Consonne spirante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En phonétique, une consonne spirante, ou par souci de concision spirante, est une consonne produite par un rapprochement modéré des organes phonateurs qui ne va pas jusqu’à produire le bruit caractéristique de friction des fricatives. Elles peuvent se subdiviser en semi-consonnes et liquides, et sont presque toujours voisées.

Dans un stade antérieur de la terminologie phonétique, la distinction n'était pas faite entre spirantes et fricatives, et les deux termes s'employaient indifféremment.

Les spirantes sont parfois dénommées approximantes, terme indiquant bien un rapprochement des organes phonateurs n’allant pas jusqu’à la constriction.

Liste des spirantes de l'API[modifier | modifier le code]

Spirantes centrales[modifier | modifier le code]

La charte de l’API ne propose pas de symbole pour la spirante bilabiale, ce qui est fâcheux puisqu’on en vient à décrire (erronément) le b de l’espagnol saber comme fricatif alors qu’il s’agit bel et bien d’une spirante[réf. nécessaire] ; la fricative bilabiale est un phonème dans d’autres langues, par exemple en estonien.

L’API propose toutefois un signe diacritique permettant de signifier qu’un symbole de fricative doit être lu comme une spirante du même point d’articulation : [β̞] = /β/ spirant.

Spirantes à point d'articulation double[modifier | modifier le code]

Spirantes latérales[modifier | modifier le code]