ci, déclenchée à partir de 1895, il mène les troupes éthiopiennes aux premières victoires d’importance à Amba Alagi et Meqelé, puis participe à la bataille décisive d’Adoua aux côtés de Menelik II, qui clôture le conflit.

De retour au Harer, il participe à partir de 1897 aux campagnes de l’ouest de l’Éthiopie. En 1901, Mohammed Abdullah Hassan lance une campagne contre les populations de l’Ogaden qui refusent de suivre son insurrection contre la présence britannique. En dépit du soutien anglais, la contre-offensive menée par Mekonnen ne parvient pas à soumettre le mouvement.

En 1902, il est reçu à Londres pour assister au couronnement d’Edward VII puis en France en juillet où il est reçu par le président Émile Loubet. Les années suivantes, il organise, en coordination avec la Grande-Bretagne, une nouvelle expédition militaire pour mettre fin, avec succès, au danger que représente Mohammed Abdullah Hassan sur l’Ogaden.

Le 21 mars 1906, alors qu’il part en direction d’Addis Abeba, Mekonnen meurt à Kulubi. Organisée à Addis-Abeba, la cérémonie du teskar, à laquelle assistent 10 000 personnes, est présidée par Menelik II.

modifier 

Image du mois

nothumb

Prêtre de l'Église éthiopienne orthodoxe

modifier 

Administration

Division administrative d'Éthiopie


modifier 

Histoire

Chronologie de l'Éthiopie
Antiquité

Pays de Pount (3000-1000 av. J.-.C), D'mt (800-700 av. J.-.C), Royaume d'Aksoum (100 av. J.-C.-Xe siècle)

Royaume d'Éthiopie

Dynastie Zagwe (Xe-1268), Dynastie salomonide (1270-1527), Guerre de Gragne (1527-1543), Invasion jésuite (1557-1633), Période gondarienne (1606-1755), Période des Masafent (1755-1855)

Modernisation

Téwodoros II (1855-1868), Yohannès IV (1872-1889), Menelik II (1889-1913), Bataille d'Adoua (1896)

XXe et XXIe siècles

modifier 

Géographie

Géorgaphie physique

Faune et flore

modifier 

Culture et société

Culture de l'Éthiopie

Société

modifier 

Population et langues


modifier 

Politique

Institutions politiques

L'organisation et la répartition des pouvoirs sont fixés dans la constitution éthiopienne de 1994.

Monde politique

modifier 

L'Éthiopie en images

Les hauts plateaux d'Éthiopie

Churchill Road à Addis Abeba

La ville de Harar

L’église de Bet Medhane Alem à Lalibela

Le village d'Adi Arkay dans le Massif du Simien

Le volcan Erta Ale

Le palais de Fasilidas à Gondar

Mahmoud Ahmed

Le parc aux obélisques de la ville antique d'Aksoum

Les chutes du Nil Bleu à Bahr Dahr

modifier 

Le saviez-vous ?

Articles récents

  1. Alemitu Heroye
  2. Relations entre l'Éthiopie et l'Union européenne
  3. Meselech Melkamu
  4. Meseret Defar
  5. Moshe Malko
  6. Maryam Yusuf Jamal
  7. Alexandre Boulatovitch
  8. Carlo Caneva
  9. Arnauld Michel d'Abbadie d'Arrast
  10. Chuan Hui International Tower


modifier 

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Projet

Participer au portail en vous rendant sur le projet sur l'Éthiopie ou venez discuter sur le projet, le portail et les articles relatifs à l'Éthiopie.

Développez les articles ébauchés et créez en de nouveaux pour enrichir le portail. Pensez aussi à apposer le bandeau {{portail Éthiopie}} sur les articles concernés.

Autres portails africains

Autres portails.

Avertissement